Cascade de disponibilité


Daniel Kahneman, lauréat du prix Nobel d’économie, décrit le concept de cascade de disponibilité à la page 142 d’un ouvrage intitulé Thinking Fast and Slow. Il aurait facilement pu avoir écrit ce qui suit en pensant au dossier des gaz de schiste/shale au Québec.

« Une cascade de disponibilité est une suite d’événements qui font boule de neige. Elle peut être provoquée par la couverture médiatique d’un sujet relativement anodin et entraîne ultimement la panique du public et une intervention musclée de l’État. Dans certains cas, la couverture médiatique d’un risque captive un segment du public, qui devient alors agité et inquiet. Cette réaction émotionnelle devient ensuite un sujet en soi, qui sera à son tour abordé par les médias. Résultat, l’inquiétude ne fait que décupler et les esprits s’échauffent encore davantage. Parfois, le cercle vicieux est même délibérément créé par des « agents de la disponibilité », ces personnes ou ces organisations qui veillent à la circulation ininterrompue de nouvelles inquiétantes. Le risque est de plus en plus exagéré au fur et à mesure que les médias se disputent l’attention du public au moyen de titres accrocheurs. Le discours des scientifiques et de ceux qui tentent de dissiper les craintes et la révulsion grandissante suscite peu d’intérêt, mais beaucoup d’hostilité : quiconque ose affirmer que le risque est surévalué est soupçonné d’être affilié à un complot odieux. Le sujet revêt alors une importance politique parce qu’il préoccupe l’ensemble de la population et que la machine politique est guidée par l’intensité du sentiment public. »

Publicités

3 Responses to Cascade de disponibilité

  1. P.A. Beaulieu dit :

    Fouille-moi pourquoi mais en lisant cet extrait il me revient à l’esprit une image enfouie depuis très longtemps dans ma mémoire : celles des ombres des objets agités apparaissant sur le mur dans la fameuse « Allégorie de la caverne ». Le peuple voit-il vraiment les choses telles qu’elles sont???

  2. L'engagé dit :

    Curieusement, qui sont les agents de disponibilité les plus équipés, les plus puissants, les plus riches et les plus organisés?

    André Belisle et l’AQLPA ou Lucien Bouchard et l’APGQ?

    Qui possède et contrôle les médias? L’association des anarchistes-socialiste écolos ou plutôt les grandes fortunes?

    «Le sujet revêt alors une importance politique parce qu’il préoccupe l’ensemble de la population et que la machine politique est guidée par l’intensité du sentiment public»

    genre le compteur de la dette de l’IEDM… Votre article parle précisément de la fabrication du consentement. La nuance c’est que ce ne sont pas des résistants culturels (carrés rouges, artistes, écolo et cie) qui orchestre cela mais bien le capital…

  3. crioux dit :

    Un bon exemple de haine et de démagogie envers le producteur du documentaire « Fracknation ». Il est extrèmement patient, moi il y a longtemps que je lui aurait foutu une baffe

%d blogueurs aiment cette page :