Face à Face Marois-Legault


Après les propos de Marois sur la citoyenneté québécoise, (voir le billet: Marois veut créer deux classes de citoyens) qui excluerait ceux qui ne parlent pas assez bien français, je n’étais pas sûr de pouvoir être neutre pour analyser le débat. Je vais tout de même essayer.

Contrairement aux débat précédents ou personne ne prenait vraiment le dessus, cette fois-ci Legault a réussi à marquer des points. Même si au début il ne s’agissait que de lavage de linge sale, par la suite Marois s’est empêtrée avec son référendum d’initiative populaire et sans son cadre financier. Legault a su placer quelques bons punch au bons moments. Ce c’est pas un K.O., mais c’est suffisant pour gagner, donc victoire Legault par décision unanime. Dans les faits ça signifie que la CAQ va aller puiser dans l’électorat du PQ, et on se retrouve avec une lutte à trois très serrée.

A ce point-ci, même les meilleurs sondeurs ne peuvent pas prédire l’issue de l’élection. Tout peut arriver. Ca va se jouer comté par comté.

11 commentaires pour Face à Face Marois-Legault

  1. jeanlucproulx dit :

    Sur le plan des idées, j’ai entendu plus d’idées venant de Marois que de Legault qui avait comme pris la place de Jean Charest dans le rôle du grossier personnage qui méprise l’adversaire!!! Moi, quelqu’un qui est contre un élément de la démocratie particpative comme le référendum d’initiative populaire, je m’en méfie drôlement!!! Surtout que cette procédure est complexe à expliquer en deux minutes, dans un pays où on est plus habitué à voter aux quatre ans et à se la fermer entre chaque élection, alors imaginez quand vous êtes coupé sans arrêt par votre interlocuteur!!!

    Sur le plan économique, aucun ne s’est distingué de l’autre, car les deux programmes nous conduiront vers la ruine!!! Sur la corruption, Marois avait le beau jeu, avec ce qui est sorti sur Duchesneau!!!

    Avantage Marois, donc, pas pour ses idées avec lesquelles je ne suis pas d’accord, sauf en ce qui concerne l’identité et la langue française, mais bien pour avoir présenté plus d’idées que Legault ou, à certains moments, pour avoir essayé de le faire!!!

  2. jeanlucproulx dit :

    Christian, aux élections québécoises de 2008, il y avait 5 738 811 électeurs qui étaient inscrits sur les listes électorales!!! Le référendum d’initiative populaire de Marois fonctionnera seulement si 15% des électeurs inscrits signe la pétition populaire!!!

    15% X 5 738 811 = 860 822

    La pétition de 2010 qui demandait la démission de Charest a été signée par un peu plus de 200 000 électeurs inscrits!!! Imagines-tu comment ça va être dur de ramasser la signature de 15% des électeurs inscrits??? Donc, les référendums d’initiative populaire, il n’y en aura pas beaucoup!!! Il risque d’y en avoir seulement sur des choses qui enflammeront la population et c’est tout!!!

    Rassures-toi, ce n’est pas avec ça que tu vas perdre tes Rocheuses!!!🙂

  3. clauday dit :

    Legault a réussi à faire sortir le chat du sac:15% c’est le nombre des purs et dures soutenus par les syndicats.
    Ça va ressembler à la grève étudiante qui on demandé 3 votes en l’espace de 10 jours.

  4. jeanlucproulx dit :

    Une chance que Pauline ne propose pas le recall avec ça!!! Ce serait bien la panique, dans les auges monarcho-fédérastes!!! Il ne faut surtout pas que le Québec soit trop démocratique, n’est-ce pas, les monarcho-fédérastes???

    • papajohn dit :

      tun as du bon sens en général mais là ton point faible te rattrappe, des qu’il est question de séparation , le bon sens prend le bord !! moi si un politicien instaure le recall élection demain matin il a mon vote par anticipation a par ça!

    • crioux dit :

      Avertissement (et ce n’est pas le premier) de surveiller ton langage. « Monarcho-fédéraste » c’est une insulte et ça ne sera pas toléré.

    • Gilles Laplante dit :

      Je serais à 100% pour le recall et je ne suis pas séparatiss.

      • crioux dit :

        Tant que ca ne serve pas a empêcher le gouvernement de prendre des décisions difficiles et impopulaires, mais nécessaires.
        Si un PM a peur du recall, il ne prendra pas les décisions qui s’imposent si elles risquent de fruster les gens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :