Echec des modèles informatiques, encore!

Les modèles informatiques sont à la base de l’hystérie réchauffiste. Tout est basé sur des prédictions faites par des modèles informatiques qui prédisent l’apocalypse. Il y a eu amplement de scandales de manipulation et d’échecs entourant ces modèles, dont j’ai déjà parlé dans des billets précédents. (ici,ici et ici)

Une étude récente a démontré l’incapacité de ces modèles à prédire quelque chose dont on sait déjà le résultat: le passé.
En effet, puisque ces modèles ne prennent en compte qu’un seul facteur: le CO2, si le ce dernier n’est pas le facteur principal qui influe sur le climat, les résultats seront faussés.

Et c’est exactement ce qui est arrivé, les modèles ont été encore une fois complètement dans le champ. Comment se fier sur ces modèles pour prévoir le climat futur? Comment nos politiciens peuvent engloutir des milliards dans la « lutte au CO2 » si ce dernier n’est pas le responsable? Déjà que ces mêmes modèles prédisait une hausse vertigineuse de la température et n’avaient pas du tout prévu le plateau actuel où le réchauffement est complètement stoppé depuis 1998, alors que le CO2 continue d’augmenter. Ils prédisaient la fonte des glaces aux pôles, et n’avaient pas prévu que l’antarctique augmenterait son couvert de glace plus que jamais (depuis que les données satellites sont enregistrées – 1979) et même les glaces en arctique sont en progression. Ils prédisaient une hausse drastique du niveau de la mer (Al Gore parlait de plus de 20 pieds), alors que ce dernier continue d’augmenter de façon constante de 1,7mm par an, sans accélération malgré les fluctuations de température ou de CO2, et ce depuis la fin de la dernière petite ère glaciaire. Ils prédisaient aussi une hausse en nombre et intensité des phénomènes météo « extrèmes ». La réalité est qu’il y a toujours eu de ce genre d’évènement dans le passé, certains même plus « extrèmes », ils sont juste moins documentés qu’aujourd’hui. Et même que le nombre et l’intensité des ouragans est en baisse, ça n’empêche pas les enverdeurs de continuer à faire peur au monde en baptisant Sandy « Frankenstorm » et citant cette tempête comme une « preuve » du réchauffement climatique, alors que cette tempête n’était même plus un ouragan quand elle a touché terre, juste une tempête tropicale.

Si les modèles informatiques sont incapables de prédire avec précision quelque chose dont on sait d’avance le résultat, comme le climat passé, ça signifie qu’il ne sont pas bons pour prédire l’avenir, surtout parce qu’ils ne prennent pas en compte certain facteurs, comme les cycles solaires. On a pas encore beaucoup de données sur ces derniers, mais le peu qu’on a peut expliquer des phénomènes comme l’optimum médiéval et le petit âge glaciaire, alors que les modèles informatiques basés sur le CO2 ont échoué lamentablement.

Source:
http://hockeyschtick.blogspot.be/2013/06/new-paper-finds-climate-models-unable.html

Advertisements

10 commentaires pour Echec des modèles informatiques, encore!

  1. Bobjack dit :

    Les ouragans sont dans un creux historique, alors nécessairement il risque d’y avoir une augmentation (un jour ça doit arriver). Si les policiciens stupides en fond tant alors que c’est en baisse et font comme si c’était en hausse, ça sera quoi si jamais il y a une vrai augmentation :S

    Tiens : http://xkcd.com/605/

  2. Frédéric dit :

    TU as oublié de dire le mot « gauchiste » dans ton texte.

  3. youppi dit :

    Sandy était d’une taille impressionnante. Quand ça a passé sur la côte Est américaine (New York) on voyait déjà les effets au Québec. Ce n’est pas faire peur au monde que de dire que Sandy était un ‘Frankerstorm’. Pour les Newyorkais ça n’a pas été ‘joyeux’ ou négligeable comme tempête…

    Hurricane Sandy was the deadliest and most destructive hurricane of the 2012 Atlantic hurricane season, as well as the second-costliest hurricane in United States history. Classified as the eighteenth named storm, tenth hurricane and second major hurricane of the year, Sandy was a Category 3 storm at its peak intensity when it made landfall in Cuba.[1] While it was a Category 2 storm off the coast of the Northeastern United States, the storm became the largest Atlantic hurricane on record (as measured by diameter, with winds spanning 1,100 miles (1,800 km)).[2][3]

    Pour dire que les modèles informatiques sont un échec il faudrait qu’il y en ait eu un refroidissement alors que ce n’est pas cela qu’on constate : réchauffement ou stabilité de la température selon la période de référence. Il ne faut pas oublier que la température atmosphérique ne représente que moins de 10 % du total de la chaleur accumulée. 90 % du réchauffement est dans les océans…

    • crioux dit :

      Justement Sandy était une « storm » et non pas un « hurricane ». Les dommages étaient élevés non pas à cause de la tempête elle-même, mais bien parce que ça a touché une région qui en reçoit moins souvent (mais qui en a déjà reçu d’aussi grosses dans le passé) qui n’est pas bien préparée et surtout qui ont fait de l’ensablement depuis des décennies (New -Jersey) pour s’accaparer du terrain sur l’eau. Et c’est là qu’il y a eu le plus de dommage. C’est totalement immoral de dire que c’est la faute du « réchauffement climatique ».

      « Hurricane Sandy was the deadliest and most destructive hurricane of the 2012 Atlantic hurricane season » pas besoin d’en dire plus….

      Les modèles sont un échec parce qu’ils avaient TOUS prévu des hausses vertigineuses de la température en synchronisme avec le CO2, alors que la température a cessé d’augmenter (et même légèrement refroidi) et le CO2 lui a continué d’augmenter. Il est malhonnête de dire que les modèles sont corrects quand il arrive le contraire de leur prévisions originales, comme le couvert de glace. L’histoire des océans est juste une autre entourloupette pour essayer de s’en tirer. Leur modèles avaient prédit des hausses importantes de la température atmosphérique. Pour les océans, ils avaient prédit une augmentation importante du niveau. Ca n’est pas arrivé , les modèles sont faux, point final….

  4. youppi dit :

    C’est encore plus immoral de dire que ce n’est pas la faute au réchauffement climatique. Quand on constate que la dépression Sandy faisait plus de 1000 km de diamètre et tenter de la faire passer pour une petite tempête de rien du tout

    • crioux dit :

      Au moindre évènement météo (chaud, froid, neige, pluie, inondation, sécheresse, ouragan) les réchauffistes vont essayer de faire passer ça sur le dos du « réchauffement climatique ». Pourtant leur précieux modèles n’avaient pas prévu ça. Les modèles disaient que plus le CO2 augmenterait, plus il y aurait de chaleur, de sécheresse, que les pôles allaient fondre et que les océans allaient monter de plusieurs mètres. Les faits sont que le CO2 a augmenté, mais la température n’a pas suivi, que les pôles n’ont pas fondu, et même l’Antarctique a un couvert de glace record, l’Europe bat des records de froid extrème, l’océan continue d’augmenter au même rythme imperceptible et les ouragans sont dans un creux historique.

      Même James Lovelock, un des pionners du mouvement alarmiste, dont les écrits ont servit de référence aux réchauffistes est revenu sur ses propos et avoue que c’était une erreur:
      https://crioux.wordpress.com/2013/04/12/james-lovelock-2/

      Et James Lovelock n’est qu’un scientifique parmis tant d’autres qui font le saut publiquement contre le mythe du réchauffement climatique. Les faits sont là! Il faut être complètement aveuglé par la foi en la religion verte pour ne pas le voir. Cette arnaque est utilisée dans un but idéologique et de contrôle de la population, ça n’a plus rien de scientifique. Mais la science va avoir le dernier mot sur la religion verte et la politique.

  5. youppi dit :

    Les faits sont que le CO2 a augmenté, mais la température n’a pas suivi, : 1) La chaleur des océans accumulée dans les océans est en augmentation. La dernière décennie est la plus chaude du dernier siècle. On est loin d’un refroidissement comme tu le laisses sous-entendre.

    que les pôles n’ont pas fondu:

    Les glaces de l’arctique sont en régression. Comment tu fais pour nier cela ?

    et même l’Antarctique a un couvert de glace record,.
    L’ampleur de la légère augmentation en antarctique n’a rien à voir avec la fonte très importante en arctique et dans la plupart des glaciers. L’augmentation des précipitations neigeuses en antarctique est conséquente d’une augmentation de la température atmosphérique (température -20 C et moins). Simple phénomène de thermodynamique et de psychrométrie (plus l’air est chaud plus elle peut se charger d’humidité et donc de précipitations… neigeuses).

    L’Europe bat des records de froid extrème: L’europe ou la France et quelques pays de cette zone ? et que dis tu des records de chaleur en Amérique du nord (sécheresse aux USA l’an dernier)? par exemple il annonce du plus 50 C au Nevada dans les prochains jours. L’Europe c’est petit par rapport à l’ensemble du globe. Probablement explicable par les courants marins le climat de l’Europe.

    L’océan continue d’augmenter au même rythme imperceptible : c’est contradictoire comme phrase. Le rythme d’augmentation des océans n’est pas imperceptible bien au contraire !!!

    et les ouragans sont dans un creux historique. : en force ou en nombre ? Les changements climatiques ce sont aussi les sécheresses, les saisons de pluies plus importantes, les printemps hâtifs et les automnes prolongées (à nos latitudes). Encore là ta dernière phrase est imprécise et floue (pour qu’elle période ?)

    Mais tu peux continuer de prendre cela à la légère et faire comme si de rien n’était alors que la majorité de la communauté scientifique s’entend pour dire que c’est un phénomène bien réelle le RCA… continue ta croisade !!!

    • crioux dit :

      « La dernière décennie est la plus chaude du dernier siècle. On est loin d’un refroidissement comme tu le laisses sous-entendre. »

      Réchauffement ou refroidissement, il faut partir d’un point de référence. Les réchauffistes on choisi deux point, soit la fin de la petite ère glaciaires, il y a un peu plus de 100 ans (c’est donc normal que ça se réchauffe depuis, c’est un retour à la « normale. ») mais il n’y avait pourtant pas d’augmentation du CO2. Ou alors ils prennent entre 1975 et 1998, où il y a eu par pure coïncidence une augmentation du CO2 en même temps qu’une hausse de la température, mais depuis le CO2 augmente mais pas la température…

      Si tu prends n’importe quel autre point de référence dans le temps, même très loin en arrière, tu trouves des refroidissement et réchauffement qui ne sont pas en lien, souvent même opposés, avec le CO2. Et si tu prends depuis 1998, alors oui il y a un plateau (d’où ton affirmation la « décennie la plus chaude »). Mais un plateau signifie justement qu’il n’y a pas vraiment de changement, donc pas de hausse, mais une légère tendance à la baisse, ce que les modèles n’avaient certainement pas prédit (En rose. les observations réelles, en orange, les prédictions si les humains avaient coupé drastiquement les émissions de CO2 (ce qui n’est pas arrivé) le reste sont les prédictions des modèles informatiques)

      « Les glaces de l’arctique sont en régression. Comment tu fais pour nier cela ? »

      L’arctique a repris en bonne partie ce qui avait été perdu. Vérifie.

      « L’ampleur de la légère augmentation en antarctique n’a rien à voir avec la fonte très importante en arctique et dans la plupart des glaciers. »

      Légère augmentation? C’est le plus grand couvert de glace jamais observé (depuis que l’humain recueille des données) et c’est en expansion. A mais bien sur selon toi, le réchauffment fait fondre le nord, mais le même réchauffement augmente le couvert de glace dans le sud, bien sûr….
      http://notrickszone.com/2013/06/12/more-baffled-german-scientists-expedition-to-find-out-why-antarctic-sea-ice-is-expanding/

      L’Europe bat des records de froid extrème: L’europe ou la France et quelques pays de cette zone ?

      Et pourtant les modèles informatiques avaient prévu une Europe où il faisait tellement chaud qu’il n’y aurait plus d’hiver. What part of « global » warming you don’t undertstand?

      par exemple il annonce du plus 50 C au Nevada dans les prochains jours.

      Tu confonds météo et climat. C’est NORMAL que l’été au Nevada, dans une vague de chaleur, il fasse 50c.

      L’océan continue d’augmenter au même rythme imperceptible : c’est contradictoire comme phrase. Le rythme d’augmentation des océans n’est pas imperceptible bien au contraire !!!

      Le rythme d’augmentation n’a pas changé du tout depuis la petite ère glaciaire, à un rythme de 1,7mm par an imperceptible dans une vie humaine, et n’a pas changé du tout avec les variations de CO2 ou de température. c’est un lent retour à la normale d’avant la petite ère glaciaire. Et la normale étant que le niveau des océans a toujours varié depuis des millers d’années. Les temples égyptiens qui sont au fond de la mer est est un bon exemple.

      et les ouragans sont dans un creux historique. : en force ou en nombre ? Les changements climatiques ce sont aussi les sécheresses, les saisons de pluies plus importantes, les printemps hâtifs et les automnes prolongées (à nos latitudes). Encore là ta dernière phrase est imprécise et floue (pour qu’elle période ?)

      Encore une fois tu confonds météo et climat. Le climat est quelques chose qui se mesure sur des décennies, habituellement 30 ans. Tu parles comme si il n’y avait pas eu de sécheresses ou d’inondation avant…. Tu vas me dire que le Dust Bowl était causé par les humains aussi?

      Pour ce qui est des ouragans:
      http://wattsupwiththat.com/2011/06/26/global-hurricane-activity-at-historical-record-lows-new-paper/

      Mais tu peux continuer de prendre cela à la légère et faire comme si de rien n’était alors que la majorité de la communauté scientifique s’entend pour dire que c’est un phénomène bien réelle le RCA… continue ta croisade !!

      Quand on manipule les données d’un sondage (non peer-reviewed) et élimine les scientifiques qui doutent, qu’on ne garde que 79 répondants, c’est normal d’arriver à 97%. Un sondage récent, revu par les pairs donne plutôt 36%:
      http://www.forbes.com/sites/jamestaylor/2013/02/13/peer-reviewed-survey-finds-majority-of-scientists-skeptical-of-global-warming-crisis/
      http://belgotopia.blogs.lalibre.be/archive/2013/05/14/rechauffement-climatique-quel-consensus-43.html

      Alors la « majorité » des scientifiques c’est un mythe, et en science un « consensus » ça n’existe pas. sinon c’est plus de la science, c’est de la politique ou de la religion.

  6. Robert dit :

    Quand j’étais plus jeune, certaines années je faisais du ski le 15 novembre. D’autres années c’était pas avant Noël. L’hiver 70 était froid et peu neigeux. Celui de 71 était assez doux avec des records de neige. Tu as raison quand tu dis qu’il ne faut pas confondre climat et météo. Au début des années 90, il y avait eu une année où les plantes vivaces ne sortait pas encore début juin, printemps trop froid. L’année suivante elles étaient sorties déjà début mai.

    Dans ma jeune jeunesse, des Noëls où j’allais glisser en traine sauvage. D’autre Noëls où les côtes étaient sur le gazon. Début années 80 un Noël avec des moins 30. Et il y a plein de variations comme celles là. La mémoire est défectueuse chez la majorité des gens. Il faut 2,000 ans pour que les courants marins fassent le tour du globe. Donc des cycles de 2,000ans pour les variations climatiques et météo. Et la vie humaine ne dure en moyenne que de 80 ans. On ne voit rien. Le soleil, lui, est âgé d’environ 5 milliards d’années. On est bien jeunes.

    Quand tu parles du Great Dust Bowl, tu as raison. Les sécheresses du centre des États-Unis ont toujours existées. Des civilisations autochtones sont disparues à causes de ces sécheresses bien avant l’arrivée de des Européens. Et il y aura encore des sécheresses dans ces régions. Il a toujours fait 50° C en été au Nevada et en Arizona, comme à Furnace Creek. C’est pas une fournaise pour rien. Comme il fait aussi 50° à la Mer Morte.

    Avant l’arrivée des médias électroniques, les nouvelles des catastrophes nous parvenaient presque une semaine plus tard. Maintenant on voit CNN au cœur des ouragans. Il y en a pas plus ni moins. On les a en directe. Et il y avait moins de monde qui habitaient sur les côtes. Maintenant elles sont surpeuplées.

    • crioux dit :

      Ca donne notre âge 🙂
      En effet entre 1940 et 1970, c’était une période froide. Contrairement au début du siècle dernier où c’était une période chaude (ex: Dust Bowl des années 30). Puis entre 1975 et 1998, période chaude encore. Le climat a toujours varié selon des cycles multidécennals non reliés au CO2.

      Ca me rappelle un extrait du climategate:

      (1682) Wils:
      [2007] What if climate change appears to be just mainly a multidecadal natural fluctuation? Theyll kill us probably […]

      Si le passé est garant de l’avenir, et si les recherches sur les cycles solaires sont correctes, il faut s’attendre à un refroidissement, peut-être aussi pire que le minimum de Dalton, ou encore pire de Maunder:

      Et si on se fie aux cycles de Milankovitch, la prochaine ère glaciaire est due pour bientôt aussi, alors quand les alarmistes parlent de réchauffement « catastrophique »…. Ils ne se rendent pas compte à quel point un refroidissement important sera des centaines de milliers de fois pire que le réchauffement de 0,7 degré sur 100 ans que l’on a connu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :