Liberez-nous des syndicats!

duhaime

Eric Duhaime a récemment sorti un livre intitulé « Libérez-nous des syndicats ». Cette sortie de livre a été obligée de se faire sous escorte policière à cause de menaces.
http://www.journaldemontreal.com/2013/03/07/lancement-de-livre-sous-escorte-policiere

«Il y avait un jeune qui faisait la queue avec les autres pour faire signer mon livre», raconte Éric Duhaime. «Quand ça a été son tour, il a refusé de me serrer la main et m’a glissé à l’oreille : «Je ne suis pas là pour acheter ton livre. J’ai autre chose à faire que de lire de la marde. Tu es l’être que je méprise le plus. Je voulais t’entarter ou te casser la gueule, mais il y a trop de policiers.»

Les policiers l’ont intercepté à l’extérieur du restaurant. Mais Éric Duhaime refuse de porter plainte contre celui qui l’a intimidé. «Ça aurait été pire, mes opposants auraient dit que j’avais la peau très sensible. J’ai autre chose à faire que de m’obstiner devant les tribunaux.»

Pourtant ce livre ne prône pas l’abolition des syndicats mais leur réforme. Les syndicats sont quelquefois nécessaires, mais ils sont devenus trop puissants. Il faut vraiment que ce livre dérange les gauchistes pour qu’ils en soient à menacer et intimider. Il y avait déjà des critiques acerbes du livre avant même qu’il ne soit disponible. La gauche aime se vautrer dans la vertu, la diversité des idées et la liberté d’expression, mais quand la gauche n’aime pas quelque chose, elle tente de le faire taire avec censure et/ou violence. L’opposé c’est la droite qui est pour la liberté d’expression.

La gauche, représentée surtout par les syndicats, avait le monopole dans les médias et l’espace public et se rend maintenant compte que le vent commence à tourner. Les messages de peur ne prennent plus auprès de la population qui en a marre qu’une minorité de « bien pensants », qui ont des conditions salariales, avantages sociaux et de retraite bien plus intéressantes que la majorité leur disent comment penser et comment voter. Les fat cats ont peur de perdre leurs acquis.

Je suis syndiqué CSN, formule RAND oblige, et j’ai honte de mon syndicat national. Un syndicat devrait seulement être local, pas national. Et ne s’occuper que de la défense des intérêts de ses membres, pas de faire de la politique.

Mon syndicat me coûte très cher. Avec ce qu’ils enlèvent sur nos payes chaque année, notre syndicat local serait très riche en peu de temps, pourtant ça a toujours l’air pauvre et ils n’ont jamais assez d’argent quand ça vient le temps de payer des avocats ou spécialistes en contre expertise pour nous défendre. C’est toujours à la dernière cenne. Pendant ce temps les syndicats nationaux nagent dans l’argent. Les syndicats locaux sont devenus de simples collecteurs de fonds pour des organisations politiques gauchistes et socialistes.

Cet argent sert à faire du lobbying politique, par exemple les syndicats nationaux organisent une manifestation « pro-Palestine », qui tourne rapidement à un rassemblement haineux anti-Israël.

Les syndicats ont utilisé les étudiants pour faire élire le PQ. Ils ont payé des autobus, des frais de cour pour des étudiants et autres « frais ». Ils se s’en gênaient pas pour le dire. En plein milieu du mouvement, ils disaient avoir dépensé au moins 100 000$ pour aider les étudiants. A ce que je sache ces étudiants ne sont pas syndiqués, ne payent pas de cotisations syndicales, alors pourquoi les travailleurs doivent payer pour eux? Est-ce que les syndicats ont demandé aux membres s’ils voulaient que leur argent serve à financer ces manifestions dont le seul but était de faire tomber le gouvernement Charest? Les syndicats avaient une dent contre Charest qui avait forcé la main aux syndicats en passant une loi limitant le nombre d’accréditations syndicales en début de mandat, etune autre loi (loi 33) qui mettait fin au placement syndical (et donc de la corruption) sur les chantiers de construction.

Charest a voulu faire le ménage, mais n’a pas pu faire grand chose parce que les syndicats sont trop puissants. En plus la CSN a engagé Gabriel Nadeau-Dubois, (récompense pour services rendus).

Il n’y a pas si longtemps, mis à jour par Eric Duhaime, les syndicats payaient des gens non-syndiqués (50$ cash) pour aller manifester contre le gouvernement Charest.

Récemment la CSN, suivi d’autres syndicats et associations étudiantes, tente d’interférer en cour dans la cause des carrés verts contre l’obligation de faire partie d’une association étudiante.
http://www.journaldemontreal.com/2013/03/07/assez-de-la-tyrannie-etudiante

Alors oui, libérez-nous des syndicats.


Billets reliés:
https://crioux.wordpress.com/2012/03/21/reforme-du-syndicalisme/
https://crioux.wordpress.com/2012/12/15/union-thugs-in-michigan/
https://crioux.wordpress.com/2012/12/10/projet-de-loi-c-377/
https://crioux.wordpress.com/2010/11/09/les-syndicats-partent-en-guerre-contre-la-droite/

22 commentaires pour Liberez-nous des syndicats!

  1. Joel Germain dit :

    De la même façon que vous n’êtes pas d’accord avec l’emploi du terme « les scientifiques » et qu’il faut employer plutôt « des scientifiques »; il serait bien d’écrire « des gauchistes » et « un segment de la gauche » au lieu d’écrire « les gauchistes » et « la gauche »…

    La gauche n’est pas un bloc monolitique, je connais très peu de gauchistes qui utilisent la « censure et/ou violence » lorsqu’ils n’aiment pas quelque chose.

    C’est comme si je disais que la droite, lorsqu’elle n’est pas d’accord avec une manifestation, utilise la menace de violence physique contre les manifestants (bat de baseball, 12 coupé, doberman) parce que certaines personnes profèrent ces menaces… Je ne crois pas que ça serait honnête de dire que les droitistes sont contre le droit de manifester à cause des agissements d’une parti de leur groupe.

    • crioux dit :

      La gauche n’est pas un bloc homogène, j’en conviens, mais la gauche au Québec est majoritairement représentée par les syndicats, qui s’en sont faits les porte-étendards.
      A part les syndicats, il y a Québec solidaire et les asso étudiantes, qui ont à peu près le même discours.
      A part ça qui représente la gauche au Québec?

      Et en passant, trouve moi un seul cas de « droitiste » sain d’esprit qui a utilisé la violence,censure ou intimidation pour faire valoir ses idées. Alors que les cas venant de la gauche sont très communs, que ce soit les manifestations syndicales, étudiantes ou des individus comme ceux qui menacent régulièrement Eric Duhaime, le RLQ ou les carrés verts. Durant la crise étudiante, il y avait eu un page facebook qui promettait 100$ à celui qui allait pendre Jean-Francois morasse, un carré vert.

      • L'engagé dit :

        Mais mon cher, les «drettistes» n’ont pas besoin de recourir à la violence, l’État et la police s’en chargent pour eux. Même Gendron en onde profère des menaces et des incitations à la violence…

        http://www.99media.org/2013/02/derives_13.html

      • crioux dit :

        Vraiment? Quand un policier se fait lancer des briques, c’est lui qui est violent?! Il fait son travail, c’est à dire maintenir la loi et l’ordre contre des voyous sans cervelle et les criminels.

      • Joel Germain dit :

        En tout respect, croire qu’il n’y a pas de droitistes qui utilisent l’intimidation c’est un peu comme vivre sous une roche…

        Il sagit d’avoir regardé le groupe Facebook « Fuck Gabriel Nadeau-Dubois » durant le printemps dernier pour constater les menaces envers les manifestant sans compter le compte twitter de GND qui recevait en moyenne 5 menaces de mort par semaine !

      • crioux dit :

        Les manifesteux étudiants ont fait « suer » bien des gens. Des gens qui ne sont pas nécessairement de droite ou de gauche, mais bien juste écoeurés par ces bébés gâtés qui détruisaient le centre-ville.

        Par contre le bloc de gauche a refusé de condamner les actes de violence des étudiants

      • Joel Germain dit :

        Si on utilise la définition qui semble être la plus répandue ces derniers temps, la droite ne signifie pas être capitaliste ni être autoritariste mais ce qui les distingue est que Gauche = plus d’état et Droite = moins d’état…

        Dans cet optique, les groupes anarchistes (qui prônent moins d’état) sont des groupes de droites… et certains sont très violents !

      • crioux dit :

        Les Anarchistes réclament AUCUN état, alors que la droite dit moins d’intervention de l’état dans l’économie, mais un état quand même pour le reste. Regarde le graphique plus bas.

  2. Gilles Laplante dit :

    Je me demande pourquoi Éric n’a pas choisi une ville civilisée comme Québec pour lancer son livre.

  3. Bobjack dit :

    J’attend encore un seul gauchiste dénoncer Hugo Chavez et les carrés rouge. UN SEUL. UN SEUL.

    La gauche est un bloc monolithique au Québec, je changerai d’idée lorsque je vais des gauchistes rationnels, comme en suède, pour l’instant s’ils existent au Québec ils sont cachés au fond d’une grotte.

    • Stéphane Dumas dit :

      Excellente question que tu mentionnes Bobjack. Malheureusement, à moins d’un miracle où il trouverait le chemin de Damas, ce triste sire Patrick Bourgeois (ne pas confondre avec le chanteur du groupe pop-rock les BB), n’en n’est pas encore rendu là à lire son récent texte qu’il a pondu.

      Une personne sous le surnom de pancho49 a posté une opinion à lire sur le blogue de CNN http://ireport.cnn.com/docs/DOC-937093 Il frappe en plein dans le mille.

    • Joel Germain dit :

      La gauche est un bloc monolitique…

      Josée Legault, Gérald Fillion et « Rambo » Gauthier, même combat ?

      • crioux dit :

        Rambo est engagé pour casser des bras, je ne crois pas qu’il sache ce que l’idéologie gauche ou droite signifie.

  4. Stéphane Dumas dit :

    Il y a quelques années, j’avais posté un billet sur le Blogue du Québécois Libre titré « Libérez-nous des syndicaux » essayant de parodier la tristement célèbre chanson de Loco locass. http://www.leblogueduql.org/2005/06/libreznous_des_.html

    « Libérez-nous des syndicats » sonne mieux à mes oreilles, il y aurait de quoi à faire une parodie qui serait meilleur que la chason « originale » de Loco locass. 😉

  5. L'engagé dit :

    Pour une fois, moi aussi je vais citer le Journal de Montréal :

    Voyons donc, uniquement l’entreprise Power Corp. est un million de fois plus grosse que la FTQ et la CSN réunies. Juste à consulter l’actif total à leur bilan consolidé respectif et les revenus bruts à leur état des résultats.

    Non seulement les compagnies comptent des milliers de lobbyistes à Ottawa et à Québec et donnent des milliards aux partis politiques de droite en Amérique du Nord, mais elles financent en plus à coup de plusieurs millions leurs associations syndicales sectorielles (banques, pétrolières, garderies et écoles privées, éolien et barrages privés, santé privée, pharmaceutiques, etc.), leurs associations patronales (Chambres de commerce, Conseil du patronat, Fédération des entreprises indépendantes, etc.) et leurs organismes idéologiques à leur solde (Institut économique de Montréal, Fraser Institute, C.D. Howe Institut, Cirano, Conference board, chaires universitaires, etc.). Ah oui, j’oubliais, elles embauchent des centaines d’ex-politiciens et attachés politiques et recrutent un tas d’universitaires à titre de consultants. Combien les syndicats ont-ils de lobbyistes et d’ex-élus à leur service ? Quel est le montant total de leurs contributions au financement des partis politiques ? Franchement, faut être un peu sérieux et arrêter de prendre les gens pour des valises. En passant, la majorité des élus au fédéral et au provincial proviennent des entreprises, pas des syndicats. Faites le décompte messieurs-dames.

    http://blogues.journaldemontreal.com/lauzon/actualites/liberez-nous-de-la-dictature-patronale/?fb_action_ids=10200260817376206&fb_action_types=og.likes&fb_source=other_multiline&action_object_map=%7B%2210200260817376206%22%3A109228839247372%7D&action_type_map=%7B%2210200260817376206%22%3A%22og.likes%22%7D&action_ref_map=%5B%5D

    Et qui est Lauzon? Un prof anarchiste, de socio, de sciences-po, d’arts?

    « Lauzon a reçu un MBA au HEC Montréal et un doctorat en gestion à l’université de Grenoble1. Il était le premier au Québec et le troisième au Canada dans l’examen des comptables agréés. Lauzon est aussi un comptable en management accrédité, le premier au Canada lors de son évaluation.
    Il est professeur de comptabilité à l’école des sciences de la gestion de l’université du Québec à Montréal1 depuis qu’il a complété ses études en 1973. Il a fondé la chaire d’études socio-économiques de l’UQAM en 1996.»

    • lemoutongris dit :

      lauzon est comptable, PAS économiste. Les économistes voient les couts d’opportunité.En plus Lauzon est communiste, discréditant tout ce qu’il dit au sujet de l’économie

      pour le reste : les syndicats sont un boulet. Et les associations patronales sont volontaires

  6. Bizance dit :

    La droite n’est pas violente, on l’a vu au Chili sous Pinochet, on l’a vu en Irak sous Bush… La droite en Syrie n’est pas violente, la droite en Égypte n’est pas violente. Vous avez raison, la droite n’utilise jamais la violence.

    • crioux dit :

      Droite/gauche sont des idéologies économiques, d’un extrême à l’autre en passant par le contrôle total de l’état sur l’économie et la vie des gens jusqu’au libre-marché total.
      Ce dont tu parles ce sont des guerres et dictatures (militaires et/ou islamistes), tout comme l’étaient les régimes socialistes sous Staline, Mao ou Hitler. C’est l’axe social, rien à voir avec droite/gauche qui est l’axe économique.
      Voir: http://www.politicalcompass.org

  7. Bizance dit :

    «Quand un policier se fait lancer des briques, c’est lui qui est violent?!»

    Lol! Combien de briques a reçue l’agente 728? Combien de briques a lancé le gars de Trois-Rivières étendu au sol? Combien de briques a lancé Grenier avant de perdre un oeil?

    • crioux dit :

      Non mais c’est de l’aveuglement volontaire?! 🙂
      Combien de briques, boules de billards, morceaux d’asphalte ont été lancés aux policiers, qui ont répondu par du poivre de cayenne…. Ils ont des procololes à suivre. Plus les manifestants sont dangereux, plus les policiers doivent augmenter le niveau de réponse.

      Tu sors un seul cas d’agente qui en a mis un peu trop, alors qu’il y a des centaines de cas de violence de l’autre côté….

      Quand la manifestation est déclarée illégale, que la police a donné plusieurs avertissements, et que tu restes là à lancer des projectiles aux policiers, faut pas chialer si tu reçois des coups.

      Ils font leur job de maintenir la loi et l’ordre, s’ils ne le faisaient pas qu’est-ce qui arriverait avec cette gang d’anarchistes violents dans les rues?

  8. zarmagh dit :

    Il y a beaucoup de livres intéressants. Ont ne peut tous les acheter. Mais lorsqu’on parle à l’étranger d’un livre Québécois, et qu’on en dit du bien. Je me dis qu’il doit valoir la peine d’y jeter un coup d’œil, minimum.
    La dissidence de Jacques Brassard.
    http://www.dreuz.info/2013/03/la-dissidence-de-jacques-brassard/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :