Message aux manifestants de « Occupy Wall Street »


Vous clâmez représenter 99% de la population.

En fait vous ne représentez qu’un faible pourcentage de la population, un mélange de communistes, d’extrémistes de gauche, de jeunes étudiants influencables, de hippies et de manifesteux professionnels. Le tout bien orchestré par des organismes socialistes qui veulent détruire le capitalisme (pour le remplacer par quoi?)

Je suis très loin d’être inclus dans le 1% des plus riches, et je suis tout aussi outré des bailout et autres manigances financières, mais je ne fais certainement pas partie du même groupe que vous.

32 commentaires pour Message aux manifestants de « Occupy Wall Street »

  1. L'engagé dit :

    C’est la marionnette des frères Koch qui vous a instruit à propos des forces occultes derrière ce mouvement d’indignation?

    Lui-même se fait payer par ce groupe : http://www.kochind.com/
    à travers ce groupe http://www.fraserinstitute.org/ pour le compte des intérêts derrière ce groupe http://www.ned.org/

    Duhaime encourage une version déformée (ce sont les syndicats qui ont démarré le mouvement et ce sont évidemment de dangereux extrémistes libertaires et des hippies qui se font manipuler et qui le maintiennent en vie ), comme si adbuster n’avait rien à y voir ou le mouvement européen des indignés ou encore l’essai de Stéphane Hessel.

    Qui seront bientôt les grands conspirateurs, les Chinois je présume? Est-ce que je rêve ou il y a une pointe de dédain dans votre amalgame? N’avez-vous pas pensé qu’il y avait des gens bien ordinaires quoique très informés qui participent à ce mouvement? Il y avait samedi des familles absolument normales. Vous insinuez qu’elles se font manipuler comme des étudiants influençables. N’avez-vous pas remarqué que les étudiants influençables, ça écoute plutôt Occupation double et ça consomme les fins de semaine au lieu d’aller manifester?

    La vérité, c’est que vous étiez le bienvenu et que vous auriez été tout à fait à votre place samedi dernier lorsque le mouvement a décidé de manifester. Évidemment, les médias n’en n’ont rien montré, alors qu’on était au moins quelques milliers à marcher. Et ce n’était justement pas une manif syndicale, seulement une manif de citoyens indignés…

    • crioux dit :

      Certains média moins biaisés posent des questions aux gens au hasard, sans les choisir, ou en filmant les pancartes, et vous avez vu le résultat dans les vidéos des billets précédents. Les gens qui sont capables de tenir un discours sont plutôt rares.
      Ne venez pas me faire croire qu’il s’agit majoritairement de gens informés.

      Les « demandes » des manifestants sont tellement variées que personne ne peut dire ce que la majorité d’entre eux veulent.

      Dans ce vidéo, une manifestante voulait arrêter Stephen Harper pour génocide contre les indiens…
      http://www.sunnewsnetwork.ca/video/featured/prime-time/867432237001/fighting-for-stuff/1223388513001

      Ces manifestants ne représentent pas 99% des gens. Au Canada (Selon Statistique Canada 2008) 40% des contribuables (revenus de 33,722$ et plus) paient 91,2% des impôts. Donc le 60% qui reste paye 8,8% des impôts et ils trouvent que c’est trop?

      Les Maxistes-Léninistes et Le Parti Communiste, à chaque élection recoivent environ 2% du vote total. Donc 98% % des gens ne sont pas des communistes. Si leur mouvement était si populaire, ils recevraient plus de votes. Un gars dans le vidéo dit qu’une fois que les Marxistes auront pris le pouvoir, ils n’en aurons rien à foutre ce que que les gens qui sont pas d’accord auront à dire (état totalitaire) Ce que cet idiot utile ne se rend pas compte, c’est que dans un état totalitaire, les premiers à être éliminés sont les manifestants….

  2. Avez-vous remarqué que, à chaque fois qu’un gauchiste nous parle des frères Koch, c’est pour les démoniser??? Pourtant, ils sont encore plus capitalistes que Warren Buffett, car, eux, ils ont pris des risques, toute leur vie!!!

  3. lemoutongris dit :

    en fait, les manifestants font eux-mêmes parti du 1%… mondial. Ils mangent trois repas par jour, sont en bonne santé (physique), ont pour la plupart un toit sur la tête, accès à de l’eau potable, ont un peu d’argent en poche…

    • On est tous le 1% de quelqu’un. Nous sommes le 1% de la population mondiale la plus riche. Si le 99% des pays plus pauvres leur demanderaient de « partager » leur richesse avec eux ils ne seraient plus d’accord. La seule façon d’éliminer la pauvreté, c’est d’éliminer les riches, donc tous le monde est (pauvre) égal.

      « The only thing socialism has ever really done for poor people is give them lots of company ».
      -Lawrence W. Reed

  4. Gilles Laplante dit :

    Je n’ai aucun problème avec ce genre de manifestation tant que ça reste sans violence.
    Cependant, je n’ai pas remarqué qui que ce soit qui ait un minimum de connaissance en économie et qui sache vraiment les conséquences de leurs revendications. Ça me fait penser au taenia qui réclamerait la mort de l’intestin qu’il parasite.

  5. L'engagé dit :

    On pose des questions sur les conséquences des revendications des manifestants qui s’indignent en très grande partie parce que sous la pression des lobbys financiers, on a libéralisé et dérèglementé un secteur pourtant névralgique de l’économie.

    Et pourtant, ceux qui avaient un minimum de connaissances en économie sont-ils intervenus pour éviter les profusions de credit default swaps (CDS) adossés à des actifs toxiques, que des agences de notations avaient pourtant considérées comme sûrs, ce qui a provoqué une véritable déroute de l’économie ?

    Qui sont les parasites? Les gens qui s’indignent ou les acteurs de la finance qui ont à toute fin pratique assujetti l’économie et la politique à leur influence, en semant de la souffrance par leurs stratégies.

    L’indignation est la conséquence de cette dépossession, compte tenu du déficit démocratique qu’engendre cette tutelle de la finance sur l’économie et la politique, la population serait en droit de s’attendre à ce que son élite financière soit à tout le moins compatissante. Or il semble que les écarts de richesse s’accroissent et la population, elle se sent de plus en plus impuissante.

    Peut-on remettre l’économie au service de l’homme svp et non le contraire? Que l’on cesse de diriger des entreprises en fonction du seul critère de satisfaire un retour à très court terme et une maximisation des profit des actionnaires, cette stratégie n’encourage pas une croissance durable.

    Enfin, c’est présomptueux de prétendre que les manifestants n’ont pas de connaissances en économie, alors que les acteurs de la finances ne sont souvent formés qu’à l’école néoclassique et que certaines décisions fondée sur cette orthodoxie, on peut penser notamment aux savants calculs de HP Rousseau, peuvent littéralement ruiner des sociétés.

    • lemoutongris dit :

      les seuls et uniques responsables de la débandade actuelle sont les gouvernements, qui ont garanti ces hypothèques à risque.

      « Or il semble que les écarts de richesse s’accroissent et la population »

      je cherche encore ne serait-ce qu’UNE raison de la pertinence de cette statistique. Un concierge mérite-t-il le même salaire qu’un cardiologue?

      « Que l’on cesse de diriger des entreprises en fonction du seul critère de satisfaire un retour à très court terme et une maximisation des profit des actionnaires, cette stratégie n’encourage pas une croissance durable. »

      tu suggères quoi?

      • L'engagé dit :

        Déjà plus te transparence, ça serait pas mal… On pourrait très certainement adapter un modèle scandinave ou allemand par lequel l’état, les travailleurs (syndiqués ou non) auraient voix au chapitre, ne serait-ce que par l’influence, mais peut-être pas d’une manière décisionnelle. Toutefois, ces acteurs devraient avoir accès à l’information.

        De cette manière les conséquences de la vente d’infrastructure d’une entreprise ou des planifications de délocalisations pourraient être analysés par d’autres personnes que le cénacle des C.A.

        Je vous rappelle que la libéralisation et la dérèglementation ont permis aux capitaux de bouger extrêmement rapidement, ce qui fait que certains actionnaires peuvent se départir très rapidement d’une entreprise, ils sont donc les acteurs les moins loyaux d’une entreprise au lieu d’en être les gardiens. Ainsi, au lieu d’augmenter la productivité et la croissance par l’innovation et les investissement, ces nouveaux actionnaires accroissent la taille des entreprises en favorisant les fusions et ils rendent le sous-traitants et leurs employés encore plus vulnérables.

        Donc à propos de mon commentaire sur les inégalités, j’insiste sur le fait que le concierge ou le cardiologue sont essentiels au maintien de la productivité, là ou les CEO et spéculateurs ne font qu’augmenter la masse monétaire, sans toutefois accroitre matériellement la richesse. Ainsi en augmentant la proportion de leur propre avoir tout en augmentant exponentiellement l’argent en circulation, ils nuisent non seulement à la production réelle de richesse, mais détiennent une part de plus en plus importante de cette richesse matérielle. Ils peuvent dès lors spéculer sur cet écart entre l’argent virtuel disponible et la valeur matérielle de notre économie.

        Ce déséquilibre est la cause de la profonde instabilité du système capitaliste actuel. Si vous voulez plus de statistiques et d’informations pour comprendre un peu mieux la question que vous posez, vous serez très satisfait par ce livre http://www.guardian.co.uk/books/2010/aug/29/ha-joon-chang-23-things

        C’est le genre de livre qui nous fait reviser nos dogmes, que l’on soit de gauche, de droite ou du centre.

        Quant à la question «tu propose quoi », essentiellement de suivre les recommandation du MEDAC.

      • lemoutongris dit :

        « là ou les CEO et spéculateurs ne font qu’augmenter la masse monétaire, »

        tu ne connais visiblement pas ce concept. la masse monétaire est actuellement sous le contrôle d’une banque centrale (et donc, indirectement, sous contrôle gouvernemental). CHAQUE fois qu’elle a imprimé de l’argent, il y a eu une crise

  6. crioux dit :

    Qui sont les parasites? Selon moi les deux le sont.

    Une bonne partie des indignés vivent au crochet de la société. Dans un des vidéos:

    A partir de 4:00, un des indignés disait qu’il ne travaillait pas parce qu’il attendait de trouver un emploi qui correspond à ses « valeurs sociales ». Et bien en attendant, il vit à nos dépends, et probablement pour longtemps.

    Et de l’autre côté, les spéculateurs, manipulateurs de la bourse et autres magouilleurs financiers ne créent pas de richesse, ils ne font que brasser de l’argent. Le principe de base du capitalisme est la création de la richesse, ce n’est pas le cas avec ces parasites.

    • Décidemment, de paradoxes en paradoxes. Tantôt on se plaint que les jeunes ne prennent pas position et ne vont pas voter. Aujourd’hui ils prennent position et votent symboliquement en manifestant, et on le leur reproche! Et maintenant c’est autour des gens sans emplois! On dénonce habituellement leur oisiveté mais maintenant qu’ils se lèvent debout pour défendre nos intérêts, on le leur reproche aussi! Les éternels insatisfaits commencent sérieusement à user mes nerfs. Ce n’est pas avec une mentalité sans arrêt défaitiste que le monde sera plus beau! L’argumention basée sur un jugement de valeure contre les gens sans emplois, c’est impertinent.

  7. Gilles Laplante dit :

    « ils sont donc les acteurs les moins loyaux d’une entreprise au lieu d’en être les gardiens. »
    Les actionnaires sont une source de financement pour les compagnies, pas leur chien de garde. J’ai des actions dans plusieurs compagnies et jamais je ne me considérerais comme un gardien. Sérieusement…
    Si une entreprise est mal gérée, je retire mes billes. Si une entreprise fait montre d’un excellent rendement, je vend la moins performante et j’achète celle qui a le plus de potentiel. Ça permet à celle qui excelle de prendre de l’expension et ça élimine les canards boiteux. Le problème, c’est que le gouvernement prend nos impôts pour sauver le canard boiteux et fausser la donne comme par exemple les chantiers de Lévis qui heureusement n’ont pas obtenus de contrat du fédéral.

    • L'engagé dit :

      Indépendamment de votre ajout sur l’intervention de l’État (ce débat serait long), il y a une différence entre une entreprise qui fait d’excellents rendements parce qu’elle vent ses actifs, qu’elle diminue les couts de la main d’oeuvre (en évitant par exemple le perfectionnement et le développement d’une culture d’entreprise propre à générer une certaine loyauté et un certain investissement de la part des travailleurs) qu’elle maximise les profits de ses actionnaires à court terme et si elle-même est gérée à court terme ou à très court terme et une entreprise qui a un horizon de croissance à plus long terme parce qu’elle a une gestion responsable, mais a aussi un excellent rendement.

      D’accord pour permettre aux spéculateurs de jouer, mais ce jeu ne doit pas emporter dans son sillage l’ensemble de l’économie, c’est malheureusement ce que diverses réformes ont provoqué depuis 1989.

      Je ne sais pas si vous voyez où je veux en venir, mais si il est possible de faire de l’argent en déplaçant de l’argent, pourquoi se casser le cul à produire des bien et à délivrer des services?

      Quand une minorité joue à ça, ça va, mais quand toute l’économie est inféodée à ces mouvements, il n’y a pas assez de richesse produite pour la masse monétaire et on finit indubitablement par un krash et ce n’est pas une question d’associer la valeur de l’argent à l’or ou à un autre étalon qu’une question de règlementation. Si on fait sauter les murs entre les banques, les assurances, les valeurs mobilières, immobilières et enfin la politique, on se retrouve avec un système politique construit sur le conflit d’intérêt et le détournement de fonds.

      • Gilles Laplante dit :

        Quand vous parlez de gestion à court terme, vous devriez viser surtout les gouvernements qui gèrent pour la plupart à court terme, i.e. le temps d’un terme. Ils nous embarquent dans des politiques sans lendemain dans l’espoir d’être réélus. Un bel exemple, les CPE dont on parle beaucoup ces jours-ci.
        Les réformes dont vous parlez et qui ont finies par provoquer la dernière récession ne datent pas de 1989 mais de l’époque de Carter dont les lois ont amenées la création de Fanny Mae et Freddy Mac. Ce que vous considéréez comme un jeu c’est ce qui permet à la Caisse de Dépots de faire des profits pour alimenter les fonds de pensions de tous ces fonctionnaires dont vous êtes si friand. Ça me permet aussi d’avoir un fond de pension qui me permet d’avoir une retraite décente et de ne pas être à la remorque de l’État.
        Pour ce qui est de la masse monétaire qui est trop importante, n’oubliez pas que ce sont les gouvernements qui impriment cet argent.

  8. Il ne faut pas mêler les cartes. Les manistations doivent avoir lieu, tant qu’elles restent pacifiques. Et il faut arrêter de tout intellectualiser! Pas besoins d’avoir 3 maîtrises pour aller manifester. Monsieur et madame tout le monde, même s’ils ne connaissent rien des réels enjeux, ont le droit de s’indigner s’ils peuvent répondre « oui » à ces simples questions: 1) Êtes-vous conscient que de riches compagnies s’enrichissent au dépend du bien-être du reste de la population? Même un analphabet répondrait oui. 2) Est-ce que vous aimeriez que ce monde soit plus juste? Même un enfant de 3 ans répondrait oui. Il n’en faut pas plus pour aller manifester! De toute la population du monde, très peu on reçu l’éducation que nous avons la chance d’avoir au Québec. Le savoir est donné à tous, mais il n’est pas à la porté de tous. Pour changer les choses, il suffit d’avoir le coeur à la bonne place.

    • Tes questions sont biaisées. En réalité les entreprises créent de la richesse, et la population en général bénéficie de cette richesse. Plus un pays est riche, moins les pauvres sont pauvres. Un pauvre dans un pays riche peut être plus riche qu’un riche dans un pays pauvre. On ne règle pas le problème de pauvreté en divisant la tarte autrement, on règle le problème en augmentant la taille de la tarte.

      Un monde plus juste? Bien sûr, c’est ce que le communisme a essayé de faire. Résultat: tout le monde était égal dans la pauvreté. La seule façon d’éliminer les pauvres, c’est d’éliminer les riches. Il y aura toujours des pauvres.

      • Mes questions n’allaient pas dans ce sens là, et elles ne sont pas biaisées: de riches compagnies s’emparent des richesses de pays sous-développés, en faisant (très peu) bénéficier leur hôtes de quelques sous de l’heure. Certaines de ces compagnies ont même mis à pieds des travailleurs occidentaux, ne se souciant absolument pas du tort qu’ils faisaient et des problèmes que ces familles ont eues par la suite. Et quelle est la pertinence de citer le communisme comme solution pour un monde plus juste? La justice doit être un concept de coeur et d’esprit entre les hommes. N’y a-t-il, pour vous, aucun autre concept de justice que celui du communisme? Le communisme a été une tentative vaine, mais une tentative quand même. L’homme a la chance d’apprendre de ses erreurs. Inventons une nouvelles façon de faire, c’est tout! Et tant mieux si nous avons des hommes comme vous, qui s’y connaisse. Vos connaissances pourraient faire avancer les choses. Et même si on se rend compte en cours de route qu’il y a des failles à notre plan, qu’est-ce que ça peut bien faire? Il y a déjà des failles dans le système actuel. Ce n’est pas comme si c’était nouveau de composer avec des résultats boîteux. Mais ne jouez pas au devin: cessez maintenant d’assumer qu’il y aura toujours de la pauvreté. Parce que la richesse, c’est vaste. Par exemple, aidons-nous à trouver une solution pour que très bientôt, partout dans le monde et surtout dans les pays sous-développés, chaque famille ait un jardin et soit capable de s’en occuper. Pas besoins d’argent pour manger, juste de la débrouillardise et de l’entraide. Ça, c’est la richesse dont je parle.

  9. @revolution
    Il y a eu beaucoup de tentatives depuis les débuts de la civilisation humaine. Le système actuel n’est pas parfait, mais il est le moins pire de tous ce qui a été essayé auparavant. Ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas des ajustements à faire au lieu de scrapper et recommencer.

    Il a l’avantage de permettre à tous d’aspirer à un meilleur sort si tu te donnes la peine de travailler, et une liberté individuelle. Contrairement à d’autres systèmes ou ton sort est décidé à ta naissance et tu ne peux rien y faire, comme le système de castes, ou la monarchie ou le dirigeant n’est pas choisi pour sa compétence, mais par sa lignée. D’autres système comme le communiste promettaient égalité et justice, mais dans un système qui ne crée pas ou peu de richesse, ce ne fut qu’égalité dans la pauvreté et surtout un système où la liberté était limitée.

    Ce que la majorité des indignés proposent, c’est le retour au communisme. Ce qui n’est pas acceptable selon moi.

    Quelqu’un a déjà dit que le système politique idéal est une monarchie avec un roi sage et bienfaisant. Mais ça ne veut pas dire que sa descendance sera aussi sage et bienfaisante…

    Pour ce qui est des situations que tu exposes, je crois qu’une compagnie ne devrait oeuvrer que dans son propre pays. S’il y a des richesses à exploiter dans un pays, et bien qu’ils le fassent eux même, quitte à embaucher des experts venant de d’autres pays.

    Je profite en passant pour vous remercier tous d’argumenter et discuter avec respect des opinions des autres, et sans recourir aux insultes. Croyez-moi, ce n’est pas le cas partout… Je crois en la liberté d’expression et je veux éviter le plus possible d’avoir à censurer des messages. Grâce à la majorité d’entre-vous, c’est très rare que j’ai à le faire.

    • Merci de nous dire merci. Je suis d’accord avec ce que vous dites dans ce message, mais il y a 2 points sur lesquelles nous voyons les choses différemment. La manifestation a été fortement influencée par le groupe ANONYMOUS, dont les vidéos sont sur le web (ceux qui portent le masque de V for Vendetta). Ce groupe ne demande pas un retour au communisme, mais une réorganisation du système. La plupart des manifestants sont donc, selon moi, des gens qui veulent que les choses changent, sans trop de dommage. Comme il faut de tout pour faire un monde, il y a dans cette masse de manifestants un choc d’idées. Certains veulent le retour du communisme, d’autres une guérilla et heureusement, pour la plupart, une révolution pacifique. Je trouve dommage que la police ait besoins d’intervenir dans certains cas, car je ne crois vraiment pas que c’est dans l’agression que nous avanceront. Et nous savons tous que le message passe mal quand il y a de la violence en jeu.
      Le deuxième point, c’est à propos du meilleurs système connu à ce jour. Je ne sais pas si vous avez lus « Ayla, les enfants de la terre » mais cette série est un voyage dans le temps, à l’époque préhistorique. Plusieurs tribus vivaient chacune de leur côté, se rencontrant quelques fois pendant les soltices. Les tribus étaient nomades, suivaient les troupeaux, cueillaient, connaissaient les plantes et leur vertus… ces gens qui sont nos ancêtres n’étaient pas stupides. À leur époque, personne ne manquait de nourriture. S’il y avait une sécheresse, on marchait plus loin. Ils étaient actifs et en santé (on se représente rarement un homme de cromagnon obèse). Peut-être y avait-il d’autres genre de prédateurs et quelques intolérances entre certaines tribus. Comme aujourd’hui, il faut apprendre à comprendre nos divergeances. N’empêche, je pense que leur façon de vivre sur le même rythme que la nature, sans demander plus que de manger et de s’habriter, était là le meilleur système qui soit. Aujourd’hui, l’humain veut beaucoup plus que ses besoins essentiels. Dans le monde dans lequel nous vivons, nous nous sommes obligés à avoir un « standing » élevé et nos besoins essentiels doivent être comblés de façon beaucoup plus complexe.
      D’où le casse-tête de « revenir aux sources ». À cette époque, il n’y avait même pas 1 milliards d’hommes. Aujourd’hui, aux dernières nouvelles, nous approchons 7 milliards, corrigez-moi si mon information est désuette.

      • crioux dit :

        @revolution
        L’image que tu te fais des hommes préhistoriques est fausse. J’ai étudié la paléontologie longtemps et j’ai un intérêt marqué pour les fossiles et la préhistoire.

        Je vais probablement briser ton image rose de l’homme préhistorique mais c’était très difficile. La mortalité infantile était élevée, et quand la nourriture se faisait rare ils n’hésitaient pas à tuer et même manger leur bébés (prouvé en fouillant les restes d’ossements d’enfants trouvés dans des cavernes) puisque c’était une bouche de plus à nourrir. L’espérance de vie état très basse et les conflits entre tribus pour le contrôle du territoire étaient fréquents.

  10. zarmagh dit :

    Quelques nouvelles à propos des braves et valeureux indignés qui n’ont pas été rapportées dans le magazine L’actualité…
    http://www.antagoniste.net/2011/10/30/special-occupation-2/

    • Je ne connais pas tout de la préhistoire mais je sais que ce n’était pas l’autre extrême non plus. On s’égeangeait des trucs et des moeurs, comme de nouvelles façons de tanner la peau, de tailler un outils ou d’apprêter un met. Il y avait même des rassemblements gigantesques ou la nourriture abondait. Et il y a bien dû il y avoir une période plus faste, parce que nous ne serions pas ici s’ils avaient tous étés affamés et faibles. Côté nouvaux-nés, il y a toujours beaucoup de morts-né. Même la médecine actuelle ne peut faire de miracle. Il faut accepter que les fausses-couches et les morts-nés, quoiqu’attristant, c’est normal. Et avec aujourd’hui les problèmes liés à la surpopulation, est-ce que le fait de sauver plus de vie est vraiment une bénédiction? Je ne dis pas qu’il faut revenir en arrière et vivre comme des hommes des cavernes, mais nous avons fait assez de progrès pour vivre plus simplement que nous le faisons actuellement. Il y a un juste milieu possible.

      • Le lien que tu donnes, zarmagh, n’est qu’une autre preuve de la campagne de décrédibilisation envers les manifestations de Occupy Wall Street.C’est du sensationnalisme beurré épais. C’est la raison pour laquelle il faut absolument que tout se passe pacifiquement et dans l’ordre, sans quoi on leur donne le sensationnalisme qu’ils veulent. Heureusement, la plupart des manifestants ont compris cela. C’est une minorité qui fait des siennes, et peut-être même pas des manifestants, mais des clochards qui profitent du moment. Et soyons francs: le vol de banque, la masturbation publique, le viol et la vente de drogue sont des problèmes qui existent et qui se produisent, qu’il y ait ou non une manifestation. Et si la drogue est un si grand problème, depuis le temps, pourquoi le gouvernement n’arrangent pas leur flûte avec la mafia? On pointe les citoyens du doigt, mais le gouvernement nous montre l’exemple avec leurs fraudes et leurs gamiques. Vraiment biaisé, cet article.

  11. @Revolution
    C’est pas une campagne , c’est la réalité, ce que les média biaisés ne rapportent pas. Va voir ce qui s’y passe.

    Quand au mode de vie simpliste, c’est impensable. Qui veut retourner en arrière, sans internet, sans source d’énergie à faible coût pour se chauffer et s’éclairer? Qui décidera de laisser mourir un enfant quand on peut le sauver?

    • Ce n’est pas ce que je dis. Je dis justement que la question n’est pas de retourner en arrière, mais d’améliorer notre sort. Je refuse de me soumettre à des normes que je n’ai pas choisies, comme donner une trop grande partie demon salaire au gouvernement, alors qu’il l’utilise de façon louche et aucunement transparente, sans notre avis, et qu’il vote des lois sans en parler d’abord, au cas ou une trop grande masse de gens viendrait voter contre. Et les faits rapportés dans l’article sont peut-être réels, mais l’article en tant que tel fait partie de la campagne et n’est absolument pas pertinent, puisque tous les délits mentionnés sont des délits qui arrivent tous les jours, qu’il y ait une manifestation ou non. Il ne faut donc pas accuser les manifestants, mais l’humain en général! C’est les comportements qui sont à banir, pas la manifestation. Et dois-je rappeler, les médias n’ont jamais omis de dénigrer les manifestants. Ils les rabaisses depuis le début.

  12. Par exemple, je suis d’accord que chaque individus donne une contribution pour sa communauté, mais qu’il ait le total pouvoir sur le secteur dans lequel il investit.
    Par exemple, au lieu d’être imposé de la façon actuelle, nous pourrions mettre cet argent dans un compte personnel spécial à cet effet. (bien sûr, prétextant que l’infrastructure qui vient avec est installée). Appelons ce compte, le compte « communauté ». Les citoyens d’un même quartier ou d’un même code postal, par exemple, décident eux-même où ils mettent leur argent, soit en se réunissant ou bien par internet… Par exemple: réparer telle ou telle rue, construire un jardin pour l’école, entretenir les arbres, donner à tel département de tel hopital… ce que ça aurait de bien, c’est que les gens ne pourront plus chiâler puisqu’ils vont décider eux-même où ils mettent leur argent et si un des quartiers est moins performant ou moins bien entrenu, la pression sociale agira naturellement.

  13. Ce n’est qu’une idée à laquelle on peut apporter des améliorations. N’empêche, il faut réintégrer notre pouvoir. Quand je m’éreinte au travail, je veux que tout mon argent m’appartienne. D’en donner une partie à un gouvernement nébuleux, ça ne me fait pas plaisir. C’est un autre genre de proxénétisme. En quoi ont-il un droit sur l’argent que je fais avec ma vie, ma tête, mes compétences et mon énergie?

    • crioux dit :

      C’est une idée de droite libertarienne que tu proposes. La droite veut laisser l’argent dans les poches des gens pour qu’ils puissent en donner s’ils le veulent à qui ils veulent.

      Les libertariens veulent un état plus petit qui s’occupe le moins possible de la vie privée des gens et les laisse libre de choisir ce qui leur semble bon pour eux.

      La gauche veut que le plus d’argent possible aille au gouvernement, où une élite bien pensante va décider où va aller l’argent, quels programmes et quels organismes seront subventionnés.

      • L’important est de savoir si c’est une bonne idée ou non et si on peut apporter des améliorations et si oui, lesquelles. Les gauches et les droites m’importent peu. Il y a du bon et du mauvais de chaque côté, comme je l’ai mentionné dans d’autres interventions plus haut.

  14. @Revolution
    Je suis pour toute action qui vise à réduire la taille et l’implication du gouvernement dans nos vies. Le gouvernement devrait s’occuper du minimum (armée, sécurité, police, monnaie, filet social minimum) et laisser les gens décider du reste.

  15. Baptiste dit :

    Bonjour! Au-delà du débat de fond (est-ce qu’on change la société? Comment?), je trouve quand même dommage que ces manifestations soient traitées en tant que telles. Comme si elles étaient la cause d’un problème, alors qu’elles n’en sont qu’un symptôme. Ces manifestations ont pour but de mettre de grands sujets de société sur la table. Ce ne sont que des prétextes. Mais la plupart des gens préfèrent s’interroger sur le bienfondé du principe de la manifestation, ou méprisent les manifestants parce qu’ils ne sont pas Docteurs en Economie et sont incapables de proposer une solution globale. J’ai l’impression que c’est prendre le sujet par le mauvais bout. Le mouvement veut mettre la question de la répartition des richesses au premier plan, il faut pas voir plus loin (je n’ai entendu aucun meneur réclamer le pouvoir!). L’impact médiatique est là, puisque tout le monde en parle. Mais le fond du débat est plutôt mis de côté, dommage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :