Manifestations

Au Québec, comme un peu partout en occident, On manifeste pour tout et pour rien. Manifester est devenu un sport, ou pour certains une fête. Pour d’autres, il s’agit de pouvoir dire « J’y étais ». Pour d’autres il s’agit d’un sport extrême où tout est permis, frapper les policiers, voler ou faire du vandalisme. Comme lors du G20 à Toronto:

Prenons par exemple la manifestation d’en fin de semaine, supposée être contre la corruption dans la construction. L’organisatrice aux nouvelles disait « C’est une superbe journée pour manifester, il va y avoir de l’animation… » Comme si ça allait être une activité familiale! Finalement seulement 100 personnes s’y sont présentés, et la majorité avaient des pancartes « Charest décriss », pancartes faites à partir de pancartes électorales du NPD…. D’autres arboraient le drapeau des patriotes.

Il s’agissait bien plus d’une manifestation de séparatistes et de gauchistes qui ont profité de l’occasion pour attaquer Charest, parce qu’ils pensent que s’ils l’attaquent suffisamment, leur parti (PQ ou QS) aura plus de chances aux prochaines élections. D’autres en profitaient pour chialer contre d’autre sujets, comme le gaz de schiste. Les gens qu’on a vu au journal télévisé n’avaient rien à foutre de la corruption dans la construction.
manifestation-enquete-publique

Et le mouvement « Occupy Wall Street », une organisation anti-capitaliste dirigée par de grandes centrales syndicales américaines qui semble outrée que les riches existent. Je peux comprendre que beaucoup, dont moi, soient choqué que le gouvernement ait sauvé les banques de la faillite avec l’argent des contribuables, mais qu’est-ce qu’eux proposent? le communisme? Si on prend la peine d’écouter les manifestants, pas un ne dit la même chose. Et certains n’y sont pas vraiment pour la politique….
Crap-on-Police-Car

Voici le genre de gens qui y manifestaient:

On manifeste pour n’importe quoi, on fait la grève pour un rien. A force de manifester pour tout et rien, la manifestation a perdu toute sa signification et son pouvoir. On est loin des manifestations dans les dictatures où les gens se font tirer dessus, où les citoyens risquent leur vie pour revendiquer quelque chose d’essentiel, comme la liberté.
g20

4 commentaires pour Manifestations

  1. Simon Leduc dit :

    La manifestation est le sport national des syndicats et des anarchistes d’extrême-gauche (qui aime la casse). La gauche a complètement pris contrôle de la manifestation devant les bureaux de Jean Charest en septembre dernier. C’est pour cela qu’il n’y avait pas beaucoup de monde.

  2. Lorsque le peuple n’a que l’unique fonction de voter une fois aux 4 ans comme seule gestion de son avenir, c’est l’équivalent de signer un contrat dans lequel la partie contractée n’a aucune responsabilité, aucune obligation.

    Les signatures d’une minorité de voteurs lient légalement l’entièreté de la population sans que celle-ci ait de recours, de possibilité d’appel. Ce contrat cède tous les droits, tous les biens collectifs, toute la richesse commune de la population à une seule personne. C’est notre système électoral et on s’en est toujours accommodé. Mais dequis ces huit dernières années quelque chose a changé.

    Aujourd’hui, nous sommes en présence d’un Jean Charest qui s’est octroyée la mission d’écraser le nationalisme québécois en s’assurant de défaire tous les outils et les acquis que nous nous sommes donnés depuis cinquante ans.

    Toutes les décisions de Jean Charest depuis 2003 ont été prises dans le but de faire le plus grand tort possible à la société québécoise et, plus spécifiquement, de retirer à la nation toutes ses richesses de façon à ce qu’elle ne puisse plus se relever, une fois son mandat terminé.

    Si l’on ne peut pas expliquer ce comportement par un désordre de la personalité nous devons nous arrêter sur la question de Haute Trahison.

    Nous sommes en présence d’un système érigé en dictature qui cherche à éradiquer une société active pour la reléguer au rang d’une attraction folklorique édentée, démunie de son pouvoir décisionnel et de ses actifs.

    Le Québec est sous attaque.

    La commission d’enquête, tant attendue, ne devrait pas porter sur la corruption dans la construction puisqu’elle n’est que l’effet secondaire d’un plus grand crime qui est perpétré contre la nation.

    La commission d’enquête doit porter sur la gouvernance de Jean Charest afin de faire la lumière sur ses agissements volontaires et réfléchis contre les intérêts supérieurs de la nation qu’il dissimule derrière le paravent d’une idéologie néolibérale.

    • Ohlala! Pourquoi est-ce que Charest voudrait volontairement mettre le Québec dans le trou?

      Le libéralisme, c’est pas un parti, c’est une idéologie centre-gauche qui n’a rien a voir avec le néo-libéralisme (très à droite), c’est une idéologie très différente. Un petit cours de politique te ferais le plus grand bien.

      En plus, je me rends compte que ton commentaire n’en est pas un, c’est juste un copie d’un billet que ton blog. Tu n’as probablement même pas lu mon billet.

  3. crioux dit :

    Voici un billet sur Antagoniste.net au sujet de Occupy Wall Street:
    http://www.antagoniste.net/2011/10/13/la-dignite-des-indignes/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :