Le Bloc maintient les Conservateurs au pouvoir

Le bloc, celui-là même qui a démonisé les conservateurs à la dernière élection à un point tel qu’on pouvait croire que Harper était l’antéchrist, a affirmé qu’il allait appuyer Harper, et donc empêcher la tenue d’élections.

Donc selon eux Harper est totalement incapable de gouverner le pays, mais ils le maintiennent au pouvoir.

Le Bloc veille sur les intérêts du Bloc, pas des québécois.

Caricature de Chapleau datant des dernières élections:
chapleau

(MAJ) Et caricature de Ygreck:

Publicités

38 Responses to Le Bloc maintient les Conservateurs au pouvoir

  1. barbe blanche dit :

    Les conservateurs et les libéraux veillent aux intérets des Québecois?

  2. Eux au moins ils ont la possibilité d’être au pouvoir et de faire quelque chose, alors s’ils veulent avoir nos votes, ils doivent veiller à nos intérêts. Les conservateurs ont essayé d’être « fins » avec le Québec (règlement du déséquilibre fiscal, reconnaissance de la nation etc..), c’était dans l’intérêt du Québec, mais pas dans l’intérêt du Bloc qui ne veux pas d’un Canada qui marche bien, alors ils ont démonisé Harper lors des dernières élections.

    Si un des deux principaux partis réussi à avoir beaucoup de comtés au Québec il est presque certain d’être majoritaire, puisque le reste du pays est partagé entre les deux. Donner beaucoup de comtés au Bloc signifie laisser le reste du Canada décider pour nous qui dirigera la pays. Ce qui n’est pas dans l’intérêt du Québec.

    Le Bloc peut bien promettre de peinturer la lune en bleu, il sait très bien qu’il n’aura jamais à tenir aucune promesse. Ce qui ne les empêche pas d’en faire comme lors de la dernière élection:

    « Le député bloquiste sortant dans Argenteuil-Papineau-Mirabel promet également d’augmenter les revenus aux personnes âgées. Une augmentation estimée à 100$ par mois. »
    (Journal l’Argenteuil, 24 septembre 2008)

    Et il y a des morons pour y croire…..

  3. Caligula dit :

    « Eux au moins ils ont la possibilité d’être au pouvoir et de faire quelque chose »

    Ouais. Comme rapatrier la constitution sans l’assentiment de leurs électeurs. Les fédés qu’on envoie à Ottawa ont prouvé à maintes reprises qu’ils n’éyaient que des carpettes incapable de s’opposer aux mesures anti-Québec.

    Trudeau a justifié le rapatriement par son nombre élevé de députés provenant du Québec.

    On s’en tape de qui dirige le Canada. C’est bonnet blanc-blanc bonnet.

    En passant, le Bloc a appuyé une motion qui ne portait aucun préjudice au Québec. Ils ne se prononçaient pas sur le gouvernement mais sur une motion. T’es tout mêlé mon Christian.

    Le Bloc a déjà annoncé qu’il allait voter pour la motion de non-confiance qui s’en vient des libéraux. Alors tes accusations qu’ils maintiennent Harper au pouvoir sont ridicules. T’as l’air d’un bel ignorant du fonctionnement de la politique. Le gouvernement Harper ne peut tomber sur la présente motion.

  4. Reviens-en du rapatriement. Le but était l’indépendance de l’angleterre, d’être capable de faire nos propres lois sans avoir a demander à l’angletrerre. Ce que les patriotes voulaient dans le fond. Mais comme le Québec bébé gaté bloquait tous les autres, ils ont décidé de passer par dessus. Même si René Levesque ne l’a pas signée, on en profite comme si on l’avait fait. Ce n’est pas très adroit ni correct, mais c’est pas aussi gros que vous voulez le faire croire.

    Ils avaient l’occasion de défaire un gouvernement qui était selon eux pires que les démons de l’enfer et ils les appuient pour les garder au pouvoir.

    Ne traite pas les autres d’ignorant, ce n’est pas un argument. C’était une occasion de défaire le gouvernement qu’ils dénoncent et ils l’ont laissée passer. Tout comme le NPD qui vient d’annoncer qu’ils vont faire la même chose que le Bloc. Pas parce que c’est bon pour les électeurs, mais parce que le moment n’est pas bon pour eux, les sondages montrant qu’ils recevraient une raclée.

    Extrait du site de Radio-canada:
    « Alors que l’on apprenait hier que le gouvernement de Stephen Harper devrait survivre à un premier vote de confiance, ce vendredi, grâce à l’appui du Bloc québécois, le NPD a indiqué qu’il voterait lui aussi du côté du gouvernement de Stephen Harper, lorsque ce dernier déposera une motion de voies et moyens à la fin de la semaine. Par ailleurs, des voix s’élèvent dans le camp néodémocrate pour inviter à la patience et résister à la tentation de le faire tomber au prochain vote de confiance, soit dans deux semaines. »

    On ne peut pas s’en taper de qui dirige le Canada, on en fait partie même si tu veux pas le reconnaitre. Les décisions prises par le gouvernement ont des impacts sur notre vie.

    Donc finalement, un parti de gauche et un parti séparatiste gauchiste vont maintenir au pouvoir un parti de droite.

  5. Caligula dit :

    Ben non c’était pas une occasion de défaire le gouvernement. Le NPD aurait voté pour et là les fédés comme toi auriez accusé le Bloc de nuire à des motions bonnes pour le Québec. C’est de la petite politique que tu fais, tu vois pas plus loin que le bout de ton nez. En fait tu ne vois que ce qui peut te permettre de blaster le Bloc.

    Pour ce qui est du rapatriement, Trudeau n’a pas agi selon les intérêts supérieurs du Canada puisque par ses actions il a exacerbé les sentiments nationalistes des Québécois.

    Il a voulu faire son frais en montrant qu’il était le boss. S’il avait vraiment eu les intérêts des Canadiens à coeur il aurait attendu un gouvernement fédéraliste à Québec et aurait rapatrié la Constitution en respectant les demandes des Québécois.

    Même les fédéralistes n’en veulent pas de la Constitution actuelle.

  6. Caligula dit :

    T’es comme radio-can et tu es mélangé entre un vote de non-confiance et une motion (voies et moyens).

    En passant, je t’ai pas traité d’ignorant, j’ai dit que sur ce dossier tu avais l’air d’un ignorant. C’est pas la même chose.

    Si tu dis une stupidité ça fait pas de toi quelqu’un de stupide. Ça fait juste de toi quelqu’un qui a dit une stupidité. Saisis-tu la différence ou bien tu vas continuer à voir des insultes partout?

  7. Tu peux jouer sur les mots et croire que tu connais plus ça que tous les journalistes de tous les réseaux qui ont bien spécifié que le gouvernement aurait pu être défait vendredi sans l’appui du Bloc, ça m’est égal.

  8. Caligula dit :

    Je connais plus ça que TOUS les journalistes de TOUS les réseaux??? À la radio ce matin Jean Lapierre disait la même chose que moi. Hier c’était Houde, et un autre à Radio-can. J’ai rien inventé.

    T’es drôle avec tes justifications bidons. Sans l’appuie du Bloc le gouvernement ne tombait pas puisqu’il avait l’appuie du NPD. Cesse de nous prendre pour des cons.

  9. Caligula dit :

    En fait ce sont les conservateurs qui se prostituent pour se maintenir au pouvoir. Ils renient leurs principes par des mesures socialistes dans le seul but de ne pas être défaits.

    Harper est un socialiste toujours dans le placard. Même les sites de droite le reconnaissent en qualifiant Harper de closet-socialist.

  10. Caligula dit :

    Chantal Hébert (tiré de son blogue) :

    « Mais ce n’est pas parce que l’opposition appuie le crédit d’impôt en cause qu’il donne pour autant sa confiance à l’ensemble de l’oeuvre du gouvernement. Au contraire, le Bloc québécois – par la bouche de son chef Gilles Duceppe – a déjà réitéré son absence de confiance dans les orientations du gouvernement Harper et son intention probable de voter en conséquence lorsque la question sera posée directement par le Parti libéral lors du dépôt d’une motion de censure d’ici quelques semaines. »

    Alors Christian… Tous les journalistes, hein? 🙂

  11. Christian Rioux dit :

    Hey chose, le NPD vient juste de donner son appui, soit une journée APRES que le Bloc ait dit qu’il soutiendrais le gouvernement Harper. Le NPD ne voulaient pas prendre sur son dos la survie du gouvernement, mais une fois que la question était réglée, ils se sont rangés derrière les Bloquistes.

    Cesse de nous prendre pour des cons.

  12. barbe blanche dit :

    « Reviens-en du rapatriement. Le but était l’indépendance de l’angleterre, d’être capable de faire nos propres lois sans avoir a demander à l’angletrerre. »
    Reviens-en de la SÉPARATION. Le but est l’indépendance du canada,
    d’être capable de faire nos propres lois sans avoir a demander au canada.
    Cet argument que tu utilises pour justifier le rapatriement, si il est bon pour le canada, il est tout aussi bon pour le Québec n’est ce pas.

  13. Depuis quand le Québec doit-il demander à Ottawa pour faire des lois?

    De toute façon, vous détournez le débat. C’est Caligula qui a parlé du rapatriement de la constitution alors que ça n’a rien à voir avec le sujet actuel. Le sujet est : Le Bloc qui peste et démonise les conservateurs les maintient au pouvoir. S.v.p. essayez de vous en tenir au sujet.

  14. Antitribu dit :

    Tant que le Québec sera dans la fédération canadienne, la meilleure façon de défendre ses intérets sera d’y participer.
    Pas besoin d’un groupe de « planqués » qui prétend défendre les intérets du Québec en attendant l’heure de la retraite.
    En politique comme dans le sport, la défensive pure ne mène nulle part.
    Est-ce que le Québec a tant besoin de défenseurs ?

  15. Caligula dit :

    Christian

    « mais une fois que la question était réglée, ils se sont rangés derrière les Bloquistes. »

    Et tu nous crois assez cons pour pas savoir que si le Bloc n’avait pas appuyé la motion le NPD ne l’aurait pas fait?

    Réveille, le NPD va sauver le gouvernement sur la motion de non-confiance. Ils veulent pas d’élections alors que le Bloc est prêt pour la guerre. Mais t’en fais pas, y aura pas d’élections avant le prochain budget cet hiver. Le NPD va sauver les conservateurs.

    Le Bloc n’a fait qu’accorder un surcis pour passer une motion.

  16. Christian Rioux dit :

    Le Bloc est une fumisterie. Ils n’étaient censés y aller que pour un seul mandat, et le l’aveux même de leur fondateurs, ils ne devaient pas toucher de pensions. Ca fait 20 ans qu’ils y sont et beaucoup d’entre eux vivent de leur pension. Certains ont même double pension puisqu’ils ont été au PQ aussi. Quelques uns ont respecté leur parole et quitté le Bloc rapidement (ex: Jean Lapierre)

    Le Bloc est nuisible pour le Québec, en nous écartant du pouvoir. Tout ce que ça donne c’est un ti-chien fatiguant qui jappe tout le temps pour rien. Le seul petit pouvoir qu’ils ont dans un gouvernement minoritaire, ils l’utilisent pour leur intérêts à EUX, pas les intérêts du Québec. Tout dépend des sondages et de leur possibilité d’augmenter leur nombre de sièges.

    Extrait de la presse, il y a quelques années, mais qui montre bien l’agenda réel du Bloc:

    Quand Duceppe vote Dion
    André Pratte
    Éditorial – La Presse, vendredi
    15 décembre 2006

    Le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, a mis cartes sur table devant la Chambre de commerce de Québec lundi. Il est désormais probable que les bloquistes tenteront de faire tomber le gouvernement Harper à la reprise des travaux des Communes, en février. Le Bloc provoquerait ainsi les troisièmes élections générales en moins de trois ans.

    M. Duceppe évoque trois dossiers qui mèneraient le Bloc à retirer sa confiance au gouvernement : la mission en Afghanistan, les changements climatiques et le déséquilibre fiscal. Pourtant d’un point de vue bloquiste, dans au moins deux de ces dossiers, des élections portant au pouvoir les libéraux de Stéphane Dion (si là n’est pas le résultat souhaité, pourquoi forcer la tenue d’un scrutin ?) ne changeraient absolument rien.

    Le nouveau chef libéral a toujours nié l’existence du déséquilibre fiscal. Le Bloc considérait l’an dernier ce refus « obstiné » comme une raison fondamentale de battre les libéraux ; pourquoi voudrait-il aujourd’hui que M. Dion prenne les rênes du gouvernement fédéral ?

    Au sujet de Kyoto, Stéphane Dion est évidemment plus proche de la position bloquiste que ne l’est M. Harper. N’empêche, selon ce qu’en disait le Bloc à l’époque, le Projet vert présenté en 2005 par M. Dion était « lamentable » et allait « très clairement à l’encontre des intérêts fondamentaux du Québec ». Pourquoi manœuvrer pour que le même Stéphane Dion devienne premier ministre ?

    L’an dernier, Gilles Duceppe estimait que le Parti libéral avait « perdu toute autorité morale de gouverner », « perdu toute crédibilité », « montré un profond mépris envers le Québec en tentant d’acheter la conscience des Québécoises et des Québécois avec notre propre argent ». Le chef du Bloc a-t-il changé d’idée au sujet des libéraux ? Sinon, pourquoi donner l’occasion à ce parti qui « a trempé dans la corruption » de revenir si rapidement aux affaires ?

    Enfin, on sait ce que pensent les souverainistes de l’œuvre de M. Dion en ce qui a trait aux relations avec le Québec. Comment le Bloc expliquera-t-il aux Québécois qu’il faut porter au pouvoir le père du « plan B », décrit depuis des années par les souverainistes comme un farouche adversaire du Québec ?

    Il y a 11 mois, M. Duceppe a convaincu les Québécois de se débarrasser des libéraux. Aujourd’hui, il leur demande de se débarrasser des conservateurs… donc de ramener les libéraux au pouvoir ! L’argumentaire est tellement tortueux que les vrais motifs du Bloc sautent aux yeux.

    Le Bloc ne veut pas d’élections pour le bien des soldats de Valcartier ou pour la protection de l’environnement. Il souhaite seulement profiter de l’affaiblissement des conservateurs et de l’impréparation des libéraux pour récupérer le terrain perdu en janvier dernier. C’est pourquoi les bloquistes envisagent un scrutin rapide, quitte à ne pas attendre le prochain budget… même si celui-ci doit proposer le règlement du déséquilibre fiscal qu’ils réclament depuis des mois !

    En somme, dans l’espoir de grignoter quelques sièges de plus il en a déjà 51 sur 75 ! le Bloc fait fi de toute cohérence. Pire, il est prêt à forcer la tenue d’élections précipitées qui coûteront plus de 200 millions aux contribuables canadiens. Il est à souhaiter que les électeurs québécois réagiront à cet abus flagrant de notre système démocratique.

  17. Antitribu dit :

    L’important ce n’est pas que le Bloc soit utile au Québec mais que plusieurs Québécois CROIENT que le Bloc est utile au Québec. Un CROYANT est un CROYANT.
    Pas surprenant que la religion ait eu une telle influence au Québec. Les Québécois n’ont pas délaissé la religion, ils ont changé de religion.

  18. Francis dit :

    Monsieur Rioux, vous dites:
     »Reviens-en du rapatriement. Le but était l’indépendance de l’angleterre, d’être capable de faire nos propres lois sans avoir a demander à l’angletrerre »

    Le but du rapatriement, ce n’est pas de pouvoir voter nos propres lois sans avoir à demander à l’Angleterre. La possibilité de voter des lois est déjà accordé depuis bien longtemps. Depuis la Confédération de 1867 en fait, et on pourrait même dire depuis l’Acte constitutionnel de 1791. Le but du rapatriement, c’est la possibilité de modifier la constitution, pas de faire nos propres lois.

  19. Christian Rioux dit :

    @Francis
    C’est vrai, vous avez raison. J’avais dans la tête la chartes des droits, ce n’est pas vraiment une loi, mais une modification de la constitution, qui est la plus importante des lois. Donc je me reprend:
    Le but était l’indépendance de l’angleterre, d’être capable de faire des modification là la constitution sans avoir à demander à l’angletrerre.

  20. Francis dit :

    Concernant l’appui du Bloc. Je crois que vous avez tout à fait raison, mais il manque le deuxième côté de la médaille. L’année dernière quand l’alliance Bloc/NPD/Rouges menaçait de faire tomber le gouvernement, Monsieur Harper s’est indigné qu’une «des socialistes et des sépartiss» puissent déterminer le sort du gouvernement.

    Or, maintenant, on ne le voit pas beaucoup se plaindre que son gouvernement puisse rester en place grâce aux séparatiss. De surcroît, l’appui du Bloc a été obtenue en raison de mesures «socialisantes» comme une aide gouvernementale accrue aux chômeurs.

    C’est un peu ironique, tout ça, non?

  21. barbe blanche dit :

    « Depuis quand le Québec doit-il demander à Ottawa pour faire des lois? »
    Que penses tu des éternelles négociations fédéral provincial,
    quelle perte de temps et d’argent,
    tout ce temps et cet argent dans un Québec libéré du canada pourrait être utilisé au développement du Québec.

  22. Tym Machine dit :

    « Si un des deux principaux partis réussi à avoir beaucoup de comtés au Québec il est presque certain d’être majoritaire, puisque le reste du pays est partagé entre les deux. Donner beaucoup de comtés au Bloc signifie laisser le reste du Canada décider pour nous qui dirigera la pays. Ce qui n’est pas dans l’intérêt du Québec. »

    Ça ne peut pas arriver mathématiquement parlant. Le Bloc profite dans 30 comtés sur 50 de la DIVISION du vote fédéraliste pour régner en roi et maître.

    DIVISER pour régner tel est leur devise, leur motto qui les propulse toujours vers les sommets des palmarès du scrutin universel, comté par comté.

    La seule possibilité est pour les fédéralistes de déménager dans les 20 comtés en question mais nous sommes trop divisés comparé au Bloc.

    @barbeblanche,

    Les chicanes fédérales-pronvinciales continueront après la victoire du oui, après tout il faudra payer notre juste part de la dette et elle se chiffre à au dessus de 500 milliards pour le Canada. Donc attendons nous à un minimum de 100 milliards qui se rajouterait à notre dette « nationale » de 220 milliards et ça c’est sans compter les services que le provincial devenu fédéral devra assumer par lui-même (postes, armée, assurance-emploi, etc).

    Avez-vous cet argent par hasard?? De toute façon, je ne crois pas que vous soyez réellement volontaire pour entendre les vraies solutions au problème si l’indépendance du Québec est votre but ultime, l’êtes-vous?

  23. barbe blanche dit :

    il y aura une ultime négociation entre la canada et un Québec souverain pour régler la libération, ensuite, les taxes et les impots que nous payons iront tous à un seul gouvernement qui pourra alors fournir à ses citoyens les services nécessaires.
    Un seul rapport d’impot, une seule taxe qui peuvent être la somme des deux que nous payons actuellement avec une seule gang de voleurs à y piger,nous permettera de ne plus devoir quémander au voisin pour un mince retour de notre bien(taxes et impot actuellement envoyé au fédéral).

    Soit dit en passant les services assumés par le fédéral le sont avec nos taxes et nos impots, personne ne paye pour nous.
    Le gaspillage d’argent actuel due à une appartenance au canada sera alors chose du passé.

  24. B. Vallée dit :

    à Barbe blanche :

    « il y aura une ultime négociation entre la canada et un Québec souverain pour régler la libération, ensuite, les taxes et les impots que nous payons iront tous à un seul gouvernement qui pourra alors fournir à ses citoyens les services nécessaires. »

    L’utilisation du mot « ultime » laisse songeur. « Libération » également… Comme si l’on voulait suggérer que « la république du Québec » va évidemment couper tous les ponts avec les affreux Canadiens, ces sinistres « colonisateurs ». Le Canada est un pays fasciste, c’est bien connu. ( Michel Brûlé le dit, donc ce doit être vrai…)Est-ce bien ce que vous sous-entendez ? Quant à l’absence de majuscule devant « canada », il s’agit peut-être d’un « acte manqué »… Et Dieu sait que les « actes manqués » en disent long, des fois…

    D’autre part, après le soir glorieux de l’indépendance, une éventuelle « république du Québec » pourra agir à sa guise, au nom des « intérêts supérieurs de la nation » et du « bien commun », sans avoir à répondre de ses actes devant une instance supérieure, comme c’est actuellement le cas avec le Canada. Du point de vue des libertés individuelles (le plus important à tout prendre), je ne crois pas que ce soit une si bonne chose : l’indépendance totale d’un état signifie rarement, pour les individus, un surcroît d’indépendance personnelle. Rarement…

  25. Antitribu dit :

    Le type qui dit donne moi ton argent et je vais te faire les rendements de tes rêves et celui qui dit donne moi tes droits et je vais te faire le pays de tes rêves, pour moi c’est du pareil au même.Désolé, juste trop méfiant.

  26. Tym Machine dit :

    @barbeblanche,

    « Soit dit en passant les services assumés par le fédéral le sont avec nos taxes et nos impots, personne ne paye pour nous. »

    Notre statut de province pauvre fait que nous recevons de la péréquation au lieu d’en donner comme en Alberta ou en Saskatchewan par exemple.

    Alors oui, le reste du Canada finance nos cochonneries étatistes parce que nous sommes incapable de faire le ménage et qu’on a constamment laissé les unions, les syndicaleux et les étatistes gérer le bateau. Alors, la menace est aussi crédible qu’un adolescent de 15 ans, sans diplôme, sans permis, sans argent, sans travail et qui croit avoir les moyens de partir tout seul en appartement. Si nous avions le statut financier de l’Alberta, la séparation serait faite depuis belle lurette.

    Certains diront faisons l’indépendance et le ménage après. Bien oui, ça marche comme cela dans la vie. AUCUN propriétaire sérieux ne vous louera un appartement décent si vous n’avez aucun travail ni de revenu d’emploi et que vous êtes sur le bord de la faillite constamment. Tous les bureaux de crédit vous diront de retourner faire vos travail. Dans le monde réel, personne ne signe de chèque en blanc à personne.

    Et comme disait Gilles Proulx, commençons par savoir gérer une province avant de gérer un pays. Malheureusement, ce jour là n’est pas encore arrivé.

  27. Caligula dit :

    « commençons par savoir gérer une province avant de gérer un pays. »

    C’est vrai. Chaque fois que les péquistes équilibrent le budget, font des coupures et éliminent le déficit, les libéraux arrivent et scrappent tout le travail fait et anéantissent du même coup les sacrifices des Québécois.

    Libérez-nous des libéraux.

  28. Christian Rioux dit :

    @Caligula
    Tu es de mauvaise foi. Les péquistes ont montré à maintes reprises qu’ils n’étaient pas mieux que les autres. Le « budget équilibré » de Marois quand elle était au finances cachait 4 milliards de déficit.

  29. Gilles Laplante dit :

    Les péquistes n’ont jamais équilibré le budget. Ils l’ont juste fait accroire aux naîfs. Quand la dette augmente c’est que le budget n’est pas équilibré.

  30. barbe blanche dit :

    @ B vallée
    « sans avoir à répondre de ses actes devant une instance supérieure, comme c’est actuellement le cas avec le Canada. »
    Tu as tout compris, c’est ça un pays souverain.
    @ Tym
    « Notre statut de province pauvre fait que nous recevons de la péréquation »
    C’est une partie des taxes et des impots que nous payons au pays voisin.

  31. barbe blanche dit :

    @ Caligula
    « Libérez-nous des libéraux »
    C’est un début,mais il serait plus juste de dire: Libérons nous du CANADA

  32. Caligula dit :

    Christian

    Sous le PQ à Bouchard les fonctionnaires devaient justifier chaque cenne. J’ai été témoin privilégié de ces coupures drastiques. Tout était contrôlé et scruté à la loupe.

    Quand Charest est arrivé en 2003 le laxisme est revenu en force. Tout l’héritage de Bouchard a été scrappé. Le dernier en lice, la loi anti-déficit, vient d’être balayé par Charest le fossoyeur. La dette a presque doublée depuis son arrivée.

  33. Christian Rioux dit :

    Il faut faire la différence entre la dette et le déficit. D’avoir augmenté la dette pour faire des barrages et de l’infrastructure c’est différent que de s’endetter pour payer l’épicerie.

    Le budget du Québec n’a jamais été équilibré depuis des années, malgré ce qu’en disaient les différents gouvernements qui se sont succédés. Mais le déficit actuel est moins important qu’il ne l’a déjà été dans les années 70 et 80.

    Malheureusement, les québecois aiment mieux être « solidaires » que « lucides ».

  34. Caligula dit :

    Le PQ s’est attaqué sérieusement au déficit, quoi que tu en dises. Charest n’en a rien à foutre de nos finances. Tout ce qui l’intéresse c’est ses finances personnelles et celles de ses ti-namis.

    Et peu importe des raisons de la dette, elle était déjà haute. La doubler est complètement irresponsable. Moi je ne vis pas au-dessus de mes moyens. Quand l’argent rentre moins, je dépense moins.

  35. Rioux serait sûrement le premier à chialer contre «les maudits pécrisses irresponsables», si le PQ ne s’était pas attaquer au déficit gargantuesque que nous avions à l’époque.

    Si le PQ n’avait pas pris les décisions qu’il a prise pour contrer le déficit, je n’ose même pas imaginer dans quel Québec nous vivrions aujourd’hui.

    Desmardais, assassin! Charogne, dictateur! Clau-Clau, complice!

    http://lequebecdedemain.blogspot.com/2009/09/desmardais-assassin-charogne-dictateur.html

  36. Christian Rioux dit :

    @Caligula

    Oui, pendant le règne Bouchard, il y a eu des efforts supplémentaires pour diminuer le déficit, mais ça a été fait de façon maladroite (mise à la retraite des infirmières, fusions forcées) et les québécois n’ont pas accepté ces coupures dans le gras dans lequel ils sont habitués de se vautrer et ont donc rejeté le PQ. C’est difficile de faire des compressions quand personne ne veut en entendre parler. Tout comme personne ne veut entendre parler des augmentations de tarif prévues par Charest, même si elle sont toutes aussi nécessaires pour diminuer le déficit. Mais encore une fois, on s’éloigne du sujet. Relisez le billet original.

    @JLP
    Tu ne viens ici, et sur la plupart des autres blogs, simplement que pour poster des liens vers ton Blog. Souvent c’est du copier/coller du même texte, qui est souvent sans rapport avec le sujet du billet original. Fréquemment, je retrouve l’exact même commentaire sur d’autres blog, toujours avec un lien vers ton blog.

    Si tu continues, je vais éditer tes commentaires pour y enlever les liens vers ton blog. Dernier avertissement.

  37. @Francis
    « C’est un peu ironique, tout ça, non? »

    C’est pour ça que je ne crois plus aux gouvernement minoritaires. La démocratie, c’est la dictature de la majorité. Le gouvernement élu par la majorité devrait avoir les coudées franches pour faire avancer les dossiers. Si ça ne fait pas l’affaire, on changera dans 4 ans. Présentement, on a un parti de droite qui joue à la gauche pour rester au pouvoir. La gauche n’a pas été élue.

    Quand des petits partis insignifiants ont autant de pouvoir c’est que quelque chose ne marche pas.

  38. Alexandre dit :

    Un parti fédéraliste à dominance anglophone peut être bien être  »fin » avec le Québec, comme dit M. Rioux dans sa première réplique, le problème, c’est que de telles démonstrations de générosité sont en fin de compte toujours des concessions. La raison en est qu’ils viennent d’une puissance étrangère. Les souverainistes ont comme principale aspiration l’autonomie: autonomie, du grec autonomos, se donner sa propre loi. La souveraineté du Québec est le seul moyen pour les Québécois de devenir autonome, croient-ils.

    Vive le Québec libre!

%d blogueurs aiment cette page :