Ne craignez rien, les ours polaires ne vont pas disparaitre


Ah! les pauvres petits ours polaires, perchés sur un bloc de glace à attendre la mort. C’est l’image qui est véhiculé par les groupes écologistes depuis des années. l’ours polaire est devenu l’emblème par excellence des espèces « menacées » par le réchauffement climatique. Pourtant l’espèce est loin d’être en danger.

(voir l’excellent billet de Yves Pelletier sur ce sujet)

Charles Monnett, un biologiste de la faune basé à Anchorage (U.S. Bureau of Ocean Energy Management, Regulation and Enforcement.) à récemment été placé en congé forcé et est sous enquête pour comportement non-scientifique (Scientific misconduct). Il s’agit justement du même scientifique qui est à l’origine de cette hystérie. Il avait publié un article qui a été utilisé comme source dans le film de Al Gore. Cet article se base simplement sur une observation de quatre ours polaires morts, qu’il a lié au réchauffement climatique. Pourtant, il a été démontré que ces ours sont morts à l’occasion d’une tempête exceptionnellement forte, avec des vents très puissants et des vagues atteignant la mer de Beaufort.

Le ridicule de cet idée selon quoi si la banquise fond, les ours polaires vont mourir noyés ne tient absolument pas compte de la réalité, qui est que les ours polaire sont d’excellent nageurs, qu’ils vivent sur la terre, mais chassent le phoque sur la banquise. S’il n’y a pas de banquise, les phoques mettent bas sur les plages et les ours les chassent à cet endroit, tout simplement.

Les ours polaires sont apparus il y a plus de 150 000 ans durant une ère glaciaire, ont survécu à une période interglaciaire aussi chaude qu’aujourd’hui, puis une autre ère glaciaire, et maintenant une autre période interglaciaire. (voir le graphique en bas à droite)


Cliquez pour agrandir

Non seulement ça, mais durant cette dernière période interglaciaire dans laquelle nous sommes présentement (graphique en bas à gauche), il y a eu des variations climatiques importantes, certaines plus chaudes et bien plus longues que la légère variation que nous connaissons aujourd’hui, et l’ours polaire s’en est bien tiré. Le réchauffement « catastrophique » depuis 1970 n’est pourtant que de 0,5 degré.

Comment peut-on en arriver à croire que le comportement des gens cause un léger réchauffement et va faire disparaitre l’ours polaire, alors que la température a varié d’une dizaine de degrés de façon naturelle sans que les ours ne disparaissent.

Et contrairement à ce que les groupes écolos peuvent dire, la population d’ours polaires est en augmentation depuis que la chasse est règlementée, au point que ça devient un problème.

Alors cessez de vous inquiéter, on a des problèmes réels bien plus important que ça à régler.

Un commentaire pour Ne craignez rien, les ours polaires ne vont pas disparaitre

  1. GRYR dit :

    Jean-Pierre, vous avez tout faux. Les ours polaires sont des personnages dotés d’une intelligence extrême, défiant toute gravité. Vous et moi réunis ne faisons pas le poids devant ce géant des glaces. D’ailleurs, vous avez l’intelligence (et l’haleine… ) du phoque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :