Leaders étudiants représentatifs?

Les leaders étudiants sont très loin d’être représerntatifs des étudiants. Non seulement on apprenait que l’un d’entre eux a étudié à l’école privé pendant plusieurs années, voilà maintenant qu’on apprend qu’ils suivent leurs cours à temps partiels, et même que l’un suit ses cours par correspondance, il n’est donc pas affecté par la grève et ne peut pas manquer sa session. Même les deux qui ne sont pas par correspondance, s’ils perdent leur session, ils ne perdent pas grand chose.

Cliquez sur le lien suivant pour les détails:
http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2011/11/20111110-050923.html

Et il ne faut pas oublier non plus qu’ils sont payés. Les leaders de ces centrales « syndicales » reçoivent en moyenne 6000$ par an.

Cliquez sur le lien suivant pour les détails:
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2012/04/03/003-finances-etudiants-bourses.shtml

Ils sont totalement déconnectés de la réalité des étudiants qui doivent travailler l’été pour se payer la session suivante. À cause de leur entêtement, certains vont perdre leur travail d’été, et donc probablement leur prochaine session. Ou alors certains ont déjà abandonné cette session parce qu’ils ne pourront pas reprendre les cours perdus et travailler en même temps.

Advertisements

9 commentaires pour Leaders étudiants représentatifs?

  1. G.Levesque dit :

    Ce sont de futurs syndicalistes, ils apprennent à l`école, les profs sont de bons enseignants et de plus ils sont sous la gouverne des syndicats, CSN, etc..

  2. ferguson911 dit :

    Une bourse d’implication pour des gens qui travaillent près de 70 heures semaine ? Je te rappel qu’ils n’ont pas d’autre fonction que de faire parti des exec nationaux… Ils sont élus pour faire çela, si les associations au niveau loval décident de ne pas poursuivre la grève , ils arrêtent, on appel çela la souveraineté locale. Je trouve dommage que l’on critique un maigre 6000$ mais pas les millions des recteurs d’universités.

    • P.A. Beaulieu dit :

      Être contre ces leaders syndicaux étudiants ne veut pas dire qu’on accepte béatement que les recteurs et autres cadres importants de l’appareil bureaucratique universitaire se foutent des milliers de dollars dans les poches en salaires et en fonds de pension, le tout à nos dépens. Dans un cas comme dans l’autre, on a affaire à une petite clique qui profite de sa situation pour en tirer des avantages personnels aux frais des autres.

  3. P.A. Beaulieu dit :

    Ces « leaders étudiants » me semblent ne faire rien d’autre en ce moment que de poursuivre un stage prolongé qui leur permettra d’obtenir une fonction importante au sein d’une grande centrale syndicale d’ici quelques années. Sinon, ils occuperont probablement un poste de mandarin dans l’administration publique, avec un salaire et des avantages sociaux qui feront l’envie de ces gens qu’ils disent « défendre ».

  4. lemoutongris dit :

    C’est pas nouveau. On avait sorti la même chose sur les leaders de la grève en 2005

  5. Magdalena dit :

    Vous êtes drôles! À vous entendre, ceux qui militent sont des enfants gâtés qui n’ont rien à perdre, et ceux qui sont vraiment à risque de perdre leur session sont juste des victimes qui subissent la grève.

    Vous serez sans doute surpris de l’apprendre, mais il existe aussi la catégorie (dont je fais partie) de ceux qui risquent gros, qui travaillent (sans doute trop d’heures) pour payer les comptes et continuer à étudier, et qui pourtant militent car ils croient à la cause. Ceux qui croient à un Québec égalitaire et solidaire et qui n’ont pas peur de se tenir debout et de le crier dans la rue.

    Vous savez, nier leur existence ne les fera pas disparaître….

    • crioux dit :

      Justement, votre discours socialiste n’est pas à la bonne tribune. Si vous êtes communistes/soclaliste, votez Québec Solitaire aux prochaine élections. Ça n’a rien à voir avec le débat sur les frais de scolarité, qui restent les plus bas au Canada, probablement même en Amérique du Nord.

      Les étudiants ne peuvent rien gagner à continuer. Ce que Lénine Nadeau-Dubois veux faire est une révolution socialiste. il n’en a rien à foutre des frais de scolarité, ce n’est qu’une excuse. Et lui il s’en fout de perdre sa session, il est PAYÉ, et en plus il ne suit que un ou deux cours par session, alors il ne perd pas grand chose. En contrepartie, cette grève ira sur son C.V. comme prochain syndicaleux à la CSN ou la FTQ, qui payent déjà une partie de ses factures.

      • Magdalena dit :

        Bien sûr, si vous appelez 6000$ par année un salaire… Il ne paiera même pas son loyer avec ça!

      • crioux dit :

        6000$ c’est plus que ce que la majorité des étudiants recoivent en prêts et bourses, ils étudient à temps plein ET travaillent en même temps. Les leaders il ont 6000$, étudient à temps partiel ou par correspondance et ne travaillent pas. Et comme ce sont des enfants de riches, papa et maman doivent payer en plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :