Climategate 2

L’original:
Le scandale du Climategate origine en novembre 2009. Des hackers auraient infiltré les ordinateurs de University of East Anglia’s Climate Research Unit et publié 1079 emails et 72 documents qui suggèrent conspiration, collusion en exagération des données de réchauffement, destruction illégale de documents embarrassants, manipulation d’information, admissions en privé de failles dans leur publications et plus encore. Les emails ont été certifié comme authentiques, mais les médias, l’ONU et les écologistes ont tout fait pour étouffer l’affaire. Je ne vais pas refaire l’historique du Climategate ici.

Pour rafraichir la mémoire, voici une entrevue radio de Reynald Du Berger, un collègue Blogueur : http://radioego.com/ego/listen/3762
et aussi une entrevue télé de Jacques Brassard, ancien ministre péquiste:

La nouvelle version:

Mais ils ne les avait pas tous publiés. En novembre denier, tout juste avant la conférence de Durban, ils ont publié le reste, près de 5000, et plusieurs autres encore encryptés. Originalement sur un serveur russe, le fichier s’est répandu sur le web. Voici un lien Bittorrent
J’ai aussi la copie originale downloadé du serveur russe original que je mettrai en ligne si le lien vient à être mis hors service. Amusez-vous à les lires si ça vous tente.

Je ne publierai pas les 5000 emails ici, je me suis contenté d’en ressortir quelques uns, avec quelques explications.
Les numéros correspondent à la référence du email dans le fichier et le nom du ou des auteurs des emails originaux. J’ai placé le texte original anglais suivi d’une traduction libre et d’une courte explication ou commentaire (en gras) quand c’est nécessaire. Le but n’est pas de détourner le sens du texte, mais bien de placer en contexte pour ceux qui ne sont pas familier avec les auteurs ou le contexte. Les principaux sont Michael Mann, celui-là qui a produit le fameux graphique « Hockey Stick » utilisé par Al Gore dans son film, et qui a été démontré comme faux par la suite, et Phil Jones, Responsable de L’unité de recherche du CRU.

Phil Jones à dit que ces emails semblaient authentiques, mais a dit qu’ils étaient cité hors contexte. A vous de juger.


(1682) Wils:
[2007] What if climate change appears to be just mainly a multidecadal natural fluctuation? They’ll kill us probably […]

Et si les changements climatiques étaient seulement une fluctuation naturelle multidécadale? Ils nous tueraient probablement […]

Celle-là c’est ma préférée! Des gens qui travaillent à produire des rapports qui vont être utilisé par les gouvernements pour justifier des milliards dans des projets de restriction, de bourses du carbone et autres magouilles, doutent du fondement même de leur travail! (multidécadale : sur plusieurs décennies)
Depuis le temps qu’on nous rentre dans la gorge que c’est le CO2, point final, voici que ceux qui y travaillent pensent qu’il pourrait s’agir de cycles naturels.


(2267) Wilson:
Although I agree that GHGs are important in the 19th/20th century (especially since the 1970s), if the weighting of solar forcing was stronger in the models, surely this would diminish the significance of GHGs. […] it seems to me that by weighting the solar irradiance more strongly in the models, then much of the 19th to mid 20th century warming can be explained from the sun alone.

Même si je suis d’accord que les Gaz à effet de serre sont importants dans le 19e/20e siècle. (surtout depuis les années 70), si l’importance des cycles solaires était plus forte dans les modèles, ça diminuerait l’importances des GES […] il me semble que si on tiendrait plus compte de la radiation solaire dans les modèles, alors la plupart du réchauffement du 19e et 20e siècle pourraient être expliqués par le soleil seul.

Toutes les prédictions du GIEC sont faites a partir de modèles informatique. Et ces modèles ne tiennent pas compte des cycles solaires, ni des nuages, seulement du CO2. Il n’est donc pas surprenant que les prédictions faites par les modèles sont la plupart du temps fausses. Aucun des modèles du GIEC ne peut expliquer l’arrêt du réchauffement depuis 1998. Par contre les cycles solaires peuvent l’expliquer.


(1939) Thorne/MetO:
Observations do not show rising temperatures throughout the tropical troposphere unless you accept one single study and approach and discount a
wealth of others. This is just downright dangerous. We need to communicate the uncertainty and be honest. Phil, hopefully we can find time to discuss these
further if necessary […]

Les observations ne montrent pas de température à la hausse dans la troposphère tropicale à moins d’accepter une seule étude et approche et en discréditer plein d’autres. C’est une voie dangereuse. On doit communiquer l’incertitude et être honnête. Phil (Jones), on devrait prendre le temps de discuter ça si nécessaire.[…]


(3066) Thorne:
I also think the science is being manipulated to put a political spin on it which for all our sakes might not be too clever in the long run.

Je pense aussi que la science est manipulée pour être utilisée par la politique, ce qui n’est pas dans notre intérêt à long terme.


(1611) Carter:
It seems that a few people have a very strong say, and no matter how much talking goes on beforehand, the big decisions are made at the eleventh hour by
a select core group.

Il semble que seulement quelques personnes ont le dernier mot, et qu’importe combien de discussions ont lieu avant, les grandes décisions sont prises à la dernière minute par un petit groupe sélect.

On confirme ici quelques informations qui avaient coulé du premier Climategate, soit que quelques personnes choisissent ce qui va être publié, sans que ça soit révisé par les pairs. La révision par les pairs est pourtant un principe de base en science.


(2884) Wigley:
Mike, The Figure you sent is very deceptive […] there have been a number of dishonest presentations of model results by individual authors and by IPCC […]

Mike, la figure que tu a envoyé est trompeuse […] il y a eu nombre de résultats de présentations malhonnêtes de modèles par des individus et par l’IPPC[…]


(1104) Wanner/NCCR: In my [IPCC-TAR] review […] I crit[i]cized […] the Mann hockey[s]tick […] My review was classified « unsignificant » even I inquired several times. Now the internationally well known newspaper SPIEGEL got the information about these early statements because I expressed my opinion in several talks, mainly in Germany, in 2002 and 2003. I just refused to give an exclusive interview to SPIEGEL because I will not cause damage for climate science.

Dans ma révision IPCC-TAR, j’ai critiqué le « hockey stick » de Mann […] Ma révision a été classé « insignifiante », même si j’ai fait des requêtes à plusieurs reprises.. Maintenant le journal connu internationalement SPIEGEL a eu l’information a propos de ces affirmations hâtives parce que j’ai exprimé mon opinion dans certaines discussions, surtout en Allemagne en 2002 et 2003. J’ai refusé de donner une entrevue exclusive à SPIEGEL parce que je ne veux pas causer de dommage à la science climatique.

Causer du dommage à la « science climatique »? Juste parce que cette entrevue aurait pu montrer la vérité, soit qu’il n’y a pas de consensus. La science est la recherche de la vérité. Certain semble l’avoir oublié.


(2009) Briffa:
I find myself in the strange position of being very skeptical of the quality of all present reconstructions, yet sounding like a pro greenhouse zealot here!

Je me retrouve dans l’étrange position d’être très sceptique de la qualité des toutes les présentes reconstructions, pourtant sonner comme un pro gaz-à-effet-de-serre ici!


(2775) Jones:
I too don’t see why the schemes should be symmetrical. The temperature ones certainly will not as we’re choosing the periods to show warming.

Moi non plus je ne vois pas pourquoi les échelles doivent être symétriques. Ceux de la température ne le seront certainement pas parce qu’on choisit les périodes pour montrer le réchauffement.

Il y a un terme pour ça: cherry picking. C’est à dire choisir seulement les bouts qui font notre affaire et oublier le reste.


(2495) Humphrey/DEFRA:
I can’t overstate the HUGE amount of political interest in the project as a message that the Government can give on climate change to help them tell their
story. They want the story to be a very strong one and don’t want to be made to look foolish.

Je ne peut que redire à quel point l’énorme intérêt politique dans le projet. Le gouvernement veut l’utiliser comme un message sur les changements climatiques pour les aider à dire leur histoire. Ils veulent une histoire crédible et ils ne veulent pas avoir l’air stupides.


(4716) Adams:
Somehow we have to leave the[m] thinking OK, climate change is extremely complicated, BUT I accept the dominant view that people are affecting it, and
that impacts produces risk that needs careful and urgent attention.

D’une certaine façon, on doit les laisser penser: OK, les changements climatiques sont extrêmement complexes, MAIS j’accepte la voix dominante que les gens l’affectent, et que les impacts produisent des risques qui requièrent une attention urgente.


(1790) Lorenzoni:
I agree with the importance of extreme events as foci for public and governmental opinion […] ‘climate change’ needs to be present in people’s
daily lives. They should be reminded that it is a continuously occurring and evolving phenomenon

Je suis d’accord sur l’importance des évènements extrêmes comme focus pour le public et l’opinion gouvernementale. […] « changements climatiques » se doit d’être présent dans la vie quotidienne des gens. Il doivent est constamment rappelés que c’est un phénomène continuel et en évolution.

Est-ce que ça ne correspond pas exactement à ce qu’on voit chaque jour dans les médias? Parle-t-on de science ou de propagande?


(3062) Jones:
We don’t really want the bullshit and optimistic stuff that Michael [Mann] has written […] We’ll have to cut out some of his stuff.

On ne veut pas la bullshit écrite par Michael [Mann] […] on va devoir en couper des bouts.

Rappelons que Michael Man est l’auteur du graphique « hockey stick ».


(1485) Mann:
the important thing is to make sure they’re loosing the PR battle. That’s what the site [Real Climate] is about.

La chose importante c’est d’être sûrs qu’ils perdent la bataille des relations publiques. C’est à ça que sert le site http://www.RealClimate.org

Relations publiques, propagande. Est-ce vraiment des scientifiques qui parlent?


(0445) Torok/CSIRO:
[…] idea of looking at the implications of climate change for what he termed « global icons » […] One of these suggested icons was the Great Barrier Reef […]
It also became apparent that there was always a local « reason » for the destruction – cyclones, starfish, fertilizers […] A perception of an « unchanging » environment leads people to generate local explanations for coral loss based on transient phenomena, while not acknowledging the possibility of
systematic damage from long-term climatic/environmental change […] Such a project could do a lot to raise awareness of threats to the reef from climate
change

[…]idée de regarder pour des implications de ce qui est appelé « icônes globales » […] Parmi ceux suggéré est la Grande Barrière de Corail […]
Il semble aussi apparent qu’il y a toujours eu une raison locale pour la destruction. – cyclones, étoiles de mer, fertilisants. […] Une perception d’un
environnement « immuable » amène les gens à produire des explications locales pour la perte de corail en fonction de phénomènes transitoires, tout en ne reconnaissant pas la possibilité de dommages systématiques à long terme des changements climatiques / l’environnement […] Un telle projet pourrait faire beaucoup pour sensibiliser les menaces pour les récifs des changements climatiques


Kjellen:
I agree with Nick that climate change might be a better labelling than global warming

Je suis d’accord avec Nick que changements climatique serait un meilleure étiquette que réchauffement climatique.

Ils sont en train de faire du travail de relation publique, et non pas de la recherche scientifique. Surtout parce qu’ils se sont rendu compte qu’ils pourraient aussi mettre les refroidissements sur le dos de l’activité humaine.


Pierrehumbert:
What kind of circulation change could lock Europe into deadly summer heat waves like that of last summer? That’s the sort of thing we need to think about.

Quelle sorte de changement de circulation pourrait bloquer l’Europe dans des vagues de chaleur mortelle comme l’an passé? C’est ce genre de chose qu’on devrait penser.

Encore une fois, tenter de trouver des stratagèmes pour appuyer la théorie au lieu de faire de la vraie recherche sur les causes des variations climatiques. Notez que par la suite, il y a eu des records de froid en Europe.


(5111) Pollack:
But it will be very difficult to make the MWP go away in Greenland.

Mais il va être très difficile de faire disparaitre l’optimum médiéval au Groenland

L’optimum médiéval est quelque chose qui est reconnu depuis longtemps. Même l’IPCC le reconnaissait dans les années 90, avant qu’ils décident de prendre le graphique « Hockey Stick » de Mann à la place. L’optimum Médiéval est une période plus chaude qu’aujourd’hui qui a duré 400 ans durant laquelle les Vikings ont colonisé le Gröenland (Terre verdoyante) puis s’y sont retirés durant le petit ère ère glaciaire qui a suivit. C’est facile à prouver, il y a des documents historiques et des vestiges trouvés sous la glace. Il y a aussi des documents historiques et même des peintures montrant la tamise qui gelait durant la petit ère glaciaire. Mais le graphique Hockey Stick fait tout disparaitre ça et remplacé par un beau graphique bien droit avec un montée fulgurante.

Effectivement, ils vont avoir de la difficulté à faire disparaitre tous ces documents historiques et ruines Vikings…. Pourtant s’ils ne le font pas leur théorie ne tient pas la route, puisque cette période était plus chaude qu’aujourd’hui, était une période prospère et les ours polaires n’ont pas disparus même si la banquise était fondue…


(5096) Cook:
A growing body of evidence clearly shows [2008] that hydroclimatic variability during the putative MWP (more appropriately and inclusively called the
« Medieval Climate Anomaly » or MCA period) was more regionally extreme (mainly in terms of the frequency and duration of megadroughts) than anything we have
seen in the 20th century, except perhaps for the Sahel. So in certain ways the MCA period may have been more climatically extreme than in modern times.

Un nombre important de preuves montre clairement [2008] que la variabilité hydrostatique durant l’optimum médiéval ou Anomalie climatique médiévale était plus régionalement extrême (en terme de fréquence et durée des méga-sécheresses) que tous ce que nous avons pu voir au cours du 20ième siècle, sauf peut-être pour le Sahel. Autrement dit, le MCA peut avoir été climatologiquement plus extrême que dans les temps modernes.

Ca vient démolir l’argument souvent utilisé par les réchauffistes comme quoi le réchauffement entre 1970-1998 est plus important et rapide que toutes les fluctuations naturelles passées.


(0310) Warren:
The results for 400 ppm stabilization look odd in many cases […] As it stands we’ll have to delete the results from the paper if it is to be published.

Les résultats de stabilisation de 400ppm semble bizarres dans certains cas. [..] nous allons devoir les effacer si ça doit être publié.

Le taux actuel de CO2 dans l’atmosphère est d’environ 380ppm (parties par million). Certaines études montrent qu’au delà de 400ppm, il n’y a plus aucun impact, donc qu’il y ai 400ppm ou 1000 ppm, même si le CO2 avait un impact sur le climat (ce qui n’est pas prouvé), ça ne ferait pas de différence.


(5315) Jenkins/MetO:
would you agree that there is no convincing evidence for kilimanjaro glacier melt being due to recent warming (let alone man-made warming)?

Est-ce que tu es d’accord pour dire qu’il n’y a aucune évidence convaincante pour la fonte du glacier du Kilimanjaro qui serait due a un réchauffment récent (encore moins un réchauffement causé par l’humain)?

La fonte des glaciers et un des piliers du message de propagande. Le GIEC dans son rapport AR4 publié en 2007 prédisait la fonte radicale de glaciers de l’Himalaya, en se basant sur de simples observations de randonneurs publié dans un texte du WWF, organisme propagandiste non-scientifique. Ce qui a donnée lieu au scandale de L’HimalayaGate. Puisque les glaciers semblent avancer et reculer selon des cycles qui ne respectent pas les modèles qu’ils utilisent, ils doivent utiliser des sources non-scientifiques et des fausses données pour que le message de peur continue.
Document sur le sujet: http://www.pcfbassin.fr/Fichiers%20PDF/Environnement/Un%20GIEC-gate.pdf


(2095) Steig:
He’s skeptical that the warming is as great as we show in East Antarctica — he thinks the « right » answer is more like our detrended results in the
supplementary text. I cannot argue he is wrong.

Il est sceptique que le réchauffement soit aussi important que nous le montrons en Antartique — Il pense que la réponse correcte est plus comme nos résultats « detrended » qui est dans le texte supplémentaire. Je ne peut pas dire qu’il ait tort.

« Detrended » : Je n’ai pas trouvé de mot précis pour traduire ça, alors voici la définition : enlever les tendances à long terme pour mettre l’emphase sur les changements à court-terme.


(4470) Norwegian Meteorological Institute:
In Norway and Spitsbergen, it is possible to explain most of the warming after the 1960s by changes in the atmospheric circulation. The warming prior to 1940
cannot be explained in this way.

En Norvège et à Spitsbergen, il est possible d’expliquer la plupart du réchauffement après 1960 par des changements dans la circulation atmosphérique. Les changements avant 1940 ne peuvent pas être expliqué de cette façon.

Quand la théorie ne correspond pas aux observations, c’est que la théorie n’est pas bonne.


(0896) Jones:
I think the urban-related warming should be smaller than this, but I can’t think of a good way to argue this. I am hopeful of finding something in the data that makes by their Figure 3.

Je pense que le réchauffement causé par par l’effet urbain devrait être plus petit, mais je ne trouve pas de bonne façon d’argumenter pour l’appuyer. j’espère de trouver quelque chose dans les données qui constitue la figure 3.

« Urban warming » est un phénomène qui montre qu’en zone urbaine, il y a un réchauffement du au béton qui absorbe et redistribue les rayons du soleil. Ironiquement beaucoup de thermomètre sont placés dans les aéroports, et ceux en campagne sont retirés.
Normalement la science déduit la théorie à partir des observations, et non pas l’inverse. Ici, on tente de faire correspondre les données à la théorie.


(4789) Wigley:
there are some nitpicky jerks who have criticized the Jones et al. data sets — we don’t want one of those [EPRI/California Energy Commission meeting].
Jones:
The jerk you mention was called Good(e)rich who found urban warming at all Californian sites.

Il y a quelques caves qui ont critiqué des données de Jones et al. — on ne veut pas ceux-là [EPRI/California Energy Commission meeting].
Jones:
Le cave que tu mentionnes s’appelle Good(e)rich qui a découvert le réchauffement urbain à tous les sites Californiens.


(4165) Jones:
what he [Zwiers] has done comes to a different conclusion than Caspar and Gene! I reckon this can be saved by careful wording.

Ce qu’il (Zwiers) a fait donne une conclusion différente de Caspar et Gene! Je reconnait qu’on peut changer la façon dont on place les mots pour sauver la face


(4241) Wilson:
I thought I’d play around with some randomly generated time-series and see if I could ‘reconstruct’ northern hemisphere temperatures.
[…] The reconstructions clearly show a ‘hockey-stick’ trend. I guess this is precisely the phenomenon that Macintyre has been going on about.

Je pensait à jouer avec des données aléatoires pour voir si je pouvait « reconstruire » les températures de l’hémisphère nord. […] La reconstruction montre clairement une tendance « hockey stick ». Je crois que c’est précisément le phénomène que Macintyre parlait.

Il est important ce préciser ici de qui on parle. Mcintyre est le scientifique qui a prouvé que le Hockey Stick était faux. Il a simplement reproduit la méthode que Michael Mann avait utilisé, et même en prenant des données aléatoire (ex: annuaire téléphonique), 99% du temps ça donnait un graphique « hockey stick », montrant donc que la méthode était biaisée.
http://en.wikipedia.org/wiki/Hockey_stick_controversy#McIntyre_and_McKitrick_2005


(3373) Bradley:
I’m sure you agree–the Mann/Jones GRL paper was truly pathetic and should never have been published. I don’t want to be associated with that 2000 year « reconstruction ».

Je suis sûr que tu es d’accord — le papier de Mann/Jones était réellement pathétique et n’aurait jamais du être publié. Je ne veux pas être associé à cette « reconstruction » de 2000 ans.

On voit ici encore qu’il y a beaucoup de voix dissidientes au coeur même des scientifiques du GIEC, donc très loin du « consensus », mais ces voix dissidentes sont écartées du rapport final.


(4369) Cook:
I am afraid that Mike is defending something that increasingly can not be defended. He is investing too much personal stuff in this and not letting the science move ahead.

Je crains que Mike [Michael Mann] défend quelque chose qui de plus en plus ne peut pas être défendu. Il investit dans trop de choses personnelles et ne laisse pas la science avancer


(4394) Houghton [MetO, IPCC co-chair]
[…] we dont take seriously enough our God-given responsibility to care for the Earth […] 500 million people are expected to watch The Day After Tomorrow. We
must pray that they pick up that message.

[…] on ne prend pas assez au sérieux notre mission donné par Dieu de prendre soin de la terre […] 500 millions de personne devraient voir le film The Day After Tomorrow. On doit prier pour qu’ils comprennent le message.

Même si on passe par dessus cette phrase clairement religieuse et non pas scientifique, c’est pas nouveau que le cinéma est utilisé comme propagande. Allant de Rocky et Rambo contre le communisme, maintenant la propagande est écolo. Par exemple, le remake de The Day the Earth Stood Still. Dans l’original de 1951, un extra terrestre venait détruire l’humanité avant qu’elle ne le fasse elle même avec l’arme nucléaire. Le remake est une propagande écologiste qui dit que l’humain est un cancer de la planète et que les humains doivent tous mourir pour “sauver” la terre. Et la solution finale pour sauver l’humanité est le rejet de toute technologie, soit le retour à l’âge de pierre. Un autre exemple The Happening, film où les plantes tuent des humains parce que trop nombreux sur la terre, Wall-e film d’animation où le petit robot nettoie la planète terre abandonnée par les humains parce que trop polluée. Lord of the Ring, où la vie paysanne est glorifié (hobbits) et l’industrialisation démonisée (Orcs). Avatar de James Cameron, écologiste affirmé, où les Naavi qui vivent en harmonie avec la nature sont menacés par les méchants humains et la technologie. Tout pour brainwasher le peuple qui n’y voit que du feu.


(0999) Hulme:
My work is as Director of the national centre for climate change research, a job which requires me to translate my Christian belief about stewardship of God’s planet into research and action.

Mon travail est directeur du centre national de recherche sur le climat, un travail qui requiers de moi de transférer ma croyance chrétienne de gérance de la planète de Dieu en recherche et action.

Une autre affirmation à caractère religieux.


(3115) Mann:
By the way, when is Tom C going to formally publish his roughly 1500 year reconstruction??? It would help the cause to be able to refer to that reconstruction as confirming Mann and Jones, etc.

En passant, quand est-ce que Tom C va formellement publier sa reconstruction d’environs 1500 ans? Ça aiderait la cause d’être capable d’y référer comme appuyant Mann et Jones, etc..


Encore une fois, trouver des données pour appuyer la théorie, et non pas étudier les données pour en tirer une théorie.


(0810) Mann:
I gave up on Judith Curry a while ago. I don’t know what she think’s she’s doing, but its not helping the cause

J’ai abandonné à propos de Judith Curry. Je ne sait pas ce qu’elle pense qu’elle fait, mais elle n’aide pas la cause.

Qui est Judith Curry? C’est une des leur, mais moins extrémiste. Voyez ici:
http://www.rechauffementmediatique.org/wordpress/2012/01/01/best-a-la-hauteur-des-attentes-cinquieme-partie-2/


(3594) Berger:
Phil,
Many thanks for your paper and congratulations for reviving the global warming.

Phil,
Remerciements pour ton papier et félicitations pour avoir fait revivre le réchauffement climatique.


(4184) Jones:
[to Hansen] Keep up the good work! […] Even though it’s been a mild winter in the UK, much of the rest of the world seems coolish – expected though given the La Nina. Roll on the next El Nino!

[à Hansen] Continue le bon travail! […] Même si on a eu un hiver doux en UK, la plupart du monde semble plus frais, ce qui était prévisible avec la Nina. Au prochain El Nino!

El Nino et la Nina sont des phénomènes cycliques. Les années El Nino sont plus chaudes et les années La Nina sont plus froides. Mais les modèles du GIEC ignorent ces phénomènes dans leur rapports.


(1577) Jones:
[FOI, temperature data]
Any work we have done in the past is done on the back of the research grants we get – and has to be well hidden. I’ve discussed this with the main funder (US Dept of Energy) in the past and they are happy about not releasing the original station data.


Tout le travail qu’on a fait dans le passé est dans le dos des fonds de recherche qu’on nous a accordé – et doit rester bien caché. J’en ai discuté avec notre principal pourvoyeur (US Dept of Energy) dans le passé et ils sont bien content de ne pas divulguer les données originales.


(2440) Jones:
I’ve been told that IPCC is above national FOI Acts. One way to cover yourself and all those working in AR5 would be to delete all emails at the end of the
process

On m’a dit que le IPCC est au dessus des loi d’accès à l’information. Une façon de te couvrir toi et les autres qui travaillent sur AR5 est d’effacer tous les emails à la fin du processus.

J’ai gardé la meilleur pour la fin. Jones écrit clairement que pour se protéger, il faut effacer tous les emails. Ce qu’ils doivent maintenant faire religieusement depuis le Climategate.

Comment se fait-il que ça ne fasse pas les nouvelles? ET surtout comment se fait-il que ça continue alors que ça n’a plus rien de scientifique, mais plutôt un idéologie quasi-religieuse?
climategate-cartoon

Publicités

18 Responses to Climategate 2

  1. Gilles Laplante dit :

    Beau travail de démystification, mais je vois déjà poindre les commentaires des curés du réchauffisme avec leurs sophismes et leurs fausses ou incomplètes preuves.

  2. Petite correction, pour l’extrait audio sur Radio EGO, ce n’est pas Claude Du Berger mais plutôt Reynald Du Berger ! 😉

  3. Voici un autre exemple du Climategate 2.
    En Australie, 2010 et 2011 ont été les années les plus froides depuis un certain temps, et ça fait 10 ans qu’il n’y a plus de réchauffement là-bas non plus.
    Pourtant voici ce que David Jones disait à Phil Jones au sujet des sceptiques en Australie en 2007: (Extrait des fichiers Climategate 2.0)

    0601.txt
    cc: “Shoni Dawkins”
    date: Fri, 7 Sep 2007 08:28:03 +100 ???
    from: “David Jones”
    subject: RE: African stations used in HadCRU global data set
    to: “Phil Jones”
    Thanks Phil for the input and paper. I will get back to you with comments next week.
    Fortunately in Australia our sceptics are rather scientifically incompetent. It is also easier for us in that we have a policy of providing any complainer with every single station observation when they question our data (this usually snows them) and the Australian data is in pretty good order anyway.
    Truth be know, climate change here is now running so rampant that we don’t need meteorological data to see it. Almost everyone of our cities is on the verge of running out of water and our largest irrigation system (the Murray Darling Basin is on the verge of collapse – across NSW farmer have received a 0% allocation of water for the coming summer and in Victoria they currently have 5% allocations – numbers that will just about see the death of our fruit, citrus, vine and dairy industries if we don’t get good spring rain).
    The odd things is that even when we see average rainfall our runoffs are far below average, which seems to be a direct result of warmer temperatures. Recent polls show that Australians now rate climate change as a greater threat than world terrorism.
    Regards David”

    Doit-on aussi rappeler que l’Australie a subit des inondations record? Alors que ces pseudo-scientifiques annoncaient des sécheresses et des température élevées?!

    http://www.australianclimatemadness.com/2012/01/cool-2010-and-2011-but-planet-still-warming-says-bom/

    • Reynald Du Berger dit :

      Pour confirmer ce qui vient d.être écrit, je dois dire que j’ai visité en janvier dernier un pays encore plus au sud que l’Australie, la Nouvelle Zélande. J’ai vu les glaciers Fox et Franz Josef. Ces deux glaciers avancent de 1m à 1,5m PAR JOUR! Sans qu’on sache pourquoi, quand ça fond au nord, ça gèle au sud. L’ Antarctique gèle en ce moment. Je vais parler de ça ce matin avec Dominique Maurais vers 11h à CHOI radio-X.

      • On pourrait aussi dire que ça ne correspond pas aux modèles informatiques du GIEC (encore une fois)

        Depuis le temps que les observations ne correspondent pas aux modèles, ne serait-il pas le temps de comprendre que les modèles qui disent que le CO2 est responsable de tout et cause un réchauffement catastrophique ne sont pas bons?

  4. lemoutongris dit :

    Malheureusement, peu importe le montant des preuves qu’on montrera, le réchuaffisme va perdurer encore longtemps.

    Combien de temps y a-t-il fallu avant qu’on accepte que la Terre est ronde et qu’elle n’est PAS le centre de l’Univers?

  5. Maxim Bernard dit :

    J’ai une question.

    Durant les 10 dernières années, la température a stagné. Cependant, les cycles solaires ont continué à varier, comme ils l’ont toujours fait.

    Ce faisant, en 2006, nous avons complété un cycle de 11 ans, c’est-à-dire que durant la dernière décennie, 2006 aurait théoriquement été l’année la plus froide. Cependant, dans le graphique présenté ici, la température reste stable durant toute la période.

    Pourquoi ne varie-t-elle pas en fonction des cycles du Soleil ?

    • crioux dit :

      Il y a plus d’un cycle solaire. Celui de 11 ans est le plus court, mais il y en a de plus grands qui viennent influer. Les cycles ne sont pas des switch on/off, nous sommes à un plateau, qui suit une tendance au réchauffement depuis la dernière petite ère glacaire. Après ce plateau, il devrait y avoir une tendance à la baisse. On ne parle pas ici d’ère glacaire (du moins pas encore), mais de refroidissement comparable au réchauffement que nous avons connu au siècle dernier, soit environ 0,5 degré. Ca ne semble pas beaucoup, mais c’est suffisant pour avoir un impact.
      En plus, les cycles solaires ne sont pas les seuls à avoir un effet, la variance de l’orbite terrestre (qui n’est pas parfaitement circulaire) l’angle de l’axe de la terre (cycles de milankovitch) , ainsi que la position du système solaire par rapport à la voie lactée. Il y a plusieurs phénomènes qui viennent influer sur le rayonnement cosmique, qui lui a une influence sur la formation des nuages et du climat (tel que démontré par le projet CLOUD du CERN), et le problème actuel est qu’on ne les étudie presque pas, parce que l’ONU a décidé d’avance que c’était uniquement le CO2 qui était responsable et tout l’argent y va. C’est aussi plus simple à faire avaler à la population, et toute l’église verte est derrière eux.

      Difficile à résumer en un court commentaire, mais le principal y est. Pour plus de détail sur les cycles solaires, voir mes billets précécents sur le sujet.

      Voici d’ailleurs un texte intéressant sur le sujet:
      http://www.rechauffementmediatique.org/wordpress/2012/01/12/pourquoi-le-giec-n%E2%80%99est-pas-credible/

      “Unless we announce disasters, no one will listen.”
      Sir John Houghton, first chairman of the Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC) and lead editor of its first three reports.

  6. Des publications récentes tendent à démontrer la prépondérance du cycle solaire de 22 ans sur celui de 11 ans.

    Une corrélation très significative (R~0,57 à 0,80) est trouvée pour la bande du cycle de Hale de 22 ans (16 à 32 ans).avec des retards qui varient entre zéro et quatre ans entre les températures moyennes de l’air en surface et Rz

    nous pouvons conclure que les cycles solaires de 22 ans (d’augmentation de l’activité solaire) ont apparemment un impact plus important sur la température que le cycle de 11 ans, et ceci pour toutes les situations géographiques que nous avons étudiées (Table 3).

    Nous montrons que les modèles GCM – les modèles du GIEC- échouent dans la reproduction des principales oscillations décennales et multidécennales trouvées dans les enregistrements de la température de 1880 à 2011.
    A l’inverse, on trouve que le modèle harmonique proposé (qui, ici, utilise les cycles de périodes 9.1, 10-10.5, 20-21, 60-62 années) reconstruisent correctement les oscillations climatiques de 1850 à 2011. De plus, on montre que ce modèle est en mesure de prévoir les oscillations qui ont eu lieu de 1950 à 2011 en utilisant les données couvrant la période 1850-1950 , et vice-versa.

    le tout disponible sur l’excellent site du chercheur au CNRS Duran (Jean Martin)
    http://www.pensee-unique.fr/theses.html#sunnews

    • Christian Rioux dit :

      Tout à fait d’accord. Depuis trop longtemps certains nous disent que tout est réglé, c’est le CO2 et fermez vos gueules si vous n’êtes pas d’accord, et ensuite il dépensent des milliards en se basant sur cette hypothèse.

      Il faut mettre cet argent dans les mains de scientifiques neutres et objectifs afin qu’ils étudient les causes réelles des variations climatiques.

      Sortez les politiciens et les écologistes religieux du débat. C’est de science qu’il s’agit.

    • Celle-là par contre c’est n’importe quoi. Dès les premières lignes, ça parle d’un réchauffement de 1,5 degré depuis 2010.
      Alors que les données actuellement parlent de refroidissement, et que le réchauffement TOTAL depuis 1970 n’est que de 0,5 degré, alors 1,5 degrés de plus en moins de 2 ans c’est du n’importe quoi.

      Un peu plus loin ça parle de 0,14 et 0,18 degré sur 30 ans. Ce qui est a peu près la marge d’erreur.

      Ca vaut même pas la peine de perdre mon temps à lire plus loin.

      Je dirais que cette étude ne vaut pas le papier sur lequel il est écrit, mais puisqu’il est sur internet, il gaspille de l’électricité au lieu de gaspiller du papier.

  7. Alain Vézina dit :

    Dans le texte, pour ne pas que l’on soutienne encore malhonnêtement que l’article ci-haut ne relate ici que les propos d’un politicien.

    http://iopscience.iop.org/1748-9326/6/4/044022/pdf/1748-9326_6_4_044022.pdf

  8. Moi aussi si j’avais du temps à perdre, je passerait mon temps à te poster des liens qui montrent les mensonges du GIEC et le IPCC, mais j’ai autre chose à faire. Le but n’est pas de faire une guerre de liens.

    Il y a plein de propagande sur internet. Il faut apprendre à la différencier de la vraie science.

  9. Frank dit :

    Ce qui est le plus navrant dans cette histoire, c’est que nos journalistes écolo-gogauches-du-plateau ne parlent presque pas de cette fraude scientifique. Imaginons un instant une entreprise pétrolière qui aurait faussé des données pour soutenir que tel ou tel procédé est sans danger. Nos journaleux auraient hurlé à la fraude. Mais dans ce cas, ça passe sous silence.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :