Le B.S. Canadien


Le Québec à reçu plus de 245 milliards depuis le début de la péréquation. Présentement le paiement au Québec se situe à environ 8 milliards par an. Le Québec en a presque toujours ramassé la moitié de tout ce qui est envoyé aux provinces les plus pauvres. Pourtant on ne cesse de nous dire que le Québec est « riche », alors pourquoi il recoit toujours l’argent des autres provinces, comme un chèque de B.S. canadien? N’avons nous pas de fierté? N’êtes-vous pas tannés de vivre comme des péréquêteux?

Terre-Neuve, les fameux « newfies », une des provinces pauvres il n’y a pas si longtemps, ont commencé à exploiter leurs ressources pétrolières et sont maintenant parmis les provinces riches.

Ce sont les politiciens canadiens qui ont décidé d’en donner plus au Québec parce qu’il chailait tout le temps, mais en retour les québécois réagissent en bébé gâté et envoient chier ceux qui leur donnent cet argent. En plus ils gaspillent cet argent en généreux programmes socialistes au lieu de diminuer leur dette, car nous sommes la province la plus endettée.

Les canadiens commencent à en avoir assez, si le Québec ne devient pas plus mature et ne commence pas à exploiter ses ressources pour payer ses programmes socialistes, c’est le Canada qui risque de foutre le Québec dehors, ou au minimum couper les transferts de péréquation et forcer ainsi le Québec à choisir entre exploiter ses ressources, ou alors couper dans les généreux programmes ( CPE subventionnées, assurance médicament, congés parentaux, procéréation assistée gratuite, frais de scolarité les plus bas au Canada, programmes de prêts et bourses les plus généreux etc..)

Aucun des candidats actuels ne parle de faire le vrai ménage qui s’impose, ce sont tous des candidats de centre-gauche, ou alors extrème gauche (QS). Il n’y a pas un seul candidat des principaux partis qui a comme but de bien gérer les finances et de mettre la dette sous contrôle. Pour éviter d’effayer le vote des verts, ils parlent du bout des lèvres d’exploiter nos ressources, ou alors parlent de moratoire et de redevances tellement élevées que les compagnies iront investir ailleurs. Pourtant, tous promettent de plus en plus de cadeaux et les gens en redemandent.

Le Québec vit dans une bulle et ne se rend même pas compte à quel point le mur s’en vient et personne ne parle de mettre le pied sur le frein.

Le Québec est comme un adolescent qui fait la belle vie avec la carte de crédit de ses parents, et braille pour en avoir toujours de plus en plus de cadeaux. Mais un jour les parents risquent de se tanner et couper la carte de crédit. Le choc n’en sera que plus dur parce que l’adolescent ne se sera pas préparé à faire face à la réalité.

Pourquoi est-ce que le Québec devrait avoir plus que les autres? Nous ne sommes pas spécial. A moins peut-être de le prendre dans le sens des olympiques « spéciaux »

Il y a des jours comme ça ou c’est décourageant de vivre au Québec.

Publicités

9 Responses to Le B.S. Canadien

  1. Simon B. dit :

    Peut-être que le petit gars est devenu un adulte… Il y a un âge où il faut voler de ses propres ailes et quitter ses parents. 😉

    • Christian Rioux dit :

      On a plutôt l’air de bébés qui veulent pas grandir, on est loin de l’âge adulte….

  2. jeanlucproulx dit :

    Et, pendant ce temps, l’élection porte sur comment il faut dévaliser les poches des entreprises qui viennent exploiter nos ressources!!!

  3. Joel G. dit :

    Juste 2 petits commentaires.

    #1, La péréquation était à un peu plus de 8.5 milliards en 2010-2011, elle est maintenant à un peu moins de 7.4 milliards, une amélioration de 13% en deux ans… je sais, c’est pas l’idéal mais soulignons tout de même le progrès.
    De ceux qui en reçoivent, il n’y a que l’Ontario (devenue une province pauvre ?!) qui en reçoit moins par personne que nous, je sais, c’est pas l’idéal mais soulignons que nous ne sommes pas les pires comme certains aiment nous le répéter.

    #2, Le Canada est composé à plus de 24M de gens que tu appel des péréquêteux, soit environ 71% de sa population.

    • Christian Rioux dit :

      7,4 milliards sur un total de 15 milliards, c’est quand même la moitié de tout cet argent qui va au Québec.

      Je ne sais pas pour les % que vous citez. Faudrait vérifier.

      Je trouve que la péréquation c’est comme le B.S. Payer un homme à rien faire c’est pas l’aider a se prendre en main. Donner ces milliards au Québec, c’est pas un incitatif à faire le ménage dans ses finances où à chercher de nouveaux revenus, comme les ressources naturelles.

      • Charles Estaban dit :

        Comme tu dis Christian le fédéralisme n’est pas là pour aider le Québec. En effet, il préfère le laissé avoir l’air d’un gamin… d’un B.S. L’image du gamin sera toujours vrai dans le fédéralisme Canadien. L’émancipation n’est vraiment pas l’objectif. Le contraire de l’indépendance c’est quoi si c’est pas la dépendance!? Le contraire d’être souverain c’est quoi si c’est pas être soumis!?

      • crioux dit :

        L’indépendance c’est la solution à rien. C’est la pensée magique.

        Certains pensent que ça va protéger la langue, pourtant les même personnes vont habiter au Québec, vous pourrez pas foutre les anglo et les autchtones dehors (épuration ethnique) Et il y aura les même voisins aussi. Le changement de nom à la frontière ne change rien.

        Tu peux bien changer le statut constitutionnel de la province, ça ne règle pas les problèmes actuels qui vont rester les mêmes. Les islamistes extrémistes vont encore habiter ici, Les B.S. aptes vont encore continuer de rester sur leur cul, et les Vincent Lacroix de ce monde vont continuer d’exister. Les « fédéralistes » vont pas déménager, et avec toute la merde sociale et économique qu’une séparation engendrerait, ils risqueraient de redevenir majoritaire dans la population et un référendum pour revenir dans un Canada réformé serait facilement envisageable.

        En plus au lendemain de la séparation, les séparatistes vont s’ntredéchirer. Certains s’imaginent une république de droite, d’autres un état communiste, certains voudraient foutre les anglo dehors, etc.. Et le PQ le sait, alors il ne parle presque jamais de ce que serait le Québec séparé, pour que chacun s’imagine sa propre utopie. C’est la « cage à homards » de Parizeau.

        Dasn le fond pour vous n’importe quelle situation est un prétexte a appuyer votre utopie. Si le Canada nous donne de l’argent c’est pour nous infantiliser ou nous acheter, s’il en donne pas c’est qu’il nous exploite. Si le Québec est pauvre c’est la faute du Canada, si le Québec est riche c’est une raison de se séparer parce qu’on fait vivre le Canada (Si vous saviez combien de fois je l’ai entendu celle-là…)

        Keep dreaming!

  4. zarmagh dit :

    Il faudrait faire comme ils essayent de faire en Europe, établir une règle d’or. Un déficit ne doit pas dépasser 3%. Pour le QC, pas de déficit pas de péréquation…Je simplifie, mais l’idée est là. OBLIGER les administrations provinciales, que certains appellent des « gouvernements », a gérer convenablement leur budget. En ce moment, le QC gère très mal ses finances et le fédéral, stupidement, le récompense en lui envoyant des milliards…Cherchez l’erreur !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :