Biais à la NASA

Un autre bel exemple de science « politisée »

Un scientifique de la NASA, Dr. Ferenc Miskolczi, n’a jamais pu publier une étude qui prouverait que le CO2 n’a pas vraiment d’influence sur le climat. Ses patrons l’ont empêché de le faire et ont même congédié des scientifiques qui voulaient l’appuyer. Même à ce jour, aucun journal scientifique (sauf un) ne veut publier ses travaux.

“Avec de simple calculs utilisant les données de température, H20 et CO2 du NOAA, j’ai pu démontrer que depuis les dernier 61 ans, même avec une augmentation de 30% de l’augmentation de la concentration du CO2, l’effet cumulatif d’absorbtion atmosphérique n’a pas changé et est demeuré constant. Il n’y a pas d’effet d’entrainement. Le réchauffement climatique causé par l’humain est un mensonge, à moins que quelqu’un puisse prouver le contraire.”

Les implications de cette étude sont trop grands pour l’establishement réchauffiste. Ils ont trop à y perdre.

Il y a des milliards de dollars en fonds de recherche en jeu. Et personne n’aime admettre ses erreurs . . . et que les centaines d’études dans des journaux scientifiques hautement réputés qui appuyaient l’hypothèse classique du réchauffement climatique étaient un gaspillage de temps et d’argent. »

http://www.examiner.com/article/new-research-into-greenhouse-effect-challenges-theory-of-man-made-global-warming

69 commentaires pour Biais à la NASA

  1. Gilles Laplante dit :

    La vérité va probablement finir par voir le jour mais le Québec sera le dernier à être au courant.

  2. Youppi dit :

    en faisant une petite recherche rapide à propos du Dr. Ferenc Miskolczi j’ai trouvé que ça date au moins depuis 2007-2008 qu’il a exposé sa thèse, que ces travaux sont critiqués :

    Voir http://bartonpaullevenson.com/Miskolczi.html et surtout lire.

    le journal examiner en fait son choux gras parce que ça fait leur affaire. Vous pensez réellement que la Nasa pourrait nous cacher la vérité, juste pour faire de la recherche subventionnée à gros prix dans un pays qui n’a pas sanctionné le protocole de Kyoto. Pour moi ça ne se tient pas comme théorie surtout quand Bush était au pouvoir (assez proche de l’industrie pétrolière).

    au lieu d’amener la discussion sur le terrain politique comme l’article de ce blogue le fait, est-ce qu’on pourrait pas discuté de la pertinence et de la validité de ces travaux ? En gros ça dit quoi ces travaux ? Qu’est-ce qui fait qu’il y a ou non confirmation de sa thèse ?

  3. André Caloux dit :

    Toutes les revues sérieuses auxquelles il a soumis son article l’ont refusé. Déjà ça dit tout. Il a fini par faire publier ça dans une obscure revue hongroise (!).

    Et il a été montré que sa théorie était fausse:

    http://www.realclimate.org/docs/Rebuttal_Miskolczi_20100927.pdf

    • crioux dit :

      Deux personnes qui disent que les recherches d’un autre sont fausses et rapporté par un site de propagande… C’est pas sérieux.

      Ca prend un peer-review en bonne et due forme, c’est la façon normale de faire.

      Si sa théorie est si mauvaise que ça, pourquoi empêcher le Peer-review?

      • André Caloux dit :

        Le peer-review n’a pas été empêché. Apparemment, ses patrons trouvaient que l’article était mauvais et ne voulaient pas y être associés. Miskolczi a ensuite soumis l’article à Journal of Geophysical Research, Science, Tellus-B et Astrophysical Journal, qui l’ont tous rejeté, par processus de peer-review.

      • crioux dit :

        Et bien sûr, toi tu sais ça parce que tu travailles à la NASA?

      • André Caloux dit :

        Ha ha non je ne travaille pas à la NASA 🙂 Mais je serait prêt à parier que c’est pas mal ça qui s’est passé.

        Par ailleurs, même Roy Spencer, qui est habituellement très aimé des « sceptiques » avoue que la théorie de Miskolczi ne tient pas la route:

        http://www.drroyspencer.com/2010/08/comments-on-miskolczi%E2%80%99s-2010-controversial-greenhouse-theory/

      • crioux dit :

        Et qu’as-tu a dire sur ça?
        https://stevengoddard.wordpress.com/2013/01/22/nasa-researchers-beginning-to-realize-that-the-sun-affects-the-climate/

        En science il n’y a jamais rien de sur à 100%. Personne ne dit que sa théorie est 100% valide, mais elle mérite qu’on l’étudie.

        Tout aussi vrai que l’hypothèse réchauffiste n’a jamais pu être prouvée non plus. Au contraire, elle commence à perdre des plumes de plus en plus, et elle mériterait d’être mise à l’épreuve, au lieu de dire « Shut up science is settled! »

      • André Caloux dit :

        Pourquoi tu changes de sujet ?

      • crioux dit :

        Je ne change pas de sujet. Tu dis qu’à la NASA ils trouvaient son étude ridicule, pourtant, ce nouvel article montre que la NASA est en train de changer d’idée (mais pas trop vite pour pas perdre la face)

      • André dit :

        « Je ne change pas de sujet. Tu dis qu’à la NASA ils trouvaient son étude ridicule »

        Il n’y a pas que la NASA qui trouve cette étude ridicule. Il y a Roy Spencer, Rob van Dorland, Piers M. Forster, Journal of Geophysical Research, Science, Tellus-B, etc, etc, etc… Ça commence à faire pas mal de monde.

        « ce nouvel article montre que la NASA est en train de changer d’idée »

        Ils ne changent pas d’idée, ils ont toujours considéré l’idée que les variations solaires pouvaient avoir un effet sur le climat. Ils continuent de chercher mais de plus en plus on se rend compte que l’effet est négligeable. Voici un article de revue à ce sujet:

        http://www.swsc-journal.org/index.php?option=com_article&access=doi&doi=10.1051/swsc/2012018&Itemid=129

  4. Youppi dit :

    Le sujet était l’article de Miskolczi non ? …et spencer (et d’autres) explique pourquoi sa théorie ne tient pas.

    Je ne vois pas en quoi le lien que tu mets de la nasa (ou d’un groupe ? accueilli par la nasa ) vient supporter la thèse de Miskolczi… ?

    OU serait-ce que tu veux défendre ta « thèse » peu importe la cohérence des sources que tu soumets ?

    C’est particulier que lorsque G. Laplante critique la Nasa tu ne remets pas en doute son commentaire, mais que par la suite quand ça fait ton affaire tu accroche sur un point qui origine de la Nasa.

  5. André Caloux dit :

    « Même si je crois que la théorie de Miskolcki a un certain mérite »

    C’est ça ton problème, tu *crois*. Même si les liens que j’ai données DÉMONTRENT que cette théorie est farfelue, parce que ses suppositions de base sont fausses, et parce que la loi de radiation de Kirchhoff est mal utilisée.

    • crioux dit :

      Et toi tu *crois* au réchauffement climatique causé par le CO2 et l’activité humaine.
      Malgré les preuves que le climat change continuellement depuis des centaines de millions d’années sans activité humaine.
      Malgré que les glaces de Vostok montrent que le CO2 augmente APRÈS la température et qu’il n’est donc pas le moteur du réchauffement.
      Malgré le fait que le CO2 augmente depuis des décennies(comme pour Vostok: après le réchauffement), mais que la température n’a pas augmenté depuis 1998, etc…

      Jamais il n’y a eu aucune preuve pour appuyer l’hypothèse réchauffiste. Scientifiquement parlant, le réchauffement climatique causé par l’activité humaine n’a aucun fondement. Toute cette histoire n’est basé que sur une idéologie politique et sur une coïncidence entre les courbes de CO2 et de température pendant une courte période entre 1975 et 1998. Le reste du temps, les courbes ne correspondent pas.

      • Youppi dit :

        la cassette à crioux…

        « jamais il n’y a eu aucune preuve » … deux négations dans la même phrase, ça fait un positif 🙂

        Les océans correspondent à 90 % de la chaleur qui peut-être accumulé par rapport à l’atmosphère, ce qui fait que l’augmentation de la température de l’atmosphère n’est pas linéraire, au même rythme que l’augmentation de CO2 dans l’atmosphère.

      • crioux dit :

        Le CO2 dans l’atmosphère vient majoritairement de 4 sources: le dégasage des océans (qui est de loin la plus importante source), les volcans, la respiration animale et la décomposition. L’activité humaine vient très très très loin derriere, avec une portion insignifiante.

      • André Caloux dit :

        « Et toi tu *crois* au réchauffement climatique causé par le CO2 et l’activité humaine. (…) »

        Et tu continues de dévier le sujet…

  6. L'engagé dit :

    « Jamais il n’y a eu aucune preuve pour appuyer l’hypothèse réchauffiste. Scientifiquement parlant, le réchauffement climatique causé par l’activité humaine n’a aucun fondement. Toute cette histoire n’est basé que sur une idéologie politique et sur une coïncidence entre les courbes de CO2 et de température pendant une courte période entre 1975 et 1998. Le reste du temps, les courbes ne correspondent pas. »

    Il y a pourtant bien Lavoisier, non? Pouvez-vous néanmoins l’intégrer à vos explications?

    • Youppi dit :

      A crioux :
      Q: Le CO2 des océans pourquoi il se dégage : réponse parce qu’il y a de la vie.
      Deuxième question: si la température des océans augmentent qu’est-ce qui arrive ? l’activité biologique augmentent, donc plus de dégagement de CO2.
      Pourquoi le CO2 dans l’atmosphère augmente de manière assez constante depuis 100 ans.. R: c’est l’activité humaine qui est le principale facteur qui contribue à l’augmentation du CO2. qui vient en déséquilibre par rapport au autre phénomène. Un simple bilan de la quantité de combustible fossile consommée par nos activités (et dégagé dans l’atmosphère) et on explique l’augmentation du CO2.

      Mais comme dirais A. Caloux faudrait pas dévier du sujet :).

      • crioux dit :

        Non, le CO2 se dégage des océans par dégasage, pas par activité biologique. C’est le principe d’une bouteiile de boisson gazeuse. L’océan se réchauffe et il relâche plus de gaz. Quand il se refroidit il en absorbe. Ca correspond au carottes de glace de Vostok qui montrent clairement que le CO2 augmente APRÈS la température, et qu’il reste plus élevé pendant un certain temps quand la température diminue.

        La vie utilise le CO2, les plantes et le phytoplancton l’entreprosent et ne le libèrent que lors qu’elles meurent.

        La contribution humaine au CO2 émit est moins de 3%. Tout le reste est produit de façon tout à fait naturelle. Vérifiez. Même la NASA ne contredit pas ça.
        Donc même si l’humain cesserait toute activité (retour à l’age de pierre) et cesserait d’émettre du CO2, il y en aurait encore presqu’autant (97%) qui continuerait d’être émis chaque année….

  7. Youppi dit :

    le 3 % de l’activité humaine de CO2 (et autre GES) est ajouté dans le cycle année après année alors que le sol, les plantes, les océans n’en génère pas de nouveaux CO2 ils ne font que recycler. On prend des combustibles fossiles dans le sous-sol et on l’injecte dans l’atmosphère ce qui créé l’augmentation.

    Il y a les volcans qui peuvent en émettre du CO2 dans l’atmosphère, mais il n’y a rien dans les années récentes qui démontrent que ce serait eux les responsables de l’augmentation de CO2. Mais les volcans émettent aussi des aérosols qui ont l’effet de refroidir l’atmosphère en bloquant les rayons du soleil.

    On dirait que tu as appris par coeur le film que tu mets en référence, Est-ce ta seule référence ?

    • crioux dit :

      J’ai mis cette référence parce qu’elle est sous titrée en francais. Quand je mets des références en anglais il y a des gens qui ne les regardent pas.

      Rien ne se perd, rien ne se crée. L’humain ne fait que retourner une infiome partie de ce qui était dans l’atmosphère avant. Nous sommes dans une des périodes les plus pauvre en CO2 depuis que la vie existe sur terre.

  8. Youppi dit :

    l’humain ne fait pas que retourner, ce n’est pas vrai. Les combustibles fossiles (pétrole, charbon, gaz de schiste, etc..) étaient stockés et accumulés sur des millions d’années dans le sous-sol. Il était là depuis des lustre et on y a pas touché et en peu de temps depuis le début du 19e siècle (100 ans..) on pompe tout ça et on le met dans l’atmosphère sous forme de CO2 et autre gaz ..

    La civilisation humaine tel qu’on la connaît aujourd’hui avec plus de 7 milliards d’habitants n’a jamais connu de niveau aussi élevé de CO2 dans l’atmosphère.

    Retourner dans le temps des dinosaures et autres espèces ne fait que dire qu’eux pouvait peut-être vivre dans ces conditions de température et CO2 et autres différentes d’aujourd’hui.

    • crioux dit :

      Est-ce que l’humain se prend pour Dieu? C’est pas à l’humain de décider de la température, même s’il le pouvait.

      On ne peut que souhaiter des températures plus hautes et du CO2 plus élevé. L’opposé étant le retour prévu à moyen terme de la prochaine ère glacaire, ce qui sera la fin de notre civilisation.

      Plus chaud = plus d’agriculture et moins de consommation d’énergie. Plus de CO2 = des plantes plus productives.
      Moins de chaleur = saison de récolte écourtée voire même impossible, et si le CO2 descendrait trop bas, les plantes cessent de fonctionner et meurent.

      Chaleur = prospérité pour tous. Froid = famine.

      Il y a 1000 ans, ils cultivaient la vigne en Angleterre, puis il y a eu la petite ère glacaire, et il n’y en avait plus. Tout récemment, « grâce » au léger réchauffement du siècle dernier, ils ont recommencé a en faire pousser.

      Ce sont des faits historiques, pas des paroles en l’air ou des théories basées sur des modèles informatiques qui ont toujours été à côté de la track.

  9. Youppi dit :

    WOOW, vite je vais me mettre une bûche dans le poêle 🙂

    « chaleur = prospérité pour tous… » tu diras ça pour les déserts d’afrique, les moussons de l’inde, les sécheresses au USA de 2012, etc.

    Non la prospérité vient de la stabilité, de l’équilibre. C’est une lubie de penser que la croissance peut-être illimité.

    Parole en l’air: Qu’elle refroidissement as tu vu, constater par toi même dans ta région ?

    Qu’elle vision à court terme tu as !!!

    • crioux dit :

      Si tu prenais la peine de te renseigner tu saurais que nous sommes dans une courte période entre deux ères glaciaires, selon des cycles réguliers qui se produisent depuis des millions d’années. Les périodes interglaciaires durent en moyenne 10 000 ans, alors que l’ère glacaire elle même dure en moyenne 100 000 ans. Ce n’est pas dû au CO2 ou à l’activité humaine, mais à des cycles orbitaux.

      Tu dois connaitre ce graphique puisque je l’ai déjà posté dans le passé. Il montre les ères glaciaires et les périodes interglaciaires des derniers 400 000 ans (tiré des carottes de glaces de Vostok).


      Tu remarqueras en rouge la totalité de la civilisation humaine depuis la première civilisation en mésopotamie jusqu’à aujourd’hui. L’humanité a profité d’une période interglacaire de 10 000 ans pour prospérer, et quand le prochain cycle arrivera, ca sera la fin de la civilisation. Mais en attendant d’arriver là, il faut cesser de démoniser la chaleur et de glorifier le froid.

      En passant que tu le veuilles ou non, depuis l’optimum holocène, il y a eu un refroidissement constant. Je parle ici de données sur plusieurs millers d’années, et non pas un réchauffment de 1 degré sur une courte période.
      Sur les 4 périodes plus chaudes depuis la fin de la dernière ère glaciaire, le réchauffment actuel est le moins important des quatres:

      Encore une fois il s’agit de données réelles et non pas de modèles informatiques qui tentent de prédire le futur.

      Je crois que c’est plutôt toi qui a une vision à court terme.

      Maintenant s.v.p. essayer de revenir au sujet original, qui est la manipulation politique de la science et du biais de la NASA.

      • André Caloux dit :

        « Maintenant s.v.p. essayer de revenir au sujet original, qui est la manipulation politique de la science et du biais de la NASA. »

        Justement ! Maintenant qu’on a établi que la théorie de Miskolczi de tient pas la route et que la NASA avait raison de ne pas vouloir s’associer à ça, tu pourrais le dire dans ton billet.

      • crioux dit :

        In your dreams! Cette théorie est valable. Bien plus que la théorie du réchauffement par le CO2, qui a échoué lamentablement. Vostok l’a très bien démontré que le CO2 qui augmente APRÈS le réchauffement, avec plusieurs centaines d’année de retard, et la température qui descend alors que le CO2 est élevé.
        Regarde ce qui arrive aujourd’hui: le CO2 augmente, mais la température stagne depuis 16 ans. La théorie qui correspond au observations, ça c’est la science.
        Malgré toute les observations contradictoires, continuer de dire que le réchauffement est causé par le CO2, c’est de la religion.

        En science, une théorie est valide jusqu’à ce qu’elle soit remplacée par une meilleure, ou qu’elle est prouvée fausse parce qu’elle ne correspond pas aux observations.

        S.v.p. lire:
        http://www.livescience.com/21491-what-is-a-scientific-theory-definition-of-theory.html

      • André Caloux dit :

        « In your dreams! Cette théorie est valable. »

        Non Christian. Les liens que je t’ai donnés **prouvent** que la théorie ne tient pas la route parce que ses prémisses sont **fausses**. D’un point de vue purement physique, cette théorie ne marche pas. Mais toi tu préfères continuer de vivre dans ton monde imaginaire et penser que cette théorie est valable…

        « Regarde ce qui arrive aujourd’hui: le CO2 augmente, mais la température stagne depuis 16 ans. La théorie qui correspond au observations, ça c’est la science. »

        La vérité, c’est que cette fameuse période de 16 ans commence par un énorme El Niño, qui a fait beaucoup augmenter la température en 1998, et se termine par un énorme La Niña, qui a fait baisser la température de 2005 à 2012. Quand on soustrait ces effets, qui sont très bien connus, on obtient une augmentation linéaire de la température sur cette période de 16 ans. Voir à ce sujet:

        http://iopscience.iop.org/1748-9326/6/4/044022

      • crioux dit :

        Tu crois que tu peux te substituer au Peer-review? C’est pas comme ça que ça marche la science.

      • André Caloux dit :

        « Tu crois que tu peux te substituer au Peer-review? C’est pas comme ça que ça marche la science. »

        Et justement, Christian, qu’a donné le peer-review ? Les quatre revues auxquelles l’article a été soumis l’ont rejeté ! Rejeté quatre fois par le peer-review, qu’est-ce que tu veux de plus ?? Il a fallu qu’il se tourne vers une obscure revue hongroise pour faire publier son article…

      • crioux dit :

        Tu confonds Peer-review (révision par d’autres scientifiques) et publication dans une revue.

      • André Caloux dit :

        « Tu confonds Peer-review (révision par d’autres scientifiques) et publication dans une revue. »

        Non, Christian. Quand on parle de « peer-review », on parle de publier dans une revue qui est « peer-reviewed », comme celles où Miskolczi a essayé de publier. Dans ce cas, l’article soumis à la revue est envoyé à quelques experts (indépendants) du domaine qui évaluent si l’article peut être publié et si il y a des corrections à apporter.

      • crioux dit :

        Je crois que tu confonds journalisme et publication scientifique.

      • André Caloux dit :

        « Je crois que tu confonds journalisme et publication scientifique. »

        Non, Christian. Quand on parle de peer-review, on parle de revues qui évaluent les articles par peer-review, c’est-à-dire par des experts du domaines qui sont choisis pour évaluer l’article. Ce sont eux qui décident si l’article mérite d’être publié ou encore si il a besoin de corrections. Les revues citées plus haut (Journal of Geophysical Research, Science, Tellus-B) sont des revues « peer-reviewed ». Pour en savoir plus:

        http://en.wikipedia.org/wiki/Academic_journal

        « An academic journal is a peer-reviewed periodical in which scholarship relating to a particular academic discipline is published. Academic journals serve as forums for the introduction and presentation for scrutiny of new research, and the critique of existing research. Content typically takes the form of articles presenting original research, review articles, and book reviews. »

      • crioux dit :

        Certains ont trouvé comment contourner le Peer-review, tel que ça a été découvert dans le Climategate. Ils s’organisent pour que les articles soient Peer-reviewed seulement par des gens qui pensent comme eux. Ils excluent les opinions dissidentes

        http://www.infowars.com/climategate-peer-review-system-was-hijacked-by-warming-alarmists/

        http://www.alternet.org/environment/vindicated-climate-gate-scientist-sues-national-review-libel

        http://www.masterresource.org/2009/12/climategate-is-peer-review-in-need-of-change/

        http://newzealandclimatechange.wordpress.com/2011/11/27/climategate-2-and-corruption-of-peer-review/

  10. Youppi dit :

    Mais en attendant d’arriver là, il faut cesser de démoniser la chaleur et de glorifier le froid.

    de qu’ossez que ça veut dire c’te phrase ::)

    Mais pour ton dernier point, est-ce vraiment certain que les glaces de Vostok ça représente le climat passé de la terre entière. Un point par une mesure indirecte de la température (dans des carottes de glace) à un endroit c’est assez précis pour retracer les climats des 400 000 dernières années et décider qu’il faut réchauffer le climat ??

    • crioux dit :

      Et décider qu’il faut refroidir la planète sur les paroles de quelques personnes qui font des modèles informatiques qui n’ont jamais encore pu correspondre aux observations, c’est mieux? Ces gens avaient prédit qu’en 2010 les iles du Pacifique seraient sous l’eau et qu’il ferait beaucoup plus chaud. Les observations réelles montrent qu’il n’y a plus de réchauffement depuis 16 ans…. Lrs modèles ont lamantablement échoué a prédire les températures et tu veux encore te fier à eux?

      Les données passé au moins c’est du réel. Et Vostok c’est du sérieux, et c’est de la VRAIE science.

      Personne ne décide de « réchauffer » la planète. Ce que je dis, c’est que l’humain n’influence pas le climat, qu’il s’agit de cycles naturels, basés sur les cycles solaires et orbitaux. Sinon, comment expliquer toutes les variations passées, avant l’industrialisation, et même avant que l’humain existe?

      • Youppi dit :

        comment expliquer les variations passées

        Premièrement avant d’affirmer des variations passées il faut assurer de la précisions de ces mesures.

        ll n’y a pas que les cycles solaires, orbitaux, il y a eu aussi des périodes volcaniques.

        La vraie science: le programme BEST qui ont fait une des plus importantes études sur le lien entre température et CO2, c’est du jamais vu en ce qui concerne la quantité de mesure directe de la température. Pas juste des carottages à un endroit Vostok…

        1998 n’est pas l’année la plus chaude : renseigne toi ..
        2005 (2e), 2010 (1er), 1998 (3e).

        2012 l’année la plus chaude au USA.

      • crioux dit :

        Ce sont des trucs statistiques utilisés pour propager l’arnaque. Comment continuer de faire peur au monde si la température n’augmente pas. Alors on ajuste un peu les chiffres on arrive à déclarer une année « record » de quelques centièmes de degrés plus chaud que 1998. Sauf que des variations aussi infimes sont en deça des marges d’erreur.
        La réalité est toute autre. En fait la température la plus élevé du siècle dernier n’est même pas 1998, mais bien 1934, mais quand ils se sont rendu compte que ça mettait en danger l’arnaque, certains alarmistes ont travaillé bien fort pour essayer de faire disparaitre ce record. Tout comme ils ont tenté de faire disparaitre l’optimum médiéval.
        http://voices.yahoo.com/nasa-admits-1934-not-1998-was-warmest-year-494073.html?cat=58

        http://www.democraticunderground.com/discuss/duboard.php?az=view_all&address=115×269925

        Depuis 1998 c’est un plateau, pas d’augmentation du tout. Pourtant le CO2 augmente toujours lui…

      • Youppi dit :

        mets au moins des liens sérieux..

        Ah oui 1934 la plus chaude et ET c’est ton voisin ::)

        et en plus ils ont faits disparaître des données (conspirations ouu)

      • crioux dit :

        Da la part de la NASA, qui est infiltrée par des réchauffistes comme Hansen, de dire que 1934 était la plus chaude, puis ensuite revenir sur leur parole et dire que c’est égal entre 1934, 1998, et 2005, avec une marge de 0,01 degré (qui est en deça de la marge d’erreur), oui c’est une façon de manipuler les chiffres pour perpétuer l’arnaque.

        The data processing flaw did not alter the ordering of the warmest years on record and the global ranks were unaffected. In the contiguous 48 states, the statistical tie among 1934, 1998 and 2005 as the warmest year(s) was unchanged. In the current analysis, in the flawed analysis, and in the published GISS analysis, 1934 is the warmest year in the contiguous states (but not globally) by an amount (magnitude of the order of 0.01°C) that is an order of magnitude smaller than the certainty.

        http://www.nasa.gov/topics/earth/features/earth_temp.html

      • André Caloux dit :

        Ce que ton lien dit, Christian, c’est que 2007 a été la température la plus chaude. Mais ce lien date de 2008. L’année 2012 a de loin été la plus chaude.

      • crioux dit :

        Tu continues de ne regarder que le court terme. Il faut que tu regardes la vue d’ensemble, pas seulement une petite partie ou un an peut tout changer. Tout l’argumentaire du réchauffement climatique tient sur une correspondance anecdotique entre l’augmentation du CO2 et de la température durant la période 1975 -1998. Avant ou après cette période, il n’y a pas de lien direct entre les deux, des fois c’est même inversé.. Plus cette période de 16 ans (and counting) s’allonge, plus la théorie réchauffiste prend l’eau, parce que ça contredit ce qu’il nous disent depuis des décennies, comme quoi il y avait un réchauffement exponentiel lié directement au CO2.

        Mais c’est pas sur cette courte période que les climato-réalistes se basent, mais sur de plus longues périodes, et sur des cycles naturels qui expliquent à la fois les variation passées autant que les actuelles.
        La théorie du CO2 ne peux pas expliquer les variations passées de plusieurs centaines ou milliers d’années passés, qui ont été bien plus importantes, cycliques et souvent plus radicales (en terme de changements rapides) que maintenant sans qu’il n’y ait eu d’activité humaine.

      • André Caloux dit :

        « Tu continues de ne regarder que le court terme. Il faut que tu regardes la vue d’ensemble, pas seulement une petite partie ou un an peut tout changer. »

        T’es drôle, Christian. Je ne fais que te corriger sur le résumé que tu fais de ton propre lien et toi tu repars sur complètement autre chose…

  11. Bizance dit :

    La planète ne se réchauffe pas? Voulez rire ou quoi?

  12. Youppi dit :

    Le climat terrestre n’est pas un système à deux variables (CO2 vs température atmosphérique) qui ferait qu’un lien direct d’augmentation du CO2 aurait un impact sur l’augmentation de la température atmosphérique immédiatement. Le climat terrestre est un système dynamique à plusieurs variables. Les Océans jouent un beaucoup plus grand rôle. Faudrait que tu lises plus les rapports du Giec et autres documents qui expliquent cela plus en détails.

    • crioux dit :

      Le GIEC a toujours considéré le CO2 seulement. Le GIEC a été créé dans ce but: prouver que le CO2 est responsable, et ils n’ont toujours pas réussi.
      Ils font semblant de prendre en considération les autres variables, mais pour finir par dire que ce n’est pas pertinent.

      Tu veux voir une vraie étude scientifique sur le climat, va voir le Projet CLOUD, par le CERN. Je vais te décevoir, mais leur conclusion est que le principal responsable des variations climatiques n’est pas le CO2

  13. Youppi dit :

    A. Caloux: Peux-tu mettre la référence pour la température de 2012, je suis intéressé de la voir. J’avais lu que 2012 était la plus chaude pour les USA mais mondiale je ne savais pas .

    • André Caloux dit :

      2012 a été l’année la plus chaude pour les États-Unis, et de loin. Globalement, 2012 a été la 9e année la plus chaude.

      • crioux dit :

        Dit le gars qui radote continuellement que l’optimum médiéval était un épisode « local » (qui a duré 400 ans).

        Et pendant ce temps l’Europe bat des records de froid, et le couvert de glace en Antarctique bat des records. Quelle partie de « global » warming ai-je manqué?

        Et je me permet de préciser que ces « records » (autant chaud que froid) ne prennent en compte que les derniers 100 ans environs. Il y a eu des températures beaucoup plus chaudes avant, mais il n’y avait pas de station météorologique pour prendre les données chaque jour.

  14. crioux dit :

    Un autre exemple de manipulation de données dans un but politique, impliquant la NASA:
    http://wattsupwiththat.com/2013/01/31/japans-cool-hand-luke-moment-for-surface-temperature/#more-78476

    • André Caloux dit :

      « Un autre exemple de manipulation de données dans un but politique, impliquant la NASA: »

      Accusation ridicule et sans fondement…

  15. Youppi dit :

    Plus je lis crioux plus je vois qu’il fait du réchauffement climatique un débat politique et jamais un débat d’idée scientifique.

    Je constate que quand je pose des questions précises, A. Caloux répond mais pas Crioux.

    Par exemple j’ai demandé à voir de la documentation du CERN sur ton affirmation : »Je vais te décevoir, mais leur conclusion est que le principal responsable des variations climatiques n’est pas le CO2 »

    et tu me réfères à autres choses. Si tu les as faits les recherches dis le ! sinon c’est de la légende urbaine ton truc.

    • crioux dit :

      Parce que c’est pas ce que vous faites ici? Jamais vous ne répondez à autre chose que mes articles sur le climat.

      Oui, j’en ai contre cette arnaque anti-science, qui n’est rien d’autre qu’une quête de pouvoir et d’argent. Si vous ne vous en êtes pas encore rendu compte, c’est que vous vivez dans une bulle.

      Je suis las de faire les recherches à votre place et vous montrer les informaitions, les scandales de manipulation et les études. Caloux va simplement dire « c’est faux! » sans apporter aucun argument en retour. Put up or shut up!

      Je me suis bien documenté, il serait temps que vous le fassiez aussi.

      • André Caloux dit :

        « Caloux va simplement dire « c’est faux! » sans apporter aucun argument en retour. »

        Ha ha elle est bonne celle-là ! J’appuie 98% du temps ce que je dis avec des arguments clairs et des articles publiés dans les revues les plus reconnues. Le 2% qui reste, c’est quand ça ne vaut pas la peine d’argumenter. Toi tu cites presque toujours des blogues ultra-biaisés.

  16. youppi dit :

    Pas capable de critiquer plusieurs sujets de front et je connais la base scientifique de la climatologie plus que toi (transferts de chaleur, thermodynamique, météorologie, statistiques, etc.). Je ne vais pas sur des blogues biaisés que tu cites. Tout les commentateurs de droite font la même erreur que toi (L’économie ne mènent pas tout, les ressources terrestres sont limitées). Les recherches d’informations que tu fais et présentes sont toujours du même côté, jamais de nuance. Pas le choix de critiquer question de rééquilibrer les opinions.

    • crioux dit :

      Laisse moi rire un peu…. Voilà..
      Parce que toi bien sûr tu n’es pas biaisé… Si tu les lisais les articles justement, tu te rendrais compte à quel point cette arnaque est politique, et non scientifique. On s’en reparle dans quelques décennies, quelle excuse ils vont trouver pour expliquer que la température ne monte toujours pas… Ils vont tout faire pour étirer la sauce, les subventions le plus longtemps possible.

      Et si t’es pas content, pourquoi tu reviens tout le temps ici?

    • crioux dit :

      Anecdote:
      J’ai posté des commentaires sur un vidéo de propagande anti-fracking sur youtube, comme mon opinion (appuyé par des faits vérifiables que j’ai cité) était contre celle du posteur, il m’a immédiatement répondu de façon désobligeante, effacé mes message et ensuite banni pour que je ne puisse pas répliquer. C’est la méthode gauchiste, censurer et contrôler le message. Ceux qui lisent les commentaires ne voient que ceux qui appuient le message de propagande. C’est fréquent sur internet.

      La droite, c’est la liberté d’expression. J’espère que vous comprenez à quel point vous testez ma patience et combien vous êtes chanceux de continuer de poster sur ici. Je sais que c’est le but des trolls d’enflammer une discussion et de provoquer les gens, mais faites bien attention, même ma patience exemplaire à des limites.

      Respectez vos interlocuteurs, sinon vos messages seront effacés. Si vous voulez contredire quelque chose, essayez de l’appuyer avec des faits. Et si quelqu’un prend la peine de vous poster un lien, allez le lire avant de dire que c’est de la foutaise.

      • L'engagé dit :

        Voici un exemple de généralisation, vous ne pouvez pas prendre une anecdote personnelle et en faire une règle. Tout comme vous ne pouvez pas déclarer : « la droite c’est la liberté d’expression ».

        Premièrement vous ne tenez pas compte de l’histoire de la droite, ensuite vous vous inspirez peut-être seulement de certains penseurs de droite qui sont loin de représenter l’intégralité de ce que la droite fait réellement, politiquement. Ensuite vous ne tenez pas compte que cette droite, sur le plan politique, limite d’une manière effective la liberté d’expression, par exemple les chercheurs canadiens qui ne peuvent plus communiquer librement avec les journalistes (la Société royale canadienne s’en est d’ailleurs inquiété); du côté économique, les entreprises qui profitent justement de mesures légales où les gouvernements créent des législations justement inspirée d’idéologie de droite, pour faciliter les poursuites à l’encontre des petits opposants.

        L’exemple le plus probant me semble les poursuites de la Barrick Gold et de Banro contre les éditions Éco Société et l’auteur Alain Deneault. Je rappelle que les Desmarais ou Mulroney, des individus plutôt à droite (sur le plan économique et moral) ont siégé au CA de la Barrick Gold.

        Vous pouvez évidemment écrire ce que vous voulez… au nom d’un certain relativisme moral ou épistémologique. Mais si vous chercher à vous appuyer sur l’autorité de la raison, de l’histoire, vous devez faire preuve d’un minimum de rigueur logique et méthodologique.

      • crioux dit :

        Autant de ce que nous montre l’histoire, que de par mes expériences personelles, plus c’est à gauche, plus il y a censure et contrôle de l’information. C’est la base de l’axe gauche/droite
        Droite = Liberté et responsabilité individuelle avant tout.
        Gauche = Le bien commun et l’état passe devant les droits et libertés individuelles.

        Je sais que « L’engagé » est à gauche, mais pas au point de ne pas voir ça.

        Par contre, pour continuer de discuter de gauche et droite, il y a un billet pour ça:
        https://crioux.wordpress.com/2012/05/28/gauche-et-droite/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :