Radio-Canada et le biais réchauffiste

C’est pas nouveau que Radio-Canada a un biais très prononcé envers la cause réchauffiste. Il y a eu amplement d’articles sur ce sujet et même l’ombudsman avait du réagir à ce sujet (à propos de Steven Guilbault)

Voici un article sur le site de Radio-Canada que j’avais manqué durant mes vacances:
Le réchauffement climatique prouvé par les faits

Remarquez les mots « prouvé » et « faits« . Pourtant cet article n’est qu’une opinion d’un activiste basée sur des probabilités, il n’y a aucun fait et encore moins de preuves. Le réchauffement climatique n’a jamais pu être scientifiquement prouvé, malgré les milliards investis en recherche. Au contraire, depuis 1998, il n’y a plus de réchauffement, alors les réchauffistes cherchent à manipuler l’opinion publique, puisqu’ils n’arrivent pas à avoir de preuves scientifiques. Chaque semaine, Radio-Canada publie un article catastrophiste sur le réchauffement climatique, question de garder le sujet présent dans la tête des gens.

L’article en question est basé sur une étude de statistiques et de probabilités, et non pas des données climatiques ou de modèles informatiques. On est très loin d’une quelqconque preuve et encore moins de faits.

Mais c’est pas ça qui va arrêter Radio-Canada. La section « Science » de Radio-Canada n’est pas maintenue par des gens qui ont une base scientifique, mais par des activistes et des jeunes stagiaires qui ne font que Copier/Coller des articles trouvés sur le net (validé lors d’un entretien avec un membre du personnel de Radio-Canada).

Quand à la question du réchauffement, remarquez que qu’importe l’évènement météo, qu’il fasse chaud, froid, sécheresse, inondation, plus d’ouragans, moins d’ouragans, c’est toujours une « preuve » du réchauffement climatique. Selon ces zélotes, il n’y a aucun évènement météo qui peut être interprété autrement que par le « réchauffement climatique », renommé « changements climatiques », pour mieux pouvoir correspondre à toute éventualité.

Lisez à ce sujet l’article sur Björn Lomborg au sujet des mythes des évènements météo, que certains essayent de coller au « changement climatiques causé par l’homme » à chaque fois.
http://www.australianclimatemadness.com/2012/08/lomborg-on-extreme-weather-myths/



Björn Lomborg
Activiste écolo, ancien membre de Greenpeace mais qui a quitté le mouvement quand il s’est apperçu que le mouvement réchauffiste et écologiste était à côté de la track. Auteur du livre « The sceptikal environnementalist » et du film « Cool it!« . Il croit encore au réchauffement, mais de façon beaucoup moindre et que les solutions proposées par les réchauffistes et les gouvernements sont irréalistes et inutiles.


Billets reliés:
Comment manipuler avec les statistiques

James Lovelock se ravise

Top German environmentalist turns climate sceptic

Advertisements

33 commentaires pour Radio-Canada et le biais réchauffiste

  1. clauday dit :

    Il y a longtemps que j’ai fait un X sur radio can. Je ne comprends pas pourquoi le féréral les subventionne, alors qu’ils ne remplissent pas leurs mandats.
    Je parie que pour le débat des chefs, Pauline Marois va passer son temps à couper la parole, vouloir prendre toute la place et ne répondre à aucune question.

  2. Bizance dit :

    Pourquoi dans ce cas les glaciers fondent-ils à une vitesse jamais vue partout sur la planète, à commencer par les nôtres en Colombie-Britannique?

    • Christian Rioux dit :

      Le cas des glaciers: dans certaines parties du monde, ils sont en progression. Dans d’autres ils régressent. C’est NORMAL. Les glaciers sont des restes de la dernières ère glaciaire.
      Si on prend la peine de se renseigner un peu sur un glacier en particulier, on voit que sur le long terme, ils passent par des cycles d’avancées et de retraites, et ce bien avant que l’activité humaine commence à émettre du CO2.

      Et c’est faux de dire « vitesse jamais vue », il y a eu amplement de moments dans le passé ou les glaciers ont régressé rapidement.

      • André Caloux dit :

        « http://notrickszone.com/2012/09/12/german-meteorologist-arctic-ice-melt-of-the-last-20-years-is-an-old-well-known-natural-cyclic-phenomenon/ »

        Ah come on…

        1) Malgré son titre pompeux, cet « European Institute for Climate and Energy » n’a rien d’un institut. Ce n’est rien de plus qu’un site web qui publie des billets dénialistes.

        2) Qui est ce fameux Klaus-Eckart Puls ? On ne trouve à peu près rien sur lui, à part qu’il aurait un « diplôme » en météorologie. Quel diplôme ? Mystère.

        3) Il dit que la glace est 2% sous le niveau de 2007. Faux, il y a 26% de moins de glace qu’en 2007: http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/arctic.sea.ice.interactive.html

        4) Il dit que l’Antarctique se refroidit, ce qui est faux.

        5) Il parle d’un cycle de température de 60 ans qui expliquerait le réchauffement naturel de l’Arctique. Sauf que ce cycle, si il existe vraiment, a une amplitude beaucoup plus faible que le réchauffement observé: http://www.agu.org/pubs/crossref/pip/2012GL052885.shtml

        Je pourrais continuer mais je pense que j’en ai déjà assez dit pour discréditer ce Puls.

      • crioux dit :

        Fait moi rigoler! Quand Al gore (politicien raté) Steven Guilbeault (études en théologie non complétées) ou David Suzuki (géniticien de mouche à fruits) parlent d’environnement, eux ils sont crédibles?

      • crioux dit :

        En plus les liens que tu postes ne discréditent rien du tout! Je t’ai toujours dit de regarder sur une longue période. Faut faire la différence entre météo et climat. Tu ne peux pas voir des cycles de 30 ou 60 ans en regardant juste les derniers 30 ans. La plupart des scientifiques sérieux qui ont étudié les carrotes de Vostok parlent de cycles réguliers de réchauffement/refroidissement sur 30 ans, depuis des milliers d’années.

        Et en passant, les années 70, c’était la fin du dernier cycle froid (1940 1975) c’est normal que ça s’est réchauffé ensuite. Tout comme il est normal qu’il n’y ait plus de réchauffement depuis 1998 (plateau signalant la fin du cycle chaud et qu’on va retourner à un cycle froid pour 30 ans.

      • André Caloux dit :

        « En plus les liens que tu postes ne discréditent rien du tout! »

        Mais oui, j’ai montré qu’il est complètement dans le champ sur l’ampleur de la fonte actuelle. Il parle de 2% alors que dans la réalité c’est plus de 25%. Tu peux être difficilement plus dans le champ que ça…

        « Je t’ai toujours dit de regarder sur une longue période. Faut faire la différence entre météo et climat. Tu ne peux pas voir des cycles de 30 ou 60 ans en regardant juste les derniers 30 ans. »

        Si tu avais pris la peine d’aller voir l’article que j’ai posté plutôt que de répondre n’importe quoi, tu aurais vu qu’il se base sur une période de 110 ans (depuis 1900). Et je répète que l’amplitude de cette oscillation est beaucoup plus faible que le réchauffement observé.

        « La plupart des scientifiques sérieux qui ont étudié les carrotes de Vostok parlent de cycles réguliers de réchauffement/refroidissement sur 30 ans, depuis des milliers d’années. »

        As-tu une source pour ça ??

      • crioux dit :

        Parce que quand tu donnes un lien c’est « la réalité » et quand moi je t’en donne c’est de la foutaise? Ha!

        En voici un lien rapide: http://www.sunnewsnetwork.ca/video/1653478664001
        Mais tu vas dire que c’est de la foutaise, bien sur!

      • André Caloux dit :

        « Parce que quand tu donnes un lien c’est “la réalité” et quand moi je t’en donne c’est de la foutaise? »

        Je ne dis pas que c’est la « réalité » mais c’est quand même pas mal plus crédible que tes sources. Je te donne des références qui viennent de revues scientifiques prestigieuses et je donne des explications et des justifications en prime. Toi, tu cites un blogue poche qui cite un plouc qui cite un article de journal (!) comme argument. Je suis ouvert d’esprit mais il y a des limites…

      • crioux dit :

        Un géologue qui étudie la paléoclimatologie est plus crédible qu’un journaliste dans une revue qui ne fait que répéter les écrits du GIEC, qui ont été démontré comme faux à de maintes reprises (ex: ex: Himalayagate)

        C’est quand même plus crédible qu’un ingénieur ferroviaire (Pachauri) qui est à la tête du GIEC… qu’un politicien raté qui fait un film de propagande (Al Gore) ou d’un théologien sans diplôme qui est considéré comme un expert en environnement par nos médias (Steven Guilbeault)

      • crioux dit :

        @Caloux : Qu’importe la source que je vais citer, tu vas la critiquer. Même quand il s’agit de scientifiques réputés, tu vas simplement les ignorer. Quand il s’agit d’articles ou de blogs, tu dis que c’est pas crédible. Pourtant ils disent tous la même chose.

        Par exemple le Film « The boy who cried warming« , ce ne sont pas des blogueurs qui sont dedans, ce sont des scientifiques réputés pour la grande majorité. Pourquoi selon toi ils ont tous tort et que les quelques scientifiques du GIEC (source du mouvement réchauffiste) auraient tous raison (malgré les scandales de manipulation et d’erreurs qui affligent le GIEC depuis des années)

      • André Caloux dit :

        « Un géologue qui étudie la paléoclimatologie est plus crédible qu’un journaliste dans une revue qui ne fait que répéter les écrits du GIEC »

        1) Je ne sais pas où tu es allé pêcher que ce sont des journalistes qui écrivent dans les revues scientifiques. Ce sont les chercheurs eux-mêmes qui écrivent les articles. Ton argument «qui ne fait que répéter les écrits du GIEC» n’a absolument aucun rapport.

        2) Je parlais de Puls, pas de Easterbrook que tu as mis en lien ensuite.

        3) Bravo pour Easterbrook, c’est déjà mille fois plus crédible que Puls. Par contre, mon objection reste la même. L’amplitude de l’oscillation de 60 ans est beaucoup plus faible que le réchauffement observé. De plus Easterbrook prédit depuis 2001 que la température va baisser et ça ne s’est toujours pas produit. Et ses arguments se basent sur l’allure de la courbe de température depuis 1880. Il n’a pas d’arguments physiques convaincants pour appuyer sa théorie.

    • crioux dit :

      Aujourd’hui en Antarctique (Station Vostok), c’est le printemps. Il fait -57C (-102c avec facteur de refroidissement éolien) Pas de danger que ça fonde…

      • Youppi dit :

        à crioux

        le type qui est interviewé est géologiste et non climatologiste. c’est sun news est-ce une revue scientifique : non

        en plus tu ne réponds pas aux points mentionnés par A. Caloux

        un peu de sérieux..c’est un raisonnement de bottine de nous dire qu’en antarctique il fait présentement très froid ben oui c’est encore l’hiver là bas….la moyenne annuelle est à environ -33 C.

        les liens de A. Caloux me semble plus crédibles et son raisonnement aussi.

      • crioux dit :

        Sun a fait ce que nos médias biaisés ne font pas c’est à dire aller interviewer des scientifiques qui ne font pas partie de l’arnaque. Sun news n’est pas une revue scientifique, ils sont des journalistes qui ont été interviewer des scientifiques à la sortie d’un forum.

        Radio-Canada préfère aller voir Steven Guilbeault (qui n’a pourtant aucune expertise sur le sujet)
        http://www.radio-canada.ca/apropos/lib/v3.1/pdf/revisionmanquepointsvuedroite.pdf (page 8)

        Répondre aux trolls? Been there. J’ai répondu de multiples fois, depuis qu’il vient ici, et je suis tanné de me répéter pour rien.

      • Youppi dit :

        tu n’es pas tanné tant que ça de répéter toujours la même chose : c’est-à-dire utiliser les donnés d’un passé très lointain (et très incertain) pour appuyer ta thèse comme le fait ce géologiste.

        Mais tenter de répondre au point de A. Caloux (ou aux miens) là on repasseras… je ne vois aucunement un début de réponse dans tes points.

        finalement quand tu n’as plus d’argument tu ressort un insulte : type trolls ou autres.

      • crioux dit :

        Les réponses sont partout pour ceux qui veulent les voir, mais certains ferment les yeux.

        Il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veux pas voir.

        Quelqu’un qui vient ici de façon répétée seulement pour me traiter de menteur la plupart du temps sans lire ce que je poste, c’est un troll.
        C’est pas parce que je suis « à cours d’argument », c’est que je les ai répété à maintes reprises, et que certains les ignorent sans les regarder.

      • Youppi dit :

        et quelqu’un qui ne réponds jamais aux points amenés par ces lecteurs est-ce un Troll ? et en même temps un savon. En plus sur son propre site… le blogueur qui ne veut pas bloguer, discuter mais juste qu’on boive ces opinions…

        Je ne pense pas t’avoir traité de menteur !!! c’est quoi le problème.

      • Jean Godin dit :

        youppi:
        il a répondu souvent, c’est pas parce que que tu accepte pas la réponse qu’il n’a pas répondu.

        christian: don’t feed the trolls. ca fait juste les encourager. ils essayent de te faire suer et ils se pensent important. la plupart des gens ici ont compris ton point, et beaucoup sont d’accord. le message de peur des enverdeurs ne prend plus.

  3. Bizance dit :

    Lesquels qui progressent? Tout ce qu’on voit partout ce sont des glaciers qui fondent (Amérique du nord et du sud, Afrique, Asie…)

  4. Bizance dit :

    Je viens d’essayer, à part quelques blogues douteux, pas d’articles scientifiques qui corroborent ça…

  5. André Caloux dit :

    « Au contraire, depuis 1998, il n’y a plus de réchauffement, »

    Si seulement c’était vrai…

    http://www.woodfortrees.org/plot/uah/from:1997/plot/uah/from:1997/trend

    • Christian Rioux dit :

      C’est 1998, pas 1997, et la température et non pas les « monthly anolalies » Quand tu joues avec les données, ca donne des résultats différents
      Voila ce que ça donne avec les données correctes:
      http://www.woodfortrees.org/plot/wti/from:1998/plot/wti/from:1998/trend

      Pas de réchauffement depuis 1998! Dépendant des Data sets ça donne soit un faible réchauffement soit un faible refroidissement (en deça de la marge d’erreur). Dans les faits c’est un plateau, la fin d’un cycle. Un parmis des centaines de cycles de réchauffement/refroidissement, qui se produisent depuis des millions d’annèes.

      • André Caloux dit :

        « C’est 1998, pas 1997 »

        15 ans, comme tu disais, ça nous ramène en 1997, pas en 1998 😉

        Aussi, l’indice wti de woodfortrees n’est pas très bon à mon avis parce qu’il prend une moyenne de tous les indices, dont entre autres SST, qui utilise un vieux satellite et qui a des problèmes de divergence dans les dernières années, et HADCRUT3, dont les données ont été corrigées dans HADCRUT4.

        J’aime mieux les données satellite de UAH, qui sont prises systématiquement et qui couvrent tout le globe :

        http://www.woodfortrees.org/plot/uah/from:1998/plot/uah/from:1998/trend

        « et la température et non pas les “monthly anolalies” »

        C’est quoi le problème avec les « anolalies » ? C’est juste une échelle différente, ça donne exactement les mêmes résultats. Et en plus le graphique que tu me montres est lui en fonction des anomalies 😉

  6. Yves dit :

    à A. Caloux

    Il y a aussi le site de BEST qui dit la même chose en utilisant un nombre plus important de relevé et ils ont établis une correlation importante entre CO2 et évolution de la température

    http://berkeleyearth.org/faq/#stopped

    http://berkeleyearth.org/pdf/annual-with-forcing.pdf

    J’ai fait aussi l’analyse de leur donné brute et on voit que 2010 est plus chaude que 1998. J’aimerais bien mettre à la disponibilité des gens cette information.

    à crioux : c’est permis de vous informer sur cette information scientifique récente (mars 2012), neutre et élaborée 🙂

  7. Yves dit :

    À ce que je sache Yves Pelletier (de réchauffement climatique) ne fait pas d’analyse scientifique des donnés de station météo. Dans mon livre à moi c’est de l’analyse journalistique avec une opinion préétablie qu’il fait.

    Les faits sont que toutes les informations sont disponibles sur le site de BEST (données brutes, méthodologies, résultats et conclusions).

    Que ça fasse ton affaire ou pas on ne peut nier que BEST a réalisé une des études les plus élaborées à ce jour en utilisant un nombre impressionnant de donnée. Et ce n’est pas le fruit du travail que d’un seul individu.

    Je dis aussi que le graphique que tu viens de mettre est biaisée car si tu mets comme année 1997 ou 1999 il y a une croissance. À force de l’expliquer ça va finir rentrer 🙂

    • Christian Rioux dit :

      Il y a trois sortes de mensonges: les petis, les gros et les statistiques. -Mark Twain.

      Prendre un gros tas de données et appliquer des calculs statistiques jusqu’à ce que ça donne ce que tu veux entendre, c’est pas comme ça que marche la science.

    • Christian Rioux dit :

      Le grosse erreur que les réchauffiste font c’est de regarder une courte période.. Quand je pointe le plateau sans réchauffement c’est pour jouer dans les mêmes périodes de temps (le réchauffment « catastrophique » est sur 30 ans)

      Il est beaucoup plus précis et significatif de regarder les cycles passés à très long , que je ce soit sur 10 000 ans, 100 000 ans ou 600 millions d’années, on voit des cycles de refroidissement et réchauffement qui se répêtent (entre autres les cycles de Milankovitch) et ci bien avant l’apparition de l’humain ou de la civilisation humaine.

      Prendre une période aussi courte que 30 ans et tenter de dire que ça va continuer en ligne droite cE’st totalement anti-scientifique, quand on peut voir dans le passé des périodes où la température augmentait sans que le CO2 change et vice-versa.

      Par exemple, les carottes de glace de Vostok montrent bien le lien inverse. c’est à dire quand la température augmente, le CO2 augmente. C’est la température qui fait monter le CO2 (parfois avec 800 ans de retard) à cause du dégasage des océans et l’augmentation de la bio-diversité. Ce n’est pas le CO2 qui fait augmenter la température.

      L’effet de serre du CO2 est négligeable comparé à la vapeur d’eau qui compose plus de 95% des gaz à effet de serre.

      Article sur le sujet du 800 years gap des carrotes de Vostok:
      http://wattsupwiththat.com/2009/01/30/co2-temperatures-and-ice-ages/

  8. Yves dit :

    « Prendre un gros tas de données et appliquer des calculs statistiques jusqu’à ce que ça donne ce que tu veux entendre, c’est pas comme ça que marche la science. »

    justement pourquoi montrer une figure qui parle de 98 à aujourd’hui quand en faisant le même exercice de 97 à aujourd’hui ou bien de 99 à aujourd’hui on voit une croissance aussi importante que dans les 50 dernières années ? C’est uniquement sur ce point que j’ai signalé un manque.

    Quand aux données de la sibérie quand à l’évolution de la température peut on affirmer sans se tromper que ce sont des informations globales qui se sont produites à ce moment ?

    • Christian Rioux dit :

      Vostok est en Antarctique. Il y a eu des études semblables ailleurs et ça correspond. Et c’est certainement pas en Òuganda qu’on va trouver des carrottes de glace qui permettent d’étudier la température des derniers 800 000 ans

      Prendre une petite partie d’une courbe permet de faire dire n’importe quoi. Il faut regarder l’ensemble.

      Je ne dit pas que les derniers 14 ans sont 100% significatifs, je préfère m’en référer aux derniers 1000 voire 10 000ans, qui donnent une bien meilleure vue. Les derniers 14 ans sans réchauffement sont aussi anecdotiques que les 30 ans précédents avec réchauffement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :