La validité du rapport qui blanchit les auteurs du Climategate remise en question

Selon certains parlementaires et scientifiques britanniques, le rapport qui a été présenté et qui blanchit les auteurs du Climategate est biaisé et doit être réouvert.

Dr. Stringer’s sense of betrayal is shared by the former chair of the Science and Technology Committee, Phil Willis, who in an interview with BBC on the Oxburgh report stated “Quite frankly, I couldn’t believe it. …There has been a slight of hand in that the actual terms of reference were not what we had been led to believe.” Other MPs feel as he does,

The call to reopen the Select Committee hearing arises because the Russell report failed to answer fundamental questions. Among these, Stringer told The Register: “Why did they delete emails? The key question was what reason they had for doing this, but this was never addressed; not getting to the central motivation was a major failing both of our report and Muir Russell.”

Although the Select Committee had stressed to East Anglia the importance of having open and independent inquiries, the hearings failed to oblige. The Russell inquiry, the last straw for Stringer, was held behind closed doors and heard only one side of the story. It failed to interview any scientist critical of the Climategate scientists; it failed to call witnesses who were the subjects of the emails, it failed to publish all the depositions, and its panellists could hardly be viewed as independent. One panellist, Geoffrey Boulton, was a climate change advisor to the UK and the EU; another, Richard Horton, had deemed global warming “the biggest threat to our future health.”

Source:
http://fullcomment.nationalpost.com/2010/07/10/lawrence-solomon-reopen-climategate-hearings-says-uk-parliamentarian/

Publicités

4 Responses to La validité du rapport qui blanchit les auteurs du Climategate remise en question

  1. YvesPelletier dit :

    Haha, tu m’a devancé! Dans ma série de billets sur les enquêtes du ClimateGate, j’en aurai un à venir sur celle de Muir Russell. Cet article sera couvert par la même occasion. Mais encore quelques jours, j’ai trop de travail pour l’instant…
    Yves 🙂

  2. Manx dit :

    « Why did they delete emails? »

    Je pense savoir pourquoi j’efface mes e-mails, moi. Mais si une commission d’enquête me le demande, je pense qu’il faudra l’ajourner pour 10 minutes, le temps que j’arrête de rire.

    Pour être honnête, je m’attends à ce que tout rapport qui sera publié de façon non-biaisée sur le ClimateGate ira dans le sens du présent rapport. Certains souligneront le besoin de mieux documenter ses expériences et code-sources.

  3. @Manx
    Il y a une loi qui oblige Le gouvernement à garder les emails en archive, tout comme tous les documents officiels.

  4. Manx dit :

    Ha bon… pour les e-mails, je n’étais pas au courant. Mais une université comme East Anglia est aussi assujettie à ces règles, même chez les professeurs. Parce que moi, à McGill, je sais qu’en tant qu’étudiant, j’ai violé la loi un bon millier de fois. Quand mon disque dur de e-mails dépassera le 100 MB, on verra.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :