Séance d’information sur le gaz de schiste

C’est n’importe quoi ces séances. Ce matin je regardais les infos, et on voyait des « citoyens » crier et menacer les gens qui sont la pour les informer. Par exemple, ils ne les laissaient pas parler, ils crient et menacent les présentateurs, comme le gros barbu qui crie « mon sacrament » au point où la SQ à recommandé à André Cailler de se retirer pour sa sécurité.

C’est de l’intimidation pure et simple. Ces « citoyens » ne veulent pas entendre les faits, ils n’ont aucune intention d’écouter, ils ne veulent que brasser la cage pour la TV. C’est impensable qu’il n’y ait pas quelconque mouvement écolo qui tire les ficelles derrière ça. Donc ces gens ne représentent pas tous les québécois, mais bien les mouvement écolos.

Qui selon vous a payé pour toutes les belles pancartes rouges que les « citoyens » brandissent?
<img src="des-manifestants-ont-perturbe-la-conference-de-presse-ministerielle » />

Restons pauvres et récoltons de la péréquation, c’est bien moins fatiguant.

44 commentaires pour Séance d’information sur le gaz de schiste

  1. Paul Racicot dit :

    Je n’aime guère non plus assister à ce genre de manifestation civique criarde et… sourde, fermée tant à l’écoute qu’au dialogue : c’est nul ! ça ne mène nulle part.

    Je suis pour une argumentation posée, détendue, basée sur des faits. Or, ici, à l’évidence, ces séances d’écoute et d’information ont sérieusement dérapé. Complot écolo et/ou soulèvement populaire gonflé à l’hormone médiatique? Allez savoir ! Cela, au fond, importe peu.

    Ce n’est pas aux compagnies gazières d’informer la population, mais à nos gouvernants ! Le problème, c’est que nos élus n’en connaissent pas plus que toi et moi sur «le gaz de schiste» et qu’ils foncent tête baissée aux côtés des gazières… plutôt que de laisser le BAPE étudier la question à fond, comme il le devrait. Ça, c’est vraiment inquiétant.

    Autre point qui me tarabuste le ciboulot : de nombreux (?) fonctionnaires, experts en leur domaine, sentant la forte odeur de gaz (du fric), ont migré du public aux gazières, il y a de cela quelques années : Hydro-Québec Pétrole et gaz s’est sabordée après avoir liquidé ses droits d’exploration; la SOQUIP a fait de même. Bizarre, non?

    S’il y a un complot (ou un autre !) à déterrer, c’est sans doute de ce côté qu’il te faudrait tourner ta pelle, cher Christian.

    A+

  2. Manx dit :

    Alors va aux séances, Christian. Le processus du BAPE est démocratique; si on n’a que les protestataires qui ont leur mot à dire, tu ne pourras pas chiâler.

    À mon avis, le mandat devrait plutôt être de savoir comment le Québec pourrait exploiter les gaz de schiste d’une façon acceptable, plutôt que de demander SI on devrait les exploiter. C’est beaucoup trop gentil. D’ailleurs, l’École Polytechnique va déposer un mémoire sur l’exploitation au courant des semaines à venir.

    « C’est impensable qu’il n’y ait pas quelconque mouvement écolo qui tire les ficelles derrière ça. Donc ces gens ne représentent pas tous les québécois, mais bien les mouvement écolos. »

    Il y a une coalition qui s’appelle « Mobilisation gaz de schiste ». La voilà, la réponse. La seule raison pour laquelle ces gens sont contre l’exploitation est à cause des échecs dans la Nouvelle-Angleterre, ce que je comprends bien. Ce qu’il faut, c’est savoir comment on peut exploiter le gaz naturel sans faire les puttes.

  3. Pierre Forand dit :

    Interview de James Northrup. Il donne beaucoup d’explications et beaucoup de détails sur l’exploitation de gaz de schiste.

  4. Mathieu Gauthier dit :

    Je trouve que votre commentaire est sans aucun fondement. C’est du sophisme de première qualité. Pourquoi les gens qui résident sur place ne seraient pas assez en maudit pour se payer eux mêmes des pancartes à 10 $. C’est sûr que vous, assis là à lire l’information à distance vous pouvez sûrement tirer de bonnes conclusions. Le gaz est une ressource épuisable. Le gaz qui est dans ce sol y restera tant qu’on y touchera pas. Pourquoi se presser de le sortir tout de suite en le donnant aux autres. Parce qu’ils ont de l’argent ? Je crois qu’on est aussi bien de voir comment on pourrait en tirer le maximum avec une réglementation qui permettrait de préserver l’environnement. Je viens de la Côte-Nord où Duplessis a signé avec la compagnie IOC (maintenant Arcelor Mital je crois) qu’il lui en coûterait 1 cent la tonne de fer en royauté pour cent ans. Une cent de 1950 ! C’est encore le prix qu’ils paient aujourd’hui.

    Le Québec est assez intelligent pour évaluer son potentiel, il faut juste que les instances politiques le soient aussi.

  5. Christian Rioux dit :

    @Mathieu
    Vous êtes sérieux quand vous dites que les gens se sont tous payés eux-même des pancartes exactement pareilles?

    Si vous ne voyez pas qu’il y a des organismes qui manipulent ces gens par en dessous, c’est que vous êtes aveugle. Des organismes écolos qui ne veulent pas d’un développement durable, ni d’un développement propre, ni d’emplois dans les régions, mais bien de pas de développement du tout, parce qu’ils ont horreur des grosses compagnies capitalistes qui font de l’argent.

    Quand à vendre (et non pas donner) des ressources à ceux qui veulent l’acheter, ça s’appelle du commerce, et c’est la base de toute économie. Sans ça aussi bien rester dans des cabanes en bois rond et attendre le chèque de péréquation.

  6. Martin Poirier dit :

    Vous devriez plutôt vous attarder là où il y a un véritable complot plutôt que de voir des groupes écolos partout. De toute façon, Louis-Gilles Francoeur a très bien démontrer que la majorité des groupes environnementaux au Québec sont sous respirateurs artificiels côté financement. A part Équiterre qui ont des pratiques douteuses et sont les plus financé au Qc et ceux a caractère int. comme Greenpeace, Fondation David Suzuki ou le Sierra Club, tous les autres sont des groupes à caractère citoyen qui font tout avec rien ou de leur propre actif plus que souvent des granules quoi. Dans le cas du gaz de schiste, il n’y a aucune campagne de payé par les grands groupes environnementaux. Mais l’industrie tente de saboter notre démocratie en organisant une série de séance dans des villes qui seront visité par le BAPE après. Toute la documentation du MRNF vient en majeure partie de l’industrie elle-même. Quand on peut observer autant de collusion comme avec André Caillé de Junex de l’asso pétro et gaz du Qc qui se rend a Bécancour pour  »informer » les gens quand le gouv. a donné plus de 2 millions a Junex par l’entremise de la Sidex pour explorer le sous-sol de Bécancour depuis des années, on est en droit de la crier sa colère. A chacun sa tactique pour dénoncer ces injustices sociales mais on a droit de s’indigner au plus haut niveau.

    Alors que l’argumentaire favorable a cette industrie des énergies sales soit étoffé ou non, j’en sais assez pour maintenir ma position et informer les gens que c’est un VOL de NOS ressources et que c’est à NOUS de décider si NOUS exploiterons ce bien COMMUN.

    Avant toute chose, c’est à nous de revoir COLLECTIVEMENT l’ensemble des enjeux énergétiques du Québec avant toute chose et de décider collectivement la gestion de NOTRE énergie.

    Nous sommes face à un gouvernement qui de connivences avec l’industrie ont illégitimement enfoncé le Québec dans la filière des énergies sales et ce derrière des portes clauses. Alors NOUS avons la responsabilité civile de nous opposer a ce VOL et le devoir moral de ne pas cautionner cette tactique anarcho-capitaliste digne d’une république de sapin.

    Visez donc les véritables coupables : http://meteopolitique.com/Plan/Fiches/environ/mine/jp/01b/index01.htm

  7. Christian Rioux dit :

    Les gens chialent qu’ils ne savent rien, mais quand il y a des séances d’informations, ou des audiences du BAPE, il y a des groupes écolos qui chahutent et empêchent les présentateurs de parler.

    Pas payé par des groupes écolos? Qui a organisé toutes ces manifestations avec les belles pancartes rouges?

    Les zartisses et les écolos seront toujours contre, même avec les normes les plus contraignantes au monde, ils seront contre parce qu’ils sont contre toute forme de développement. Avec eux on reviendrait au moyen-âge.

    D’autre font simplement pression parce qu’ils veulent une plus grande part du gâteau, comme les municipalités.

    Le gaz naturel n’est pas une énergie sale, c’est la plus propre des énergies fossiles. Et contrairement au solaire, c’est rentable!

    Quand on est dans un état qui est dans le trou jusqu’au cou, la création de richesse c’est important!

  8. Marie-Hélène Parant dit :

    Monsieur Rioux,

    Comme Monsieur Charest dit qu’au gouvernement ils n’y connaissent rien alors …

    André Caillé cherche quelques volontaires (cobailles) pour forer dans leur cour; « Pour découvrir la façon de faire pour exploiter le gaz de schiste. C’est un processus d’essais et erreurs et cela va durer jusqu’en 2015. » (7 décembre 2010, Centre de congrès Le Georgesville).

    De cette façon ils pourront nous dire quels seront les « plus hauts standards » à mettre en place pour exploiter les gaz de schiste dans le reste de la province.

    Je dois vous informer que si vous décidez de vous porter volontaire, cette étude est bénévole par contre et les risques associés aussi.

    Ce serait vraiment bien que cette exploration se fasse dans votre cour. Vous pourriez nous informer sur votre blogue quotidiennement.

  9. Christian Rioux dit :

    @Marie Hélène
    Quand Charest à dit-ça, c’est en réponse à eux qui veulent nationaliser. En effet le gouvernement n’y connait rien et ne devrait pas être celui qui fait l’exploitation. Les compagnies ont déjà l’expertise.

    Quant à la loi sur les mines, elle est la même pour tous le monde. S’il y avait un puit de pétrole dans votre cour, ça serait la même chose.

    Pensez-vous sérieusement que ces compagnies vont faire exprès de polluer? Il font tout faire pour que rien n’arrive. C’est payant pour eux que ça marche. Ils ne veulent pas être poursuivis en justice comme BP.

    En passant, il faudrait dire des gaz de shale et non de shiste, Le shiste étant un shale métamorphisé. Le gaz lui c’est du gaz naturel, le shale c’est juste le nom de la roche. Mais les médias ont tellement répété le nom qu’il est probablement trop tard pour rectifier le tir.

  10. Marie-Hélène Parant dit :

    Oh mais appelez-ça comme vous voulez … moi jusqu’à temps que le gouvernement change sa nomenclature j’appel ça « schiste ». Et ça change pas le fond de l’affaire !

    Ben non les compagnies feront pas exprès pour polluer. Elles se disent que rien n’est sans risque (propos de Caillé) et qu’elles auront une partie de leur budget consacrée aux dégats et aux poursuites.

    Si y’a un problème chez vous (euh dans le sous-sol qui vous appartient pas) et que l’eau est contaminée chez vous elles vous demanderont de prouver en justice que votre eau n’était pas contaminée avant leurs activités.

    ALLO ?! Un individu en poursuite contre une compagnie ? Vous en connaissez beaucoup des gens qui ont les reins assez solides pour se permettre de passer 5 à 10 ans en poursuite et de payer les frais d’avocats liés ? Ou des Claude Robinson (en poursuite avec Cinar depuis 15 ans) assez tenaces ? NON surement pas.

    Avis aux gens du Québec, faites analyser votre eau avant le passage des compagnies !

  11. Pierre Panterre dit :

    Euh! Scusez moi mais de quelle planète viens donc ce monsieur Rioux …. ah oui planète Troll .

    Désolé de vous dire que vous avez le même discours voix chevrotante que les amants des énergies fossiles, quand ils croient qu’une bande de Hippies vont les empêcher de se bourrer la face eh bien ils capotent et disent n’importe quoi; ce sont d’indécrottables rapaces.

    On ne les voit jamais ailleurs que cachés derrière le doux et lâche anonymat ,des blogues ou lettres au lecteurs, on ne les voit jamais ailleurs que dans des réunion des assemblés générales annuelles de Esso, Chevron Total etc….. ce sont de pauvres types lâches sans cœurs…..

    Des mononcles adorateurs du GROS PROGRÂSSS des années cinquante . Pour se mettre à l’heure avec eux il faut reculer sa montre de 50 ans.

    Perdez pas votre temps ce sont des êtres tordus et perdus.

  12. Christian Rioux dit :

    @Pierre
    Que vous le vouliez ou non, j’utilise mon nom réel, peut-on en dire autant de vous? Alors pour l’anonymat vous repasserez.

    Je n’ai pas de part dans les pétrolières et je ne reçois pas de chèque non plus.

    Il s’agit du simple gros bon sens. TOUTE activité humaine, quelle qu’elle soit aura un impact sur l’environnement. Le but des audiences du BAPE est de s’assurer que cet impact sera le plus limité possible.

    On ne peut pas non plus s’imaginer profiter éternellement des largesses de la péréquation provenant du pétrole albertain et continuer de s’endetter. Terre-Neuve était une province pauvre il y a quelques années, mais grâce au pétrole, il sont de plus en plus riches. Le Québec est maintenant une des provinces pauvres, pourquoi ne pas en profiter pour s’enrichir collectivement, ramener les jeunes en région avec des emplois bien payés, au lieu de vivre sur le B.S. canadien.

    Les écolos ne veulent pas de renseignements, ni d’un moratoire temporaire, ils veulent un moratoire permanent.

    Et c’est pas en tentant d’insulter les gens que votre point devient valide pour autant.

  13. M. Christian Rioux,

    Vous êtes journaliste aux Devoir… Le respectable Devoir qui a la réputation d’être le plus intellectuel des quotidiens francophone d’Amérique du Nord.

    Votre ouverture d’esprit sur cette question m’attriste. Avez-vous fait un peu de recherche sur le sujet avant de taper ce texte… complètement dépourvu de réflexion. Vous avez commenté cette situation quelques heures seulement après les faits, sans aucunement vous questionner sur les raisons d’une telle réaction de LA POPULATION.

    En passant, la personne qui a fait imprimer ces pancartes rouges, l’a fait avec son argent personnel… Sur une impulsion militante… En ne sachant pas s’il les vendrait toute afin simplement de ne pas les avoir payées complètement de sa poche. Vous trouverez son # de téléphone sur mon blogue (http://schiste-st-liboire.blogspot.com/) si vous voulez l’appeler. Vos recherches pourraient commencer par là.

    M. Rioux, Vous avez parlé au travers de vot’casque. Assumez-le.

    «En passant, il faudrait dire des gaz de shale et non de shiste…»
    (Schiste… et non shiste… Manque une lettre!)
    C’est une subtilité technique de géologue. C’est complètement sans intérêt. Les anglophone appellent ça « Shale » et les francophone (en France aussi) appelle ça « Schiste ». That’s it. Tout le monde comprends de quoi il s’agit.

    «Pensez-vous sérieusement que ces compagnies vont faire exprès de polluer?»

    Certainement pas. Mais si cela se produisait, il n’en assumeraient pas les conséquences, compte tenu du niveau d’application du peu de loi que nous avons.

    «Quand on est dans un état qui est dans le trou jusqu’au cou, la création de richesse c’est important!»

    Au sujet de cette phrase toute faite et tirée de nul part, je vous suggère fortement l’écoute de cette vidéo publiée sur Facebook :

    http://www.facebook.com/video/video.php?v=126119800782918&comments&ref=mf

    Bonne journée… Et bonnes recherches.

  14. @Louys
    Je ne suis pas journaliste, il y a plus qu’un chien qui s’appelle Fido! Vous n’avez pas cherché bien fort et vous avez assumé sans prendre la peine de regarder. Ma bio est pourtant affichée.

    Quand à la géologie, c’est un de mes multiples dadas scientifique, alors en tant que scientifique, ça me fait suer quand les gens utilisent les mauvais termes et disent n’importe quoi.

    Et vous pensez que les gens qui chahutent les séances d’informations sont des gens scientifiques qui se sont renseignés? Moi je pense que ce sont des écolos qui propagent leur messages de peur habituels contre les grosses compagnies!

    Je continue a avoir des doutes sur le financement de tous ces multiples groupes et organismes d’opposition.

  15. Pascal Hebert dit :

    moi je suis un citoyen originaire des Iles de la Madeleine. . . . Et vue comment la population et la democratie a été  »fonctionnel », dans le dossier des hydrocarbures aux iles. . Et apres 3 mois de recherche intenses, et plus lors de l’avenement du BAPE aux ILes il ya 5 ans. . Je tient a vous dire que personnes ne milite pour l’immobiisme, mais par contre , defendre le droits des compagnies a bafoués le droit des CITOYENS inquiets par ces projets, ca c’est plus que de l’immobilisme. Y a t’il aux Québec une  »classe » de gens plus a même de decider pour les autres?. .. . En faites vous partis? Si vous voulez defendre la démocratie , choisissez votre camp, pour le moment vous choisisez un systeme neo liberale qui ne peut etre democratique. Les citoyens n’ayant jamais les moyens equivalent aux grand lobbyismes et affairistes, et quand vient le moment de prendre les seuls moyens qu’ils ont, ils s’en trouvent des comme vous pour juger qu’ils n’ont pas la capacité de choisirs eux meme leur destiné. La dictature commence dans la tete des dictateurs. . votre discours me fait bien rire. .. Et vous, on vous voit a l’AGPQ de l’an prochain??

  16. Pierre Panterre dit :

    ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ

    Toujours le même discours. Ben évidemment qu’on ne veux pas d’énergies fossiles, as tu été récemment lors d’un épisode de smog voir des enfants et vieillards s’étouffer dans leur sécrétions? Va a Ste-Justine tu vas aimer ça….

    On n’en veux pas de pollution qui ne profiten qu’aux grosses corpos….. me semble que c’est assez simple à comprendre?

    Seuls les gens que j’aime et en qui j’ai confiance savent qui je suis, les montres avides et cupides de votre genre niet….. nous préparons quelque chose de gros et des trolls et mouchards de ton genre on s’en torche.

    Insulter les gens ???? Mais tu n’est pas une personne tu es un monstre une larve puante avide cupide et stupide. Péréquation ta…….. arrête t’as l’air de plus en plus fou…. câlisse; si ton héros monsieur le Géant vert Charest ne donnait pas tout à ses petits amis comme les claims à une cenne la tonne on pourrait peut-être sortir du BS canadien mais ils insistent pour nous garder, pourquoi ? par amour ??? T’es naïf ou stupide ou un peu des deux.

    Pour terminer quand et où tu veux me rencontrer face à face pour discuter tu verra que je ne suis pas un gaushiste fini et terminal, je lutte depuis trente ans contre la pollution comme écolo que tu hais tant et toi ti coune t’arrive et tu sais tout tu comprends tout ? phoque, tu sais rien tu connais rien ? Sauf ta poche et ta cupidité.

    N’importe quand n’importe ou mais ça n’arrivera pas pcq à 100% vous êtes des lâches.
    Bonne journée😉

    Je m’excuse de m’emporter mais c’est fatigant d,entendre des capitalistes égoïste radoter toujours les même âneries… ce sont les même discours que les années 50 ???

  17. Pascal Hebert dit :

    Desolé mon clavier et mon orthographe trahissent mon manque de jugement. . hahaha. . Je voullais dire l’APGQ biensur. . pour eviter les meprise. . . .

  18. @Pascal

    Vous utilisez une discours typique des écolo-religieux. Selon ce discours, tous le mode est d’accord avec vous, et seuls ceux qui sont contre sont des gens qui travaillent pour les pétrolières. On est habitué de voir des groupuscules écolos qui prennent toute la place dans les médias, ils ne représentent pas la majorité des gens. Il y a beaucoup de gens et même de jeunes exilés qui voudraient voir des emplois bien rémunérés en région.
    Et le discours de peur qui est tenu au sujet du pétrole dans le golfe est ridicule. A quoi bon demander un moratoire alors que quelques kilomètres à côté, il y aura un puit exploité par Terre-Neuve. Vous allez vivre avec les problèmes potentiels (même s’ils sont extrèmement faibles) sans la création de richesses et les emplois.

  19. @Pierre

    Après les insultes, les menaces?!

    Si tu te donnais la peine de te renseigner un peu, cette richesses irait dans les coffre de l’état, pour payer des programmes sociaux en déficit. Et aussi dans les poches de travailleurs en région.

    Si tu est écolo, et que tu fais pas encore la différence en pollution et CO2. c’est ton problème. Je suis probablement pas mal plus renseigné que toi, mais comme je n’arrive pas à la même conclusion, je suis donc selon toi dans l’erreur?

    Quand à me rencontrer, j’ai pas de problème avec ça. Viens faire un tour en Gaspésie🙂 A oui, mais c’est dans les « régions » c’est loin du plateau ça. Est-ce que tu es déjà sorti de Montréal?

    Et s.v.p. change de ton. L’insulte est l’argument de celui qui n’en a plus. Si tu es incapable de respecter ton interlocuteur, tu seras censuré.
    Je suis contre la censure, mais il y a des limites.

  20. Je viens de m’apercevoir que vous n’êtes pas le Christian Rioux du quotidien Le Devoir.

    Du coup, je suis soulagé car j’estime beaucoup Le Devoir… et votre commentaire ci-haut n’est pas de son calibre.

    Sur une autre page de votre site (http://web.cgaspesie.qc.ca/crioux/) on peut lire que vous êtes président d’un club d’amateurs de minéraux et fossiles de la Gaspésie. Ce qui explique un peu votre position… Mais pas la fermeture d’esprit.

    Je retiendrai donc cette phrase, tirée de la même page : «This site is not to be taken seriously»

  21. Pierre Panterre dit :

    Toujours la même rengaines fausses tordues et redondantes de cerveaux lessivés:

    LES MOTS MAGIQUES création de richesse et les emplois…

    Foutaise moi je dis pollution des nappes d’eau, des milliers de camions qui brisent les routes payées par le citoyens(ennes) crotifiage des milieux et quand on s’est engraissés ( pas les citoyens(ennes) et que c’est fini on décrisse et on laisse les citoyens à ramasser la marde ……. toujours le même cycle…………

    Vous dites; …..  » les jeunes exilés qui voudraient des emplois » ?? Pardon ??? vous allez nous faire pleurer…. c’est encore faux ça cré bien plus de dépenses aux citoyens que de revenus …. vous prenez vos infos chez Questerre, Talisman ??
    Bon ben c’est mon dernier grain de sel.. je vais aller vaquer à fomenter la révolution……. pour débarquer les connards qui nous gouvernent et qui volent le peuple……….

    P.S Gros steak a soir mon Christian

  22. @Louys
    Si mon opinion avait été semblable à la vôtre vous m’auriez encensé. Il ne s’agit pas du « calibre » de mes écrits, mais bien que vous cherchez des gens qui sont d’accord avec vous.

    Quant à la page perso, il s’agit d’un test de programmation web datant de 1995, et n’a rien a voir avec mon blog politique.

  23. Non, je suis désolé, mais il s’agit bien du calibre de vos écrits.

    Avez-vous regardé le vidéo que je vous ai suggéré ?
    Faites-le et réfléchissez.

  24. Dany Ouellet dit :

    Ne perdez pas votre temps avec ce type, c’est une cause perdue. Changements climatiques, y croit pas à ça, c’est un vendu au néo-libéralisme et faisons une piastre avec n’importe quoi, si ça pollue un s’en crisse en autant que ça rapporte. Les gens arrivent à peine aux États Unis à faire entendre leurs droits après 10 ans d’exploration et d’exploitation gazière, parce que cette filère a été exemptée des principales lois de protection environnementales (Clean air act, clean water act et clean drinkable water act), ainsi, les gens qui ont connu des problèmes avec cette industrie ont eu a faire face à des portes closes lorsqu’ils ont voulu se plaindre, plus aucun organisme gouvernemental de protection environnementale n’ayant de juridiction sur cette industrie. à force de recours devant les tribunaux et après avoir subi les poursuites baillons de la part des compagnies en cause, après 10 ans, l’opposition civile commence à se faire entendre. Peut être plus propre que le pétrole ou le charbon le gaz de shit, ça n’empêche pas que ce soit une énergie fossile polluante parce qu’émettrice de GES. C’est une simplification devenant de la propagande mensongère que de dire que cette forme d’énergie va nous permettre de réduire nos émissions de GES. Parce que de un, son utilisation généralisée dans de nombreux pays va contribuer à augmenter le total planétaire des émissions de GES et parce que cette filière est sale dans ses procédés d’exploration et d’extraction. Des fuites fugitives ont lieu à plusieurs étape différent de la production. Et ces fuites fugitives sont composées majoritairement par du méthane (CH4) un gaz 25 fois plus efficace comme GES que le CO2 lui-même. D’autant plus qu’il y a déjà un réservoir de carbone géologique qui est en train de s’exfiltrer vers l’atmosphère, celui des hydrates de méthane du pergélisol et des fonds marins. Exploiter les gaz de shit revient à provoquer la libération vers l’atmosphère d’un réservoir supplémentaire de carbone géologique, c’est de la folie furieuse. Libérons le Kraken, aller qu’ont en finissent au plus vite. De tel propos fallacieux et dénué de réflexion logique sont le propre d’un sinistre individu n’ayant guère d’intérêt pour ses congénères et la biodiversité. J’espère que le Québec se placera comme la première nation posant une réflexion approfondie sur cette industrie, à travers une évaluation environnementale stratégique, montrant aux autres nations que la réflexion sur nos approvisionnements énergétiques doit être libre d’influence corporatiste.
    Dany Ouellet
    MSc. Biologie-Écologie

    PS L’écologie n’est pas seulement le discours d’opposants chialeux qui sont contre le progrès comme vous le suggéré, l’écologie c’est aussi une science fondamentale.

  25. @Dany
    Justement, vous mettez le doigt sur le problème , c’est une « croyance », comme la religion. Moi je me fie sur les FAITS et la science. Le réchauffement climatique causé par le CO2, n’est pas reconnu par la science. La vraie science par contre reconnait les cycles naturels.

    Je ne suis pas « vendu » aux corporations, je suis adepte de la raison et de la science, par opposition aux croyances, aux faux prophètes et au dogme écolo-religieux.

    La pollution c’est une chose, le CO2 c’est autre chose. Ce n’est pas un poison, c’est un gaz nécessaire à la vie sur terre, surtout pour les plantes.

    Tout ce carbone était autrefois dans l’atmosphère. Au temps des dinosaures, le taux était de 1800ppm comparé aujourd’hui à 380ppm, et c’était une époque où la vie était riche en diversité et prospère. Durant la durée de vie de la terre, le taux de CO2 à presque toujours été plus haut que 400ppm

    Quant à l’écologie, c’est effectivement une science, mais qui ne connait rien à la climatologie. Ne me faites pas croire que Steven Guilbault, avec un bac en théologie non complété, a la moindre compétence pour passer plusieurs dizaines de fois par an à la télé en tant qu’expert au sujet de l’environnement. Vous avez raison sur un point, on devrait dire les environnementalistes, et non pas les écolos (qui ressemble à écologiste) pour décrire les nouveaux hippies adeptes de la religion verte.

    Pour ce qui est du CO2 voyez cet article que j’ai publié hier:
    Nouvelle étude de la NASA qui contredit les scénarios catastrophe

    Ou beaucoup d’autre billets publiés sur le sujet:
    Billets catégorisés: Environnement

  26. Dany Ouellet dit :

    Et en voici une autre qui contredit la vôtre. L’augmentation de la vapeur d’eau par augmentation de l’évaporation des océans sous l’influence de la hausse des températures va provoquer l’amplification de l’effet de serre à court terme. Avec risque de basculement du climat vers un état beaucoup plus chaud que celui que l’on connait présentement.
    http://www.sciencedaily.com/releases/2010/12/101209141231.htm

    Le réchauffement causé par le CO2 n’est pas reconnue par la science, un autre argument de propagande tiré du blig de Jacques Brassard je suppose, il semble qu’il n’y ait que ça comme source d’information pour vous. Les études reliant CO2 et réchauffement sont légion. Il n’en tient qu’à vous de vous informer correctement.

    La vraie science reconnait les cycles naturels : Les cycles naturels du climat ont été mis en évidence à travers des études poussées en paléoclimatologie, mais ce n’est pas de la vraie science, seulement de la science, parce que les études démontrant les liens entre effet de serre et CO2 sont aussi de la science au même titre. Vous avez tendance il me semble à considérer comme fausse science ce qui ne fait pas votre affaire et de vraie science ce qui vous conforte dans votre ignorance de désinformé.

    Le CO n’est pas de la pollution, c’es comme l’eau, si on vous ne permet pas de boire vos allez mourir, par déshydratation, au contraire, si on vous laisse au milieu du lac Supérieur, vaste étendue d’eau douce, vous allez vous noyer, à moins d’être très bon nageur. C’est la même chose avec le CO2. Ce gaz est essentielle à la production primaire, mais les plantes utilisent qu’une infime partie du CO2 présent dans l’air. Même au temps des dinosaures, les plantes du Crétacé avait une surface foliaire présentant mois de stomates que les plantes actuelle (pour faire obstacle à l’entrée en trop grande quantité de CO2 dans les tissus). Les concentrations de CO2 de cette époque ont déjà été évaluées à 4500 ppm par moment. La température pendant ces périodes atteignait des valeurs qui dépassent celles d’aujourd’hui par 10 degré C. Et à chaque fois que les concentration de CO2 dans l’atmosphère montrent de valeurs aussi élevées, le climat était à son maximum relativement à d’autres périodes où le CO2 se situait dans des concentrations plus faibles. Et cette relation entre CO2 et température a été mise en évidence à plusieurs reprises dans des registres de carotte de glace ou de sédiments. Donc, vous ne referai pas l’histoire de la science du climat avec votre blog cheap et haineux.

    http://www.eveilvert.com/publication.html

    Bonne lecture pour les ignares qui pense tout savoir.
    À bon entendeur salut

  27. Marie-Hélène Parant dit :

    Je réitère mon offre

    André Caillé et sa gagne se cherche des cobailles.

    Faites-nous la démonstration scientifique vous-mêmes Christian. Rien de mieux que le scientifique lui-même comme « rat de laboratoire ».

  28. @Dany
    Jacques Brassard fait des commentaires intéressants, mais c’est sur la science que je me base. Jacques Brassard le dit ouvertement qu’il n’est pas un scientifique, il s’attaque aux amateurs qui crient à la catastrophe sans avoir la moindre notion scientifique.

    Par contre, voici une présentation d’un scientifique, un vrai:
    Conférence de Vincent Courtillot sur le réchauffment climatique

    Quand à la vapeur d’eau, qui consitue plus de 95% des GES, elle n’est pas prise en compte dans les modèles informatique utilisées par le CRU et le GIEC, parce que les nuages sont présentement impossible à modéliser avec les systèmes actuels, et pourtant, ils sont la principale composante des GES et ils ont aussi un effet de bloquage du rayonnement solaire, alors ne pas prendre en compte quelque chose d’aussi important rend les modèles actuels sans valeurs.

    Je ne suis pas d’accord avec vous quand vous liez les taux de CO2 directement à la température, parce que ça a été démontré (voir mes billets précédent) que le lien est loin d’être direct. Dans les carottes de glace de Vostok, durant les cycles précédents, les taux de CO2 ont même été montré avoir augmenté APRÈS les hausses de température, voire quelques centaines d’années de décalage, alors le lien direct n’est pas du tout prouvé.

    Citation de Vincent Courtillot:

    Quelle que soit la nature d’un sujet scientifique, quand on vous dit que ce sujet scientifique est réglé, qu’il n’y a plus besoin de regarder, que les solutions sont connues et qu’il n’y a plus lieu à débat, inquiétez-vous! C’est que vous êtes en train d’approcher du dogme ou de la religion, mais pas de la science. Là où il n’y a plus de débat, il n’y a plus de science.

    P.s.: S.v.p. utilisez un ton plus respectueux. C’est pas en insultant les gens que votre opinion devient plus valide pour autant. Contrairement à d’autres avant vous, vous semblez avoir un minimum de connaissances scientifique et êtes capable de débattre sainement. Tant que ça se fait sans insultes, j’ai pas de problèmes avec ça.

  29. @Marie Hélène
    Il n’y a pas de Gaz de Shale ici en Gaspésie, on a du pétrole par contre et il y a quelques puits en production exploratoire tout près de chez-moi. Plusieurs milliers de barils de pétrole « propre » (très liquide) comme en arabie, ont été produits.

    Il n’y a pas eu de catastrophe et plein de jeunes sont revenus en régions, avec de bons emplois bien payés.

  30. Marie-Hélène Parant dit :

    Mais il n’en tient qu’à vous de déménager là où il y en a et de vous assurez que vous êtes assez loin de nous pour ne pas contaminer les autres en cas de problème.

    Je comprends les gens de vouloir trouver du travail.
    Mais que l’aspect « job » soit le seul argument pour justifier la pollution, là y’a un problème de priorité à la bonne place.

    Y’a toutes sortes de façon de faire de l’argent. Et la créativité pour inventer de nouvelles solutions est là au Québec. Il n’y a que la volonté politique qui manque.

    Si les gens au final sont malades, que notre eau, nos sols, et notre air sont pollués … ça sera pas très payant et ce l’est déjà pas. Une semaine n’attend pas l’autre qu’aux USA on entend que telle ou telle compagnie doit maintenant livrer de l’eau aux gens car les nappes phréatiques sont contaminées. Et ça ne se décontamine pas !

    Parlant d’argent, déjà Junex dans votre coin a vendu pour 364,000$ de gaz et de pétrole mais sans verser de redevances au Québec car ils sont en mode « exploratoire ». La belle affaire le mode exploratoire ! Et ça va durer combien temps ce beau mode exploratoire ?

    Pas de catastrophe en Gaspésie ? Déjà des études d’impacts ? Tant mieux ! Mais ils sont toujours en mode exploratoire, pour apprendre (comme Mr. Caillé dit si bien, alors faudrait peut-être pas sauter à des conclusions trop hâtives sur cette étude fort sérieuse, rigoureuse et scientifique.

    Revenez-nous dans 2 ans, après des études d’impacts moins hâtives …

  31. Dany Ouellet dit :

    Courtillot, tout comme Allègre, vient de co-signer avec d’autres scientifiques de l’Académie des Sciences de la France, une lettre reconnaissant le réchauffement planétaire.

    La vapeur d’eau n’est pas contenue dans les nuages uniquement, elle est dans l’air aussi. De là à dire que les modèles sont sans valeurs est une affirmation gratuite. D’accord ils peuvent être améliorés, mais les modèles servent essentiellement à établir des scénarios qui viennent aider à une prise de décision par exemple. Les modèles ne sont pas une réponse en soit.

    Il n’y a rien d’incohérent avec le décalage entre les concentrations de CO2 et l’augmentation des températures. Comme vous le dites vous même plus hauts, des études ont démontré q’il y a des cycles naturels au climat. Un des facteurs de forçage qui est désigné comme influençant le climat de la Terre est lié aux cycles orbitaux. Les cycles de Milankovitch sont fréquemment évoqués par les spécialistes du climat pour expliquer les interglaciaires dont la récurrence est d’approximativement 100 000 ans. Ceux ci correspondent à des variations de la distance entre la Terre et le Soleil (100 000 ans) et aux oscillations de l’axe de la Terre (21 000 et 48 000). Ainsi, la réduction de la distance augmente le rayonnement solaire qui atteint la Terre et provoque son réchauffement. C’est le réchauffement qui par par la suite provoque la hausse des températures des zones arctiques et antarctique et des océans et, de ce fait, stimule le relâchement de méthane des pergélisol et des fonds marins. Le méthane se dégrade avec les années en CO2, sous l’effet de la photo-oxydation. Comme le réchauffement vient d’un forçage externe, il n’est pas causé par le CO2 mais le précède et est la cause de l’augmentation de CO2. L’inverse peut aussi se produire si par exemple les concentrations de CO2 augmentent pour une raison ou une autre. Elles ont le potentiel à ce moment d’accroitre l’effet de serre et ainsi, de stimuler le réchauffement.

    Quelle que soit la nature d’un sujet scientifique, quand on vous dit que ce sujet scientifique est réglé, qu’il n’y a plus besoin de regarder, que les solutions sont connues et qu’il n’y a plus lieu à débat, inquiétez-vous! C’est que vous êtes en train d’approcher du dogme ou de la religion, mais pas de la science. Là où il n’y a plus de débat, il n’y a plus de science.

    Et bien pour vous, on dirait bien que le sujet est réglé est que le réchauffement n’existe pas, ce que a mon avis tient de la pensée unique.

  32. Dany Ouellet dit :

    JE constate que vous avez décider de censurer mon dernier commentaire, qui en étant respectueux, démolissait vos arguments de climato-sceptique convaincu. C’est d’être très mauvais joueur que d’agir ainsi.
    Voici un lien vers une étude montrant bien la réalité du réchauffement et la rapidité à laquelle il se produit.
    http://researchnews.osu.edu/archive/TBA–LTonly.pdf

  33. @Dany
    J’ai n’ai pas censuré votre commentaire, par contre j’en ai censuré un de Louys qui n’était qu’un ramassis d’insultes a mon égard et qui ne contenait aucun argument. En 5 ans, il m’est arrivé à seulement 2 reprises de censurer un message. Votre commentaire s’est ramassé dans la liste des SPAMs, et il a du être approuvé manuellement. Ca arrive de temps en temps, si ça se reproduit, soyez juste patient, il va apparaitre.

    Courtillot n’a jamais nié le réchauffement climatique au contraire, sauf qu’il nie que la cause soit en majorité l’activité humaine (le CO2). Les cycles naturels, comme les cycles solaires sont une cause bien plus probable et c’est ce qu’il a toujours dit. Et comme la courbe des températures suit la courbe de l’activité solaire, nous allons connaitre une période de refroidissement, qui est déjà commencée, qui va durer entre 20 et 30 ans, puis ça va se réchauffer encore. Tout comme les cycles du siècle passé, ou ça s’est refroidit entre 1940 et 1970, puis ça s’est réchauffé jusqu’en 1998, puis ça a recommencé à descendre.

    Je vous met au défi de regarder les vidéos que j’ai posté aujourd’hui (lien en bas), ils sont en français. Il s’agit de faits, et non pas de propagande.

    Pour le reste, le réchauffement n’est pas le sujet du billet actuel. S.v.p. poster vos commentaires sur le réchauffement sur le billet sur ce sujet:

    http://web.cgaspesie.qc.ca/crioux/wordpress/?p=971

    On s’en reparle dans 10 ans, alors qu’il va faire froid, comme dans les années 1960, et que les scientifiques de l’époque craignaient une ère glaciaire.

  34. @Dany
    Votre étude utilise encore le graphique « hockey stick » de Michael Mann, qui a été prouvé maintes fois comme étant faux parce qu’il y a eu manipulation des données pour arriver à fabriquer cette belle courbe parfaite qui appuie le discours alarmiste. Alors soit votre étude est une vieille qui date de plusieurs années, ou alors il utilisent sciemment des fausses données.

    En haut, le graphique faussé de Michael Mann, le Hockey Stick utilisé par Al Gore. Et en bas, le graphique réel, avec l’optimum médiéval et la petite ère glaciaire. Ce dernier est constitué à partir de plusieurs sources différentes, et non pas seulement les cercles d’arbres d’une région spécifique d’asie, comme Michael Mann a fait.

    En plus, il est facile de valider l’optimum médiéval puisque qu’il est documenté que la vigne poussait en Grande Bretagne, et les archéologues découvrent les traces de colonisations Viking au Groenland (« Terre Verdoyante »). Quand au petit ère glaciaire, il y a de la documentation amplement qui indique que les hivers étaient tellement rigoureux que la Seine et la Tamise gelaient l’hiver, ce qui n’était pas le cas au siècle dernier.

    Mais je termine le sujet du réchauffement sur cette caricature, puisque ce billet est sur l’exploitation du gaz naturel.

  35. Dany Ouellet dit :

    McKitrick, révèle par exemple le blogue canadien Deep Climate, est déjà bien connecté à ces réseaux de droite lorsqu’il débute sa collaboration avec McIntyre en 2003 sous la forme d’un essai attaquant une soi-disant faiblesse du fameux « graphique-bâton de hockey » : un graphique de 1998 qui montre les températures plus ou moins stables du dernier millier d’années, s’achevant par une montée subite au 20e siècle : le tout épousant la forme d’un bâton de hockey couché. En 2005 et 2006, d’autres études confirmeront la justesse du graphique mais en attendant, en 2003, l’essai de McIntyre et McKitrick, dont la rédactrice en chef de Energy and Environment accepte de hâter la publication « pour des raisons politiques », leur vaut leur première d’une série d’invitations à un colloque de l’Institut Marshall —un institut qui, largement financé par Exxon, s’attaque depuis 1989 à la « théorie » du réchauffement climatique.

  36. Dany Ouellet dit :

    Ces accointances n’ont rien de secret. Ces dernières années, de nombreux journalistes ont mis à jour des documents de travail et des mémos dont les auteurs étaient fiers de décrire leur stratégie pour détourner le débat scientifique, comme celui-ci, écrit par le stratège républicain Frank Luntz, en 2000 :

    Les électeurs croient qu’il n’existe pas de consensus sur le réchauffement climatique dans la communauté scientifique. Si le public en venait à croire que les questions scientifiques étaient réglées, son opinion du réchauffement changerait en conséquence. Par conséquent, vous devez continuer à faire du manque de certitude un objectif prioritaire du débat…

    Le débat scientifique se referme [contre nous] mais n’est pas encore fermé. Il existe encore une fenêtre d’opportunité pour défier la science.

    Auteur du livre récent Climate Cover-Up, James Hoggan décrit cette campagne ainsi :

    Ce faux débat est essentiellement une campagne pour entretenir la confusion… Il prend place non dans la littérature scientifique, mais dans les grands médias. Alors les gens ont l’impression qu’il y a ce débat qui fait rage parmi les scientifiques du climat, ce qui, en fait, n’est pas vrai du tout.

  37. @Dany
    Le « hockey stick » est faux, ça a été prouvé maintes et maintes fois. Vos infos datent de plusieurs années, même d’avant le climategate.

    Je vous invite à lire mes deux derniers billets, spécialement les vidéos dans le premier. Avant de critiquer aveuglément ce que je dit, il faut au moins que vous puissiez comprendre mon point de vue.

    http://web.cgaspesie.qc.ca/crioux/wordpress/?p=971
    http://web.cgaspesie.qc.ca/crioux/wordpress/?p=973

    Je ferai aussi remarquer que la quasi-totalité des graphiques utilisés par les environnementalistes ne montrent pas de données passé 2000, parce que depuis 1998, la tendance est à la baisse (Hide the decline)

  38. Christian Rioux dit :

    @Dany
    Vous avez juste essayé de trouver un lien qui dit ce que vous voulez, vous n’avez certainement pas écouté les vidéos. Ils contiennent des informations claires qui montrent l’arnaque réchauffiste. Il faut être totalement endoctriné pour ne pas s’en rendre compte. Le fait que vous continuez à nier les faits montre que vous n’avez même pas osé regarder le vidéo. Pourquoi? Vous avez peur que ça ébranle votre foi?

  39. YvesPelletier dit :

    @Dany,
    Ce n’est absolument pas ce que le rapport de l’Académie des Sciences dit (en référence à votre lien sur les climatosceptiques désavoués). L’avez-vous seulement lu?

    J’en parlais ici: http://www.rechauffementmediatique.org/wordpress/2010/11/08/lacademie-des-sciences-et-le-rechauffement/

    Jean-Michel Bélouve en parlait pour sa part ici: http://www.fahayek.org/index.php?option=com_content&view=article&id=1963:changement-climatique-lacademie-des-sciences-souligne-les-nombreuses-incertitudes-de-la-science-climatique&catid=82:environnement&Itemid=63

  40. YvesPelletier dit :

    @Danny
    On voit que vous ne lisez pas beaucoup sur l’histoire de la crosse de hockey, c’est-à-dire qu’au lieu de vous concentrer sur les données, les méthodes statistiques, les FOI… bref la reproductibilité des travaux et leur validité, vous vous concentrez sur des associations qui n’ont rien à voir dans le but de discréditer les détracteurs de Mann. À défaut de pouvoir s’en prendre au message, on attaque le messager. Stratégie classique qui finie par être agaçante, pour rester poli.

    Que l’on soit à gauche, à droite, scientifique ou écologiste, ce qui compte c’est le contenu. Il faut débattre de la science par la science, pas par des attaques ad hominem pour éviter les échanges.

    Lisez ceci pour une petite histoire rapide de la crosse de hockey, à défaut du livre «The Hockey Stick Illusion» :
    http://www.lepost.fr/article/2010/08/19/2188450_la-trop-longue-agonie-de-la-crosse-de-hockey.html

    Ce qui a été démontré c’est qu’en utilisant les mêmes données et/ou les mêmes méthodes statistiques, des auteurs ont reproduits les travaux de Mann (et oui, ils sont tous liés, tel que le souligne le rapport Wegman).

  41. YvesPelletier dit :

    @Danny,

    Évidemment, je vous invite à lire le blogue de Steve McIntyre pour une idée plus juste : http://climateaudit.org/

    C’est tout de même le spécialiste du sujet. Le grand oublié des nombreuses enquêtes sur le CRU.

  42. Christian Rioux dit :

    Merci Yves. Même si nous on le savait, c’est un article super bien monté pour montrer aux réchauffistes à quel point ils se font manipuler.

  43. jean dit :

    comment cela se peut il que m. bouchard est la pour dilapider nos ressources en outre je doute fort de ses connaissaces en géologie
    .la vallée du st laurent est faillée est oust .facturer le shale juqua quelle hauteur ces fractures peuvent aller.
    Les forages horisontaux peuvent setendre sur une grande surface
    ce qui augmente les possibilité de fuites
    Tout cela est expérimental, allons y mollo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :