Le pouvoir des médias

La liberté de presse est importante pour la démocratie, les journalistes se targuent d’en être les « gardiens », ça permet que le peuple sache ce qui se passe sans que ça soit filtré par le gouvernement comme dans les dictatures et pays socialistes ou communistes.

Sauf que certains journalistes ont compris le pouvoir qu’ils ont entre les mains et certains commencent à en abuser.

Un journaliste a droit de vie ou de mort sur la carrière d’un personnage public, en choisissant le moment pour couler une information. Il choisit quel sujet il va couvrir et de quelle façon dépendant de son idéologie ou affinités politique. L’objectivité journalistique est de moins en moins présente et est la plupart du temps remplacée par de l’éditorial, donc de l’opinion.

Les journalistes ne sont pas à l’abri de la corruption, de l’intimidation, ou même de la manipulation. On peut facilement imaginer un journaliste recevant un appel du même genre que les travailleurs ont reçu de la mafia, pour leur dire de ne pas parler d’un tel sujet, ou alors leur demandant de sortir une histoire sur une personnalité publique pour la discréditer. Pourquoi pas une fausse information coulée à un journaliste qui procédera sans trop de vérifications. Ça se voit fréquemment.

Si on regarde une émission comme Enquête, comment quelques journalistes peuvent arriver à avoir autant d’information sur la collusion entre syndicats et mafia, alors que ça fait des années que les policiers y travaillent? Est-ce qu’ils auraient eu des « tips »?
Est-ce que le fait de sortir ces informations en public nuit aux enquêtes policières? La mafia, ce sont des gens qui sont dans l’ombre, ils n’aiment pas ça que l’on mette le « spotlight » sur eux, alors ils vont se retirer et être plus méfiants, rendant plus difficile le travail des policiers.

Qui surveille ce que les journalistes font?

Et c’est sans compter que le travail des journalistes est de plus en plus remplacé par l’opinion des auditeurs/lecteurs. Presque toutes les émissions de télé sont des « lignes ouvertes » et les journaux ont leur opinion du lecteur. Les grand médias s’emparent des médias sociaux/blogs où n’importe qui vient écrire n’importe quoi. Certains médias n’informent plus les gens, ils ne font que rapporter leur ignorance.

public_opinion

Un commentaire pour Le pouvoir des médias

  1. zarmagh dit :

    La nouvelle censure
    Le principe de base de la censure moderne consiste à noyer les informations essentielles dans un déluge d’informations insignifiantes diffusées par une multitude de médias au contenu semblable. Cela permet à la nouvelle censure d’avoir toutes les apparences de la pluralité et de la démocratie. Cette stratégie de la diversion s’applique en premier lieu au journal télévisé, principale source d’information du public. De l’info sans infos…Depuis le début des années 90, les journaux télévisés ne contiennent quasiment plus d’information. On continue d’appeler « journal télévisé » ce qui devrait en réalité être appelé un « magazine ». Un J.T. moyen contient au maximum 2 à 3 minutes d’information. Le reste est constitué de reportages anecdotiques, de faits divers, de micros-trottoirs et de reality-shows sur la vie quotidienne. (X)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :