Abolition du régime des armes d’épaules

C’est aujourd’hui que la loi a été votée et (sans surprise) adoptée.

C’est la fin (d’une partie) d’un registre inutile qui aura couté des milliards.

Le problème aujourd’hui c’est que les partis provinciaux déchirent leur chemises et tentent de se faire du capital politique sur les femmes mortes à polytechnique, particulièrement Marois.

Pourtant ni Denis Lortie, ni Marc Lépine, ni Kimver Gill n’avaient utilisé d’arme d’épaule (de chasse) mais plutôt des armes automatiques. Les armes automatiques et les armes de poing sont encore aujourd’hui contrôlées et enregistrées. Ce qui n’avait pas empêché Kimver Gill d’en avoir ni de faire sa tuerie même si le registre était en place. Alors même avec les armes automatiques, le registre à démontré son inutilité, alors pourquoi cette panique avec les armes de chasse? Elles étaient la grande majorité des armes enregistrées par des citoyens ordinaires et sont celles qui sont le moins utilisées par les criminels, qui préfèrent des armes de poing et des armes automatiques. Alors ça va donner un registre plus léger moins coûteux, peut-être plus efficace pour les policiers, mais toujours aussi inutile dans la prévention des crimes et des tueries.

Ce qui m’inquiète c’est la volonté de Jean Charest d’aller en cours pour récupérer les données et en faire un registre « québécois », qui risque de coûter encore plus cher que l’original. On est pas encore assez dans le trou comme ça? Mais je suspecte qu’il ne le fait que par pur électoralisme et fait du « Harper-bashing » pour s’attirer la sympathie de la go-gauche, et qu’il n’a pas vraiment l’intention d’en faire un, du moins j’espère.

Advertisements

7 commentaires pour Abolition du régime des armes d’épaules

  1. Clauday dit :

    Je n’ai jamais compris la logique de ce registre. Depuis quand que les criminels déclarent leurs armes? Non, ils se sont acharnés sur d’honnêtes citoyens. Pour utiliser un arme il faut suivre un cours cette liste serait suffisante. Pour les malades que l’arme soit déclaré où pas ils n’ont plus la capacité de jugement. Que peut-on faire pour obtenir du capital politique! Harper échappe à la règle puis qu’il est majoritaire.

  2. Sur les 32 agences que Charest avait promis d’abolir, il n’en a aboli qu’une seule et les 300 personnes qui travaillaient là ont tous été relocalisés ailleurs, à cause de la sacro-sainte sécurité d’emploi!!! Charest ne fera jamais de grosses coupures comme celles qui s’en vient, en Ontario!!!

    Donc, oui, je crois qu’il est capable de nous pondre un Registre québécois des armes à feu!!! Et, moi, un Registre québécois des armes à feu, ça me fait encore plus peur que le Registre fédéral, car, à chaque fois que le Québec copie les programmes liberticides du fédéral, il s’arrange toujours pour les rendre encore plus liberticides, ce qui n’est pas une mince prouesse!!!

    En passant:

  3. Gilles Laplante dit :

    Encore une raison de plus pour voter pour Harper.
    Des policiers de ma conaissance m’affirment qu’ils ne consultent jamais ce registre avant une intervention parce qu’il ne fournit pas de renseignements fiables. En effet, rien ne leur dit que l’individu ne possède pas d’armes prohibées. Si le registre déclare un calibre 12, qui est de courte portée, et que l’individu vient de s’acheter une .308 pas encore enregistrée ils risquent une méchante surprise. Ils font comme si l’individu possède tout un arsenal et pour cela ils n’ont pas besoin de consulter un registre. C’est pour cette raison qu’on fait un périmètre de sécurité même si l’individu n’est armé que d’un couteau.
    Aux Fêtes, j’ai rencontré un officier de police, qui venait de prendre sa retraite, qui m’a affirmé qu’il avait reçu comme directive d’affirmer devant les journalistes que le registre est très utile. C’est une déclaration politique mais ce n’est pas vrai dans les faits.

  4. Pour ceux que ça intéresse, voici un épisode de Penn & Teller « bullshit » sur le sujet du contrôle des armes à feu:

  5. Message aux gauchistes: je vous donnerai mes fusils de chasse et le mousquet que mon ancêtre Patriote a utilisé, lors des Rébellions de 1837-1838, lorsque vous viendrez me les prendre FROM MY COLD DEAD HANDS!!!

  6. Je l’aime bien votre vidéo. J’apprécie le caractère culturel du produit. Cependant, c’est exactement cette exacerbation du patriotisme. Rendre plus intense, plus vif le sentiment de posséder un arme. C’est improductif au Québec. Peut-être que le message du Premier ministre Harper passerait mieux, en expliquant aux Canadiens ce qu’il fait. Où sont ses ministres? Que font-ils? Cela surprendrait une partie de la population québécoise de savoir que des députés conservateurs veulent l’abbolition de ce registre depuis plus de 15 ans. Ils ont livrés une bataille. Vous avez peut-être lu le Président de l’Association conservatrice de Brôme-Missisquois, dans Le Devoir. Qu’en dites vous?

  7. Je ne crois pas que les Québécois sont aussi « crinqués » (de l’anglais « cranky ») pour les armes que certains américains.

    Par contre, le registre a démontré sont inutilité, et que c’est un gaspillage épouvantable d’argent. C’est sur ça que je m’attarde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :