Cycle 24, soleil en panne?

Le soleil passe à travers plusieurs cycles d’activité réguliers, le plus connu et le plus observé est un cycle de 11 ans (22 ans pour un cycle complet), mais il y a aussi d’autres cyles plus longs qui viennent se superposer à ces cycles.  Il y a des cycles de 22,  53,  88,  106, 213, 429 ans, et probablement d’autres plus longs qui viennent influer sur les cycles plus courts. La technologie de l’époque ne permettait pas d’avoir assez de données pour en savoir plus.  On doit donc se limiter aux observations plus récentes pour appuyer les théories.

Ces cycles ont été liées à des changements climatiques passés, comme la petite ère glaciaire, il y a environ 400 ans qui correspond au minimums de Maunder et de Dalton (périodes de faible activité solaire)

800px-Sunspot_Numbers
(En bleu, les cycles étudiés en détail. En rouge, les informations sporadiques répertoriés à l’époque)

Entre 1960 et 2000, nous avons été dans un maxima, activité solaire élevée qui a eu une influence sur la température. Pure coïncidence, ça correspond au moment où les écolos ont signalé le réchauffement catastrophique « causé par le CO2 » (réchauffement de 0,5 degré qui a eu lieu entre 1975 et 1998, et qui s’est arrêté depuis)

Ce qui est inquiétant maintenant, c’est que le soleil a eu un cycle 24 (cycle actuel) très faible, et il semble que le cycle 25 pourrait être en retard, ou même ne pas démarrer du tout. Ça pourrait avoir des impacts importants sur notre climat, tout comme à l’époque de la mini-ère glaciaire. Et nul besoin de dire qu’un refroidissement aurait bien plus d’impacts négatifs sur la population humaine, animale et végétale qu’un réchauffement. Mais ça aurait au moins l’avantage de démontrer que l’hypothèse du réchauffement anthropique est fausse, quoique connaissant les gurus de la religion écolo, ils vont trouver le moyen de dire que le refroidissement est la faute du réchauffement anthropique quand même…

Billets reliés:

https://crioux.wordpress.com/2011/01/25/soleil-en-panne/

https://crioux.wordpress.com/2010/09/16/pour-ceux-qui-croient-encore-aux-changements-climatiques-causes-par-lhomme/>

http://www.iceagenow.com/Earth_may_enter_a_Little_Ice_Age_within_a_decade.htm

http://www.skyandtelescope.com/news/home/123844859.html

http://www.universetoday.com/86643/regular-solar-cycle-could-be-going-on-hiatus/

http://www.tgdaily.com/space-features/56631-next-solar-cycle-may-be-weakest-for-centuries

27 commentaires pour Cycle 24, soleil en panne?

  1. Caligula dit :

    Il me semble que ton argumentation repose sur un sophisme, je m’explique…

    Supposons que l’industrialisation humaine provoque effectivement un réchauffement, mais que le soleil, à cause qu’il passe son tour sur un cycle, fasse en sorte que finalement la température globale refroidisse… Ça n’invalide pas la théorie de réchauffement de la planète. Ça fait juste dire que ce réchauffement sera contrebalancé par un autre phénomène, celui du soleil…

    Maintenant supposons que le soleil continue ses cycles normalement… Alors là le réchauffement serait perceptible.

    Donc, c’est pas parce que le soleil va refroidir la terre que le réchauffement causé par l’homme n’existe pas. Tu me suis?

    • lemoutongris dit :

      Ça sonne vraiment bizarre ce que tu dis. C,est un peu comme ces personnes qui tentaient de trouver une cause à la folie meurtrière de Jared Leto (?), qui a tiré sur une représentante démocrate en Arizona.

      Les 30 Glorieuses ont été une des périodes les plus intenses en activités industrielles; or il y a eu refroidissement. Durant la DÉpression, il y a eu réchauffement

      « Sauf que l’homme interfère dans ces facteurs, c’est ce qui fait la différence. »

      Une bombe H a sans doute plus d’influence sur le climat que 7G d’humains.

      • Caligula dit :

        Que vient faire Jared Leto là-dedans? Relis mon commentaire en faisant aller tes neuronnes.

        La bombe H est une invention humaine je te signale.

        Combien y a-t-il de voitures, de camions, de bateaux, de trains et d’avions dans le monde? Tous ces moteurs qui roulent et qui rejettent des polluants n’ont aucun impact?

    • lemoutongris dit :

      « La bombe H est une invention humaine je te signale »

      c’est le principe de fonctionnement du soleil.

      « Tous ces moteurs qui roulent et qui rejettent des polluants n’ont aucun impact? »

      ils polluent, oui, mais leur impact sur le réchauffement/changement/dérangement climatique est incertain

      • crioux dit :

        Exactement, la plupart des écolos sont incapable de faire la différence entre polluants et GES (qui n’en sont pas)

  2. crioux dit :

    Entre 1940 et 1975, il y a eu une période plus froide. A cette époque les « experts » prédisaient une nouvelle ère glaciaire. Quand ça a commencé a se réchauffer et invalider leur théories, certains ont commencé a dire que ça pouvait être le CO2. Et ça a continué de se réchauffer jusqu’en 1998, donc ça semblait logique, mais après 1998 ensuite c’est un plateau. Certains disent que 2005 ou 2010 étaient des années records, mais en fait, la différence avec 1998 est en dessous de la marge d’erreur. C’est donc bien un plateau. Pourtant le CO2 continue d’augmenter de façon exponentielle, alors pourquoi le réchauffement se serait-il arrêté?

    Durant l’existence de la terre, il n’y a qu’a deux reprises que le taux de CO2 a été aussi bas, et ça correspond à deux des périodes les plus froides (dont notre époque). Dans d’autre périodes, il ne semble pas y avoir de lien avec le CO2.

    Certains font tenter d’y faire un lien direct, alors que dans les faits c’est plutôt que quand il fait plus chaud, la vie prospère et donc il y a plus de production de CO2. Le CO2 n’est pas responsable du réchauffement, mais plutôt un sous-produit de l’activité biologique, et c’est pourquoi les deux semblent reliés. Le CO2 arrive après le réchauffement, tel que démontré dans les carottes de glace de Vostok. ( http://joannenova.com.au/global-warming/ice-core-graph/ ). En plus il y a beaucoup d’autres facteurs qui influent autant sur la température que le CO2. Par exemple, les cycles solaires et les cycles de Milankovitch influent sur la température, et l’activité volcanique et la biologie influent sur le taux de CO2.

    Nous sommes dans une période froide et pauvre en CO2, alors point besoin n’est de paniquer si ça se réchauffe ou alors si le CO2 augmente. Par contre, si ça se refroidit encore, là il faut paniquer, ça serait probablement la fin de notre civilisation.

  3. Caligula dit :

    Mais quand même, il est impossible que tout ce déboisement à grande échelle n’aie aucun impact sur le climat. Remplacer des arbres par du béton n’est pas naturel. Ça va pour quelques centaines d’acres, mais certainement pas pour des millions et des millions d’acres comme on le fait présentement. Le béton accumule la chaleur le jour et la dissipe la nuit. Les arbres ne font pas ça.

    • Gilles Laplante dit :

      Remplacer des arbres par des coulées de lave, c’est pas naturel? D’autant plus qu’un volcan ça ne dégage pas de CO2.
      Éliminons l’homme, ça éliminera le béton n’est-ce pas?

      • Caligula dit :

        Les coulées de lave ne couvrent pas des millions et des millions d’acres. Et après plusieurs années, les arbres se remettent à pousser.

        Vois-tu des arbres qui repoussent sur le béton toi?

  4. Caligula dit :

    Mais c’est clair que le climat dépend de plusieurs facteurs, dont l’activité solaire. Sauf que l’homme interfère dans ces facteurs, c’est ce qui fait la différence.

    Le déboisement contribue à la désertification, faut pas l’oublier.

  5. Maxim Bernard dit :

    Le mouvement écologique es fondé sur deux principes :
    – Le premier est déprouvé : celui selon lequel le CO2 fait accroître la température de la planète.
    – Le deuxième stipule que de trop fortes concentrations de CO2 dans l’air sont nocives pour la santé humaine.
    C’est sur ce deuxième principe qu’il faut orienter nos actions. Les polluants rejetés dans nos villes nous intoxiquent. Allez faire un tour dans des villes comme Mexico ou La Havane, vous m’en direz des nouvelles.

    J’admets cependant que le déboisement, qui fait prétendument augmenter le taux de CO2, n’a aucun impact réel. Les arbres, tout au long de leur vie, ne font qu’emmagasiner les GES et les relâchent lorsqu’ils meurent. Même principe pour les planctons : ces gaz sont collectés par les océans, transportés au fond des océans puis sous la croûte terrestre par le mouvement des plaques tectoniques, et relâchés par les volcans.

    Donc, ces actions ont pour bu de protéger avant tout notre propre santé.

  6. Caligula dit :

    Qui se souvient les lendemains du 11 septembre alors que plus un avion n’avait droit de survoler l’Amérique? Qui se souvient de la couleur du ciel à ce moment là? Moi je m’en souviens. Je n’avais jamais vu un ciel si bleu, jamais.

    • Gilles Laplante dit :

      Tu as raison. Interdisons les avions, revenons aux bateaux à voiles et pourquoi pas à la pirogue. Dieu que le ciel serait beau….
      On pourrait dans la même foulée interdire les véhicules à moteur à essence et revenir aux voitures à chevaux. Ça nous permettrait d’appécier cette bonne odeur de fumier qui paverait nos rues. Remplissez vos poumons bonnes gens.

      • Caligula dit :

        C’est tout ou rien, c’est ça? On voit ici la puissance de ton esprit créatif… Wow! J’suis impressionné.

        Hey, man, le moteur à explosion est une technologie qui date du 18e siècle.

  7. crioux dit :

    @Caligula

    « Remplacer des arbres par du béton n’est pas naturel. »

    Et la nature crée des désert la ou il y avait la foret (Sahara) ou des forêt là ou il y a déjà eu des désert, c’est quoi la différence?

    Et quant aux coulées de lave, la nature a créé il y a 250 millions d’années une étendue de lave qui occupait presque tout le nord de la Russie, ça a duré pendant des millions d’années et a libéré tellement de gaz mortels (ce que n’est pas le CO2) que ça a conduit à l’extinction du Permien.

    • Caligula dit :

      Merci de confirmer que la déforestation est mortelle pour la vie.

      Pour ce qui est de la création de déserts et de forêts par la nature, tu réponds toi-même à la question : c’est la nature.

      Qu’y a-t-il de naturel à couper des forets pour les remplacer par du béton? Rien. L’homme déforme la nature. Facile à constater, suffit que quelques résidents s’installent au bord d’un lac et quelques années plus tard il n’est plus baignable : algues vertes.

      Et après on nous dit que l’activité humaine n’a aucun effet…

      • crioux dit :

        Et après on nous dit que l’activité humaine n’a aucun effet

        Personne ne dis ça, mais il faut faire la différence entre la pollution et le CO2 qui soit-disant change le climat. C’est pas du tout la même chose. Le CO2 n’est pas un polluant, il est à la base de la vie sur terre. Et la pollution ne change pas le climat. Certains ont tendance à vouloir tout amalgamer ensemble.

        Et la déforestation n’est pas mortelle, mais bien des milliards de tonnes d’un gaz toxique relâché pendant des millions d’années.
        Voir: http://en.wikipedia.org/wiki/Siberian_Traps

      • Maxim Bernard dit :

        Facile à constater, suffit que quelques résidents s’installent au bord d’un lac et quelques années plus tard il n’est plus baignable : algues vertes.

        Faux. Je suis propriétaire d’un chalet sur le bord d’un lac dans les Laurentides. Plusieurs dizaines de chalets sont construits sur ce même lac. Pourtant, on s’y baigne chaque été.

  8. crioux dit :

    @Maxim

    Le deuxième stipule que de trop fortes concentrations de CO2 dans l’air sont nocives pour la santé humaine.

    Pour que ça soit nocif, ça prend des concentrations qui n’ont même pas existé durant la vie de la terre. Au temps des dinosaures, des petits mammifères (nos ancêtres) existaient et le taux de CO2 était de 1800ppm, aujourd’hui il est à 380ppm (un des taux les plus faibles de l’histoire de la planète) et on panique. Je crois que ça prend 10 000ppm pour que ça soit mortel.

    Mise-à-jour:
    Rectification: même à 10 000ppm, un taux impossible à atteindre, ça peut causer des inconforts et quelques problèmes de santé, mais rien de mortel. Même dans les périodes les plus riches en CO2 de l’histoire de la planète depuis que la vie existe sur terre, ça n’aurait atteint que 2000 ppm. On est très loin de ça avec notre petit 380 ppm.

    Carbon dioxide (CO2) is naturally present in the atmosphere at levels of approximately 0.035%. Short-term exposure to CO2 at levels below 2% (20,000 parts per million or ppm) has not been reported to cause harmful effects. Higher concentrations can affect respiratory function and cause excitation followed by depression of the central nervous system. High concentrations of CO2 can displace oxygen in the air, resulting in lower oxygen concentrations for breathing. Therefore, effects of oxygen deficiency may be combined with effects of CO2 toxicity.

    Volunteers exposed to 3.3% or 5.4% CO2 for 15 minutes experienced increased depth of breathing. At 7.5%, a feeling of an inability to breathe (dyspnea), increased pulse rate, headache, dizziness, sweating, restlessness, disorientation, and visual distortion developed. Twenty-minute exposures to 6.5 or 7.5% decreased mental performance. Irritability and discomfort were reported with exposure to 6.5% for approximately 70 minutes. Exposure to 6% for several minutes, or 30% for 20-30 seconds, has affected the heart, as evidenced by altered electrocardiograms.

    • Maxim Bernard dit :

      Alors que dire des 4000 morts par année dans la ville de Mexico, la plus polluée au monde ?

      Ces 380 PPM ne sont pas répartis uniformément dans toute la planète. Bien que l’air soit en constante circulation, il arrive qu’il stagne à un endroit. Si ça se produit en région urbanisée, où les gens y sont constamment exposés, ça peut devenir dangereux.

      Ce qu’il faut, ce n’est pas de ne plus produire de CO2, ce qui est, de toute manière, impossible. Il faut juste faire un petit peu plus attention.

      • crioux dit :

        Pour avoir un taux de CO2 qui peut entrainer la mort ou des problèmes graves de santé, il faut un taux anormalement élevé, qui ne peut pas être atteint autrement qu’en se mettant la tête dans un sac de plastique pendant plusieurs minutes.

        Les morts à Mexico ont une cause autre. Encore une fois, il ne faut pas confondre CO2 et polluants. Le CO2 n’est pas un polluant, c’est la nourriture de base des plantes, source de vie sur notre planète.

        Les écolos ont choisit la mauvaise cible, mais c’est plus facile et moins salissant de chialer contre un gaz invisible, que de travailler contre les vrais polluants sales et puants.

        Et ils refusent la théorie des cycles solaires aussi parce qu’il ne peuvent pas chialer contre le soleil, donc la nature. Par contre, avec le CO2, ils peuvent chialer contre les « méchantes » corporations capitalistes.

  9. Caligula dit :

    Maxim Bernard

    Si toi et les autres résidents commencez à déboiser le bord de votre lac pour y faire pousser du beau gazon bien vert comme on le voit trop souvent, hé bien votre lac va devenir comme plein d’autres au Québec : plein d’algues vertes.

    Si ton lac est encore beau c’est que les résidents qui restent autour en ont pris soin.

    Mon exemple était pour montrer que l’homme est très bien capable d’avoir un impact sur son environnement. Dans mon coin il y a plein de lacs qui ne sont plus baignables. Les municipalités construisent des piscines publiques directement sur les plages!

  10. Caligula dit :

    On détruit un lac, et pour compenser le fait qu’on ne puisse plus s’y baigner, on construit une piscine! Logique hein? Du chlore au lieu de l’eau naturelle…

    • crioux dit :

      Les algues vertes/bleues prolifèrent non pas à cause de la présence humaine, ou du déboisement, mais bien à cause des engrais et des savons au phosphate (qui agissent comme des engrais). Ce qui fait proliférer de façon disproportionnée les algues vertes/bleues.

      Il peut donc y avoir des humains tout le tour du lac tout déboisé et il n’y a pas d’algues si les gens n’utilisent pas d’engrais pour leur gazon ou utilisent des détergents sans phosphates.

      Mais on se détourne du sujet. Tu mélanges encore climat et pollution. En gros ça veut dire que c’est pas l’humain qui est responsable des variations climatiques, qui ont toujours eu lieu. Il s’agit de cycles naturels

      • Caligula dit :

        C’est la végétation qui empêche les cochoneries de se rendre au lac. On enlève la végétation.

        Mais j’ai soulevé ce point juste pour montrer que l’homme avait bel et bien un impact sur son environnement.

  11. crioux dit :

    L’environnment (pollution) c’est une chose. Le climat c’en est une autre. Vous continuez à mélanger les deux.

  12. Caligula dit :

    C’est grâce à la présence humaine s’il y a du phosphate et des engrais qui se déposent dans les lacs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :