Évènements d'octobre 70

Il y a 40 ans, la crise d’octobre à débuté avec l’enlèvement de James Richard Cross par les terroristes du FLQ, et suivi le 10 octobre par l’enlèvement du Pierre Laporte, qui sera ensuite assassiné le 17 octobre.

Les évènements ont ensuite été déformés et modifiés par les indépendantistes. Les assassins sont devenus les victimes et le gouvernement de l’époque, qui a pourtant fait ce qu’il pouvait pour protéger la population contre les attentats à la bombe, est devenu le méchant oppresseur.

Pourtant, les terroristes du FLQ ont tué 6 personnes innocentes et blessées des dizaines d’autres dans des attentats à la bombe, entre 1963 et 1970 (plus de 200 attentats).

Trudeau and Bourassa ont fait leur devoir en protégeant la population contre des terroristes qui voulaient renverser le gouvernement.

C’est le gouvernement du Québec, incluant les partis d’opposition comme le PQ (pas le méchant Canada anglais) qui ont demandé le support de l’armée pour aider la police et protéger la population. L’armée répondait au chef de la Sureté du Québec.

Même René Levesque dira son éditorial dans le journal de Montréal que demander le support de l’armée était la bonne décision. Mais il changera plus tard d’avis et dira que Trudeau avait exagéré la menace. Tentative de modifier l’histoire pour démoniser de Canada.

Pierre Falardeau aussi a utilisé ses films pour modifier l’histoire à l’avantage des séparatistes.

Selon les séparatistes, la loi des mesures de guerre à limité les droits civiques des citoyens. Pourtant les libertés de presse, d’expression ou de rassemblement n’ont jamais été attaquées. Même quand des rassemblement étudiants applaudissaient l’annonce de l’assassinat de Pierre Laporte. L’utilisation de l’armée a servi à limiter les attentats, et finalement mâter le mouvement terroriste et restaurer la démocratie, pour le plus grand bien des citoyens.

Dès mars 1971, tous les gens qui avaient été incarcéréS injustement (103 sur 497) ont été indemnisés jusqu’à 30000$ (dollars de l’époque)

A cette époque les gens ont majoritairement approuvé ces actions, sans réserve. Elles étaient jugées nécessaires pour ramener la loi et l’ordre, à un moment où les gens vivaient dans la peur des attentats à la bombe.

Traduction libre inspirée de :
http://www.montrealgazette.com/news/Busting+myths+about+October+Crisis/3623847/story.html

Et voici ensuite un extrait du texte publié par René Levesque au lendemain de l’attentat de Pierre Laporte:

«Ceux qui, froidement et délibérément, ont exécuté M. Laporte, après l’avoir vu vivre et espérer pendant tant de jours, […] ont importé ici, dans une société qui ne le justifie absolument pas, un fanatisme glacial et des méthodes de chantage à l’assassinat qui sont celles d’une jungle sans issue. […] S’ils ont vraiment cru avoir une cause, ils l’ont tuée en même temps que Pierre Laporte.»

On est bien loin de l’histoire de propagande véhiculée par les séparatistes d’aujourd’hui, où on glorifie le FLQ comme si c’était Robin des Bois.

Publicités

8 Responses to Évènements d'octobre 70

  1. Manx dit :

    Quelle démonisation des souverainistes dans ce texte. René Lévesque a regretté l’assassinat de Pierre Laporte; ils ont oeuvré tous deux dans le cabinet Lesage. Ils partageaient beaucoup de choses et ça peut te donner un bon exemple, en même temps, du fait que les souverainistes et les libéraux de l’époque partageaient beaucoup d’opinions et de positions communes.

    Par contre, Lévesque a bien fait de décrier l’intervention de l’armée. Il y a « demander l’intervention de l’armée » et « instaurer la loi sur les mesures de guerre ». Des souverainistes dont on savait qu’ils n’avaient aucun lien avec le FLQ ont été emprisonnés sans mandat ni raison. Tu es dans ton droit de demander l’aide de l’armée pour retrouver des otages (c’est ce qu’ils étaient), mais pas de faire des contrôles sans preuves, sans mandat et avec détentions préventives.

    On a privé les Québécois de droits humains dans cette histoire. Je pense que c’est une bonne référence pour dire quand les choses vont trop loin. Ne modifie pas l’histoire non plus, Christian. C’est pas plus honête.

    http://www.radio-canada.ca/emissions/tout_le_monde_en_parlait/2010/

  2. @Manx
    Il n’y a pas de démonisation, ce sont des faits.

    Quand tu dis « Lévesque a bien fait de décrier l’intervention de l’armée. »
    Pourtant, après la crise, Levesque approuvait l’intervention de l’armée dans son éditorial. Ce n’est que plus tard qu’il a changé d’idée.

    Les droits humains tu dis? Quel droits? Les gens continuaient de se rassembler et dire ce qu’ils voulaient, la presse n’a pas été muselée. La police n’a fait qu’arrêter ceux qui appuyaient les terroristes. Ceux qui avaient été arrêtés sans raison ont été indemnisés.

    On fait la même chose maintenant quand on a assez d’information pour empêcher les attentats terroristes islamistes. Mais parce que c’était des séparatistes qui voulaient implanter un gouvernement socialiste, ça serait différent? Faut pas se leurrer, sous le couvert de la « cause », ils ont commis meurtres, attentats à la bombe, hold-ups de banques, pendants 7 ans, avant que le gouvernement décide d’en arriver à utiliser l’armée.

    C’était des criminels, et ceux qui tentent de les faire passer pour des héros sont déconnectés de la réalité. J’ai vu des gens en admiration devant Paul Rose, qui enseignait dans une université il y a quelques années.

  3. Gilles Laplante dit :

    Je l’ai vécu cette époque. Mes bagages ont même été fouillés à la réception de l’hotel St-Jean à Québec. Ce n’est pas très intéressant, mais quand tu n’es pas stupide, tu comprends la situation. Beaucoup de jeunes aujourd’hui, portent un jugement sur la situation avec pour seul éclairage celui des péquisses purs et durs. Ce sont pour la plupart des naîfs qui aiment bien se faire manipuler quand ça va dans la bonne direction. Lévesque était pour les mesures de guerre. Il a changé pas d’idée mais de discours quand il a réalisé le gain politique que ça pouvait lui apporter.
    Quand on constate la situation et les postes qu’occupent ces criminels aujourd’hui, ont réalise à quel point la vérité à été altérée, et cela pour la Cause.

  4. Manx dit :

    « La police n’a fait qu’arrêter ceux qui appuyaient les terroristes. Ceux qui avaient été arrêtés sans raison ont été indemnisés. »

    Dis-moi, il n’y a pas une contradiction dans ces deux phrases? On n’a arrêté que ceux qui le méritaient, mais on a du indemniser ceux qui ont été arrêtés sans raison?

    « Ceux qui avaient été arrêtés sans raison ont été indemnisés. »

    Parlons un peu de ce point. Pour un séjour de 3 jours en prison, où tu as du annuler tes rendez-vous et perdu ton agenda, on va te dédommager de 1000$. C’est une attitude brillante.

    L’indemnisation, c’est d’ailleurs l’admission que l’armée et la police ont commis des injustices. Ils ont du payer les victimes de leurs actes pour les erreurs qu’ils ont commises.

    « On fait la même chose maintenant quand on a assez d’information pour empêcher les attentats terroristes islamistes. »

    Dans le principe, oui. La détention préventive. Mais en ce moment, on n’abuse pas de cet outil et il sert en dernier recour, une fois que la GRC t’a monté une assez grosse montagne de preuves. Réseau d’espionnage et technologies de l’information obligent, on a les outils pour faire des mesures dans le genre de façon intelligente et de lancer une enquête qui peut s’échelonner sur des mois, voire des années. Octobre 1970 appelait à d’autres mesures.

    « C’était des criminels, et ceux qui tentent de les faire passer pour des héros sont déconnectés de la réalité. J’ai vu des gens en admiration devant Paul Rose, qui enseignait dans une université il y a quelques années. »

    C’est très important, ce que tu dis, parce que j’espère que peu de gens appuient les actes de Paul Rose. Il ne figure pas dans la liste des types que j’inviterais à souper chez moi. C’est malheureux pour lui; j’ai une recette de saucisses marinées que je veux essayer pour le mois d’octobre et je fais d’excellentes entrées.

  5. @Manx
    « Dis-moi, il n’y a pas une contradiction dans ces deux phrases? On n’a arrêté que ceux qui le méritaient, mais on a du indemniser ceux qui ont été arrêtés sans raison? »
    Non il n’y a pas de contradiction, ils ont arrêtés ceux qui appuyaient les terroristes. Une fois prouvé qu’ils ne leur ont pas nécessairement fournis des armes ou du support financer ou technique, ils les ont libérés. (Les policiers ont quand même eu raison d’en arrêter 395 sur 497) Il se produit la même chose aujourd’hui avec des sympatisants d’AL Qaeda. Sauf qu’en 1970 il n’y avait pas les moyens technologiques d’aujourd’hui, et la menace était plus criante et présente (200 actes criminels en 7 ans, comptant plusieurs morts innocents et blessés).

    Il y a déjà eu dans le passé sur ce blog des gens qui considèrent le FLQ comme des héros libérateurs, et propagent que Pierre Laporte s’est suicidé, ou alors que c’est la GRC qui a monté tout ça! La plupart des
    documentaires sur la crise d’octobre 70 minimisent ou tentent de justifier les actes de violence perpétrés par le FLQ. Sans compter les films bouseux de Falardeau qui réinventent l’histoire.

  6. Christian Rioux dit :

    Venant de JLP, on pouvait pas s’attendre à autre chose 🙂

  7. Caligula dit :

    JLP a raison concernant des agents de la GRC qui posaient des bombes en guise de propagande anti-FLQ. Rien de nouveau là.

    Je n’ai pas aimé le reportage de Radio Can qui tentait de disculper les felquistes lors de la mort de Pierre Laporte. Oui c’était un accident, mais les quatre felquistes impliqués ont toujours dit qu’il étaient RESPONSABLES de la mort de Laporte.

    C’est eux qui sont allés le chercher chez lui pour le kidnapper. Sans cet enlèvement, Laporte ne serait pas mort, point. Je trouves odieux qu’on enlève à ces felquistes le seul geste qui les honore dans cette histoire : le fait d’assumer la responsabilité de leur geste.

    Oui la police a attendu très (trop) longtemps avant d’aller le délivrer alors qu’ils savaient qu’il était dans un coffre de voiture et qu’ils savaient où était la voiture, mais ça n’enlève pas la responsabilité des kidnappeurs.

    « La police n’a fait qu’arrêter ceux qui appuyaient les terroristes. Ceux qui avaient été arrêtés sans raison ont été indemnisés. »

    Ça c’est complètement faux et ridicule. Mon père a été arrêté en pleine nuit et détenu plusieurs jours sans accusations. Ma mère a eu des fusils mitrailleurs pointés sur son ventre alors qu’elle était enceinte… Jamais ils n’ont été accusés de rien et encore moins indemnisés.

    En passant, tous les acteurs des événements ont dit du film de Falardeau qu’il reflétait bien les événements. Je crois bien plus des gars qui ont admis leur responsabilité dans la mort de Laporte qu’un obscur blogueur qui ne cesse de cracher sa haine des Québécois indépendantistes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :