Recyclage

Dans cet extrait d’un épisode de Penn & Teller : Bullshit, ils mettent à l’épreuve la foi des gens envers le recyclage, et c’est surprenant de voir jusqu’où ils sont prêt à aller. Les gens sont tellement brainwashés que quand c’est « pour la planète », ils sont prêts à tout accepter sans se poser de questions.

L’exemple du papier, qui provient pourtant une ressource renouvelable (le bois) et est biodégradable. Il coûte moins cher et simplement le brûler ou l’enfouir et utiliser d’autres arbres pour en faire d’autre que de passer à travers tout les procédés chimiques de désencrage pour en faire du papier de seconde qualité.

Ou le verre, qui est fait avec un des matériaux les plus commun sur la planete: silice (Quartz). 30% de la croûte terreste est faite de silice. Jamais on va ne manquer. Et comme il est cassant, le verre est difficle à manipuler dans les centres de recyclage.

Alors, sauf pour l’aluminium qui est une ressource finie, non-renouvelable, recyclable à l’infini sans dégradation, et les plastiques, qui proviennent aussi d’une ressource non-renouvelable (le pétrole), le recyclage coûte très cher et n’est pas nécessairement bon pour l’environnement. Le principal « avantage » du recyclage c’est de se sentir « bien », payés avec l’argent des contribuables, pusique bien sûr les centres de recyclage ne sont pas rentables et nécessitent des subventions. Le reste c’est de la foutaise.

La solution réelle aux gaspillage des ressources? Diminuer le sur-emballage, manufacturer des produits plus durables et réutiliser, au lieu de recycler.

Episode complet:

Advertisements

9 commentaires pour Recyclage

  1. youppi dit :

    Ce qui m’épate chez toi c’est que tu écris tes impressions sans te renseigner, sans fouiller plus loin que le bout de ton nez.

    Dire que l’enfouissement ou brûler la matière n’a pas d’impact, c’est vraiment n’importe quoi.

    Je suis bien d’accord qu’il faut réutiliser en premier et réduire l’emballage, mais la réalité est que les quantités d’ordures ménagères sont en hausses. Il faut que les techniques de recyclage s’améliore et parfois cette industrie encore jeune a besoin d’aide (réglementaire et financière) pour qu’elle puisse se mettre en place. Mais définitivement le recyclage crée plus d’emploi que l’enfouissement des matières, qui n’est en fait que le report d’un problème de gestion de nos résidus.

    • crioux dit :

      Ce qui m’épate chez toi c’est que tu écris tes impressions sans te renseigner, sans fouiller plus loin que le bout de ton nez…..

      Moi j’ai écouté le vidéo au complet.
      Moi j’ai pris la peine de contre-vérifier les informations qui y sont véhiculées.
      Moi je recycle, surtout l’aluminium et le plastique. Je ne retourne pas les canettes pour la consigne, je les envoie au recyclage.
      Moi je réutilise beaucoup, des choses que d’autres jettent aux poubelles.

      Créer de l’emploi?? Le gouvernement peut payer une personne à creuser un trou et une autre à le remplir. Est-ce que c’est de la création d’emploi? Non, c’est un gaspillage de fonds publics. Il n’y a aucune création de richesse.

      Au U.S. la plupart emplois « verts » coûtent tellement cher qu’il aurait été plus économique de donner 100 000$ à rien faire à des milliers de personnes. Donc take my word for it. Vérifie….

  2. Gilles Laplante dit :

    Souvent les gens, même ceux qui ont de l’instruction, sont facilement manipulables hors de leur champ de compétence parce qu’ils ne se donnent pas la peine de réfléchir et de cultiver le doute.
    Si le recyclage était rentable, les entreprises se battraient pour nos ordures. Personnellement, je ne recycle que les métaux et le plastique, le reste à l’incinérateur.

  3. claudettetr dit :

    Il suffirait de fabriquer plus de contenants en verres, ils nous font accroire, qu’ils ne pourraient fournir à la demande.

  4. youppi dit :

    Dans les centres de tri il y a beaucoup d’employé qui sont fiers et heureux d’avoir un travail stable qui sont plus heureux ainsi que d’être sur l’assistance sociale et ils ne gagnent certainement pas 11 millions par an. Il y a aussi des entreprises manufacturières qui font des équipements. Ton raisonnement est tellement réducteur.

    Quand j’ai lu ce dernier point (11 million/an par emploi) j’ai failli m’étouffer tellement j’ai trouvé cela exagéré comme point.

    Par ailleurs, étais-tu au courant qu’il y a bien des endroits ou les sites d’enfouissement sont gérés par la mafia (comme à New-York).

    Moi j’aime mieux favoriser un centre de tri qui fait de l’économie sociale aider par le gouvernement qu’un site d’enfouissement qui sont bien souvent des entreprises mondiales sans intérêts locaux.

    Dans le domaine du recyclage il y a plein de petites et moyennes entreprises qui innovent à plus d’un point.

    Quand tu dis : « Créer de l’emploi?? Le gouvernement peut payer une personne à creuser un trou et une autre à le remplir. Est-ce que c’est de la création d’emploi? Non, c’est un gaspillage de fonds publics. Il n’y a aucune création de richesse. »
    C’est faux ce que tu dis. C’est mieux de faire du recyclage que de les payer à ne rien faire. Le recyclage ce n’est pas juste payer quelqu’un à creuser un trou et un autre à le remplir. Ça a un effet sur la balance commerciale car bien souvent un bien neuf vient de l’extérieur du pays alors qu’un bien recyclé créer de l’emploi et de la richesse locale.

    Dans l’industrie du recyclage du papier : « Cascades inc. » ça te dis quelques choses ? Si ce n’est pas l’exemple d’une entreprise florissante, dynamique, un fleuron Québecois.

    • crioux dit :

      Utiliser l’argent des contribuables pour subventionner des jobs « vertes », c’est contre-productif. Tous les pays qui s’y sont lancés à pieds joint sont en train de reculer. Soit parce que c’est extrêmement coûteux pour pas grand chose en retour, soit ça génère une forme d’énergie 10 à 15 fois plus coûteuse (éolien et surtout solaire) que les sources d’énergies traditionelles, multipliant ainsi le compte d’énergie des particuliers (donc les appauvrissant) et ceux des entreprises (les rendant moins compétitives).
      Sans compter tous les vautours qui se sont servis dans l’assiette de subventions, tel que démontré par les nombreux scandales en Europe, et les nombreuses faillites des entreprise d’énergies vertes, malgré les centaines de millions en subventions. Par exemple: Solyndra. Comment une entreprise peut recevoir 5000 millions en subvention et faire faillite moins d’un an après?

      Tu connais le principe de « Makers versus takers »? Tu ne peux pas créer de la richesse en utilisant l’argent des contribuables. C’est comme essayer d’embarquer dans une chaudière et essayer de se soulever par la poignée.

      • youppi dit :

        Energie (éolien et solaire) 10 à 15 fois plus coûteux que les sources énergies conventionnelle ???? comment tu fais pour dire cela c’est vraiment pas sérieux. Au Québec l’hydroelectricité coûte 3 à 5 c/kw-h et hydro paye 10 à 15 c/kw-h pour l’éolien. L’hydroélectricité est une des formes de production d’énergie les moins chères alors comment affirmer sérieusement que l’éolien et le solaire sont dix à 15 fois plus chères. C’est complètement faux comme affirmation. Pourquoi l’éolien est l’énergie qui se développe le plus dans le monde ? (25 % + par année).

        Pourquoi l’énergie du pétrole est subventionné ?

        Tous les points que j’ai mis tu n’as pas répondu. Tu fais juste utiliser des arguments généraux du genre : subventionner des jobs vertes c’est contre productif, alors que bien souvent c’est juste le coup de pouce supplémentaire que des entreprises ont besoin pour aller de l’avant.

      • crioux dit :

        Prends le temps de te renseigner avant de dire que les autres ont tort.

        Même si je mettais des liens ici qui montrent que le coût du solaire et le l’éolien sont 5 à 10 fois plus élevé que les énergies traditionelles (ce qui signifie dans la plupart des pays le charbon et le nucléaire), tu dirais que c’est faux (comme d’habitude). Fais tes propres recherches, moi j’ai pris le temps de faire les miennes. Par exemple il faut calculer le coût de l’éolienne, la durée de vie et aussi le fait qu’une éolienne ne fonctionne que 25% du temps et qu’il faut donc avoir une source d’énergie alternative quand il ne vente pas. Aussi il faut prendre en compte l’argent investi et le retour en énergie. Et c’est sans compter qu’en plus ces énergies « vertes » sont fortement subventionnées, proportionellement beaucoup plus que le pétrole, donc on paye déjà pour ça à travers nos taxes et impôts.

        Qui est prêt à mutltiplier son compte d’hydro de 5 à 10 fois, par « principe »?

        En passant l’énergie éolienne est en train de s’écraser, mets tes données à jour. C’est le gaz naturel qui est en train de prendre la tête.

        http://www.iedm.org/fr/node/44788

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :