Canicule!

Quelques jours de canicule auront suffit aux écolo-religieux pour nous ressasser leur discours tordu de réchauffement climatique.

C’est NORMAL qu’il fasse chaud l’été, get over it! On a assez eu d’étés pourris où on a eu froid. Il faut apprendre à faire la différence entre la météo et le climat.

Imaginez comme il devait faire chaud ici il y a plus de 1000 ans, quand le Groenland était verdoyant! Ou alors comme il devait faire froid il y a 10000 ans quand il y avait 2 kilomètres de glace au dessus du Québec!

Le climat change tout le temps, et c’est pas la faute des humains. C’est naturel, et c’est dû à des cycles glaciaires, orbitaux, solaires etc. Faites comme le reste des formes de vies depuis des centaines de millions d’années: adaptez-vous, ou alors crevez.

Il n’est même pas encore prouvé qu’il y a un réchauffement, et selon certains cycles, d’ici quelques milliers d’années on sera sous la glace, alors profitez-en!

Publicités

7 Responses to Canicule!

  1. Manx dit :

    Tu as entendu des gens l’attribuer dans les journaux au changement climatique? Pas moi… Enfin, pas sur Radio-Can ou le journal Métro…

  2. YvesPelletier dit :

    Je n’ai rien lu à cet effet ici encore. La chronique de Guilbault dans le journal Metro est publié le lundi (donc au début de la canicule). Il en parlera peut-être lundi prochain?

    Par contre, Michael Mann l’a fait, dans cette entrevue: http://www.cleanskies.com/videos/exonerated-climategate-professor-speaks-out
    Après bien sûr avoir dit à quelques reprises que le ClimateGate était l’oeuvre des «deniers» hautement organisés et payés par les pétrolières…

    J’attends encore mon chèque 🙂

  3. YvesPelletier dit :

    @Christian,

    Pas besoin de remonter si loin pour des températures chaudes. Par exemple…
    Baltimore: http://wattsupwiththat.com/2010/07/07/new-temperature-record-at-bwi-atmospheric-or-asphaltic/
    Philadelphie : http://wattsupwiththat.com/2010/07/08/heatwave-in-philadelphia/

    C’est normal qu’on note des records, car les villes sont de plus en plus denses et il y a de plus en plus de béton (c’est la chaleur qui ne s’en va pas la nuit, à cause du peu d’évaporation – faute de végétaux). On ajoute aussi au fil du temps de l’asphalte au lieu de gazon, des sorties d’airs climatisés, des antennes radio et autres autour des thermomètres, alors comment arriver à moins? De plus, la portion des stations qui se situent dans les aéroports est de plus en plus grande (plus de 40%) et celles-ci gonflent artificiellement les températures par l’asphalte abondant et les réacteurs d’avion.

    On est peut-être en train de voir une baisse es température depuis un bout, mais on le saura jamais tellement il y a des biais des relevés (mauvais emplacement, sous-représentation globale et surreprésentation en milieu urbain et aéroportuaire), des biais aux correctifs apportés (par exemple, calibrer les stations rurales en les augmentant pour suivre les villes), et des correctifs décennaux inquiétants des mesures passées par le GISS (pour refroidir les années 30 et 40 et réchauffer les années 60-70 afin d’avoir une augmentation plus constante et en ligne avec les modèles, maintenant qu’on prône le réchauffement et non le refroidissement).

  4. Jean-Pierre Bardinet dit :

    Vous avez tout à fait raion.
    1) Quand il fait chaud, même sur une zone restreinte, même si la durée de la période de chaleur est brève, les « réchauffistes » clament urbi et orbi que c’est une preuve indéniable du RCA (Réchauffement Climatique Anthropique). Quand il fait froid, sur des zones étendues (USA, Europe, Asie), et pendant plusieurs mois, les réchauffistes disent qu’il ne s’agit que d’un phénomène météorologique aléatoire et que cela ne remet nullement en cause le dogme du RCA…. Donc, deux poids, deux mesures…

    2) Quand le GIEC commet des fautes graves, sciemment, car validées en réunions plénières, (HimalayaGate, MalariaGate, AmazonGate, NederlandGate, AfricaGate, SealevelGate, AntarcticGate, TemperaturesGate, HurricaneGate,…) les réchauffistes disent que ce ne sont que de petites erreurs mineures, voire des erreurs typographiques (et ils sont blanchis par le Parlement anglais, par l’Université d’East Anglia et par l’audit « indépendant » (hum!…) aux Pays-Bas). Mais, quand un scientifique ou un groupe de scientifiques a le malheur de sortir des résultats qui mettent à bas le paradigme du RCA; alors là les loups se mettent à hurler et à démolir ces travaux, voire mener de dures attaques « ad hominem ».
    Là encore, deux poids, deux mesures…

    Les « blanchiments » du GIEC (pas de l’argent sale…) ont souvent un effet contraire à celui attendu : beaucoup de gens, déjà très critiques, sont à présent horripilés par le soutien des politiques et de l’ONU au pauvre soldat GIEC, ce qui conforte l’idée que les travaux du GIEC sont peu crédibles. La fin est proche, malgré l’omerta, la désinformation, les mensonges et les blanchiments (quand on blanchit, on le fait pour quelque chose de sale, non?)

    Kenavo

    Jean-Pierre

  5. Tym Machine dit :

    Pour faire une histoire courte et pour le dire dans des termes vulgaires mais humoristiques tout de même: La canicule, je l’encule ;)!! (ça rime en crime)

  6. Voilà, c’est fait. Seigneur Guilbault en parle ici:
    http://www.journalmetro.com/mavie/article/576437–les-couts-de-la-canicule

    «elle frappe au moment même où les autorités ont clairement établi que les cinq premiers mois de 2010 ont été les plus chauds jamais enregistrés»

    Chut, il ne faut pas dire que c’est la faute à El Nino pour l’hiver doux. C’est aussi les 6 mois les plus froids enregistrés depuis lontemps pour certains pays d’Europe (qui n’ont pas eu cet apport de chaleur, mais plutôt une influence des vents froids de l’Arctique).

  7. J’ai été poster des commentaires assez durs suite à l’article de Monseigneur Guilbeault. J’ai hâte de voir s’ils seront censurés. Je vous encourage à en faire autant.

    Au cas où, les voicis:

    Le froid aussi a un coût
    Vous dites que al chaleur a un coût bien sûr!, mais qu’en est-il du froid? Les frais de chauffage et de déneigement sont énormément plus élevés que les coûts de climatisation, et produisent bien plus de votre « méchant Co2 » (qui est un gaz nécessaire à la vie, et pas un poison). Et dans les grands froids aussi il y a des morts!

    « jamais enregistré? »
    Vous induisez les gens en erreur en disant « les mois les plus chauds jamais enregistrés » . Vous savez bien que c’est jouer sur les mots puisque l’humain « n’enregistre » les température au Canada que depuis la fin des années 40. Alors que dans les faits, la science peut montrer qu’il y a eu des périodes BEAUCOUP plus chaude qu’aujourd’hui. Il n’y a pas si longtemps, durant l’optimum médiéval, les vikings avaient colonisé le Groenland (green land) et y faisaient pousser de la vigne. (Pourtant les ours polaires n’ont pas disparu) Aujourd’hui c’est recouvert de glace. Et il y a plein d’exemples semblables que la VRAIE science peut démontrer et tout ça est arrivé bien avant que l’activité humaine puisse avoir le moindre impact. Cessez votre discours catastrophiste qui ne sert qu’à justifier votre job!

    Dogme!
    Vous osez dire que la chaleur coûte cher, qu’en est-il du froid? Comparez des pommes avec des pommes. Vous devriez être assez brillant pour faire la différence entre la météo, el Nino, et un hypothétique réchauffement. En plus, si vous êtes moindrement objectif, vous savez bien que la VRAIE science n’a encore aucune preuve d’un réchauffement climatique, et encore moins que l’homme ait quelque chose à y voir. Le climat change constamment depuis des centaines de millions d’années, bien avant que l’humain apparaisse. Mais vous êtes tellement aveuglé par votre dogme écolo-religieux, que vous ne publierez même pas ce commentaire.

%d blogueurs aiment cette page :