Les artistes! Qu’est-ce qu’ils y connaissent?


Ah! ces chers artistes « engagés »! Ils pensent tout connaitre et à cause de leur « statut », il y a des gens pour écouter leur niaiseries. Et comme ils sont engagés pour l’environnement et contre les changements climatiques, ils ont un permis pour dire n’importe quoi.

Par exemple, le metteur en scène Dominic Champagne, vendredi matin à l’émission de Christiane Charrette (Première chaîne radio de Radio-Canada) affirme que le tremblement de terre au Japon est un effet des changements climatiques. Dany Glover (acteur américain), avait associé le tremblement de terre en Haiti à l’échec de Copenhague:

They’re all [island nations] in peril because of global warming; they’re all in peril because of climate change. When we see what we did at the climate summit in Copenhagen, this is the response, this is what happens, you know what Im saying?

Récemment nous avons aussi eu Roy Dupuis qui s’insurge contre les barrages hydroélectriques, une des sources d’énergies les plus fiables et renouvelables.

Emmanuel Bilodeau, comédien, a déjà dit qu’il fallait que l’essence coûte plus cher comme ça on se promènerait tous en vélo. (tu iras faire ton épicerie à vélo en hiver)
Il a déjà aussi dit qu’on devrait pisser dans notre douche et ne pas flusher la toilette après chaque usage, pour économiser l’eau. Et les gens l’ont applaudit.

Et Paul McCartney qui disait que les désastres comme la fuite de pétrole dans le golfe du Mexique étaient “nécessaires” pour montrer au monde que le réchauffement climatique était réel. Quel est le lien?
Source

Ou alors ici nous avons Sheryl Crow qui nous dit que nous ne devrions utiliser qu’un seul carré de papier toilette, et même le laver, pour sauver les arbres et donc combattre le réchauffement climatique.

Although my ideas are in the earliest stages of development, they are, in my mind, worth investigating. One of my favorites is in the area of forest conservation which we heavily rely on for oxygen. I propose a limitation be put on how many squares of toilet paper can be used in any one sitting. Now, I don’t want to rob any law-abiding American of his or her God-given rights, but I think we are an industrious enough people that we can make it work with only one square per restroom visit, except, of course, on those pesky occasions where 2 to 3 could be required. When presenting this idea to my younger brother, who’s judgment I trust implicitly, he proposed taking it one step further. I believe his quote was, « how bout just washing the one square out. »

Source

(Jamais il ne lui est venu a l’idée d’abolir toutes les circulaires qu’on reçoit par la poste…)

Tout ce qu’ils veulent c’est de la visibilité. C’est leur job, c’est leur travail de faire parler d’eux. S’associer à une « cause » ça attire de la sympathie.

Heureusement que le ridicule ne tue pas, sinon, il y aurait hécatombe chez ces artistes!

Et c’est encore plus ridicule quand on sait que les variations climatiques sont principalement dues à des cycles naturels et que l’humain ne peut rien y faire. Dans quelques décennies les gens regarderont en arrière, et ils vont se foutre de notre gueule en pointant combien nous étions stupides en se fiant sur les opinions des artistes.

25 commentaires pour Les artistes! Qu’est-ce qu’ils y connaissent?

  1. «Sheryl Crow qui nous dit que nous ne devrions utiliser qu’un seul carré de papier toilette»

    Euh??? On n’a sûrement pas la même job à faire, avec le papier-cul, hein, ma chère Sheryl???

    «Jamais il ne lui est venu a l’idée d’abolir toutes les circulaires qu’on reçoit par la poste…»

    Déjà que Sheryl ne veut plus que l’on utilise le papier-cul, toi, tu ne veux plus que l’on utilise la circulaire!!! Coudonc, on retourne au Moyen-Âge, là, ou quoi??? 8)

    Plus sérieusement, allez sur ce site pour savoir comment est vraiment causé un tremblement de terre et venez me dire, après ça, que le soi-disant réchauffement climatique y est pour quelque chose: http://www2.ggl.ulaval.ca/personnel/bourque/s1/seismes.html

    Je défie même Dominic Champagne de lire ce lien et de me revenir avec ses conclusions!!!

  2. Sébas dit :

    Ouin, bien d’accord.

    Je me demandais qui allait bien sortir celle-là:

    « le tremblement de terre au Japon est un effet des changements climatiques. »

    COMPLÈTEMENT DÉBILE !!!!!!!!!!!!!!!!!!

    ***

    @ Jean-Luc Proulx :

    Qu’est-ce qui s’est passé avec le blogue de Tym Machin ????

  3. @ Sébas.

    Je vais te dire la même chose que j’ai dit à Simon Leduc, sur mon blogue!!!

    Je ne sais pas pour Tym Machine!!! Il fallait que Radio-Canada parle de lui, dans leur reportage sur Twitter versus la politique et qu’il le présente comme étant un ennemi virtuel du gouvernement Charest, pour que son blogue et que son compte Twitter ferment, sans crier gare!!!

    Ce n’est pas le genre de Tym de partir ainsi!!! Le connaissant, si il avait voulu quitter la blogosphère, il aurait publié un billet d’adieu et il aurait attendu, avant de fermer, pour de bon, son blogue!!! Triste fin, pour un blogue qui devait dépasser les 4 ans!!!

    Le plus inquiétant, dans tout ça, c’est que Tym et moi avons quasiment bâti notre réputation de blogueur à démolir les libéraux et Charest et nous avons souvent appelé à une réforme complète du syndicalisme, au Québec!!!

    Il n’y a pas de fumée sans feu, Simon!!!

    D’abord, les Analystes se font mettre en demeure par la CSQ, ensuite Tym Machine disparaît de la carte et, maintenant, on me vole mon identité!!! Décidément, le climat est, de plus en plus, malsain!!!

    C’est, de plus en plus, préoccupant, ce qui se passe, au Québec!!!

    http://lequebecdedemain.blogspot.com/2011/03/note-au-faussaire-qui-ma-vole-mon.html?showComment=1299870431501#c8790818436501548401

  4. @ Sébas.

    Remplace «Simon» par «Sébas», dans ce que je viens d’envoyer!!! J’ai envoyé le tout en vitesse, en copiant ce que j’avais dit à Simon Leduc, sans prendre le temps de me relire!!! Désolé!!!

  5. Sébas dit :

    Merci pour ces infos… qui sont -en effet- TRES inquiétantes et BIZARRES !

    J’espère qu’il va expliquer ce qui s’est passé… sur d’autres blogues….

    Et tiens-nous au courant, svp.

  6. Sébas dit :

    C’est peut-être LUI qui a décidé de quitter la blogosphère… mais comme tu dis, cela ne semble pas être sa façon d’agir…

  7. gersab dit :

    Vous êtes injuste avec Mac Cartney, c’est un grand écologiste. La preuve il a acheté une Prius pour ménager la couche d’ozone Et même, pour l’avoir plus vite il l’a fait venir spécialement en avion du Japon, c’est-à-dire qu’il a émis pour la faire venir plus de CO2 qu’il ne pourra jamais économiser pendant toute la durée de sa voiture.
    Un autre exemple d’artiste bien inspiré : Bono. Pour lutter contre la paludisme il a distribué gratuitement 100 000 moustiquaires dans un pays africain (j’ai oublié le nom) car l’industrie du pays n’allait pas assez vite, résultat tous les fabricants du pays ont fait faillite. Maintenant M Bono est passé à autre chose, mais dans le pays il n’est plus possible d’avoir une moustiquaire faute de fabricant et le paludisme repart de plus belle. Vous avez raison les exemples d’imbécillité d’artistes qui confondent renommée et compétence sont foisons.

  8. Daphnée dit :

    Et puis, c’est quoi le rapport entre les artistes et la politique? Yen a des politiciens qui viennent nous radotés des vrai CONNERIES ! Pis les artistes juste parce quils sont beaucoup médiatisé vous les faites passé pour des cons.. ils ont surement une raison de pensé d’même.. mais évidemment vous êtes trop stupide pour aller dans la profondeur des choses… les politiciens c’Est les PREMIERS a dire n’importe quoi, eux ils y connaissent en quoi à ce que les citoyens veulent vraiment? ils pensent juste à leur maudite connerie pas rapport.. au lieu de vouloir aidé les citoyens et toute.. alors au pire quand tu sais pas de quoi tu parles, tu farmes ta criss de yeule!
    Désolé mais sa m’enrage de voir un épais rabaisser des artistes qui ont fait de grande chose musiquement parlant.. quand lui doit savoir a peu pres rien de la musique!

    merci.

  9. @Daphnée
    Premièrement, si vous voulez continuer a écrire ici, je vous invite à lire le billet suivant:
    https://crioux.wordpress.com/2011/03/09/insultes-et-attaques-personnelles/

    Deuxièmement, c’est pas parce que tu es bon en musique que tu t’y connais nécessairement en politique ou en science. A chacun son métier.
    Venez quand même pas me dire que vous appuyez les dires des artistes que j’ai mentionné ici….

    Le problème avec les artistes, c’est qu’ils utilisent leur « statut » pour attirer l’attention sur leur message, alors qu’ils n’ont pas les connaissances nécessaires.

    Ou alors, comme lors de cette élection (Jeanine Sutto) et la précédente (Vidéo des artistes sur internet), ils utilisent leur statut pour nuire ou aider un parti politique, et sans être comptabilisé dans les dépenses électorales.

    Les politiciens sont très bas dans l’estime des gens, mais pour ce qui est de la crédibilité lors d’appui à des « causes », je crois que les artistes sont encore plus bas. Les politiciens ont au moins le courage de se présenter pour un poste ingrat, où ils savent qu’ils vont se faire haïr, mais pour la plupart leur but est simplement d’aider la société et faire progresser les idées qui leur semblent les meilleures. Alors que les artistes qui appuient des causes veulent juste faire parler d’eux ou alors aider ou nuire à un parti qui pourrait augmenter ou couper leur subventions. Ils ne pensent qu’à leur poches.

    Présentement ils sont contre les conservateurs parce que ce parti refuse de mettre une taxe sur les iPods pour la redistribuer ensuite aux artistes. Ce qui est ridicule parce que la plupart des gens achètent leur musique légalement et ceux qui en piratent ce n’est pas nécessairement de la musique d’artistes locaux. Pourquoi est-ce que Charlebois ou Loco-locass recevrait de l’argent si j’achetais un iPod et que j’y mettais de la musique légale, ou piratée de Rammstein? Déjà ils ont réussi à mettre une taxe semblable sur les CD vierges, mais c’est pas encore assez! Ce qu’ils veulent c’est une chèque de B.S d’artiste!

    Billets reliés:
    https://crioux.wordpress.com/2011/03/29/bullshit-dartiste/
    https://crioux.wordpress.com/2010/11/29/les-zartisses-contre-le-gaz-de-schiste/
    https://crioux.wordpress.com/2008/08/28/les-artistes-en-colere/

  10. Benoit Trudeau dit :

    Monsieur Rioux,

    Je suis tombé ici par hasard en parcourant Facebook, un contact trouvait vos propos douteux.

    Bon, peut-être que certains artistes on en effet des propos politico-environnementaux douteux, mais je crois que vous venez de prouvez que vous êtes aussi pire qu’eux : Étant étudiant en musique, composant des chanson pour l’instant sans que celle-ci ne soit diffusées, mais en espérant que ce soit le cas un jour, je peux vous dire en connaissance de cause que le droit d’auteur est en piteuse état au Canada et que la fameuse taxe sur les Ipods dont vous parlez n’est vraiment pas pensée pour en mettre plein les poches aux artistes qui vendent moins, par exemple. C’est beaucoup plus complexe que ça, il y a des sociétés de protection pour la gestion de ces droits d’auteurs qui verraient, dans le cas de la taxe sur les supports numérique comme les Ipod, à la saine distribution des revenu au prorata selon la popularité des artistes, y compris ceux de l’étranger. Et non, la majorité des gens ne paie pas pour leur musique, la majorité télécharge illégalement.

    Comme quoi quand on a un blog à saveur politique et qu’on se met a parler de droits d’auteur et de «B.S. d’artiste», on devient un peu comme les artistes qui parlent de politique et d’environnement…

  11. @Benoit

    Protéger les droits d’auteurs c’est une chose, même si certains vont trop loin, mais c’est un autre débat.

    Taxer la population pour donner l’argent à des artistes qui n’ont rien produit depuis des années, sous prétexte du piratage, c’en est une autre. L’industrie de la musique est en mutation, l’époque du CD est révolue. Est-ce normal qu’un artiste soit millionnaire avec un seul hit? En quoi est-ce que le travail d’artiste mérite autant d’argent, comparé à un docteur?

    Et que des artistes se mêlent de politique et d’environnement, et se servent de leur statut pour dire n’importe quoi dans les média, c’est une autre histoire. Ici c’est un blog d’opinion, le but est de susciter des réaction et la réflexion, mes commentaires ne passent pas à TVA où a Radio-Canada. Mais quand Dominic Champagne, affirme que le tremblement de terre au Japon est un effet des changements climatiques, lui il passe à Christiane Charette. On a pas la même vitrine.

  12. Kate Johansson dit :

    Votre blog est un blog d’opinions avec des arguments absolument non fondés. Toutefois, je vous le concède, vous en suscitez des réactions! Un trait en commun avec le réseau TVA d’ailleurs!🙂 Vous devriez songé à une carrière de recherchiste pour l’émission Denis Lévesque! Ça aurait sans doute un franc succès.

    Quant à ce qui a trait aux réflexions que vous pensez faire germer dans l’esprit de vos lecteurs, j’aimerais qu’à votre tour vous réfléchissiez en vous posant vous-même la question : « Et VOUS? Qu’est-ce que vous y connaissez?? »

    En effet, les artistes utilisent parfois leur statut à plus ou moins bon escient, mais plus souvent qu’autrement, ils arrivent à influencer positivement les gens, et c’est à mon avis de leur devoir de tenter tout ce qu’ils peuvent pour amener les gens à voir les choses autrement et éventuellement à les faire changer!

    Et tant qu’à réfléchir, je vous invite également à méditer sur ce qu’est RÉELLEMENT un artiste, et ce, dans toutes les sphères de l’art. Saviez-vous qu’un cuisinier pouvait aussi être un artiste??!

    J’aimerais terminer en vous disant qu’il est tout à fait de votre droit d’être en désaccord avec les prises de position de certains artistes, mais il est capital pour vous d’abord de comprendre que « LES ARTISTES » est un ensemble beaucoup trop large (un peu comme les gens qui tempêtent contre la « Clic du Plateau », mais qui sont incapables de définir exactement QUI est la « Clic du Plateau »….!) et que vous ne pouvez pas abordé les droits d’auteurs ainsi, avec visiblement aussi peu de connaissance de cause, alors que vous reprochez aux artistes eux-mêmes de s’immiscer dans des domaines qui ne relève pas selon vous de leur champs d’expertise….! Ensuite, vous gagneriez en crédibilité si vous songiez AVANT à un argumentaire bien construit pour justifier votre position plutôt que de restreindre votre blog à un enchaînement de propos hargneux…

    Votre vision sur tout les sujets que vous abordés est obtue et dépourvue de pertinence. Sauf votre respect Monsieur, votre blog a autant de chance de faire évoluer l’humanité que le carré de papier de toilette sale de Sheryl Crow.

    Kate Johansson

  13. L'engagé dit :

    @ Kate Johansson

    Votre argumentaire est solide et je partage la plupart vos conclusions, sauf que si Rioux fait des attaques générales parfois mesquines, il n’attaque pas directement les gens ou ceux qui publient des commentaires.

    Rioux aurait été plus réceptif sans votre dernier paragraphe, lequel n’est pas du même registre que le reste de votre texte. Il semble sincèrement convaincu de ses positions et même si je ne partage pas du tout les siennes, en le lisant, j’ai compris parfois comment il en arrivait à certaines conclusions.

    Je ne compte pas le nombre de fois où à travers des débats avec lui, j’ai pu diffuser certaines idées ou comment j’ai pu parler de certains livres ou de certains films.

    Si tous ceux qui pensent comme Christian Rioux avaient le courage d’avoir un blogue au lien de simplement voter une fois à tous les 4 ans et chialer le reste du temps, nous aurions plus conscience de la grande fracture sociale qui est en train de se dessiner et nous serions obligé d’en prendre acte.

    Vous pouvez pas non plus savoir le nombre de fois où je me suis relu en réalisant que mes idées étaient facilement pas si claires et quelle honte parfois de faire une série de fautes horribles.

    Mes amis sont très artistes, très intellectuels, très branchés et très hipster. À force de venir sur ce blogue, j’ai pu «jouer» une version du discours du gars des région écoeuré «des syndicats», de la «clique du plateau» et des «politiciens gauchistes». Comme c’était du théâtre, ils ont pu s’identifier et comprendre le ressentiment à l’origine de certains mouvements politiques contre lesquels vous et moi nous opposons probablement.

    Ça été une petite victoire que de faire comprendre à mes amis ce ressentiment, de cette façon, ils sont plus prompts à voir les défauts d’une communication d’ initiative pour la culture, l’environnement ou la «société» et comprendre pourquoi cela va faire un scandale.

  14. @ »kate »

    Je conçois qu’il faut faire attention avec la généralisation, mais au nombre d’artistes « engagés » qui se mêlent de tout à tort et à travers, il est normal d’en avoir ras le pompon!

    Je ne suis pas le seul à penser que certains d’entre-eux aurait avantage à garder leurs inepties pour eux. Ne venez pas me dire que vous êtes d’accord avec les propos ridicules de ces gens. S’ils n’étaient pas des artistes connus, ils n’aurait pas eu la tribune pour exprimer ces opinions farfelues.. C’est contre ça que j’en ai, et non pas le fait qu’ils soient artistes. Ils utilisent leurs statut pour faire la promotion d’un agenda, ou alors pour influencer une élection, comme Mme Sutto, et ça je trouve ça inacceptable.

    Quant à la définition d’artiste, j’ai déjà eu un billet assez houleux à ce sujet, alors je me limiterais à dire qu’une artiste c’est quelqu’un qui a un talent particulier, un talent qui intéresse et peut émerveiller et émouvoir les gens. Roter l’alphabet est peut-être considéré comme un talent par certains, mais ça ne fait pas un artiste. Prendre une caméra et prendre quelques photos n’est pas suffisant pour se considérer artiste. L’exemple d’un jeune artiste qui faisait de la peinture « garochée », et que les critique trouvaient qu’il était un génie, ses toiles se vendaient à des prix de fous, mais comme il n’arrivait pas a suffire à la demande, il a demandé a ses copains de lui aider à faire d’autres « oeuvres » en lançant de la peinture sur des toiles. L’artiste ne faisait que signer au bas et les critiques n’y voyaient que du feu. Ça pour moi, c’est pas un artiste. Pas besoin d’avoir du talent pour lancer de la peinture n’importe comment.

    Certains ne font pas la différence non plus entre artiste et artisan. N’importe qui, même avec peu de talent peut apprendre une technique et fabriquer quelque chose, ça ne fait pas de lui un artiste non plus.

    Certains artistes auto proclamé disent que pour être un artiste, il faut choquer les gens, alors ils font n’importe quoi de ridicule comme chier dans une canne. Ça je ne considère pas ça de l’art.

    Comprenez donc que j’ai un opinion assez négative de certains artistes, mais ça ne m’empêche pas d’admirer les vrais artistes, ceux qui ont du talent, et qui ne se servent pas de leur notoriété pour dire n’importe quoi, ou faire de la petite politique.

  15. L'engagé dit :

    Il y a une contradiction assez flagrante dans votre raisonnement. D’abord, vous êtes contre une définition purement mercantile de l’art et contrairement au Bauhaus, vous estimez qu’il est important de faire une distinction entre l’artiste et l’artisan.

    L’artiste agit donc dans la dimension culturelle pour ajouter « du beau » à l’expérience humaine. Si le politique menace sa capacité à le faire, pourquoi ne pourrait-il pas défendre ses intérêts? Ensuite s’il voit la politique détruire par ses interventions des aspects du monde ou de la société que l’artiste, lui, cherche à améliorer, pourquoi ne peut-il pas prendre son baton de pèlerin pour faire des changements en amont?

    Ainsi, Roy Dupuis peut penser que ,socialement, vivre dans un environnement sain vient avant, dans la pyramide des besoins, qu’écouter de bons films. Vous semblez condamnez les artistes qui se servent de leur tribune pour faire avancer des causes, mais quel est le problème?

    Tout le monde qui a un agenda politique, à commencer par le gouvernement, cherche à étendre son influence et à profiter du jeu médiatique. Condamnez-vous avec autant de virulence la couverture de Cééliiiiiiiiiinnnnne? Pourquoi se soucier de ses émotions et de ses impressions alors que cette communication ne nous apprend strictement rien qui soit d’intérêt public?

    De l’autre côté, Roy Dupuis a même produit un documentaire, la rencontre de l’art et de la politique, pour défendre une politique énergétique cohérente et l’écosystème de la Romaine. Oui, le rôle social de Roy Dupuis pourrait être tenu par quelqu’un d’autre, mais vous vous réclamez sans le savoir de la «Société de spectacle» de Guy Debord dans votre critique, or c’est cette même société du spectacle qui empêche les véritables acteurs de changements dans la société à avoir une voix. Dupuis comble donc un vide.

    En somme, les émissions populaires sont celles où il y a des «vedettes» et malheureusement pas celles où les enjeux publics sont décortiqués, indignez-vous contre cette décadence, mais pas contre ceux qui cherchent à en amoindrir les effets. Ce que vous ne faites pas non plus dans votre analyse très superficielle de l’image des chefs au débat… Voyez-vous, vous participez vous-même à la société du spectacle et en êtes un digne relais…

  16. Christian Rioux dit :

    J’en ai contre l’Union des artistes, qui fait de la propagande durant les élections de façon pernicieuse. Le vidéo de Mme Sutto, on ne se fait pas d’illusion que c’est le syndicat des artistes qui est derrière ça. Tout comme j’étais contre quand mon propre syndicat (CSN) vient nous dire comment voter.

    J’en ai aussi contre les artistes « engagés » qui se servent de leur notoriété pour appuyer des causes politiques, ou des agendas auxquels ils n’ont pas les compétences pour se faire une opinion éclairée. Le problème c’est qu’à cause de cette célébrité, les gens ont tendance à les écouter et les médias leur font plus de place que les scientifiques ou les vrais experts, par exemple le cas des changements climatiques.

    Dans un cas récent, l’union des artistes avait ramassé tout le grattin artistique pour aller manifester pour une loi pour imposer une taxe sur tous les iPods, argent qui serait ensuite distribué aux artistes, puisque selon eux le piratage est une perte de revenus. Ils considèrent que tous les citoyens sont des criminels. Pourquoi Charlebois, Loco-locass, ou Ariane Moffat recevraient de l’argent, alors que je ne les pirate pas, que je mets de la musique légale sur mon iPod? Où même si j’y mettais de la musique pirate de groupes internationaux, disons Metallica, pourquoi est-ce que ces musiciens québécois recevraient de l’argent?

    La technologie change, l’ère du CD est révolue. Ces musiciens devront trouver d’autre façon de faire de l’argent, avec des produits à valeur ajoutée, la vente sur internet, et surtout en vendant des billets de spectacles, qui devrait être leur source principale de revenu. Jamais leur source principale de revenu ne devrait être un chèque de B.S. pour artiste.

    Ces artistes rendent Harper responsable de cette perte de revenu, et ils tentent d’influencer les gens pour avoir un gouvernement plus favorable à leur revendications.

  17. L'engagé dit :

    Donc vous êtes contre l’intérêt des artistes dans un cas particulier : celui où leur intérêt en tant que groupe va à l’encontre du vôtre en tant que consommateur.

    «Fair enough» pour ce cas.

    Peut-on généraliser pour le reste? Non.

    Certain artiste se servent de leur notoriété pour faire avancer des causes, et c’est bien plus parce qu’ils mettent leur cause à l’agenda médiatique qu’ils provoquent du changement que par leur discours à proprement parlé.

    Toutefois, certains artistes ont toute une tête sur les épaules et en connaissent bien plus que bien des experts et du moins beaucoup plus que bien des journalistes, je pense par exemple à Richard Desjardins et Roy Dupuis.

    Montrez-moi des tas de cygnes blancs et je ne serai toujours pas convaincu que tous les cygnes sont blancs, montrez-moi un seul cygne noir et je saurai que les cygnes ne sont pas tous blancs…

    Je ne vois pas ce que vous taxer de propagande dans les propos de Janine Sutto, si vous faites allusion au projet «unissons nos voix», si vous voulez faire un billet sur la propagande, nous pourrons en discuter, mais faites-moi confiance, cela n’en n’est pas.

    Peut-être que l’Union des artistes y a mis des sous, mais c’est un projet entre autres d’Anais Barbeau-Lavalette, qui en a vraiment bavé pour le réaliser. Prenez une caméra pis faites la même chose, mais demandez-vous avant pourquoi tant d’artistes ont si volontairement participer à son projet… Mes amis artistes sont très pauvres et ceux qui ne le sont pas travaillent la semaine dans des «vrais jobs», alors les propos de Verner, ils les ont encore dans les dents.

    Quant au fait que certains artistes parlent parfois au travers de leur chapeau, Maisonneuve en direct fait pire à tous les jours et je n’ai encore jamais entendu Duhaime faire autre chose qu’utiliser le recours à la dramatisation, à la fragmentation et parler autrement qu’en hyperbole des syndicats ou de la gauche.

    Les grandes corporations financent les «think tank» à coup de millions ,votre blogue est indirectement le fruit de ce financement puisque vous vous nourrissez directement de leurs «recherches», du moins à chaque fois que vous relayez Duhaime, ou que vous citez un site climatosceptique qui fait lui le relais des recherches financées par les frères Koch, c’est «ben correct», mais que les artistes fasse alors contrepoids, ça me semble aller de soi.

  18. Christian Rioux dit :

    Relisez le billet, vous voyez bien aussi que certains artistes reçoivent de l’attention, et disent n’importe quoi. Un citoyen ordinaire qui voudrais dire de telles ânerie, il n’y a pas un média qui publierait ça.

    Le fait d’avoir de la célébrité et notoriété ne donne pas le droit de dire n’importe quoi. Vous semblez aimer Roy Dupuis, pourtant, il est à côté de la track. Les besoins énergétiques vont aller en grandissant, et rapidement. La technologie prend de plus en plus de place et demande de plus en plus d’énergie. Imaginez seulement les voitures électriques si jamais ça se réaliserait Les initiatives qu’il proposent ne pourront jamais suffire à la demande. Et l’hydroélectricité et le meilleur choix possible, autant au niveau de la rentabilité, l’efficacité qu’au niveau environnemental.

    Sans compter que contrairement à d’autres pays, on n’a pas a déplacer de population, d’inonder des terres agricoles fertiles, ou des sites du patrimoine (comme en Egypte) pour faire des barrages hydroélectrique. On crée un lac dans la forêt. Le discours de Fondation Rivières est irresponsable parce que la seule façon que ça pourrait être viable c’est s’il y a une diminution de la demande, donc une diminution de la population, et on sait que ça n’arrivera pas. Leur fondement est limité aux intérêts écologistes, sans se fier sur des expertises réelles. C’est pour ça que je suis contre le fait que des gens, qui sont majoritairement des artistes (faut croire qu’ils ont du temps libre) utilisent leur notoriété pour venir se mêler de choses qui sont au dessus de leur compétences. Il y a des experts pour ça.

    Si ces artistes veulent améliorer leur image de marque en faisant du « social », il y a plein de cause réelles qu’ils peuvent joindre, en faisant du bénévolat auprès des personnes pauvres, malades, ou en donnant de l’argent, dans le cas de ceux qui sont riches, à des fondations d’hôpitaux etc..

  19. L'engagé dit :

    « Relisez le billet »

    C’est très suffisant comme propos pour quelqu’un qui ne prend lui-même pas la peine de s’informer. Vous êtes clairement en train de démontrer que vous fondez vos opinion sur des préjugés:

    « C’est pour ça que je suis contre le fait que des gens, qui sont majoritairement des artistes (faut croire qu’ils ont du temps libre) utilisent leur notoriété pour venir se mêler de choses qui sont au dessus de leur compétences.»

    Croyez-vous vraiment que vos lecteurs le moindrement intellectuellement curieux vont se reconnaitre dans un tel mépris et surtout qui confond présomption et information?

    Juste avec la phrase suivante : « Leur fondement est limité aux intérêts écologistes, sans se fier sur des expertises réelles.», vous étalez impudiquement vos limites. Pour ne parler franchement que de ce que je connais, «Chercher le courant» fait la démonstration du caractère irresponsable du cadre financier du projet de la Romaine et surtout, le film fait la démonstration de la viabilité économique d’une hiérarchisation des filières et d’énergies vertes dont on mésestime franchement le potentiel.

    Toutefois, le domaine des économies d’énergie et celui du développement des énergies vertes ne bénéficient pas d’un incitatif aussi puissants que les milliards qui seront engloutis dans le complexe de la Romaine, normal dans ce cas qu’avec autant d’incitatifs, l’hydro-électricité soit aussi compétitive. Donnez la même somme en développement d’énergies alternatives, faites un montage avec la Caisse de dépots et surtout faites des changements dans le code du bâtiment pour que ces derniers soient énergétiquement moins gourmands et vous verrez tout un pan de l’économie se développer.

    « Chercher le courant » a interrogé une vingtaine d’experts, la sortie du film forcé HQ à fournir de nouveaux chiffres (se couvrant alors de ridicule) sans les justifier tant la preuve du caractère irresponsable du projet sautait aux yeux.

    Par contre, la présence de Roy Dupuis a vraiment donné un coup de pouce pour finir le travail, puisque qu’il a accès à un grand réseau et surtout sa notoriété aide effectivement à faire la promotion du film.

    Bâtir des barrage hydroélectrique, c’était moderne en 1960-70. Aujourd’hui, ça permet aux grandes firmes d’ingénieurs de s’enrichir et ça donne du travail dans les régions où ils se bâtissent, mais ça n’aide pas le reste du Québec à se moderniser et à diversifier son économie.

    Pire, il n’y a même pas de politique énergétique cohérente : on a construit la Romaine en partie pour exporter, pendant que l’explosion de l’industrie des Gaz de schiste aux États-Unis fait baisser les prix du gaz et donc la demande en électricité du Québec. BRAVO pour la cohérence.

  20. Vous ne faites que confirmer ce que je dis. Si Roy Dupuis n’avait pas été participant à ce film, ce dernier serait probablement passé inaperçu.

    Il me semble avoir vu une étude qui comparait les grands projets versus des dizaines de petits projets diversifiées. Je vais tenter de la retrouver.

    Hydro-Québec avait aussi essayé de favoriser les petits barrages privés pendant un certain temps, mais ça avait été un échec.

    Il y a des choses qui semblent bonnes en théorie, mais dans la réalité ça ne marche pas. Regardez l’échec des projets éoliens et solaires en Europe.

  21. L'engagé dit :

    «Vous ne faites que confirmer ce que je dis. Si Roy Dupuis n’avait pas été participant à ce film, ce dernier serait probablement passé inaperçu.»

    Donc la participation de Dupuis est une bonne chose qui invalide votre généralisation négative, ce point étant réglé : Dupuis est contre les petites centrales privées, un projet de dépossession ridicule du bien public, comme pour les gros barrages.

    En conclusion, vous ne soulevez ni d’objection contre la hiérarchisation des filières énergétiques laquelle dit d’abord d’épuiser le bassin des économies d’énergie avant le développement des énergies vertes. Vous ne vous objectez pas non plus à la proposition de Dupuis de penser d’abord à une politique énergétique cohérente avec des incitatifs de développement régionaux.

    En fait vous êtes dépassé sur cet enjeu où la position de Dupuis est à l’avant-garde en matière de développement, lequel arrive à concilier respect de la biodiversité, croissance économique, saine gestion des finances publiques et enfin veille que nous demeurions «maitre chez nous» en surveillant nos intérêt en alertant l’opinion publique.

    Vous n’arrivez à vous objecter que d’une manière vague, là où Dupuis, sans être un «expert», connait très bien son sujet et est un acteur social important.
    Au lieu de publier des billets qui ne reflètent que vos préjugés, trouvez donc une façon d’aller son film…

    Au moins vous aurez un minimum de crédibilité.

  22. L'engagé dit :

    Je présume que vous vous intéressé encore à la question, alors ne trouvez-vous pas que la collaboration annoncée entre Jean-Paul Ganem et Peter Gibson pour faire du toit du marché Jean-Talon un toit vert, lequel servira non seulement à réduire les effets de l’ilot de chaleur de ces grandes surfaces bétonnées, mais aussi faire connaitre les toits végétaux?

    Est-ce que cela ne va pas créer une forte valeur ajoutée? Nous ferons bientôt face à de grands défis en matières de production agricole pour satisfaire à la hausse démographique, laquelle est couplée d’une hausse des couts de l’énergie. Il commence même à y avoir des fermes verticales en milieu urbain, rapprocher producteur et consommateur n’est-il pas une solution écolo véritable comme vous le préconisez?

    http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/321720/aujourd-hui-le-jour-de-la-terre-un-jardin-sur-le-toit-du-marche-jean-talon

    Dans le même ordre d’idée que pensez-vous de cette nouvelle?

    « Les bénéfices économiques générés par les réductions de la pollution de l’air, attribuables aux nouvelles normes aux États-Unis, dépassent de 30 fois les coûts globaux de leur application, indique une étude divulguée il y a deux jours par l’Agence de protection environnementale (EPA) de ce pays.

    Selon cette étude, les amendements apportés au Clean Air Act en 1990 vont coûter globalement à la société étatsunienne 65 milliards par année en 2020. Mais au même moment, les bénéfices les plus facilement identifiables vont s’élever à 2 billions, soit 30 fois plus.»

    http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/321715/jour-de-la-terre-de-forts-benefices-grace-au-clean-air-act-americain

    Soit dit en passant, Chercher le courant sera diffusé ce soir à 18h30 à la SRC.
    J’espère que vous serez cohérent et que vous l’écouterez, histoire de prendre véritablement connaissance du point de vue écolo avant de la critiquer, car trop souvent vous vous attaquez à une caricature des propositions écolo en vous basant sur des éditoriaux plutôt que de prendre réellement connaissance des enjeux.

    C’est pourquoi vous ne m’avez jamais répondu quand je vous parlais de hiérarchisation des filières.

  23. L'engagé dit :

    «vous vous intéresseZ», «en matière », «avant de [le] critiquer»

    désolé…

  24. Christian Rioux dit :

    @Lengagé
    Les toits verts c’est une bonne idée. C’est prouvé que ça peut aider a contrer l’effet d’îlot de chaleur urbain, quoique dans une très faible mesure. Cet effet qui est justement utilisé pour appuyer la thèse du réchauffement climatique, en retirant des thermomètres dans les campagnes pour les concentrer dans les villes, afin de modifier les données et faire croire à un réchauffement0 catastrophique, alors que dans les faits, il n’y a eu de 0,5 degré de réchauffement entre 1975 et 1998.

    Par contre le Film de Roy Dupuis, j’en ai assez vu d’extraits pour dire que c’est de la foutaise.

  25. L'engagé dit :

    Alors je suppose que vous allez profiter de votre extraordinaire tribune de votre blogue pour exposer en détail les raisons pour lesquelles vous avez cette position.

    Vous pouvez être contre le lyrisme et la manière de chercher à émouvoir, le film, lui est bien documenté. Khadir fait d’ailleurs un résumé dans son point de presse sur la question. http://www.assnat.qc.ca/en/actualites-salle-presse/conferences-points-presse/ConferencePointPresse-7085.html

    « Alors, merci d’être là. J’ai posé une question en Chambre à la ministre des Ressources naturelles, qui n’ignore pas que, demain, sur les ondes de Radio-Canada, à 6 h 30, en soirée, il y aura la diffusion d’un documentaire percutant, un coup de poing vraiment, par un groupe de citoyens qui ont descendu la rivière Romaine, une des dernières grandes rivières patrimoniales du Québec, plusieurs centaines de kilomètres d’un.. beauté, de paysages magnifiques, d’un écosystème parmi les plus riches de notre territoire, notamment pour les poissons. Mais,dans les quatre barrages que veut construire le gouvernement libéral, ces quatre barrages, de plusieurs milliards de dollars, vont assécher l’essentiel du trajet… du tracé… en fait, du lit de la rivière, et le reste va être inondé.
    Encore, s’il fallait que ça soit dans l’intérêt du Québec, que ça soit pour produire une énergie qui soit à faible coût, on pourrait peut-être accepter les coûts environnementaux, enfin certains l’accepteraient sans doute, mais le documentaire nous apprend, par un examen rigoureux de la documentation disponible et des comparatifs, qu’Hydro-Québec cache des coûts; ce n’est pas à 0,06 $ le kilowattheure, comme a prétendu Thierry Vandal, d’Hydro-Québec, ou alentour de 0,06 $, il y a quelques semaines, en réponse au documentaire, mais plutôt de 0,09 $ le kilowattheure.

    Mais, au-delà de ça, la question que nous nous posons vient en fait du gouvernement lui-même. Le gouvernement du Québec avait fait un exercice il y a 15 ans. M. Parizeau, lorsqu’il est rentré au pouvoir, a réuni les meilleurs… disons, les meilleurs experts et les meilleurs leaders socioéconomiques du Québec pour une étude – c’était un débat public sur l’énergie au Québec – une étude qui, de l’avis de tout le monde, des écologistes aussi bien que des acteurs socioéconomiques, était d’une rigueur inattaquable. Ils traçaient l’avenir énergétique du Québec en ces termes: La première chose à faire pour le Québec, c’est d’économiser de l’énergie, et la meilleure forme pour le faire, c’est un chantier d’efficacité énergétique. Le document s’appelle Pour un Québec efficace. Un chantier d’efficacité énergétique qui ferait la prospérité de milliers d’entrepreneurs à travers le Québec pour isoler nos bâtiments, pour isoler nos maisons, donc garantir des milliers d’emplois, dans toutes les régions du Québec, sur deux décennies au moins, pour l’efficacité énergétique du Québec. Autant d’investissements qui vont nous rapporter, parce que tout ce qui sera… tout ce qui sera épargné comme kilowattheure dans nos capacités de production, bien c’est autant de kilowatts qu’on pourra vendre et qui feront la richesse du Québec plutôt que de le consommer à des prix patrimoniaux»

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :