Mythe animaliste

Selon les animalistes tout ce qui est le « mal » est le propre de l’homme. Les animaux ne font pas la guerre, ni de meurtres.

— Le propre des animaux c’est de manger ou être mangé, les ours mangent les phoques, qui eux mangent les morues etc… Ils commettent donc des « meurtres », mais aux yeux des animalistes c’est correct tant que c’est pas les hommes qui tuent.

— Le lion mâle dominant tue et mange tous les bébés lions quand il prend le contrôle d’un groupe de femelles pour s’assurer que les lionceaux seront de sa descendance. La même chose se produit chez les primates.

— Selon l’écolo-terroriste James J. Lee (voir billet précédent) La guerre est le propre de l’humain et plus il y aura d’humains, plus il y aura de guerre.

Qu’en est-il quand les animaux font la guerre et tuent des membres de leur propre espèce? Selon les animalistes, ça n’existe pas.

Voyez ici filmé un groupe de chimpanzés qui part en guerre contre un autre groupe, tuant et mangeant un bébé chimpanzé ennemi. Le but? L’expansion du territoire, la protection des ressources (nourriture)….

source:
http://news.nationalgeographic.com/news/2010/06/100621-science-chimpanzees-chimp-gangs-kill-mitani/

15 commentaires pour Mythe animaliste

  1. Avant que quelqu’un dise que l’humain est le seul à modifier le climat de la planète et causer des extinctions de masse:

    -Il n’est pas prouvé que l’humain ait le moindre impact sur le climat de la planète. Au contraire, les documents post-Climategate tendent à montrer qu’il n’y a pas de lien direct entre le CO2 produit par l’humain et les fluctuations du climat puisque depuis 10 ans il y a eu plus de CO2 de produit, mais il y a eu un refroidissement.

    -Si ce n’était des cyanobactéries (algues bleues) il n’y aurait pas d’oxygène libre dans l’atmosphère. Il y a environ 2400 millions d’années (voir
    Great oxydation event
    ), cette oxydation de l’atmosphère a conduit à une extinction de masse et causé une ère glaciaire, en transformant massivement le CO2 (nécessaire pour tempérer le climat) en oxygène.

    L’humain est responsable de la destruction d’écosystèmes, mais pas d’extinctions massives. On parle d’extinction massive quand plus de 75% de la vie sur terre est disparue, quelquefois jusqu’à 95%. Rien de comparable avec les dégâts minimes causés par l’activité humaine.

  2. Manx dit :

    En fait, mon point de vue est justement la fameuse expression: « On n’est pas des animaux ». Je suis pour la chasse (avec les quotas, si nécessaire), l’élevage, la pêche, etc. On a et l’on continue à faire beaucoup d’efforts pour optimiser les conditions de ces animaux.

    Et je suis d’accord que l’humain n’ait pas été la cause de ce que l’on appelle une extinction massive. Mais je ne suis pas d’accord de qualifier les extinctions que nous causons comme « minimes ». On estime à plus de 20,000 par année le nombre d’espèces qui meurent. Bien entendu, ce n’est pas entièrement causé par les facteurs humains, mais on sait que détruire des écosystèmes et en polluer d’autres y contribue. Il faut le reconnaître, c’est tout.

  3. A part ceux qui croient au créationnisme, nous sommes bel et bien des animaux.

    En fait, ce billet s’adresse plus aux animalistes qui placent la vie et le bien-être des animaux au dessus de humains, et qui pensent que les humains sont responsables de tout le mal qui peut arriver sur la planète (Comme James J. Lee)

    voir ces billets précédents:
    http://web.cgaspesie.qc.ca/crioux/wordpress/?p=604
    http://web.cgaspesie.qc.ca/crioux/wordpress/?p=85

  4. Manx dit :

    « A part ceux qui croient au créationnisme, nous sommes bel et bien des animaux. »

    Effectivement, mais on jase, là. Quand on dit: « On n’est pas des animaux », c’est pour signifier que l’on est intelligents et que l’on a plus de classe que ça.

  5. l'engagé dit :

    Je ne comprends pas votre propos, vous dites critiquez les animalistes, mais vous décidez-vous même de les caractériser, vous inventez une définition : «Selon les animalistes tout ce qui est le « mal » est le propre de l’homme. Les animaux ne font pas la guerre, ni de meurtres.»

    Et ensuite vous critiquez ceux qui portent l’étiquette que vous avez vous-même accolé.

    Si je vais sur PETA, je ne vois pas votre définition, je vois juste qu’ils militent pour diminuer la souffrance des animaux et pour qu’ils soient traités plus éthiquement. C’est tout. Pourtant, sur le lien même auquel vous faites référence, on a un lien vers un très bon texte qui explique que : «la différence entre l’homme et l’animal n’est qu’une question de degré et non de nature, comme l’a montré Darwin, et qui nous rappelle que nous partageons 99 % de notre ADN avec le chimpanzé. Cela n’a rien à voir avec une quelconque croyance, et encore moins avec l’âme. D’ailleurs, qu’est-ce que l’âme?

    La croyance, au contraire, est dans l’anthropocentrisme qui, contre les preuves scientifiques, persiste à vouloir arracher l’homme de l’animalité pour mieux autoriser l’exploitation de ses frères inférieurs. La croyance est dans ce préjugé, très chrétien d’ailleurs, selon lequel «l’animal a été créé pour être au service de l’homme».

    Enfin, de nombreux courants ne revendiquent pas des «droits» pour les animaux mais se contentent d’insister sur nos devoirs envers eux, défendant par exemple une égalité de considération, qui n’appelle aucunement l’égalité de traitement ou l’application des droits de l’homme aux animaux. C’est notamment le cas de l’utilitarisme de Peter Singer.»

    Le même texte prend également la peine de spécifier que «D’abord, «la» pensée animaliste n’existe pas. L’éthique animale est un vaste domaine qui réunit des dizaines de courants.»

    source : http://www.ledevoir.com/non-classe/105542/de-l-anti-animalisme-primaire

    Conclusion? Je crois que vous utilisez toutes les munitions qui vous tombent sous la main pour critiquer ce que vous percevez comme une incohérence, le fameux réchauffement climatique d’origine anthropique et comme une menace, l’écologisme en général. Ce faisant, pour y arriver, vous montrer la folie de ceux qui partagent ces idées et vous les amalgamez aux «animalistes». Vous avez trouvé quelque chose qui puisse ridiculiser les thèses «animalistes», mais au passage, vous avez oublié de vous informer sur les dites thèses. En fait, c’est même le contraire, c’est au nom de la ressemblance entre l’homme et l’animal que les «animalistes» nous incitent à être plus respectueux.

    Vous vous seriez rendu compte que votre raisonnement ne tenait pas debout si vous aviez fait cette vérification élémentaire, malheureusement pour vous, le «courant animaliste» ne peut se réduire à la caricature que vous en avez faite.

    Je ne saurais trop vous recommander le documentaire «Food Inc.», vous y verriez un fermier ce qu’il y a de plus sympathique vous expliquer que si on respecte les animaux, il y a de forte de chance que l’on se respecte soi-même et que l’on respecte d’avantage les autres.

    Allez jetez un coup d’oeil à la bande annonce! Qu’avez-vous à perdre?

  6. Christian Rioux dit :

    L’intelligence des animaux est un sujet qui dépasse le cadre de ce billet, mais en effet, les animaux sont bien plus intelligents que la majorité des gens pensent. Le corbeau en particulier et un animal très intelligent.

    Mais le fait qu’ils soient intelligent leur donne-t-il un statut supérieur à l’humain? Est-ce que l’humain à le droit d’être cruel et de maltraiter les animaux parce qu’il est le plus intelligent?. Je crois que c’est non dans tous les cas.

    Mais certains animalistes sont en fait sont des végétariens qui veulent imposer leur idées à tous le monde, et ils utilisent la supposée « cruauté humaine » envers les animaux pour justifier qu’on devienne tous végétaliens….

  7. l'engagé dit :

    Et compte tenu que l’industrie de l’alimentation est basée sur le postulat tout à fait inverse : nous ne devons pas être végétaliens, donc on subventionne à fond la production industrielle de grains de manière à soutenir artificiellement la malbouffe et le fastfood, ceux-co sont dans un tel créneau compétitif qu’ils conditionnent l’offre et les prix dans les supermarchés.

    S’il n’y a aucun discours radical «proviande», le marché est organisé pour favoriser ce secteur et ses extensions. Coke de 2L à prix inférieur qu’un brocoli et croquettes de poulet moins cher que l’équivalent calorique végétarien sont corrélés, encore une fois, au prix du grain américain subventionné (les sodas sont sucrés avec du sirop de maïs).

    Le marché est donc déséquilibré et économiquement coercitif, quel mal voyez-vous à le contester? Comment y arriver autrement qu’avec un discours plus radical?

  8. Christian Rioux dit :

    L’être humain est omnivore, il a besoin de viande pour bien vivre. Les végétariens et encore plus les « végétaliens » ont des carences auxquelles ils doivent palier soit par des suppléments soit par des aliments spéciaux.

    Tout comme on ne peux pas nourrir un chat avec des légumes, c’est un carnivore, son système est adapté pour la viande.

    Oui, on peut dire que l’alimentation occidentale contient trop de viande et pas assez de fruits et légumes, mais de là à virer complètement vegan… Mais c’est MA décision de choisir ce que je mange. Personne ne me force à manger su poulet. Alors pourquoi les Vegans veulent nous forcer à accepter leurs idées et leur mode de vie. Comme je disais dans le billet sur les japonais qui chassent et mangent de la baleine, ça fait partie de leurs habitudes de vie et leurs traditions. Nous on mange de la vache, pourtant pour les hindous, la vache est un animal sacré. Est-ce qu’ils viennent nous faire chier avec ça, qu’on devrait pas manger de vache etc.. NON, ils s’occupent de leur affaires, et on devrait faire de même.

  9. Simon Leduc dit :

    Pour les écolo-fanatiques, l’Homme est responsable de tous les maux de la Terre. Il est responsable de la dégradation de la nature. Pour ces extrémistes écolos (les Steven Guilbeault de ce monde), l’Homme est un être malveillant. Un arbre à plus de valeurs à leurs yeux qu’un être humain, c’est tout dire.

  10. Manx dit :

    « L’être humain est omnivore, il a besoin de viande pour bien vivre. Les végétariens et encore plus les « végétaliens » ont des carences auxquelles ils doivent palier soit par des suppléments soit par des aliments spéciaux. »

    Ou par une suralimentation de certains produits. Les protéines de soya, par exemple, sont à 60% de l’efficacité d’absorbtion par le corps comparativement aux protéines animales. Par contre, les végétariens/végétaliens mangent souvent beaucoup mieux que le consommateur moyen. Je trouve ça très marrant, parce que ça signifie que des gens qui, en moyenne, ne savent pas comment s’alimenter, critiquent l’alimentation des autres. Le consommateur moyen a raison de critiquer le végétarianisme comme potentiellement moins nutritif, mais en attendant, les végétariens mangent mieux que lui.

    « Un arbre à plus de valeurs à leurs yeux qu’un être humain, c’est tout dire. »

    Non, mais un arbre a une valeur. C’est tout dire.

  11. animaliste? dit :

    “L’être humain est omnivore, il a besoin de viande pour bien vivre. Les végétariens et encore plus les « végétaliens » ont des carences auxquelles ils doivent palier soit par des suppléments soit par des aliments spéciaux.”

    Bonjour je suis tombé sur votre blog un peu par hasard et je suis très surpris : je suis « vegan » depuis dix ans maintenant , je ne mange pas d’aliments « spéciaux  » ( à moins que vous considériez le millet, le quinoa, le panais ou la blette comme « spéciaux » et je n’ai jamais eu de carences » , prise de sang a l’appui !

    « …mais de là à virer complètement vegan… Mais c’est MA décision de choisir ce que je mange. Personne ne me force à manger su poulet. Alors pourquoi les Vegans veulent nous forcer à accepter leurs idées et leur mode de vie. »

    Bien sur vous manger ce que vous voulez, comment pourrais je vouloir vous forcer a adopter ce régime?????????

    Ce que je remarque par contre c’est que lorsque l’on en parle, les gens se braquent d’une manière très impressionnante et refuse rapidement le dialogue .

    Oui le chat est carnivore et l’humain omnivore😉

      • L'engagé dit :

        Puisque l’image vaut mille mots, j’aimerais bien comprendre votre critique. PETA, des VG ou des VEGANS veulent que les gens prennent conscience de ce qu’ils mangent,

        Ils détournent une habitude par une subversion avec leur «human meat». Je présume que si je passe devant, je vais être obligé de réfléchir.

        Il y a DES TAS de pubs qui impliquent la consommation de viande, tout un loby et donc une disparité phénoménale de moyens entre les producteurs de viandes et ceux qui veulent promouvoir une alimentation différente.

        Bien des gens de mangent de la viande que si elle est «proprette», mais montrez leur le cadavre de l’animal et ils se braquent.

        La surconsommation de viande change le monde et ces changements, les VG et les Vegans doivent le subir. Il y a des conséquence environnementales, économiques et sociales à cette surconsommation et cette surproduction.

        C’est la moindre des choses d’y réfléchir.

      • crioux dit :

        Même si on passe rapidement sur le fait que Peta est un organisme qui encourage la violence et la zoophilie.
        Par exemple Peta a déjà engagé des gens pour travailler dans les boucheries et faire intentionnellement des traitements horrible a des animaux et le filmer, pour ensuite tenter de mettre la faute sur la compagnie.

        Certains membres de Peta ont aussi dit que des relations sexuelles avec des animaux sont correctes si ça fait pas mal a l’animal….(vérifiez vous serez surpris)

        C’est le fait qu’ils tentent d’imposer leur vision vegan aux autres qui est dérangeant. Qu’ils fassent ce qu’ils veulent, mais qu’ils achalent pas les gens avec ça.

        Je vous invite visionner ce vidéo, épisode de Penn & Teller sur le sujet:

  12. crioux dit :

    Et une autre pour ceux qui croient que les loutres et dauphins sont de gentils animaux et que l’humain est un sale et méchant barbare:
    http://www.slate.com/blogs/wild_things/2013/10/28/sea_otter_dolphin_and_penguin_behavior_your_favorite_animals_are_jerks.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :