La prochaine grande guerre?

Certains croient encore aux promesses de liberté qui pourraient naitre des révoltes dans les pays arabes.

Désolé, mais il est bien plus probable que ces révoltes amènent a des gouvernements islamistes et à un conflit ouvert avec Israël. L’Égypte était peut-être une dictature, mais elle avait signé un traité de paix avec Israël il y a plus de 30 ans, ce qui a permit une paix fragile au moyen orient, du moins, ça a empêché une guerre ouverte.

Si les islamistes venaient au pouvoir en Égypte, ou dans un autre des pays limitrophe d’Israël, c’est certain que la guerre va commencer et mettre à feu et à sang le Moyen-Orient. Surtout avec la bande de Gaza qui est tout juste entre l’Égypte et Israël.

Juste un exemple, en Égypte, la foule a battu violemment des journalistes simplement parce que la télévision locale avait dit que certains journalistes pouvaient être Israéliens. Cette haine profonde des Israéliens et de l’occident en général de la part de certains islamistes est une bombe à retardement. Et diriger la haine des gens vers Israël permet de les faire regarder ailleurs pour ne pas voir ce qui se passe dans leur propre pays.

C’est pas le départ d’un dictateur qui va changer les mentalités aussi rapidement. L’islam prétend être la seule vraie religion (comme toutes les autres), à la différence que la loi islamique dit que les non-musulmans (Dhimmi) vivant dans ces pays sont des êtres inférieurs, des citoyens de seconde classe. Et dire qu’ici on cède aux moindres caprices des autres religions, au point d’en cacher la nôtre.

Si jamais la guerre contre Israël éclate, le reste du monde ne pourra pas faire comme si de rien et ne pas s’en mêler. Au grand dam des gauchistes, l’occident devra se mettre du côté d’Israël, qui sera le pays attaqué qui tente de se défendre. Il serait impensable de prendre la part des islamistes qui attaquent un pays démocratique qu’ils ont juré de détruire. Sinon, où vont-ils s’arrêter ensuite?

Je souhaite vraiment que ces pays en viennent à travailler à améliorer leurs conditions de vies et non pas à la guerre de religion, mais sachant que l’Islam est une religion qui prône l’assimilation et la destruction des autres religions, j’ai des doutes. La Christianisme n’est pas sans fautes et a beaucoup à se reprocher aussi avec les croisades, mais l’humanité n’est pas obligée de refaire les erreurs du passé.

Ce qui est le plus ridicule dans tout ça, c’est que juifs, musulmans et chrétiens prient tous le même dieu, et même avec des prophètes communs. Comment ce Dieu peut prôner la violence envers les autres religions qui prient le même Dieu, mais de façon différente?

Billet relié:
Religions

36 commentaires pour La prochaine grande guerre?

  1. l'engagé dit :

    J’aimerais vraiment connaitre les lectures qui vous permettent de vous tenir à jour en matière d’actualités internationales.

    J’aimerais aussi connaitre vos source en matière de connaissance sur l’Islam ou les pays arabes.

    S’il est vrai qu’il existe un risque de guerre, c’est beaucoup plus le rôle du pétrole et l’impact de la présence occidentale pour assurer son approvisionnement qui est la source du ressentiment qu’une quelconque volonté d’islamiser le monde, d’ailleurs qui a créé les principaux groupes revendiquant l’Islam radical?

    Vous avez beau relativiser le rôle du christianisme vous avez quand même écrit que : « l’Islam est une religion qui prône l’assimilation et la destruction des autres religions ».

    Vous manquez encore cruellement de nuances et ce n’est pas en allant chercher une vidéo avec des excités du Hezbollah ou du Hamas que vous pourrez nous convaincre de l’universalité de la phrase en question.

    Êtes-vous capable, sans notes, de nous dire les cinq piliers de l’Islam? De distinguer sunnisme, chiïsme et wahhabisme? Avez-vous déjà mis les pieds dans une mosquée? Combien de romans écrit par des écrivains arabes ou musulmans avez-vous lus? Sauriez-vous nous raconter l’histoire le l’Iran ou du Liban? Que pensez-vous de l’implication occidentale dans la Guerre Iran-Irak? Avez-vous vu Perspepolis?

  2. @ l’engagé.

    As-tu écouté le documentaire sur la montée de l’islamo-fascisme: «Obsession – Radical Islam’s War Against the West»???

    As-tu lu Djemila Benhabib, Taslima Nasreen, Ayaan Hirsi-Ali et Salman Rushdie???

    Il n’y a pas que les «dhimmis» qui critiquent l’Islam radical!!! Cette critique a cours, également, parmi des musulmans qui voient bien que leur religion (l’Islam) peut devenir une violente idéologie politique (l’islamisme)!!!

    À te lire, tu dois être du genre à croire que le 11 septembre 2001 était «staggé» et que Théo Van Gogh s’est tué tout seul, en pleine rue!!!

    Si j’étais Djemila Benhabib, je t’accuserais de compromission envers l’islamisme!!!

  3. l'engagé dit :

    J’admire Djemila Benhabib, je ne connais pas Taslima Nasreen cependant et de Rushdie j’ai lu «Les enfants de minuit», mais je n’ai jamais fini «Les versets» et non, je n’ai pas écouté le documentaire dont vous parlez et je le ferai certainement si un blogueur crédible me le recommande.

    Je suis tout à fait conscient que l’Islam peut devenir une violente idéologie politique, mais je répondrais par un exemple chrétien, avant de critiquer la paille dans l’oeil du voisin, enlève la poutre dans le tien. Nous sommes responsables (ou en partie responsable) du caractère réactionnaire de l’intégrisme musulman puisque nous avons colonisé le monde arabe et surtout que nous y avons importé la violence afin de nous approprier ses ressources. Enfin, nous avons appliqué la bonne vieille politique de «diviser pour régner».

    Quand un pays revendique une souveraineté locale, c’est «radical» et c’est une déstabilisation, mais quand l’Occident s’ingère (et pille) c’est de «l’ordre». C’est deux poids, deux mesures et je comprends les peuples arabes d’être en colère.

    J’ai signé en pleine saga des caricatures un texte dans le Devoir pour inciter les médias à publier et à affirmer l’esprit des Lumières et j’ai condamné l’intégrisme. Toutefois, les peuples arabes avaient le gout de se moderniser au 20e siècle. Notre incapacité à les y aider, à cause de notre propre avidité, a fait naitre l’intégrisme, quand nous n’y avons pas nous-même contribué directement.

  4. Tiens, l’engagé, le documentaire est là: http://www.rtsr-watch.ch/wp/?p=11

  5. l'engagé dit :

    Merci, je vais regarder ça demain, mais par quoi commence votre documentaire?

    Par l’exergue suivant : «La plupart des musulmans sont des gens paisibles, ce n’est pas d’eux dont il est question dans ce film.»

    Voilà qui soutient ma critique du passage suivant de Rioux : « Je souhaite vraiment que ces pays en viennent à travailler à améliorer leurs conditions de vies et non pas à la guerre de religion, mais sachant que l’Islam est une religion qui prône l’assimilation et la destruction des autres religions, j’ai des doutes. »

    Pourrait-on faire un examen de conscience authentique?

  6. Christian Rioux dit :

    @L’engagé
    « Nous sommes responsables (ou en partie responsable) du caractère réactionnaire de l’intégrisme musulman puisque nous avons colonisé le monde arabe et surtout que nous y avons importé la violence afin de nous approprier ses ressources.  »

    Ça ne date pas d’hier, on peut dire que les arabes ont commencé avec leur expansion au IXème siècle, qui a ensuite donné lieu aux croisades, pour reprendre Jérusalem. C’est comme le problème palestinien, c’est sans fin.

  7. Christian Rioux dit :

    Voici un exemple d’atrocités faites au nom de l’Islam: des petites filles décapités seulement parce qu’elles étaient chrétiennes (attention aux coeurs sensibles).

    http://barenakedislam.wordpress.com/2010/08/21/story-of-the-12-year-old-indonesian-christian-schoolgirls-beheaded-by-muslims/

    Je ne voit pas de qu’il y a de comparable entre ça et les empires coloniaux.

  8. l'engagé dit :

    C’est dégueulasse.

    Mais saviez-vous Christian Rioux que vous êtes précisément en train de faire de la démagogie?

    Les Américains ont balancé deux bombes atomiques, les nazis allemands ont gazé 6 millions de Juifs. Récemment (1982) les Phalangistes Chrétien ont commis des massacres dans des villages palestiniens au Liban (Sabrea et Chatila).

    Les musulmans n’ont certainement pas le monopole de la cruauté. Que faites-vous de l’IRA? Que faites-vous du terrorisme d’État? Que faites-vous surtout du soutien de dictateurs ou de régimes par l’Occident qui pratiquent la torture?

    L’Occident est bien trop sophistiqué pour manier l’instrument de torture, il laisse ça au bourreau. Pourquoi soutenez-vous une logique «bébélala», «ce sont eux qui ont commencé», alors que nous, nous avons justement connu les Lumières. Nous pouvons nous élever au dessus de ça non? Et surtout comprendre que nous avons un rôle à jouer dans toute cette violence.

  9. @L’engagé

    « Les Américains ont balancé deux bombes atomiques, les nazis allemands ont gazé 6 millions de Juifs. Récemment (1982) les Phalangistes Chrétien ont commis des massacres dans des villages palestiniens au Liban (Sabrea et Chatila).  »

    La différence, c’est que ça n’a pas été fait au nom de la religion. Les américain ont lancé la bombe pour terminer la guerre, les Allemands au nom du nationalisme, l’IRA au nom du séparatisme, et le conflit Palestinien est principalement politique, pour le contrôle du territoire.

    La religion est la seule chose qui fait que l’humain est prêt à commettre les pires horreurs sans aucun remord.

  10. Article d’actualité en complément, sur la haine et l’intolérance des Islamistes envers les autres religions:

    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2011/03/04/005-pakistan-bhatti-funerailles.shtml

  11. @ Christian Rioux :

    Votre point de vue libéral et néo-conservateur est trop caricatural. Dire qu’Israel est une démocratie, c’est mentir, ou endosser la composante racialiste de cette état. Et si Israel se trouve aujourd’hui encerclé par une mer de haine arabe, c’est en grande partie parce que des traîtres en son sein ont laissé tuer Istzach Rabin – un véritable héros contemporain – et pris le pouvoir pour détruire son ouvrage de paix.

    Si Israel est menacé, il l’a bien cherché.

    La haine de l’anglais par les québecois, au XIXème siècle, et leur résistance, est de même nature que celle d’un palestinien sous occupation israelienne, d’un français sous occupation nazie ou d’un irlandais sous occupation anglaise. Dans le lutte du faible contre le fort, quels moyens faut-il utiliser pour que la justice prévale ?

    Et ce n’est pas parce quelques milliers de barbus sectaires et sanguinaires – très bien financés et organisés par Londres et Riyad, et hors du contrôle des peuples qu’ils prétendent défendre – tuent aveuglément et cherchent la provocation maximum, que vous devez tomber dans le panneau.

    Nous assistons à une déstabilisation générale des régimes arabes d’Afrique du Nord, par des foules sans chef, sans hiérarchie apparente et sans autre projet qu’un désir naturel de liberté et de bonheur. Sont-ce des révolutions, ou des recompositions géopolitiques plus ou moins organisées de l’extérieur et dont les peuples sont dupes ? Qui, derrière les mythes Facebook ou Twitter, influence tout cela ? En tout cas, ces déstabilisations ne sont qu’à leur début.

    Car il me semble que la dynamique sous-jacente de cette nouvelle donne stratégique est la nouvelle phase d’effondrement du système financier international, où vont se rassembler en une onde de choc dévastatrice hyperinflation, assèchement du crédit, défauts souverains, faillite bancaires, démantèlement des infrastructures sociales et physiques des états-nations (Voyez la réaction au Wisconsin), et autres horreurs.

    En 2008, nous avons laissé les banquiers « réformer » leur système : ils n’ont fait que jeter les dettes sur les peuples, et n’ont rien changé à leurs petits jeux. Nous sommes donc bon pour un second tour de manège.

    Je viens de finir la traduction des conclusions de la commission d’enquête fédérale U.S. sur la crise, commission dirigée par Phil Angelides. Ces conclusions sont saignantes contre les banques, les agences de notations et les régulateurs. Elles seront postées incessamment sur mon site.

    Cordialement,
    Jean-Gabriel Mahéo

  12. Votre point de vue gauchiste et pro-islamiste est trop caricatural. Dire que l’Islam est victime, c’est mentir, ou endosser la composante racialiste de cette religion.

    La haine de l’anglais par les québecois, au XIXème siècle, et leur résistance, est de même nature que celle d’un palestinien sous occupation israelienne, d’un français sous occupation nazie ou d’un irlandais sous occupation anglaise. Dans le lutte du faible contre le fort, quels moyens faut-il utiliser pour que la justice prévale ?

    Vous osez comparer le Québec avec le moyen Orient? Vous êtes pas bien? La Nouvelle-France et la Louisiane ont étés abandonnées par la France, dans cette grande partie de Risk mondiale que jouaient les empire coloniaux. La France a préféré ses colonies des iles des Caraïbes. Il faut de rappeler qu’à cette époque, il y avait la mini-ère glaciaire, et la valeur de « quelques arpents de neige » était moindre.
    Lors de la fondation de Québec en 1608, seulement 8 personnes sur 20 ont survécu à l’hiver. Et une fois sous le régime Britannique, les canadiens-français n’ont pas été lapidés ou décapités. Ils n’étaient pas des « Dhimmis », ou citoyens de seconde classe. Seuls les patriotes (anglais et francais) qui ont voulu séparer le Canada de l’empire britannique ont été considéré comme traitres envers la couronne.

    Est-ce que les Espagnols sont encore en colère contre les anglais pour leur avoir pris leurs colonies de Floride et de Californie? Vous vivez dans le passé.

    Nous assistons à une déstabilisation générale des régimes arabes d’Afrique du Nord, par des foules sans chef, sans hiérarchie apparente et sans autre projet qu’un désir naturel de liberté et de bonheur.

    Les gens ne se font pas tuer ou tuent d’autres compatriotes pour la quête du bonheur. Derrière ça, il y a des gens qui manipulent les foules dans leur quête de pouvoir, comme les frères musulmans.

  13. Frères musulmans qui ont assassiné en 1979 la femme professeur de Wafa Sultan, qui depuis se questionne sur son enseignement religieux et l’Islam:

    Extrait de l’Entrevue de Wafa Sultan, à Al Jazeera en 2006
    http://www.dailymotion.com/swf/video/x1elv?theme=none2006 02 21 – Interview Wafa Sultan

  14. l'engagé dit :

    J’aimerais m’arrêter sur l’analyse de l’argument proposé par Jean-Gabriel Mahéo et la réplique de Christian Rioux.

    Jean-Gabriel Mahéo propose une vision essentiellement politique, voire géopolitique dans ses comparaisons. Il compare la situation actuelle d’ Israël et au Moyen Orient avec, je cite, « la situation au Québec au XIXème siècle».

    En somme, la nature de la lutte dont il parle est celle de l’opprimée contre l’oppresseur, du colonisé contre le colonisateur. Dans son analyse, l’Islam est une dimension culturelle ou religieuse du problème qui se superpose à la situation d’aliénation que vivent les peuples opprimés.

    Vous me répondrez, qu’elle est cette aliénation? L’assujettissement économique et politique de peuples ou de populations, d’ailleurs appauvris en raison de la crise alimentaire, puis financière (et bientôt de la crise énergétique). Assujettissement favorable à l’Occident et défavorable pour les dites populations, lesquelles étaient contrôlées par des dictatures.

    Mahéo nous rappelle que d’ailleurs que la montée des extrémismes a d’ailleurs été encouragé et l’Occident à soutenu certains des groupes fondamentalistes qui sont désormais considérés comme des ennemis, des terroristes.

    La contribution de Mahéo montre que nous avons à faire à une élite financière qui divise pour régner, son modus operandi, qu’à un véritable « choc des civilisation».

    Quiconque s’intéresse véritablement aux peuples arabes découvrira que ces peuples ont voulu se moderniser (et se laïciser) et que c’est l’Occident qui a mis le verrou sur les aspirations démocratiques desdits peuples en soutenant plutôt des dictatures réactionnaires. Ainsi, quand l’Occident n’a pas financé directement l’intégrisme, il en a favorisé l’émergence indirectement.

    Christian Rioux dans sa réplique refuse de voir la caractère structurel du ressentiment, de surcroit il refuse de lire le contexte de la proposition de Mahéo, celui-ci a bel et bien dit : « au Québec au XIXème siècle » .

    Si on remonte au XVIIIème, on retrouve entre autres « Le Grand Dérangement », et si on reste campé au XIXème, on constate que Mahéo a raison de faire un rapprochement entre diverses causes : les Patriotes militent pour une véritable représentation, la souveraineté populaire. Ils ne l’obtiennent pas et font des assemblées populaires pour la revendiquer, leurs chefs se font arrêter, ils prennent donc les armes et se font écraser. La population humiliée constate avec quelle force l’armée anglaise vient mâter cette rébellion, le pouvoir anglais montre son visage : c’est une occupation, le Rapport Durham est indubitablement la preuve d’un rapport d’assujettissement colonial. Si les Anglais n’ont donc pas maté les Canadiens français lors de la conquête, c’est que la révolte soufflait déjà dans les 13 colonies et qu’il était plus prudent de temporiser avec le nouveau conquis.

    En somme, la conquête du Québec par les Britannique n’est pas différente de celle de l’Écosse, de l’Irlande, de l’Iran ou de l’Inde, ils sont les champions de l’administration coloniale. Les peuples arabes ne sont pas sous une telle tutelle politique, mais la vivent autrement. Ils sont sous tutelle économique et des administrations répressives empêchent la révolte contre les injustice de cet «ordre mondial».

    Ils est donc normal qu’émergent des radicaux, doit-on blâmer ces peuples pour cela ou plutôt ceux qui les oppressent?

  15. @L’engagé

    Votre bout de texte sur les patriotes est totalement biaisé puisque vous amalgamez (volontairement?) dans « anglais » canadien-anglais et britanniques.

    Les patriotes étaient autant canadien-anglais que canadien-français. Ils voulaient tous deux s’affranchir de l’empire britannique, donc séparer le Canada de l’Angleterre et non pas séparer le Bas-Canada (Québec) du Haut-Canada.

    Mais on s’éloigne du sujet, qui est a propos des extrémistes islamistes qui risquent de provoquer une guerre ouverte avec Israël

  16. l'engagé dit :

    Je vous rappelle que j’ai exposé les failles de vos étiquettes dans le billet «confusion sur les étiquettes».
    https://crioux.wordpress.com/2010/03/03/confusion-dans-les-etiquettes/

    À travers notre débat, j’avais démontré que les Patriots de Mackenzie et les Patriotes de Papineau étaient deux groupes distincts oeuvrant sur deux théâtre d’opération différents, aux motifs différent du mécontentement , mais aux revendications similaires.

    Vous avez raison de dire que c’est un autre débat, mais avant de vous rafraichir la mémoire, permettez-moi de vous montrer l’ironie de votre intervention : vous indiquez vous-même une volonté de s’affranchir pour les Patriotes du joug d’un colonisateur ou d’un oppresseur.

    Vous accréditez donc la thèse selon laquelle il est normal pour un peuple de ne pas être sous l’emprise d’un autre peuple. Le ressentiment chez les peuples arabes provient de ce que pour les spolier de leur ressources, l’Occident a encouragé des régimes qui les appauvrit et surtout les empêche d’avoir de véritables gouvernement nationaux. Le besoin de pétrole des États-Unis les oblige donc à soutenir des dictatures et surtout Israël (afin d’avoir un gendarme dans la région). La colère envers Israël est donc une cristallisation d’un sentiment d’injustice bien légitime. Cette colère est également ce dont se nourrit l’intégrisme.

    Mais ce n’est pas l’Islam même qui nous menace, ce qui nous menace, c’est la colère que «nous» (parce que nous tolérons que nos démocraties exploitent d’autres peuples) avons semé à cause de notre avidité. Si encore nous étions aussi pauvres qu’eux, mais non, eux souffrent de diverses crises pendant que nous nous en sortons très bien.

    Un peuple instruit, démocratique et bien nourri refuse les extrémisme, ceux-ci naissent quand il n’y a plus d’espoir.

    Je vous invite donc à lire le manifeste des jeunes de Gaza
    http://www.liberation.fr/monde/01012310251-le-manifeste-de-la-jeunesse-de-gaza

    De mon côté, notre échange m’a donné envie de lire «Les Raisins de la colère»

  17. Christian Rioux dit :

    Il y a une différence entre tolérer une dictature pour des raisons économiques et pour éviter la montée du radicalisme islamique, et avoir l’emprise sur un pays. Nos politiciens occidentaux ont fait courbettes et se sont fait alliés de ces pays, ils ne les écrasent pas sous leur botte!
    L’ONU en particulier est une véritable carpette sur laquelle marche les pays islamiques.

    Voir : https://crioux.wordpress.com/2010/10/15/siege-au-conseil-de-securite/

    Sauf la Palestine, ces pays sont indépendants et se sont enrichis grâce au pétrole. Ce ne sont pas toutes des dictatures et les gens ne sont pas tous pauvres. Le niveau de vie des gens au Koweit est plus élevé qu’ici. Et certains de ces pays arabes ne sont pas des producteurs de pétrole (ex: Tunisie) et ont des problèmes semblables.

    Vos théories n’ont aucune base solide puisque le Canada est maintenant le principal fournisseur de pétrole des États-Unis. Est-ce que le Canada est un pays opprimé, sous le contrôle des méchants pays occidentaux?

  18. Aimé Laliberté dit :

    Pas capables d’empêcher de se faire fourrer par ses cousins dans les villes de Québec et d’Ottawa, mais capable d’analyser la situation au Moyen-Orient.

    Yes sir, la rigueur est de mise!

  19. Aimé Laliberté dit :

    Surtout venant d’un rigolo qui croit que les tours du WTC ont été détruites par des arabes qui ont highjacké des Boeing, les ont piloté des centaines de milles, et les ont écrasé dans les tours.

    Aille le vieux fou, 9-11 is an inside job!

  20. @Aime

    Quelqu’un qui est assez simple d’esprit pour croire à toutes les théories du complot qui vient me traiter de fou?

  21. Aimé Laliberté dit :

    Bien oui mon homard, lâche pas!

  22. @Aimé

    Le respect, ca se mérite, et toi tu n’en mérite aucun parce que tu es incapable d’en monter envers les autres. Tes commentaires injurieux ont été censurés.

  23. Caligula dit :

    Les actions de l’IRA n’étaient pas au nom du séparatisme mais au nom du droit à l’autodétermination des peuples. L’Irlande n’appartient pas à l’Angleterre.

  24. Caligula dit :

    Christian, il est faux de dire que les patriotes étaient autant canadien-anglais que canadien-français.

    Le terme Canadien-anglais n’existait même pas à l’époque. Il y avait les Canadiens (francophones catholiques et quelques Irlandais catholiques), et les Britanniques et autre protestants.

    D’ailleurs, le drapeau britannique a été abandonné par le Canada seulement en 1965. Les Canadians se sont donné leur drapeau en réaction au Québec qui s’était donné le sien quelques années plus tôt.

    Les patriotes étaient des francophones avec quelques Irlandais catholiques.

  25. Christian Rioux dit :

    @Caligula
    Tu confonds les patriotes habitant au Bas-Canada avec les patriotes du Canada. Le drapeau des patriotes original avait 2 étoiles, une pour le Haut-Canada et une pour le Bas-Canada.

    Mais les patriotes, ce n’est pas le sujet ici, si tu veux parler de ce sujet, je te suggère ces billets:

    https://crioux.wordpress.com/2009/02/16/562/

    https://crioux.wordpress.com/2009/05/18/journee-nationale-des-patriotes/

  26. antitribu dit :

    William Lyon McKenzie qui a mené l’insurection au Haut-Canada à l’époque de nos patriotes était d’origine écossaise. Il faisait donc partie des  » méchants britaniques et autres protestants » et non des « pauvres francophones et irlandais ».
    Quant au drapeau canadien il a été adopté 27 ans après le drapeau québécois.Admettons que comme réaction au drapeau québécois c’était assez tardif.
    D’ailleurs la feuille d’érable représente le fait français en Amérique depuis le début de la colonnie.Les armoiries du Québec en ont trois.

  27. l'engagé dit :

    « Vos théories n’ont aucune base solide puisque le Canada est maintenant le principal fournisseur de pétrole des États-Unis. Est-ce que le Canada est un pays opprimé, sous le contrôle des méchants pays occidentaux? »

    Le Canada est désormais verrouillé, à travers l’ALENA, pour envoyer du brut vers les État-Unis, et si les réserves d’eau (nécessaire pour l’exploitation des sables bitumineux) , par exemple, baissaient, il serait tenu de continuer à livrer son pétrole synthétique en dépit de problèmes de sécurité ou de problèmes environnementaux.

    Si vous aviez lu « Tar Sand » ou « Pétrole brut » vous sauriez qu’effectivement le Canada commence à subir les problèmes qui assaillent les états pétroliers. Il y a un véritable déficit démocratique en Alberta, les populations améridiennes riveraines de l’Athabasca sont en train de s’empoisonner, mais le gouvernement met des bâtons dans les roues des chercheurs qui veulent investiguer. Il n’y a eu aucune évaluation globale des impacts environnementaux liés au sables bitumineux et enfin, l’Alberta élit un gouvernement conservateur depuis 40 ans. Est-ce vraiment un choix démocratique quand on sait que les entreprises peuvent contribuer à la caisse électorale des partis et que la limite est de 15 000$, elles peuvent également financer les candidats jusqu’à la hauteurs de 3 750$. Lors d’une élection, c’est le double.

    Est-ce que ça ne fait pas un peu République de Bananes? Un chapitre complet de « Tar sand » diagnostique les systèmes politiques des états pétroliers et on peut déjà affirmer qu’avec les dérives démocratiques constantes dont les Conservateurs se rendent coupable (deux blâmes du Président aujourd’hui pour non-respect des droits démocratiques des parlementaires), le virage militariste inquiétant et le durcissement de la loi et l’ordre (sur fond de dérive idéologique comme les coupes du recensement ou le milliard en sécurité du G-20) que le Canada se transforme sous nos yeux.

    Le Gouvernement Harper clone les méthodes de Karl Rove et il me semble évident que c’est par complaisance pour les pétrolière (les réductions d’impôts au fédéral pour les entreprises, réductions qui sont financées par un énorme déficit, que devront éponger les contribuables, voilà une preuve tangible d’un gouvernement qui nuit à sa population pour des intérêts en partie étrangers).

    Évidemment, la Canada est un pays développé et votre critique ne tient pas la route, d’abord, sur le plan purement factuel, les États-Unis consomment un peu plus de 20 millions de barils par jour. La production canadienne est de 3 millions, il va de soi qu’ils nous l’achètent. Le Canada ne suffirait donc pas et les États-Unis ont besoin de sécuriser leur approvisionnement puisqu’ils ont besoin d’importer 12 millions de barils par jour (ils font le reste). D’où proviennent les 9 millions qui ne sont pas Canadiens vous pensez? De Norvège, d’Angleterre, mais surtout… du Golf persique. D’ailleurs ce pétrole d’excellente qualité nécessite beaucoup moins de raffinage (à 9 millions de barils par jour, ça compte).

    Les pays arabes sont indépendants, certes, mais comment sont-ils dirigés? L’Arabie saoudite est dirigée par un roi, dans un régime autoritaire ou règne la corruption et le régime est protégé par les États-Unis (accord entre Roosevelt et Abdel-Aziz) ce régime a été le rempart contre le chiisme révolutionnaire. Si les Américains ont quitté en 2003, ils ont laissé les bases au régime et y entrainent ses soldats…

    En Iran, Mossadegh voulait nationaliser le pétrole, il sera déchu par un coup d’État en 1954 et on rétablira le Chah et c’est la mégalomanie de ce dernier, sacré gendarme du Golf par le Américains, qui va faire mousser l’exacerbation du peuple et les pousser vers Khomeyni. Je vous passe la guerre Iran-Irak… Vous aurez compris que Saddam sera le nouveau gendarme et on connait la suite qui amènera les Américains en Irak, puis en Afghanistan puis en Irak encore.

    Je vous épargne un historique de tous les pays du Moyen Orient, le Koweit demeure une monarchie et participe de la logique du «diviser pour régner» qu’ont pratiqué Américain et Britannique. Ces derniers n’ont eu aucun mal à financer et à armer les Islamistes si cela pouvait embêter les communistes, on ne peut cependant soutenir ou s’allier à des dictatures sans que cela ait un impact sur les régimes voisins. L’Égypte de Nasser n’avait-elle pas des liens avec l’Algérie?

    Mais vous avez bien fait de me rappeler à la raison, ce n’est pas le pétrole, c’est le colonialisme en général… Du Maroc au Liban, nous avons colonisé les pays arabes et vous voudriez qu’ils se modernisent tout d’un coup?

    Nos actes passé et présents ont laissé des stigmates et surtout nous contribué à ce que ces territoires se gangrène. Considérez l’islamisme comme une réaction de défense inadaptée.

    Ce que je dis, c’est que nous devrions nous intéresser aux causes et oui, avant de tolérer les dictatures, nous les avons parfois écrasés et la dictature n’est pas là par hasard, mais bien le corollaire de certaines de nos interventions.

  28. Christian Rioux dit :

    @L’Engagé

    Du Maroc au Liban, nous avons colonisé les pays arabes et vous voudriez qu’ils se modernisent tout d’un coup?

    Les pays Arabes ne sont pas des pays arriérés. Beaucoup de grandes découvertes scientifiques ont été faites par des arabes. L’alchimie, les mathématiques (l’algèbre) l’alcoool (?) etc.. Et l’empire Ottoman, qui a duré de la fin des croisades jusqu’à la 1ere guerre mondiale, etait un empire très puissant et avancé. Durant leur expansion, ils ont « arabisé » des pays qui étaient chrétiens, restants de l’empire romain, par exemple, le nord de l’Afrique, où se passent les évènements actuels

    Mais ils ont fait l’erreur de se joindre a l’Allemagne lors de la première guerre mondiale, et après la guerre, comme c’est toujours le cas, les gagnants ont morcelé les territoire pour éviter qu’ils soient trop puissants, ce qui a fait mis fin au règne de l’empire et fait reculer les pays arabes. C’est donc parce qu’ils ont voulu se joindre à l’Allemagne durant la guerre, et non pas à cause des « méchants occidentaux » que l’Empire Ottoman s’est effondré. Aujourd’hui, ce qui reste de l’empire, c’est la turquie.

    Ça c’est le contexte géopolitique. Le problème actuel, c’est l’Islam radical. Une guerre de religion, c’est différent d’un empire, qui se bâtit pour le territoire, les ressoucres, la richesse. Une guerre de religion ne repose sur aucune logique, les gens tuent sans remord au nom de leur ami imaginaire respectif. Et comme la société occidentale est devenue laïque, elle n’a plus de fanatiques de son côté comme au temps des Croisades, et fait face à une horde de fanatiques barbus.

  29. l'engagé dit :

    Vous valorisez la culture arabe pour mieux nous induire en erreur… Votre réplique comporte malheureusement des imprécisions qui faussent le débat :

    Premièrement, vous écrivez que « [l]es pays Arabes ne sont pas des pays arriérés», vous laissez sous-entendre que j’aurais écrit le contraire et vous avez le beau jeu de nous rappeler la grandeur arabe, cette introduction auréole votre propos de crédibilité. Pourtant, votre remarque est complètement hors sujet, voire impertinente. Que les pays arabes aient été colonisés n’enlève rien à leur grandeur culturelle, mais cette dernière ne les protège justement pas des dérives du colonialisme.

    Deuxièmement, vous prétendez que sur le plan géopolitique, les pays arabes (et la Perse, puisqu’on est dans les mises au point) n’ont pas été colonisés à proprement parlé par les Occidentaux, mais que ceux-ci se sont partagé les restes de l’Empire ottoman vaincu lors de la Première Guerre mondiale. En cela, vous n’avez pas tout à fait tort, mais vous passez sous silence qu’il s’agit de territoires conquis qui changent de propriétaire, les Occidentaux y appliquant désormais leur mainmise. Vous oubliez donc de communiquer une information capitale : pour administrer leurs nouveaux territoires, les Occidentaux (surtout Français et Britanniques) vont diviser pour régner, ils vont redistribuer le pouvoir et découper le territoire en fonction de leurs intérêts et non en fonction de celui des populations ou des «entités nationales » (ce terme n’existait pas dans le monde arabe, mais je n’en ai pas de meilleur) plus naturelles qui précédaient leur arrivée. Les Occidentaux sont ici directement responsables d’avoir créer des déséquilibres; c’est à travers ces derniers qu’ils dirigeaient.

    Troisièmement, si vous avez raison de vous référer à la Première Guerre mondiale pour certains cas vous ne pouvez généraliser pour tous les cas. Or, la structure de votre argumentation repose sur la prémisse selon laquelle le morcellement du territoire aurait été accompli pour enlever de la puissance à «l’adversaire» (l’Empire Ottoman) et non dans une optique coloniale. Il faudrait, pour que cette réplique soit crédible, que les pays arabes aient été conquis uniquement à la suite de la défaite de la Première Guerre mondiale, pourtant de nombreux territoires arabes ont été assujettis bien avant :

    -L’Algérie, dès 1830 par la France

    -Le Maroc, officiellement en 1912, par la France et l’Espagne

    -L’Égypte, presque indépendante au XIX, Pasha égyptien reconnu en 1805 par le le sultan ottoman, l’Égypte passa sous contrôle français et britannique entre 1876-1882, puis sous occupation britannique de 1882 à 1936

    -L’Iran (plus perse qu’arabe, mais c’est un détail) est constamment soumis aux conflits entre la Russie et les Britanniques, et c’est la révolution de 1917 en Russie qui permet véritablement aux Britanniques d’assoir leur influence. Dès le XIXe la présence militaire britannique oblige l’Iran à faire des concessions, lesquelles permettent dès 1908 à des entreprises britanniques d’obtenir pour des territoires riches en pétrole en échange de broutilles…

    -L’Irak, «Guidée par les intérêts de la Compagnie des Indes, la Grande-Bretagne, qui avait installé dès 1764 un consul à Basrah, avait fait accréditer en 1798 son premier résident permanent à Bagdad. Coïncidence notable, à Paris, la même année, le Directoire organisait l’expédition d’Égypte. Avant même que ne s’ouvrît la Première Guerre mondiale, la diplomatie britannique avait pratiquement acquis le golfe Persique, établi son influence sur l’ensemble de l’Irak, de Mossoul à Basrah, délimité les gisements pétroliers de la Mésopotamie septentrionale dès l’année 1913.» (excusé, j’ai cité un extrait de l’Encyclopaedia Universalis).

    On ne peut dont résumer cette occupation du territoire arabe à la simple nécessité de contenir un adversaire; au contraire, le monde arabe a été partagé par les puissances occidentales et c’est justement leur appétit qui les a poussées à se frotter à l’Empire ottoman.

    Votre commentaire me permet de répliquer en montrant dans le détail que trop de pays échappent à votre interprétation, d’ailleurs il est pernicieux d’exclure la question coloniale des causes de la Première Guerre mondiale, les alliées de la Triple Entente n’ont pas «libéré» les territoires du joug ottoman, ils ont plutôt combattu les Ottomans, POUR, garantir leur contrôle sur ces territoires.

    Quatrièmement, la mainmise de l’Occident sur le Moyen Orient l’empêche de se moderniser plus qu’il n’y contribue, puisque ce qui importe, c’est l’accès aux ressources ou au territoire. Il faut donc un pouvoir fort pour contraindre les populations locales à accepter les injustices que génèrent les occupants. Les populations se voient donc spolié pendant que la collaboration entre les élites et l’Occident entraine du népotisme et de la corruption. Les peuples musulmans n’ont pas, au contraire des peuples chrétiens, une longue tradition d’un pouvoir temporel séparé du pouvoir spirituel. Le chef politique était pour eux également le chef spirituel.

    En empêchant les pays du Moyen Orient de se moderniser, on a donc également empêcher ces pays de consolider l’idée d’une séparation entre l’espace civique et l’espace religieux, le sacré et le profane. Pire, en occupant ces pays, nous avons montré que cette idée était mauvaise, puisque les peuples identifient nos croyances à nos actions et que ces dernières témoignent de notre hypocrisie (ex. la démocratie ou la souveraineté est bonne pour nous, mais pas pour eux), le coup d’État en Iran est l’exemple le plus notable. Puisque ces peuples identifient le seul moment où ils étaient souverains à la période où un califat pouvait donner des leçons aux étrangers et ou l’islam était fort, il est naturel qu’ils regardent avec nostalgie cette période. Par ailleurs, les atteintes à l’islam que provoquent la confrontation des croyances et des cultures entre Occident et Orient se font dans un contexte ou c’est le modèle économique occidental qui l’emporte, sur fond d’ailleurs de présence militaire sur le territoire. On peut facilement comprendre qu’une atteinte à l’islam est finalement une atteinte à la souveraineté, et comme ce sont les groupes islamistes qui réclament la souveraineté, l’adéquation entre islam et souveraineté est facile à comprendre.

    Nous ne sommes donc pas en face « d’une guerre de religion illogique », mais en face d’une réaction religieuse contre l’étranger «qui [oppupe] pour le territoire, la ressource et la richesse». L’islam radical se combattrait aisément s’il existait dans les pays arabes une société civile forte, laïque, moderne, malheureusement, cette dernière aurait également mis dehors les étrangers qui voulaient subordonner les pays arabes, nous avons donc travaillé très fort pour que cette société civile et cette modernisation ne survienne pas. D’ailleurs, quand certains sociétés se sont tournées vers le socialisme et le communisme, et nous avons alors armé les éléments islamistes radicaux pour les combattre.

    En conclusion, tout ce que je viens d’expliquer serait facile à comprendre si on prenait la peine de l’expliquer, votre dernière phrase montre d’ailleurs que vous ne voyez pas que notre société n’est pas si laïque que ça : les chrétiens évangélistes sont très près du pouvoir et encouragent les parlementaires et les politiciens dans cette construction très manichéenne.

  30. @L’engagé
    Je crois que vous vous enfargez dans les fleurs du tapis.

    J’ai toujours considéré la culture arabe comme très avancée, et ce bien avant L’Europe. Par contre j’en ai contre l’Islam qui est une interprétation à la fois très stricte et biaisée du Q’ran.

    Et je suis inquiet de voir certain pays occidentaux, comme la France et les Etats-Unis montrer un intérêt de s’impliquer dans le conflit Lybien, qui est en fait une guerre civile. Si un pays étranger s’implique dans cette guerre, ça ne fera que donner des munitions aux extrémistes comme quoi les mécréants et les infidèles viennent les attaquer et tuer des musulmans, et justifier une guerre « sainte »

  31. L'engagé dit :

    Votre réponse nuancée me plait.

    Nous allons en rester là et je propose à vos de lecteurs remplacer  »dans leur tête », le paragraphe 6 et 7 du billet original par les deux derniers commentaires de notre échange.

    Je vous remercie pour votre tribune et pour votre patience. Si je m’enfarge comme vous dites, c’est que je pense que beaucoup de problèmes surviennent parce que les gens votent (ou ne votent pas) et soutiennent certaines politiques en ayant des opinions fondées sur des visions tronquées.

    C’est pourquoi je  »m’engage » sur le net pour rétablir les faits ou apporter des précisions quand je les trouve nécessaires.

    Même si je suis presque toujours en désaccord, j’admire vos convictions et votre participation à la vie politique.

    J’apprécie particulièrement quand vous parlez de la Gaspésie et quand vous mettez des photos. C’est plus difficile d’être  »contre » lorsque vous parlez d’une réalité locale que vous connaissez très bien.

  32. Simon C.C. dit :

    « D’ailleurs, quand certains sociétés se sont tournées vers le socialisme et le communisme, et nous avons alors armé les éléments islamistes radicaux pour les combattre. »

    Vous vous tirez dans le pied avec cette phrase, car le communiste ou le socialisme est une idéologie totalitaire et liberticide du même ordre que l’Islamisme. Les pays qui en ont fait l’expérience ont bien souvent régressé sur bien des plans au lieu de progresser. Aussi, quand vous parlez de colonialisme occidental, vous oubliez de mentionner le rôle joué par les pays du Bloc de l’Est ou l’URSS qui essayait d’étendre son influence dans ces pays: (Afghanistan, Syrie, Algérie, Lybie, Yémen).

  33. En complément:
    En Egypte, les frères musulmans, un des groupes les plus probable à prendre le pouvoir, indique que les chrétiens coptes (Dhimmis) et les femmes n’ont pas droit à la présidence. Ces derniers ont aussi déjà mentionné qu’ils sont pour la destruction d’Israël.

    http://www.republiquedebananes.com/2011/03/16/egypte-les-coptes-et-les-femmes-inaptes-a-la-presidence-freres-musulmans/

  34. l'engagé dit :

    @ Simon C.C.

    Je n’ai pas cautionné de régime, j’ai indiqué par contre que l’Occident avait armé des opposants en se moquant des dangers que représentait leur intégrisme. Quand la menace communiste a enfin été écarté, que restait-il? Des islamistes, armés et dangereux.

    Que l’on nous fasse donc pas avaler de force un conflit de civilisation : c’est notre désir de sécuriser nos approvisionnement qui nous a conduit à ces ingérences dont nous payons aujourd’hui le prix; nous faisons porter l’odieux à islam radical, mais nous sommes les architectes du ressentiment qui l’alimente.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :