Le projet d’oléoduc Keystone XL retardé par Obama

Les États-Unis ont bien besoin d’emplois par les temps qui courent, et pourtant Obama a décidé de remettre le projet de Keystone XL (une extension de l’oléoduc actuel), à après les prochaines élections. C’est 150 000 emplois directs ou indirects, de chaque côté de la frontière, qui dépendent de ce projet qui acheminerait le pétrole de l’Alberta jusqu’au Texas.

Pourquoi donc Obama prendrait-il une décision qui semble aussi ridicule? A cause des lobbys écologistes et des stars holywoodiennes, qui sont ceux qui donnent le plus à la caisse démocrate. Si Obama ne les écoute pas, ça va lui coûter cher. Prenez par exemple Julia Louis-Dreyfus, actrice dans la populaire émission Seinfeld, elle est l’une de ceux qui ont le plus manifesté contre le projet de pipeline. Elle dit que c’est sale, dangereux etc..

« some very greedy guys are trying to make some very big bucks building a very, very dangerous pipeline.”

Source:

http://www.calgaryherald.com/opinion/editorials/Editorial+rich+Elaine+Julia+Louis+Dreyfus+join+Keystone+pipeline+debate/5683562/story.html

Pourtant son père, Gérard Louis Dreyfus a fait fortune dans l’énergie et le transport le pétrole (Louis Dreyfus Energy Services). S’il devait mourir aujourd’hui, elle hériterait de 3 milliards. Hypocrite!

Aussi, le pétrole Albertain est certainement moins dangereux pour l’environnement que d’importer le pétrole Saoudien par bateau. Si un oléoduc se brise, on peut fermer le robinet, ce qui n’est pas possible avec un bateau qui faut naufrage.

Aussi, le Canada est un allié plus sur et efficace plutôt que de se fier sur des pays communistes ou des dictatures islamistes pour s’approvisionner en pétrole. Sans compter que le Canada utilise des technologies à la fine pointe pour limiter le plus possible les impacts sur l’environnement, ce qui n’est pas le cas des pays exportateurs actuels. Et ces derniers ont aussi de très mauvais dossiers au niveau des droits de la personne

Le résultat de cette volteface à saveur électoraliste d’Obama? Et bien l’Alberta lorgne du côté de la Chine et du Japon pour vendre son pétrole. Et eux, ils ne vont pas se faire prier pour l’acheter. Tant qu’à y être, pourquoi pas un oléoduc vers l’est du pays? Tout l’est du Canada s’approvisionne en pétrole par bateau provenant du golfe persique.

Obama va peut-être amasser plein de cash provenant des écolos, mais il va perdre beaucoup de votes de ceux qui cherchent désespérément un emploi dans ces temps difficiles.

Publicités

3 Responses to Le projet d’oléoduc Keystone XL retardé par Obama

  1. Daniel Brisson (@DanbQc) dit :

    Je reprend un constat de Nathalie Elgrably-Levy: Obama est un illettré économique. J’ajouterais que c’est aussi un très mauvais stratège sur la scène internationale.
    Mais bon, il est le représentant actuel des citoyens américains, c’est à eux de choisir différemment la prochaine fois ou bien de le garder en poste pour un autre mandat.

  2. Quand je pense que le NPD a envoyé deux de ses députés, à Washington, pour aller nuire à ce projet, auprès d’élus démocrates, alors que ce projet serait bénéfique, pour l’économie canadienne et pour la création d’emplois, au Canada!!!

    Mais, qui a élu ces gens, à la fin??? Je n’ai jamais vu une Opposition officielle travailler autant contre les intérêts du pays dont ils ont, pourtant, juré de défendre les intérêts, quand bien même qu’ils ne sont pas au gouvernement!!!

    http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-canadienne/201111/16/01-4468426-le-npd-nest-pas-digne-de-gouverner-le-canada-dit-harper.php

  3. L'engagé dit :

    Aussi, le pétrole Albertain est certainement moins dangereux pour l’environnement que d’importer le pétrole Saoudien par bateau.

    Combien de fois vous ai-je parlé du livre Tar Sand de Andrew Nikiforuk (http://www.dmpibooks.com/book/tar-sands)?

    Où puis-je lire votre réfutation des thèses avancées dans ce livre?

%d blogueurs aiment cette page :