Avec un peu de retard….

Désolé du retard dans mes publications. J’étais à Montréal pour quelques jours, pour aller voir le show de Rammstein. Meilleur show de ma vie!

J’ai continué de commenter la saga du boycott étudiant via Facebook, mais je n’ai pas posté de billet sur mon blog durant ce temps.

Alors pour en revenir avec la situation actuelle, je trouve ridicule la contre-offre de la CLASSE. Il s’agit d’offres qu’ils savent inacceptables, leur but étant de prolonger la crise. C’est ce qu’ils veulent depuis le début, faire le maximum de dégats afin d’attaquer les fondements de notre société, faire une révolte anti-capitaliste, instaurer un état socialiste. Sauf que les étudiants qui votent pour ça (ils restent quand même minoritaires comparés au nombre d’étudiants qui sont contre ou qui ne sont pas en grève) ne se rendent même pas compte qu’ils se font manipuler. Il a été démontré que les grands syndicats et autres organismes gauchistes financent les associations étudiantes et donc utilisent les étudiants pour leur propres intérêts. Il y a longtemps que ça n’a plus rien à voir avec la hausse, puisqu’un économiste a clairement démontré que la proposition gouvernementale était très avatageuse pour les étudiants à faible et moyen revenu. Il n’y a que les riches qui paieraient plus. Il n’y avait donc aucune raison pour les étudiants de refuser l’offre du gouvernement puisqu’elle était à leur avantage et améliorait l’accessibilité. C’est donc qu’ils ne veulent pas gagner, ils veulent avoir raison, tel des enfant-rois.

Intimidation
Non seulement les votes se font à mains levés dans les cégeps et universités sous le joug de la CLASSE, ce qui permet d’identifier les « verts » et les intimider, mais ce qui est aussi totalement scandaleux, ce sont les injonctions qui ne sont pas respectées. Les « rouges » masqués utilisent l’intimidation et le vandalisme pour empêcher les « verts » d’avoir accès à leur cours. On ne peut pas se placer au dessus de la loi et ensuite oser parler de justice et démocratie. Pire encore, des professeurs en position d’autorité, qui n’ont légalement pas le droit de participer et encore moins de bloquer l’accès lors de l’injonction, ont été jusqu’à injurer des étudiants qui voulaient aller à leurs cours. Un tel comportement mérite un congédiement, mais ça n’arrivera pas puisqu’ils ont une convention béton. Imaginez la situation ensuite une fois qu’ils seront tous de retour en classe….

http://m.journaldequebec.com/2012/04/26/un-poids-trop-lourd-pour-sept-des-11-signataires

Où sont-ils, tous ces artistes qui militaient contre l’intimidation il n’y a pas si longtemps? Et bien ils appuient les étudiants qui font de l’intimidation!

Pendant ce temps-là, Marois, au lieu d’appeler au calme, essaye de profiter personnellement de la crise en changeant d’idée presque chaque jour. Pour le gel, contre le gel, annuler la hausse, la remplacer par une autre hausse différente, etc.. Et ça veut diriger le Québec?

Advertisements

2 commentaires pour Avec un peu de retard….

  1. jeanlucproulx dit :

    Inacceptable, tout simplement: http://www.lapresse.ca/actualites/dossiers/conflit-etudiant/201205/04/01-4522201-manifestation-nocturne-les-etudiants-ont-attaque-la-mauvaise-maison.php

    Gauche = violence, tout simplement!!! Décidément, le mantra de David Gagnon commence vraiment à devenir un théorème!!!

    En passant, Christian, toi qui étais à Montréal, tu as dû voir beaucoup de carrés rouges et de manifestations nocturnes!!! 🙂

    • crioux dit :

      Heureusement non, en fait j’ai visité famille et quelques connaissance à Valleyfiled, Pincourt et St-Eustache. Et comme je couchais en dehors de Montréal, je ne suis allé sur l’île que pour le Show.

      J’étais serré dans mon horaire et je n’ai pas eu à croiser d’idiots.
      Dès le lendemain du show, j’étais sur le chemin du retour. J’ai pas assez de congés pour m’y éterniser. Heureusement pour eux, parce qu’ils auraient eu quelqu’un pour leur répondre….

      A Gaspé, alors qu’on nous faisait attendre dehors avant que la direction ne prononce la levée des cours, un étudiant était venu avec une boite de carrés rouges, que les employées s’empressaient de prendre et d’arborer (par peur ou politesse) Et moi de lui répondre:
      « T’en a pas des verts?, alors laisse faire! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :