L’arnaque du réchauffement climatique

Quelque soit votre « croyance », je vous invite fortement a écouter les vidéos suivants. Notamment le premier qui est une émission qui a été diffusée en Europe. Le second est une entrevue avec Vincent Courtillot.

En résumé, L’arnaque écologiste peut se résumer comme suit:
Au début des années 70, ça faisait plusieurs années (depuis les années 40) que le climat se refroidissait. Les alarmistes de l’époque craignaient une ère glaciaire et cherchaient des moyens de réchauffer la planète. Puis vers la fin des années 70, on a commencé à constater un réchauffement. Certains ont attribué ce changement au CO2.

A cette époque, le nucléaire était à la mode, et certains dirigeants voulaient pousser cette forme d’énergie, alors ils ont financé des recherches qui disaient que la production de CO2 (donc utilisation de charbon et pétrole) allait réchauffer la planète, et donc causer des catastrophes. Tandis que le nucléaire, lui, ne produisait pas de CO2.

Ensuite il y a eu l’effondrement du bloc communiste. Ces gauchistes sont toujours autant anti-capitalistes, et ils se sont trouvé une nouvelle cause dans le mouvement écolo. De l’aveu même de Patrick Moore (fondateur de Greenpeace) son mouvement a été infiltré par des extrémistes socialistes qui se servent du mouvement pour combattre le capitalisme.

Pendant quelques décennies cette idée de réchauffement climatique causé par le CO2 à fait son chemin, et a été enseigné dans les écoles. Mais de plus en plus de scientifiques, ont commencé a douter, parce qu’il y avait des incohérences dans la théorie. Par exemple, les carottes de glace de Vostok montraient que lors de changement climatiques précédents le taux de CO2 augmentait quelques centaines APRÈS l’augmentation de la température, le premier ne pouvait donc pas être la cause du deuxième.

Les doutes ont commencé parmi les scientifiques, plusieurs hypothèses plus réalistes et qui correspondent aux observations voient le jour. Notamment une hypothèse qui lie les changements climatiques actuels et anciens aux cycles du soleil. Le soleil passe à travers plusieurs cycles d’activité. Le plus court est un cycle de 11 ans, et il y a aussi de plus grands cycles
voir billet sur le sujet
) qui ont une influence sur le climat. Et les scientifiques on montré une corrélation presque parfaite entre les cycles d’activité solaire et les changements de température. Le petit ère glaciaire, aussi appelé minimum de Münder, correspond à une période calme du soleil qui s’est échelonné sur 400 ans (du 15e siècle jusqu’au milieu du 19e siècle).

En gros, durant le dernier siècle, suivant la petite ère glaciaire, il y a eu une période chaude jusqu’en 1940, suivi d’une période froide jusqu’en 1970, puis une période chaude jusqu’en 1998, et maintenant nous entrons dans une période froide. Donc le principal responsable des changements climatiques n’est pas le CO2, mais bien le soleil.

Ensuite le Climategate est venu montrer que certains scientifiques manipulaient les données pour en arriver à appuyer la théorie réchauffiste.

Mais le public avait déjà été conquis (ou apeuré) par l’idée. Les politiciens s’en sont servi pour s’attirer des votes des électeurs verts. Des scientifiques sans scrupules s’en sont servi pour obtenir des fonds de recherche, dire le contraire maintenant ruinerait leur crédibilité. Des compagnies ont flairé la bonne affaire et vendent des produits « eco-friendly ». Des journalistes sont devenus reporter environnementalistes, et ne peuvent donc plus dire le contraire sans perdre leur travail. Les anti-capitalisme en profitent pour démoniser les grandes corporations, symbole du capitalisme. Et les groupe écologistes font plein d’argent avec les contributions gouvernementales, se font payer des voyages partout, et passent à la télé pour marteler leur messages. Ont-il avantage à dire que le CO2 n’est pas responsable?

Les gens sont tellement devenus convaincus, que s’en est devenu une religion. On ne peut donc plus contester le dogme écolo, même en se basant sur des faits scientifiques, sans se faire traiter
de vendu, de négationniste, ou d’hérétique.

Ces sont des faits scientifiques vérifiables, et non pas des approximations informatiques douteuses sur ce que sera le climat dans 100 ans. Les groupes écolos prédisent une hausse de 6 degrés d’ici la fin du siècle. Pourtant, l’étude de la Nasa dont le résumé se trouve ici, dit que si jamais on en venait à doubler le CO2 (ce qui prendrait des centaines d’années au rythme actuel), le changement serait de 1,64 degré.

Comme toute bonne religion, la religion écolo a ses prophètes. Au U.S. ils ont Al Gore, au Québec, nous avons Steven Guilbeault (qui n’a pour formation qu’un bac en religion, non-complété). Ces prophètes de malheurs savent bien qu’en prédisant le malheur plutôt que le bonheur, dans le cas ou ça n’arrive pas, ou si la température diminue (comme c’est commencé avec le cycle solaire actuel), ils pourront toujours dire que c’est grâce à eux!

Bon visionnement!


Réchauffement planétaire causé par les cycles solaires, et non pas le CO2.

Entretien avec Vincent Courtillot:

Arnaque

Un commentaire pour L’arnaque du réchauffement climatique

  1. zarmagh dit :

    Cela me donne froid dans le dos ! Brrrr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :