Précipitation de l'adoption du projet de loi 103, par le baillon s'il le faut!


Le projet de loi 103 est une loi qui rendra plus difficile l’accès aux écoles passerelles, puisque la loi 104 qui rendait impossible cette méthode a été rendue illégale par la cour. Cette loi doit être adoptée avant le 22 octobre, sinon il y aurait vide juridique.

Sauf que l’opposition profite de l’impopularité du gouvernement pour lui taper dessus et se faire du capital politique, alors ils menacent de bloquer l’adoption du projet, ce qui obligerait le gouvernement à utiliser le bâillon. Cette méthode pour forcer l’adoption D’une loi a été utilisée à maintes reprise dans le passé, autant par le PQ que par le PLQ. Ce n’est jamais souhaitable, mais dans ce cas-ci c’est l’opposition qui est de mauvaise foi. Le gouvernement se plie au jugement rendu par la cour et propose une loi qui requiers 3 ans d’études dans une école privée non-subventionnée avant de pouvoir aller au secteur public anglophone.

Ce ne sont pas les « méchants anglais », ce sont des parents FRANCOPHONES qui veulent simplement pouvoir avoir le CHOIX d’envoyer leurs enfants dans une école anglophone pour qu’ils apprennent cette langue, qui est nécessaire pour être mieux outillé dans la vie. Pour Citer Parizeau « Une personne aujourd’hui qui ne parle pas bien français au Québec est infirme« .

C’est pas parce qu’on apprend une autre langue qu’on perd la première. Pourquoi vouloir empêcher des francophones de vouloir mieux pour leur enfants? C’est quoi cette dictature de la peur? Il y en a qui voient des méchants anglais partout. J’ai des petites nouvelles, la guerre est finie depuis longtemps.

Article de Radio-Canada sur le sujet:
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2010/10/14/001-loi-103-adoption.shtml

Mise-à-jour:
En complément, voici une vidéo du brillant Pierre Curzi qui essayait de pourfendre les écoles passerelles….

Publicités

29 Responses to Précipitation de l'adoption du projet de loi 103, par le baillon s'il le faut!

  1. l'engagé dit :

    J’ai promis de ne pas faire de commentaire, je ne vais donc que présenter cette femme qui a assez de crédibilité pour être chroniqueuse à la Gazette, d’autant plus qu’elle connait donc très bien les anglos, la linguistique et la question de la langue au Québec, elle écrit dans les deux langues officielles et est publiée dans ces dernières, ce qui n’est pas rien. Politicoloque, elle est diplômée en science politique et en histoire :
    http://www.montrealgazette.com/columnists/Josee_Legault.html

    Voici ce qu’elle a à dire :

    http://www.voir.ca/blogs/jose_legault/default.aspx

  2. antitribu dit :

    Étant donné que les Québécois francophones sont prêts à payer le gros prix pour s’assimiler il faut absolument les en empêcher par la loi.
    Cette attitude liberticide n’est que temporaire car le lendemain du grand soir on vivra tous dans un Québec libre, n’est-ce pas ? Oh yeah!

  3. C’est ce qui est ridicule dans le mouvement séparatiste, ils parlent de liberté, mais dans le fond il veulent nous enfermer dans une dictature anglophobe.

    Sur Radio-Canada, il m’ont censuré. J’avais publié le texte suivant:

    Un personnage célèbre à déjà dit:

    « Il est nécessaire que l’individu réalise que son propre égo n’a pas d’importance par rapport à l’existence de sa Nation; que son ego doit être encadré par les besoins de sa Nation dans son ensemble. D’autant plus que l’esprit de la Nation vaut beaucoup plus que les simples libertés et volontés d’un seul individu. Cet esprit national, qui subordonne les intérêts de l’ego individuel aux besoins de la communauté, est le premier principe de toute culture humaine. Nous devons accepter que l’individu doive faire des sacrifices pour sa communauté et pour son prochain. »

    Donc il faut limiter les libertés individuelles pour le bien de la nation.

    Plusieurs ont cliqué « d’accord » parce qu’il approuvent la limitation des libertés individuelles (envoyer ses enfants à l’école anglaise) pour le bien de la nation!

    Sauf que quand j’ai voulu identifier l’auteur: Adolf Hitler, j’ai été censuré.

  4. antitribu dit :

    Les gens qui approuvent la restriction des libertés individuelles pour le bien de la nation n’ont aucun sens aigu de la liberté.
    Ils ont absolument besoin du gouvernemaman pour se sentir en sécurité. Tout projet de modification aux lois restrictives les fait monter aux barricades. C’est vrai que la liberté c’est pas sécurisant, ça peut donner le vertige.
    Ce sont les mêmes que l’on retrouve avec des pancartes disant « Vive le Québec libre ».
    Je ne trouve pas ça très conséquent.

  5. zarmagh dit :

    Transformer un peuple en nation présuppose la création d’un milieu social sain, plateforme nécessaire pour l’éducation de l’individu. Seul, celui qui aura appris, dans sa famille et à l’école, à apprécier la grandeur intellectuelle, économique et surtout politique de son pays, pourra ressentir – et ressentira – l’orgueil de lui appartenir. On ne combat que pour ce que l’on aime; on n’aime que ce qu’on estime; et pour estimer, il faut au moins connaître. (Adolf Hitler) Mein Kampf

  6. Caligula dit :

    Ta citation d’Hitler aurait pu être prononcée par n’importe quel étatiste de gauche ou de droite. Par exemple elle aurait pu venir de Bush lorsqu’il tentait de convaincre son peuple de la nécessité de la guerre en Irak.

  7. @Caligula
    Tu ne comprends pas la droite et la gauche.
    La droite est pour un état décentralisé et les libertés individuelles.

    La gauche est pour un état centralisé qui materne les gens et limite les libertés individuelles pour le « bien » de l’ensemble de la communauté.

    Le texte de Hitler que j’ai cité ne peux pas d’appliquer à la droite.

    Ensuite, pour ceux qui s’imaginent encore que Hitler était à droite:

    Quelques mois avant le changement de nom du Parti des Travailleurs Allemands (DAP), Adolf Hitler présente lui-même un programme en 25 points, votés et approuvés devant une assemblée de 2,000 membres, le 24 février 1920 à Munich, dans la brasserie Hofbruhaus.

    Parmi ces 25 points, quelques intitulés que ne renieraient certainement pas, bien des partis de gauche, encore aujourd’hui :

    7. Nous exigeons que l’État s’engage à procurer tous les citoyens des moyens d’existence.

    11. La suppression du revenu des oisifs et de ceux qui ont la vie facile, la suppression de l’esclavage de l’intérêt.

    13. Nous exigeons la nationalisation de toutes les entreprises appartenant aujourd’hui à des trusts.

    14. Nous exigeons une participation aux bénéfices des grandes entreprises.

    15. Nous exigeons une augmentation substantielle des pensions des retraités.

    16. Nous exigeons la création et la protection d’une classe moyenne saine, la remise immédiate des grands magasins à l’administration communale et leur location, à bas prix, aux petits commerçants. La priorité doit être accordée aux petits commerçants et industriels pour toutes les livraisons à l’état, aux Länder ou aux communes.

    17. Nous exigeons une réforme agraire adaptée à nos besoins nationaux, la promulgation d’une loi permettant l’expropriation, sans indemnité, de terrains à des fins d’utilité publique à la suppression de l’imposition sur les terrains et l’arrêt de toute spéculation foncière.

    20. L’extension de notre infrastructure scolaire doit permettre tous les Allemands bien doués et travailleurs l’accès à une éducation supérieure, et par là des postes de direction. Les programmes de tous les établissements d’enseignement doivent être adaptés aux exigences de la vie pratique. L’esprit national doit être inculqué à l’école dès l’âge de raison (cours d’instruction civique). Nous demandons que l’Etat couvre les frais de l’instruction supérieure des enfants particulièrement doués de parents pauvres, quelle que soit la classe sociale ou la profession de ceux-ci.

    21. L’État doit se préoccuper d’améliorer la santé publique par la protection de la mère et de l’enfant, l’interdiction du travail de l’enfant, l’introduction de moyens propres à développer les aptitudes physiques par l’obligation légale de pratiquer le sport et la gymnastique, et par un puissant soutien à toutes les associations s’occupant de l’éducation physique de la jeunesse.

    25. Pour mener tout cela bien, nous demandons la création d’un pouvoir central puissant, l’autorité absolue du parlement politique central sur l’ensemble du Reich et de ses organisations, ainsi que la création de Chambres professionnelles et de bureaux municipaux chargés de la réalisation, dans les différents Länder, des lois-cadre promulguées par le Reich.

    Si vous trouvez encore, là-dedans, des idées de droite, il est urgent pour vous de consulter!

    (Source: http://www.ledissident.com/2010/06/hitler-ce-socialiste/ )

  8. Caligula dit :

    Hahahaha, la droite est pour un état décentralisé et les libertés individuelles… ce qu’il faut pas lire! Et tu m’accuses de ne pas connaître la gauche et la droite? Refait tes devoirs mon vieux, autant la gauche que la droite sont capable de défendre ou de mépriser les libertés individuelles. Tout dépend de l’enjeu.

  9. Caligula dit :

    Extrême droite: appellation donnée aux mouvements ou aux partis politiques qui prônent l’instauration d’un régime de type fasciste capable de faire échec au socialisme ou au communisme.

    Rien à voir avec les politiques économiques, mais avec les politiques des régimes fascistes.

    Suite à la définition : Considérant comme légitime l’emploi de la violence, ces mouvements refusent le plus souvent de s’intégrer dans le jeu démocratique normal. Par extension, les groupes qui proposent des programmes ayant un caractère raciste, autoritaire ou fortement élitiste. De nos jours, les formations d’extrême droite sont marginales, bien que dans certains pays elles aient pu obtenir des soutiens non-négligeables d’une portion de l’électorat.

    http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMDictionnaire?iddictionnaire=1497

  10. @Caligula
    Hahaha! Un texte non signé qui dit que l’extrême droite recours à la violence? La gauche elle ne fait jamais appel à la violence?!? Manifestations au G20. Manifestations « contre » la violence policière, armés de bâtions et de briques. Manifestations anti-mondialisation? Manifestations anti-capitalisme? Manifestation syndicalistes?

    Lors de la manifestation des cols-rouges (droite) y a -t-il eu de la violence? NON!

    Et tu sais pas la différence entre extrême-droite et droite. C’est comme si tout ce qui est de gauche était comme la Russie ou la Chine communiste (extrême-gauche). L’extrême gauche à causé plus de morts que toutes les guerres mises ensembles.

    C’est typique de la gauche ce que tu fais. Ça vous fait tellement freaker que quelqu’un puisse avoir une opinion autre que la « pensée unique » gauchiste, que vous attaquez tout ce qui bouge, vous essayez de nous d’associer à n’importe quoi pour faire peur, ça va de l’extrême droite, la droite religieuse américaine, et même au créationisme et au négationisme tant qu’à y être. On accuse même la droite d’être responsable du trou économique dans lequel nous sommes, alors que la droite n’existe pas au Québec depuis plus de 40 ans. Ce sont les politique de gauche qui nous ont mis dedans.

    Ça en dit beaucoup sur l’était de panique de la gauche et des syndicats québécois, qui vont perdre leur monopole dans les médias.

  11. Caligula dit :

    J’ai jamais dit que la gauche n’avait pas eu recous à la violence. J’ai juste mis les pendules à l’heure pour te sortir de l’ignorance :

    Le fascisme est un mouvement politique (heureusement mort et enterré) qui était associé à l’extrème droite. C’est historique le grand. Et enseigné dans toutes les universités de la planète. Alors cesse de nier l’évidence et de vouloir faire croire que l’extrême droite n’a jamais existée. Elle a connue ses heures de gloire en Allemagne, en Italie, en Espagne et au Japon de la fin des années 30 au milieu des années 40.

    Le fascisme est d’extrême-droite, c’est connu, documenté, archivé et enseigné. Désolé de te décevoir mais c’est ça.

  12. Caligula dit :

    En passant je ne suis pas de gauche, je suis pour une économie libérale.

  13. Christian Rioux dit :

    @Caligula

    Et bien sûr, en tant qu’unique détenteur de la vérité universelle, tu viens nous dire que le RLQ est d’extrême-droite et fasciste?

    Et que les Nazis étaient d’extrême droite (alors que c’est documenté que même si c’était un régime autoritaire (fasciste?), ils étaient de centre-gauche)?

    Si tu as la science infuse, tu pourrais partir une religion. Oups! Un moment c’est pas déjà ça la gauche?

  14. Caligula dit :

    *** Lors de la manifestation des cols-rouges (droite) y a -t-il eu de la violence? ***

    Non et j’ai jamais dit le contraire. Les cols-rouges ne sont pas un mouvement d’extrême-droite.

    J’ai l’impression que tu ne sais pas faire la différence entre droite et extrême-droite.

    Et je te soupçonne en plus de ne pas savoir la différence entre communisme, socialisme et marxisme. Sans compter ton abyssale ignorance du fascisme, un mouvement politique qui a séduit bien des masses à une certaine époque, jusqu’à ce qu’il soit vaincu militairement.

    Beaucoup ont cru que le fascisme serait LE système qui supplanterait et le communisme et le capitalisme.

  15. Caligula dit :

    Christian, le fascisme était un système qui voulait supplanter le communisme pour pouvoir être le seul à concurrencer le capitalisme.

    Montre moi où j’ai dit que le RLQ est d’extrême-droite et fasciste… Tu dis n’importe quoi pour me discréditer. T’es perdu.

  16. @Caligula

    C’est toi qui a commencé a parer d’extrême-droite et de facisme, dans une discussion où on parle de l’arrivée de la droite au Québec…

  17. Caligula dit :

    J’ai parl d’extrême-droite en référence à ton commentaire sur Hitler. SVP, essaie de suivre la conversation, sinon c’est n’importe quoi.

    Hitler n’était ni à gauche ni à droite selon l’échelle gauche-droite d’aujourd’hui, il était fasciste, un mouvement d’extrême-droite très populaire à l’époque. Pour comprendre il faut se mettre dans le contexte idéologique de ces années : une lutte entre le libéralisme, le communisme, le marxisme, le socialisme et le fascisme. Trois systèmes différents.

    À l’extrême-gauche: le communisme, à l’extrême-droite: le fascisme, et entre les deux: le marxisme, le socialisme et le capitalisme. Ça semble confus pour toi.

  18. Caligula dit :

    Je répondais à ton commentaire sur Hitler. Quand on parle d’Hitler, on parle de fascisme, donc d’extrême-droite. C’est donc toi qui a commencé mon ami.

  19. @Caligula

    Les nazis n’étaient pas d’extrême droite mais de gauche, et le texte de Hitler, si tu l’avais lu, était sur la limitation des libertés individuelles, donc anti-droite et gauchiste.

  20. Caligula dit :

    Je te signale que la droite aussi s’attaque aux libertés individuelles. Seulement elle le fait dans d’autres domaines que la gauche.

  21. Caligula dit :

    Quand on parle de Nazis, on parle de fascisme, et quand on parle de fascisme, on parle d’extrême-droite.

  22. Martin dit :

    Caligula est pas capable de faire la différence entre droite économique et droite sociale.

    Fascisme= extrême-droite au niveau des libertés civiles (autoritarisme) et socialiste au niveau des libertés économiques (gauche)

    Communisme: extrême-droite au niveau des libertés civiles (autoritarisme) et extrême-gauche au niveau des libertés économiques.

    Un Québec séparé serait fasciste donc 😛

  23. Caligula dit :

    Tu ignores ce qu’est le fascisme. Tu ignores le contexte de l’époque : une lutte idéologique entre plusieurs systèmes en vue de remplacer le capitalisme.

    À l’extrême-gauche : le communisme, à l’extrême-droite : le fascisme, et au centre : le marxisme, le socialisme, le libéralisme…

    Fin des années 30 il y avait principalement 4 régimes qui embrassaient ouvertement l’idéologie fasciste : l’Allemagne d’Hitler, l’Espagne de Franco, l’Italie de Mussolini et le Japon impérial.

    Es-tu en train de renier que le fascisme ait existé? Tu fais l’erreur d’analyser l’époque avec l’échelle gauche-droite de notre époque. Malheureusement, c’est chose courante de nos jours. Les gens sont confus, ils ne connaissent pas leur histoire. Dommage, c’est important de se souvenir du passé.

  24. Christian Rioux dit :

    @Caligula
    Tu es une cause perdue… Tu n’as même pas lu ce que j’ai écrit.

  25. Caligula dit :

    Bien sûr que j’ai lu. C’est toi qui ne lit pas. En plus j’ai des messages qui n’apparaissent pas.

  26. Caligula dit :

    Es-tu un partsan de la démocratie? Si oui toi aussi tu es contre certaines libertés individuelles. L’exercice de la démocratie doit restreindre les libertés individuelles.

    – Schumpeter, Capitalisme, socialisme, démocratie, Paris, Payot, 1974

  27. @Caligula
    La démocratie est un système politique électoral, pas une idéologie économique ou sociale.

    Une système peut-être de droite ou de gauche à l’intérieur ou à l’extérieur d’une démocratie. La droite étant un état plus petit et décentralisé, qui prône les libertés individuelles, alors que la gauche est un état providence centralisé, souvent très gros et qui prône la limitation des libertés individuelles au nom du bien « commun ». L’un et l’autre peuvent donc exister indépendamment de la démocratie. Il y a des monarchies de droite et d’autres de gauche.

    Le nationalisme sera plus souvent à gauche puisque le bien de la nation est plus important que l’individu, comme dans le texte de Hitler.

    Et encore une fois, on dérive un peu hors-sujet, ici ça parle de l’imposition d’une loi qui limite partiellement les libertés individuelles, mais selon ses opposants, ce n’était pas encore assez! Il fallait enlever complètement la liberté de choix, au nom de la nation, tout comme le texte de Hitler.

    —–
    Note: Quand des messages tombent dans les SPAM, il faut que j’aille manuellement les libérer, il y a des centaines de SPAM par jour à examiner pour voir si un « false positive » y serait. Je ne fait pas ça tout le temps, une fois par 48 heures en moyenne. Si tu veux éviter ça, enregistre-toi comme usager sur le blog et évite d’avoir 2 liens internet et plus dans le même message.

  28. Caligula dit :

    *** Le nationalisme sera plus souvent à gauche puisque le bien de la nation est plus important que l’individu ***

    Désolé mais le nationalisme a toujours été considéré comme une valeur de la droite, sauf exceptions. Tous les grands penseurs des sciences sociales, libéraux ou marxistes l’admettent.

    Le Québec est une exception depuis la révolution tranquille. Avant ça le nationalisme québécois était défendu par la droite – Maurice Duplessis en tête.

  29. Caligula dit :

    Aux USA, les intérêts de la nation passe avant ceux des individus. Et c’est le GOP qui en fait la promotion. Il ne défend les libertés individuelles seulement s’ils ne contreviennent pas aux intérêts supérieurs de la nation. As-tu déjà écouté la radio dans le sud-ouest (Oklahoma, Texas, Nouveau-Mexique, Arizona…)? Moi oui.

    Le nationalisme y est exacerbé et promu au possible. Le mot « nation » y est prononcé à chaque phrase par des animateurs conservateurs, avec musique militaire en background (quand ce n’est pas des cantiques religieuses – Glory, glory, alleluia qui joue en plein mois de juillet alors que chez nous c’est juste dans le temps de noël qu’on entend ça).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :