Grèves illégales « spontanées »

Au Québec, les syndicats ont le contrôle à savoir combien d’employés sont nécessaires sur un chantier et qui seront les employés qui vont y travailler.

Donc il ne s’agit pas d’être un bon employé, d’être compétent ou d’être apprécié par le patron, mais seulement d’être dans les bonnes grâces du bon syndicat. Sous l’anonymat, un travailleur a déjà avoué qu’il devait payer un 100$ (sous la table) à une personne du syndicat pour avoir le droit de travailler sur un chantier.

Le projet de loi 33 doit adresser ce problème en retirant aux syndicats le droit de placement.

Mais la FTQ ne veux pas perdre ce droit, alors ils envoient des gros bras sur les chantiers de construction du Québec, même ceux non-affiliés à la FTQ et forcent sortir les gens du chantier. Officiellement, selon la FTQ, il s’agit de mouvements « spontanés » à l’initiative des travailleurs eux-mêmes. Pourtant bien des travailleurs disent sous l’anonymat avoir été forcés de quitter.

Notez que la CSN est d’accord avec la loi 33. On peut se demander pourquoi, mais c’est pourtant simple: la FTQ a le contrôle presque total du placement syndical. Sur certains chantiers, c’est clairement dit que c’est un chantier FTQ (ex: Gaspésia), alors si tu es affilié CSN, tu ne travaillera pas là. Si la CSN aurait été dans la situation actuelle de la FTQ, elle aurait été contre cette loi elle aussi. C’est juste un jeu de pouvoir, et la loi 33 fera perdre du pouvoir à la FTQ bien plus qu’à la CSN.

Les gros bras se tirent dans le pied, laissons-les faire.

Autres caricatures de Ygreck sur le même sujet:
http://ygreck.typepad.com/ygreck/2011/10/loi-33.html
http://ygreck.typepad.com/ygreck/2011/10/rambo.html

17 commentaires pour Grèves illégales « spontanées »

  1. Simon Leduc dit :

    Il ne faut pas que le gouvernement recule dans ce dossier. La domination syndicale dans ce secteur doit cesser. Bravo à la ministre du Travail de maintenir le cap malgré les menaces.

  2. G. Levesque dit :

    Depuis la Commission Cliche que l`on demande que le placement dans le secteur de la construction soit sous la jurudiction autre que les syndicats.

    Enfin, le gouvernement Charest fait ce que tous les autres gouvernements confondus, la job de bras et j`espères qu`il ne reculera pas. L`ère des gros bras, pas de cervelle est terminé, dehors à tous les rambos des syndicats et surtout la FTQ.

  3. Gilles Laplante dit :

    Incroyable comme les syndicats sont déconnectés de la réalité. Ils pensent pouvoir gagner le partie en utilisant la terreur et en plus ils veulent nous faire avaler la spontanéité. On n’est pas à Gaza ici, du moins j’espère.

  4. Éliminer le placement syndical, c’est la seule bonne chose que ce gouvernement pourri aura fait, pour le Québec!!! Dommage qu’il le fasse, en étant, quasiment, forcé de le faire, dû à la pression populaire, un peu comme avec la Commission d’enquête!!!

    • Maxim Bernard dit :

      Euh… forcé, notre gouvernement ? Au contraire, Mme Thériault semble déterminée à éliminer ce satané placement syndical. Les politiciens qui foncent malgré des menaces de violence ne courent pas les rues.

      L’as-tu entendue en commission parlementaire ? Ce n’est pas ce que j’appelle être «forcé dû à la pression populaire».

      • Le projet de loi 33 est une réaction, pas une action!!! Les libéraux gouvernent toujours par réaction!!! Quand on pense que l’abolition du placement syndical était une recommandation de la Commission Cliche, tout est dit!!!

        En passant, ce n’est pas parce qu’un politicien monte un peu le ton, pour la galerie, devant le syndicalisme de gros bras et devant l’indéfendable, qu’il ferait la même chose, devant des demandes syndicales déraisonnables, lors de futurs négociations collectives!!!

        D’ailleurs, en ce qui concerne le projet de loi 33, je le trouve, personnellement, beaucoup trop modéré!!! C’est le temps de casser les reins de la racaille syndicale, en retirant l’obligation, pour les travailleurs de la construction, de faire partie du syndicat!!!

        Le placement syndical n’est qu’une partie du problème!!! Le vrai problème, c’est les cotisations syndicales obligatoires que les syndicats retirent, dû à l’accréditation syndicale obligatoire!!! Si on rend l’accréditation syndicale volontaire, on casse, pour de bon, le système mafieux de la FTQ-Construction!!!

  5. Par contre, je suis contre à ce que le placement soit centralisé, à la CCQ!!! À mon avis, les entreprises auraient dû hériter du placement!!! L’embauche et le placement devraient leur incomber!!!

    • crioux dit :

      Les entreprises ont déjà un certain pouvoir. Ils peuvent embaucher un employé qui vient leur déposer son C.V., mais quand tu as à embaucher quelques centaines d’employés pour un chantier, tu as besoin d’une banque d’employés avec leur compétences. Cette banque serait à la CCQ et l’employeur pourrait choisir ses employés à cet endroit.
      Avant c’est le syndicat qui dictait le nombre d’employés nécessaire et qui y travaillerait. Et c’est là qu’il y avait intimidation, soit sur les quelques employés déjà embauchés qui n’étaient pas dans le « bon » syndicat, ou envers l’employeur pour ce qui est du nombre d’employés, ou alors l’embauche forcée d’ouvriers syndicaleux incompétents.

      • Maxim Bernard dit :

        Cette «banque d’employés» dont tu parles, pourquoi ne serait-ce pas être une firme privée de travailleurs de la construction ? Pourquoi la CCQ devrait-elle imposer certains travailleurs particuliers ?

        On devrait accorder toute la liberté aux entrepreneurs, comme dans n’importe quel secteur de l’économie. L’avantage des firmes privées, c’est que l’employeur pourrait choisir qui il fait venir, ou embaucher lui-même. Même si le projet de loi 33 est un pas dans la bonne direction, il reste que la CCQ n’est rien d’autre qu’une inutile intervention étatique dans l’économie.

  6. @Maxim
    Cette banque, c’est comme un plat de bonbons, celui qui le contrôle peut demander des faveurs pour accéder aux bonbons et choisir qui aura tel ou tel bonbon. C’est ce qui se passe avec le placement syndical actuel. La CCQ n’imposera pas de choix de travailleur, elle ne fera que maintenir la banque et la rendre disponible aux employeurs, qui eux feront le choix. C’est normal qu’en tant qu’employeurs, ils vont vouloir avoir les gens les plus compétents et productifs, alors que présentement ils se faisaient refiler les plus syndicaleux, donc pas nécessairement les plus productifs.

  7. Gilles Laplante dit :

    Je ne vois pas pourquoi la CCQ devient dépositaire d’une banque d’employés. Premièrement, ça va prendre un système informatisé super couteux pour conserver ça. À cette banque vont s’ajouter une panoplie de fonctionnaires pour classer, cataloguer, saisir et entretenir cette information. On va probablement. j’espère, faire payer les entrepreneurs pour cette information avec le niveau de service que fournit habituellement la fonction publique i.e. nul. Ces fonctionnaires étant syndiqués, on se trouve à ramener encore un syndicat dans le placement des travailleurs. Et ne me dites pas que ce n’est pas le même, un syndicat c’est un syndicat.
    Dans tous les autres domaines économiques, les entreprises ont des banques de travailleurs qu’elles se contruisent à partir de c.v. que des postulants leur fournissent. Pourquoi n’en serait-il pas de même dans la construction? Ça éviterait toutes les magouilles syndicales ou/et gouvernementales.

    • crioux dit :

      @Gilles
      Je comprend ce que tu dis, mais dans la réalité quand un entrepreneur obtient un gros contrat, un vrai gros contrat, il a besoin de plusieurs centaines d’employés compétents, et rapidement. Une petite banque de c.v. montée avec ceux qui ont postulé ne suffit pas. Sinon, il aura pénurie de main d’oeuvre et ça va avoir un influence sur la durée, et donc le coût, du projet.

      • Gilles Laplante dit :

        Je crois que, comme moi, vous êtes dans le domaine de l’informatique. Dans ce monde là, il s’en donne aussi des gros contrats. Ces gros contrats sont remportés par des grosses entreprises comme CGI, Oracle, DMR, IBM etc.. Ces entreprises ont de vastes banques de c.v. et n’ont pas besoin d’un organisme de placement qui exigerait des faveurs pour les alimenter. Si besoin est, ils font appel à des sous-traitants.
        Je ne pense pas que ce soit différent dans le domaine de la construction.

  8. L'engagé dit :

    Si la CSN aurait été dans la situation actuelle de la FTQ, elle aurait été contre cette loi elle aussi.

    Et je présume que la survie du français passe simplement par une valorisation de sa qualité et non par des lois linguistiques mordantes.

    • Marc dit :

      Je crois que dans la valorisation du français il on oublié de vous dire que les  » si  » on peur des « rais » !!

      Si la CSN AURAIT été = Si la CSN AVAIT été!!

  9. papajohn dit :

    je suis dans le domaine de la construction depuis au dela de 25 ans et quand j’y suis entré la règle était quand tu as fini un chantier tu te rapporte disponible a la CCQ et non au syndicat , tout comme l’histoire de formation le seul rôle du syndicat était de trouver assez de monde pour donner un cours qui était, sinon est encore payé a même le fond de formation de la CCQ soit payé par les employeurs et non le syndicat. ensuite si KIJIJI peut te sortir les annnonces dans un rayon de 25 50 100 kilo pourquoi un employeur ne pourrait il pas dire envoie moi la liste des disponibilité dans un rayon de 50 km pour ne pas avoir a payer pension et disons que l’employeur recoit une liste de 40 noms et en a besoin de 15-18 alors il choisi ceux qui font son affaire, les valeurs sure pas les traine pieds syndicaleux. ce qui aurait pour effets de forcer les pas bons a performer si il veulent etre choisi par les donneur d’ouvrage au lieu d’etre planter de force a des employeurs qui ont souvent des contrats serrés et des echéanciers a rencontrer , ce que le syndicat se crisse car lui sa quote il va l’avoir, bon, pas bon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :