Backlash

Backlash: pourrait se traduire par « retour du balancier ». C’est une forte réaction inverse par un nombre important de gens envers une situation qui était au départ populaire.

Malgré que l’arnaque réchauffiste est en train de perdre la bataille scientifique et est malmenée dans l’opinion publique, elle est maintenue artificiellement en vie par les activistes et des politiciens. Mais pour combien de temps encore?

Il n’y a plus aucun réchauffement depuis 1998, même la plupart des activistes le reconnaissent, sauf qu’eux pensent que c’est une « pause ». Il y aurait même une légère tendance à la baisse, que certain des plus ardent défenseurs réchauffistes attribuent ironiquement au « réchauffement »… Par toutes sortes de logiques tordues qui défient les lois de la physique et de la thermodynamique, ils arrivent à justifier que le froid, la neige et l’augmentation du couvert de glace en Antarctique sont causés par le réchauffement. Est-ce que ça prendra une ère glaciaire pour que les réchauffistes cessent? ou alors ils vont encore dire que c’est la faute de l’humain, comme dans les années 70?

Il y a des limites à abuser de la crédulité de la population. Ceux qui sont derrière cette arnaque n’ont pas prévue la sortie. Peut-être qu’ils pensaient que ça prendrait tellement de temps avant que l’arnaque soit dévoilée qu’ils seraient mort depuis longtemps. Moi je crois qu’ils pensaient réussir avec des protocoles de réduction des GES comme Kyoto, alors quand la température aurait cessé d’augmenter, ils auraient dit que c’est « grâce à eux ». Sauf que les protocoles de réduction n’ont pas été respectés, le CO2 a augmenté et continue d’augmenter de façon significative et la température pendant ce temps ne monte pas. Le lien de cause à effet entre le CO2 et la température que les réchauffistes tentent d’établir ne correspond pas aux observations.

Les politiciens ont embarqué dans cette arnaque (consciemment ou non) parce qu’ils voulaient avoir les votes des électeurs « verts » et que c’est plus gagnant de dire vouloir sauver la planète que de dire vouloir équilibrer le budget.

Sauf que quand le vent aura tourné (et c’est déjà commencé) que va-t-il arriver?

Les gens vont se sentir floué, avec raison. Des milliards d’argent des contribuables ont finit dans les poches d’organismes écologistes et de profiteurs, la plupart du temps sous forme de subventions. Jamais nous ne pourrons récupérer ces milliards.

Les écologistes aussi vont en prendre pour leur rhume, puisque après avoir crié au loup pendant des années, bloqué des projets de développement économique et avoir fait diminuer le niveau de vie de milliards de gens, ils risquent de perdre toute crédibilité, même dans des dossiers où ils auraient raison, comme gestion des déchets, pollution (la vraie, pas le CO2), protection de certains habitats, gestion de l’eau potable. etc.

L’ONU, qui est derrière le GIEC, organisme de propagande réchauffiste par excellence et imposeurs de taxes vertes à coups de centaines de millions, risque de subir un coup fatal. Les scientifiques du GIEC le savent bien que d’avouer maintenant qu’ils ont eu tort serait très grave. Un des emails internes du climategate 2 résume très bien cette pensée:

(1682) Wils:
[2007] What if climate change appears to be just mainly a multidecadal natural fluctuation? They’ll kill us probably […]

Et si les changements climatiques étaient seulement une fluctuation naturelle multidécennale? Ils nous tueraient probablement […]

Après avoir volé des milliards aux citoyens, qui ne pourront jamais être récupérés, la grogne envers l’ONU sera probablement le dernier clou sur le cercueil de cette bureaucratie corrompue qui sera probablement démantelée et remplacée par une autre. Tout comme c’était arrivé avec le Conseil des nations.

Mais le plus dangereux selon-moi sera le backlash anti-science. Après s’être fait dire depuis des décennies que le réchauffement était prouvé par les scientifiques et qu’il y avait un « consensus » scientifique, les gens risquent de tourner le dos à la science aussi. Pour se tourner vers quoi? la religion, l’ésotérisme?

Warming fears are the worst scientific scandal in history…When people come to know what the truth is, they will feel deceived by science and scientists.
-UN IPCC Japanese Scientist Dr. Kiminori Itoh, an award-winning PhD environmental physical chemist

2 commentaires pour Backlash

  1. Joel G. dit :

    Des variations rapides et violentes de conditions atmosphériques peuvent être causées par un transfert de chaleur sans augmentation de température. Ça se nomme un transfert de chaleur entropique, ça cause une augmentation de l’entropie (le désordre) sans augmentation de température (vitesse cinétique). Ce processus ne défie en rien les lois de la physique et de la thermodynamique, au contraire, c’est la deuxième loi de la thermodynamique qui traite de l’entropie, découvert par Carnot en 1824.

    Je ne dis pas du-tout que c’est ce qui se passe actuellement dans l’atmosphère, je dis juste que ce ne sont pas toutes les logiques expliquant de la neige par transfert de chaleur qui sont tordues et qui défie les lois de la physiques et de la thermodynamique; dans le cas des transferts entropiques c’est tout à fait le contraire… la deuxième loi de la thermo est l’une des plus importante de la physique moderne, elle s’observe même dans la taille de l’horizon et l’évaporation des trous noirs !

    Mais je me répète : je ne dis pas du-tout que c’est ce qui se passe actuellement dans l’atmosphère… sans dire que ce n’est pas ce qui se passe non-plus…

    • crioux dit :

      Des changements rapide et « violents »? Expliques-moi ces changements-là, alors les quelques humains sur terre vivaient dans les plaines africaines, et ne roulaient certainement pas en Hummer🙂

      Les changements actuels sont tellement infimes qu’on ne les voit même pas sur ce graphique, même pas le dernier pixel dans le groupement en rouge.
      Pour ce qui est de l’entropie et des lois de la thermodynamique, il y a des grands scientifiques avec des diplômes long comme le bras qui en connaissent plus que toi et moi et qui disent que ça ne tient pas, et j’ai tendance à les croire. En plus, l’explication la plus simple est la plupart du temps la bonne. Le CO2 augmente beaucoup, la température n’augmente pas. Il n’y a donc pas de lien. C’est pourtant un lien du même genre qui est la base de cette hystérie non? Entre 1975 et 1998, la température à augmenté et le CO2 aussi…

      Mais le but de ce billet est d’anticiper la réaction de la populace qui s’est fait berner, et non pas de refaire le débat. Pour le bien de l’exercice « suppose » que le réchauffement climatique et dû à des variations naturelles, comme les cycles solaires, cycles de Milankovitch ou action des rayons cosmiques sur le couvert de nuages (Projet CLOUD), et essaye d’imaginer la réaction des gens quand ça sera enfin reconnu publiquement. Essaye d’imaginer comment tu te sentirais, puisque tu sembles appuyer cette hypothèse, si demain matin aux nouvelles le GIEC viendrait annoncer qu’ils s’étaient trompés et que le CO2 n’a rien à voir avec les variations climatiques… Colère? Déni? ou baclash envers nos institutions?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :