Le moulin à Bullshit

Le « Moulins à paroles » est censé être l’évènement « rassembleur », pour remplacer la reconstitution de la bataille des plaines d’Abraham. La reconsititution a été annulée suite à des menaces de violence par des extrémistes séparatistes. Selon eux, aucun pays ne commémore ses défaites, alors que dans les faits, les américains reconstituent régulièrement la bataille d’Alamo, une de leur pire défaites. Et ils oublient aussi qu’il y avait eu une reconstitution en 1999, pour le 240e et personne ne s’en était offusqué.

Donc ils ont proposé un évènement « rassembleur »: le Moulin à paroles, un ramassis de textes poétiques engagés (lire propagande) mais surtout, une lecture du manifeste du FLQ. En quoi est-ce que ca commémore le 250e de la bataille des plaines d’Abraham? Ils s’attendaient que les gouvernement les financent pour cette merde?

Heureusement les 3 paliers de gouvernements ont mis leurs culottes et vont couper les subventions à ces dérangés, qui ne se rendent pas compte que leur utopie basée sur la haine de l’autre n’intéresse plus grand monde.

A voir sur Ygreck:

Et forum de discussion sur le site de
Radio-Canada

Publicités

52 Responses to Le moulin à Bullshit

  1. B. Vallée dit :

    Bien sûr, le « moulin à blabla » est un événement hautement narcissique. Comme tout ce qui concerne le mouvement souverainiste, d’ailleurs. Les souverainistes et leurs amis « artistes » vont se donner la parole à EUX-MÊMES (en prétendant parler au nom de tous les Québécois, comme d’habitude), pour montrer combien ils sont bons, comment ils sont intelligents, combien ils sont sensibles.

    Cet événement hautement ridicule et pompier apportera-t-il beaucoup de votes à la « cause » souverainiste ? Très peu, sans doute. Mais convaincre n’est plus l’objectif du mouvement nationaliste. Les militants les plus enragés (Bourgeois, Falardeau, etc.) comme les plus « modérés » ne cherchent plus qu’une chose : l’auto-satisfaction narcissique d’être associé à la « culture » et aux « artistes ». Enfin, on peut dire qu’on n’aura jamais vu un plus grand nombre d’emmerdeurs réunis sur les plaines… Aux dernières nouvelles, l’ex-premier ministre Landry demandait aux opposants au « moulin » de prendre l’événement (incluant la lecture du manifeste du FLQ…) avec un « grain de sel ». Bien sûr, pour les nationalistes, la provocation, la malhonnêteté et l’incitation à la violence sont toujours de l’autre côté. Jamais du leur…

  2. Sylvain dit :

    Bonjour,

    Pour les américains le fort alamo est une défaite mais je croie quelle incarne aussi la determination de la résistance.Les convictions qui vaille la peine de mourir pour.Leur nationalisme sens trouve flaté alors que pour les québecois la défaite des plaines d’abraham ne represente rien de ce genre.En même temps persone au Québec ne fête par exemple la dernière victoire Francaise de fort Carilllon.Notre histoire n’est définitivement pas importante au yeux de plussieur Quebecois.Je me souviens…Sic.

  3. Antitribu dit :

    Je lisais dernièrement que le propre des idéologies c’est de confisquer plus grand qu’elles.
    Les religions confisquent le Bien et les idéologies politiques confisquent les symboles nationaux ( drapeaux, hymnes.)
    On a une preuve de plus que les idéologies veulent toute la place.
    Laissons leur leur grand’messe.

  4. «les américains reconstituent régulièrement la bataille d’Alamo, une de leur pire défaites.»

    1) Les États-Unis ont gagné leur indépendance par la force des armes. Ils ont eu les couilles de prendre les armes pour leur liberté, EUX.

    2) La Bataille d’Alamo s’est soldée par une défaite totale des Américains, certes, mais, en réalité, elle fut une inévitable défaite pour une poignée de 200 Texans reclus dans un fort isolé qui fut assailli par une armée mexicaine de plusieurs milliers de soldats. Alamo n’est pas un symbole honteux pour les Américains, c’est plutôt le contraire, car, suite à cette bataille, les morts d’Alamo sont immédiatement devenus des héros et ont inspiré la résistance et cette défaite a contribué à la perte du Texas par le Mexique.

    3) La guerre de 1812 fut, aussi, perdue par les Américains contre les Britanniques et les Canadiens. Elle s’appelle aussi la Seconde Guerre d’indépendance. Les États-Unis l’ont gagné leur indépendance, n’est-ce pas? Alors, le poids des batailles perdues n’a pas la même signification. Ça leur sert surtout à exacerber leur fierté nationale, comme pour Alamo.

    4) Sur les Plaines d’Abraham, le combat a duré à peine quinze minutes et ça a signifié le début de bien des problèmes pour les ancêtres des Québécois, si on peut le dire ainsi avec détachement.

    5) «Mais, puisque d’autres batailles sont reconstituées ailleurs dans le monde, en outre aux États-Unis et en Europe, pourquoi pas celle des Plaines d’Abraham?, s’était-il dit.

    Erreur, croit le professeur de sciences politiques, Réjean Pelletier de l’Université Laval.

    On peut toujours commémorer une bataille ou une guerre entre deux peuples souverains qui se sont réconciliés. L’Allemagne et la France, par exemple!

    La semaine dernière, tiens, j’ai lu dans le Figaro ce compte-rendu d’une conversation entre Nicolas Sarkozy et Angela Merkel, lorsqu’il a été décidé qu’une unité de soldats allemands allait être stationnée en France pour la première fois depuis la Deuxième Guerre mondiale.

    – Tu me proposes de faire un pas immense. Es-tu bien sûr de toi?, de demander Mme Merkel.

    – Nous avons changé d’époque, a répondu Sarkozy. Je serai honoré d’accueillir des troupes allemandes sur le sol français.

    Honoré d’accueillir des troupes allemandes? Cela a été rendu possible par la réconciliation des deux peuples et leur projet commun pour l’Europe.

    «Cette réconciliation n’a jamais eu lieu au Québec», perçoit le professeur Pelletier.

    Que la Commission ait songé à commémorer aussi la Bataille de Sainte-Foy, gagnée par les Français en 1760, n’y changera rien.

    Il serait plus facile de commémorer la Bataille des Plaines si le Québec était souverain, croit M. Pelletier. Les nationalistes la percevraient alors comme un épisode malheureux d’une Histoire qui se serait finalement bien terminée.

    D’ici là, si cela doit arriver, la Bataille des Plaines de 1759 restera le symbole fort d’une défaite «décisive, définitive et irréversible».

    Le sort de la Nouvelle-France n’a été scellé qu’en 1763 lors du Traité de Paris. Mais, si la Bataille des Plaines n’avait pas eu lieu, la France n’aurait jamais cédé le Québec, pense M. Pelletier.»

    http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/dossiers/bataille-des-plaines/200902/13/01-827296-les-8-raisons-de-la-colere.php

    «une lecture du manifeste du FLQ.»

    Que proposes-tu? L’ignorer? Que tu le veuille ou non, le FLQ fait, aussi, partie de notre Histoire, il ne faut, donc, jamais l’oublier, lui non plus. Mais, JE NE SUIS PAS FELQUISTE ET JE NE CAUTIONNE NULLEMENT LA VIOLENCE ET LE TERRORISME POUR FAIRE PASSER UN AGENDA POLITIQUE!!!!!!!

    Je l’écris en lettre majuscule pour que tu le comprennes bien.

  5. @JLP
    Quand tu utilises des arguments au lieu des insultes, ca ne me dérange pas d’argumenter avec toi, mais on ne sera jamais d’accord sur la séparation.

    Je trouve qu’une reconstitution aurait été plus intéressante pour le public en général, et probablement rentable du côté touristique, en plus de créer de l’emploi pour les acteurs. Aussi, quand c’est bien fait, une reconstitution ça permet de voir l’histoire en vrai, au lieu de lire dans des livres d’histoire.

    Donc j’était POUR la reconstitution, qui a été annulé à cause de menaces par des extrémistes radicaux comme Falardeau et Bourgeois. Il ont proposé un évènement « rassembleur » disaient-ils, alors qu’en fin de compte c’est de la propagande séparatiste. Déjà ca passe de travers dans la gorge. N’oublions pas qu’on est censé commémorer le 250e de la bataille des plaines, c’est pas la fête des séparatistes. Ils n’ont pas assez de deux fêtes (St-Jean et Patriotes) pour passer leur propagande?. Ajouter par dessus ça le manifeste du FLQ, c’est la goutte qui fait déborder le vase, et le plus drôle c’est que ça risque de se retourner contre eux en donnant aux séparatistes une image liée à la violence. Même s’ils ne sont heureusement pas beaucoup à penser comme ça, c’est déjà trop.

  6. Antitribu dit :

    « Sur les plaines d’Abraham, le combat…a signifié le début de bien des problèmes pour les ancètres des Québécois. » Affirmation gratuites. Quels problèmes ?
    D’après Marcel Trudel qui n’est pas le moindre de nos historien, le changement de régime a apporté une dizaine d’avantages significatifs aux québécois et il les explique.
    Il faut se rappeler que la clique de l’intendant Bigot s’en était mis plein les poches au détriment de la défense de la colonie. Madame de Pompadour a cru bon de faire « embastiller » ce beau monde là à leur retour en France.
    Curieusement, nos manuels d’Histoire sont plutôt discrets sur ces épisodes. moins glorieux. Le péché d’omission est un des plus courants en Histoire.

  7. «Ajouter par dessus ça le manifeste du FLQ»

    Quand on pense que la GRC a envoyé des centaines de communiqués du FLQ avant et pendant la Crise d’Octobre et qu’elle commettait des actes terroristes pour faire peur aux matantes en faisant passer les «maudits séparatisss à marde» pour des terroristes (Robert Samson et Carole Devault, ce n’est pas moi, ni le FLQ, qui les a inventé, mais bien la GRC), c’est à se demander si le FLQ a vraiment existé.

    Que dire, aussi, de Claude Morin, le sale traître qui était un agent de la GRC depuis le début des années 1950 et qui est, en grande partie, responsable de la déchéance de René Lévesque et de l’espionnage que cette organisation terroriste (oui, oui, je parle de la GRC, là!) a mené auprès de René Lévesque, du Parti québécois et du mouvement indépendantiste dans les années 1950, 1960 et 1970, hein? Ce n’est pas moi qui invente ça, là.

    Que dire, aussi, des autres communiqués du «FLQ» qui ont été coulés dans les médias en…2006, 2007 et 2008 et qui dataient de ces mêmes années-là, hein?

    Pour moi, les vrais organisations terroristes dans cette histoire, ce n’est pas le FLQ. Ce sont, plutôt, la GRC et le SCRS, l’organe fasciste qui a hérité du mandat d’espionnage de la GRC en 1983 par Pierre Elliott Troudeau, et ce, sous recommandation du rapport MacDonald, un ancien président du Parti libéral de l’Alberta qui s’est trouvé cette job-là pour nuire aux travaux de la Commission Keable que René Lévesque avait créé au Québec pour enquêter sur les crimes de la GRC dans l’Affaire Robert Samson.

  8. Tym Machine dit :

    Ça, c’est comme lorsqu’on entend parler de la révolution tranquille: toujours les mêmes vieux péquistes qui viennent nous en parler: Jacques Parizeau, Yves Michaud, Bernard Landry et le reste.

    Quand ton narrateur le plus objectif que tu as est le syndicaliste Michel Chartrand, il y a un bogue à quelque part dans l’objectivité à mon avis à l’instar du moulin à paroles qui lui a Christopher Hall comme narrateur « objectif ».

  9. @JLP
    Ouf.. tu recommences à délirer, pendant un moment j’ai cru que tu devenait un peu plus lucide, mais tu es vite retombé.

    Juste comme ça, le FLQ avait un certain appui de la population pendant un moment, ce n’est qu’APRES l’assassinat de Pierre Laporte que les gens se sont rendu compte de la vraie face du FLQ et que leurs appuis ont diminué à presque rien. Ils sont responsables de leur malheur, c’est pas la faute du « méchant Canada ».

    Tes pensées conspirationnistes doivent te tenir éveillé la nuit. Un jour (j’espère) tu comprendras que la majorité de ce que tu dis sont des extrapolations et exagérations de faits mineurs.

    Tu t’entendrais a merveille avec les conspirationnistes américains. Eux aussi ils passent des années a chercher des poux et des détails alors que la vérité est dans leur face, mais il ne la voient pas.

    Dire que j’ai cru qu’on allait pouvoir avoir une discussion intelligente pendant un moment.

    N’oublie pas de prendre tes p’tites pilules. 🙂

  10. B. Vallée dit :

    à Jean-Luc Proulx

    « Que tu le veuille ou non, le FLQ fait, aussi, partie de notre Histoire, il ne faut, donc, jamais l’oublier, lui non plus. »

    Ça, c’est ce qu’on appelle un truisme… L’emploi de l’expression « notre Histoire » avec un grand H, est également très significatif : vous faites dans le religieux de substitution, c’est clair. L’idée qu’il n’y a jamais eu de « réconciliation » entre Québécois et Canadiens-Anglais tient également du délire de persécution : pour quelle raison, exactement, faudrait-il se « réconcilier »? Pour une bataille perdue par le ROI DE FRANCE il y a deux-cents cinquante ans ? Le parallèle avec la France et l’Allemagne est évidemment ridicule et outrancier. Comment pourrait-on comparer l’escarmouche des plaines d’Abraham avec les boucheries effroyables (et récentes) des deux guerres mondiales, où des MILLIONS de Français et d’Allemands se sont entretués ? (Cinq cent mille de chaque bord, rien qu’à Verdun !) L’avis de votre brillant professeur Pelletier (dans la mesure où un prof de Laval peut être brillant) est PARTISAN, puisque votre prof Pelletier est très visiblement un souverainiste. Pas fort comme référence ! Et l’avis de Pelletier, tout universitaire qu’il soit, ne vaut pas plus que le mien. Donc, on ne peut pas « commémorer » la bataille des Plaines parce que le Québec n’est pas souverain ? C’est du chantage, bien sûr… Et en attendant cette très hypothétique souveraineté, les nationalistes vont nous emmerder à n’en plus finir, avec des soirées de lecture poche subventionnées bien malgré eux par ceux-là même que les nationalistes surnomment avec mépris des « Elvis Gratton »…

    Vous qualifiez Claude Morin de « traître ». C’est une façon commode, pour les nationalistes, de justifier leur faillite. Car la grande marche vers l’indépendance et les lendemains qui chantent finit toujours par s’effoirer, en cours de route. L’histoire du mouvement souverainiste, depuis quarante ans, est burlesque… Étant incapables de CONVAINCRE (donc, en quelque part, de SÉDUIRE) ces millions de Québécois qui restent sceptiques devant le grand projet (!!), les nationalistes ont décidé de les menacer et de les insulter, en les traitant d’Elvis Gratton, d’épais et de « colonisés ». Quand Sarkozy qualifiait les nationalistes québécois de « sectaires », et bien il avait parfaitement raison.

    Au fond, les nationalistes méprisent la moitié des Québécois, et ne se gardent même pas une petite gêne pour l’exprimer. On n’arrive pas à les convaincre, les banlieusards, les retraités, les hommes d’affaires, les « Gratton » ? Ils votent pour l’ADQ ? Ils écoutent la « radio-poubelle » ? C’est parce qu’ils sont caves, bien sûr ! Et bien on va les mépriser, les dénigrer, les traiter d’incultes, de « trisomiques » et d’inconscients, on va s’employer à leur faire honte. Nos amis « artistes » vont nous aider pour ça ! Et tant pis si les « Gratton » nous démolissent, comme on l’a bien mérité, aux élections. Les nationalistes aiment bien jouer les victimes, les nobles perdants… Avec ce genre d’attitude, de beaux échecs sont encore à prévoir pour les nationalistes…

    Quant aux felquistes, c’était, bien sûr, un groupe de loosers et d’illuminés, qui se la jouaient résistance et Algérie… Leur exil à Cuba, puis leur retour la queue entre les jambes, au bout de quelques années, tenait du burlesque. Vous pouvez les admirer si ça vous chante, vous en avez parfaitement le droit. Comme j’ai le droit de penser que les nationalistes sont des raseurs, des poseurs et des emmerdeurs en manque d’attention… Ils ont même trouvé le tour de grincher pour un artiste aussi rassembleur, aussi peu controversé que le merveilleux Paul McCartney ! Parce qu’il est British ! Le génie issue de la classe ouvrière de Liverpool et James Wolfe, c’était pareil pour nos patrioteux ! Des emmerdeurs, je vous dis, des emmerdeurs !

    Après avoir fait capoter la reconstitution de la bataille des plaines, un événement POPULAIRE attendu par des milliers de Québecois, les nationalistes ne pouvaient pas laisser retomber la poussière. Il fallait qu’ils se poussent en avant, qu’ils prennent toute la place, encore, avec le pénible « Moulin à blabla ». Et vous vous étonnerez, après, qu’on puisse les honnir…

    B. Vallée
    Québec

  11. Caligula dit :

    Martineau en parle. Un extrait :

    Or, ce lundi 7 septembre, j’entends à la SRC Wajdi Mouawad, un metteur en scène québécois d’origine libanaise, rappeler qu’il y a un an, le Manifeste du FLQ a été lu, et pas n’importe où : au Centre national des Arts d’Ottawa…!

    Trop drôle. 🙂

    J’imagine qu’on devrait couper les subventions au Centre national des Arts d’Ottawa?

  12. Caligula dit :

    Christian

    Tu dis à Jean-Luc : *** Tes pensées conspirationnistes doivent te tenir éveillé la nuit. Un jour (j’espère) tu comprendras que la majorité de ce que tu dis sont des extrapolations et exagérations de faits mineurs. ***

    Tu fais pitié avec tes tentatives d’occulter les faits. Va lire sur la commission Keable, c’est disponible sur le net. La GRC s’est fait prendre la main dans le sac quand une de ses propre bombes a explosée à la face d’un de ses agents. Arrête de nier la réalité. La GRC a bel et bien commis des actes crimminels pour les imputer au FLQ.

    D’ailleurs c’est leur marque de commerce. Ils se sont aussi fait prendre à fabriquer des preuves pour emprisonner des traficants de drogues qui n’en étaient pas.

    Sans compter l’infiltration de manifestation en tant qu’agents provocateurs (t’sais, faire du trouble pour justifier l’intervention policière). Pris les culottes baissées.

    L’incompétence et la malhonnêteté de ce corps de police n’est plus un secret pour personne.

  13. Gébé Tremblay dit :

    Bonjour, c’est la première fis que je viens sur ce site.

    Je m’attendais à y retrouver des gens de droite, or le discours de l’auteur du blogue, C. Rioux, a tout du communiste !

    Comment peut-on être de droite et anti-nationaliste ?

  14. @Caligula

    Le manifeste du FLQ n’a pas sa place a CET évênement, qui est censé commémorer le 250e de la bataille des plaines. Ce qui dérange en plus c’est que la reconstitution a été annulée a cause de menaces quasi-terroristes de la part d’extrémistes séparatistes, et cet évênement censé le remplacer devait être « rassembleur ». Ce n’est pas le cas. Le fait que le manifeste ai été lu ailleurs on s’en fout. C’est le contexte de cette lecture par des extrémistes séparatistes, donc favorable au FLQ qui rend ça inacceptable.

    Quand aux affaires de la GRC c’est un histoire montée en épingle. Qu’un agent de la GRC ai fait des conneries ne veut pas dire qu’il y a complot organisé. La réalité avec le FLQ vous l’avez dans la face mais vous la voyez pas. Ils ont mis des bombes et ont assassiné Pierre Laporte: ce sont des terroristes, point final.

  15. Gébé Tremblay dit :

    « C’est le contexte de cette lecture par des extrémistes séparatistes, donc favorable au FLQ qui rend ça inacceptable. »(C. Rioux)

    Luck Merville un extrémiste séparatiste ?!!

    🙂

    Vous rigolez ou quoi ?

  16. Caligula dit :

    Christian

    *** Ce qui dérange en plus c’est que la reconstitution a été annulée a cause de menaces quasi-terroristes de la part d’extrémistes séparatistes ***

    Boulechite. Ils ont reculé quand ils ont vu que ça n’avait pas d’allure. Même les fédés de La Presse l’admettent.

    Et si jamais ils avaient reculés à cause des menaces de Falardeau, hé bien ce n’est qu’une bande de lâches et ne méritent aucune considération.

    *** Quand aux affaires de la GRC c’est un histoire montée en épingle. ***

    Ben oui c’est ça. Pauvre toi, t’as l’air perdu mon ami. Le juge Keable a dit que les ordres venaient directement du bureau du PM. De ton idole Trudeau.

    Les souverainistes admettent que le FLQ est une organisation terroriste. Mais que les fédés refusent de voir les implications de la GRC en dit long sur l’aveuglement de votre idéologie. Deux poids deux mesures.

  17. Caligula dit :

    Gébé Tremblay

    L’auteur de ce blogue n’est pas véritablement de droite. C’est un conservateur social étatiste liberticide, monarcho-fédérastre et anti-américains.

  18. Gébé Tremblay dit :

    Luck Mervil est souverainiste au Québec, mais une fois à l’extérieur il se présente comme internationaliste socialiste et anti-nationaliste.

    Il adopte toutes les idéologies selon l’endroit et se présente comme chanteur-militant au service de c’elles-ci. C’est son business.

    Un noir qui lit le Manifeste risquait moins d’être attaqué par les Libéraux.

  19. Caligula dit :

    Je ne vois rien de favorable au FLQ dans la lecture de leur manifeste.

    Le Mein Kampf est distribué dans toutes le librairies. Le lire ne fait pas de soi un nazi. Par contre il enseigne un contexte historique et une réalité qu’on a pas connu. Même chose pour le manifeste. C’est un des moments clés de notre histoire récente.

    De toute façon l’esprit de ce document s’approche plus de l’anarchisme que du séparatisme. Il va dans le même sens que tous les textes contestataires de l’époque, c’est-à-dire qu’il dénonce la lutte des classes et l’exploitation des ouvriers. Problèmes réels partout en Occident en ces temps-là.

  20. Gébé Tremblay dit :

    « L’auteur de ce blogue n’est pas véritablement de droite. C’est un conservateur social étatiste liberticide, monarcho-fédérastre et anti-américains. »(Caligula)

    Bordel !

  21. Gébé Tremblay dit :

    « De toute façon l’esprit de ce document s’approche plus de l’anarchisme que du séparatisme. »(Caligula)

    Il est carrément marxiste.

    Mais contrairement à tous les autres groupes communistes au Canada, à cette époque, il n’était pas une fabrication et sous la botte du comintern judéo-soviétique.

    C’était un mouvement purement québécois, inspiré par la vague socialiste des années 60.

    Trudeau, parcontre, était lié intimement aux groupes judéo-communistes. Il n’était pas bon ami de Fidel Castro pour rien.

  22. Christian Rioux dit :

    @Caligula
    Si tu veux continuer à venir discuter ici, tâche de limiter tes insultes s.v.p. Tous ce que tu dis sur moi est faux, ou alors une réalité tordue. Les gens sont capables de se faire une opinion sans toi.
    L’insulte est l’argument de celui qui n’en a plus. « JLP sort de ce corps! »

    Je voudrais que tu répondes a cela:
    Comment se fait-il que la reconstitution a eu lieu en 1999, lors du 240e, sans que personne ne s’en offusque? Pourquoi est-ce que ça avait été apprécié a ce moment là et que 10 ans plus tard, ça n’a « pas d’allure » au point de faire des menaces de représailles?

  23. @Caligula

    Selon toi, il faudrait accepter l’idée qu’on lise le manifeste du FLQ lors de la commémoration du 250e de la bataille des plaines parce que ça fait partie de notre histoire, et qu’on ne peut pas la renier, c’est ça?

  24. Tym Machine dit :

    @Caligula,

    « Et si jamais ils avaient reculés à cause des menaces de Falardeau, hé bien ce n’est qu’une bande de lâches et ne méritent aucune considération. »

    Au moins on peut s’entendre là-dessus, imaginez si on avait eu affaire à des VRAIES menaces, de VRAIS attentats terroristes. Et les talibans et autres terroristes sont déterminés à mourrir jusqu’au dernier pour empêcher la tenue d’élections démocratiques.

    En Irak et en Afghanistan, les gens vont voter au péril de leur vie car les attentats terroristes sont RÉELS et OMNIPRÉSENTS.

    Ici une petite flatulence de péquiste et oups, nos beaux libéraux fédéralistes vont se cacher.

    Un autre Pierre Laporte et ils vont tenir un référendum sur la souveraineté par peur de représailles. De vraies poules mouillées je vous dis.

  25. Tym Machine dit :

    @Christian,

    « Selon toi, il faudrait accepter l’idée qu’on lise le manifeste du FLQ lors de la commémoration du 250e de la bataille des plaines parce que ça fait partie de notre histoire, et qu’on ne peut pas la renier, c’est ça? »

    Personnellement je suis contre la censure et je m’en sacre comme l’an 40 qu’on récite ce qu’on veut sur les Plaines, qu’on lise un discours haineux, pro-terroriste et pro-génocide (ce qui n’est pas le cas ici mais je donne cela à titre d’exemple), je m’en tape. Qu’on fasse venir des musulmans radicaux qui veulent prêcher mort à l’Amérique, qu’on fasse venir un pasteur noir qui veut assassiner tous les autres ethnies, qu’on fasse venir David Duke qui va nous parler 5 heures de temps contre les Juifs, je m’en CALISSE, je suis 100% POUR la liberté d’expression.

    Mais ce n’est pas vrai, qu’à l’instar du Bye bye, on va payer avec les taxes de l’ensemble des CONtribuables un show partisan et biaisé. Et en cela, Hammad et Charest malgré tout le mépris que j’ai pour eux ont raison.

  26. Caligula dit :

    Christian

    Tant qu’à moi il n’y en aurait même pas de commémoration. Gaspillage d’argent publique.

  27. Christian Rioux dit :

    @Caligula
    Tu m’avais vu venir avec mes grands chevaux. C’était trop évident!

    Ceux qui ont fait annuler la reconstitution l’ont fait en disant que c’était une partie de l’histoire qu’ils ne voulaient pas commémorer, « on me commémore pas les défaites » etc…

    Maintenant, ils disent qu’il faut absolument lire le manifeste du FLQ parce que ça fait partie de notre histoire! Deux poids deux mesures.

    Alors toi tu dis qu’il ne faut pas commémorer simplement parce que ça ne « fit » pas avec ton idéologie? Aussi bien couper les subventions à la St-Jean et la fête du Canada aussi. C’est tout du gaspillage d’argent, non?

  28. Christian Rioux dit :

    @GB
    Luck Merville, nommé patriote de l’année par B. Landry, il y a quelques années. C’est certainement pas un fédéraliste. Et s’il s’associe à cette fête de séparatistes et s’est proposé lui même pour lire le manifeste, c’est certainement pas un modéré.

  29. Caligula dit :

    Christian

    Une commémoration d’une bataille n’a pas la même importance qu’une fête nationnale pour un peuple. Ton exemple est minable.

    Je dis simplement que cette commémoration est inutile. Vient pas me dire qu’on n’aurait pas pu s’en passer. Ça aurait évité tous ces dérapages des deux côtés. Et du gaspillage de fonds publiques.

  30. @Caligula

    C’est un évènement historique majeur et ça mérite une attention spéciale.

    La reconstitution de la bataille des plaines d’Abraham aurait été plus cohérente comme commémoration du 250e de la bataille que d’une lectures de textes plattes pour intellos séparatistes. La reconstitution en 1999 pour le 240e avait attiré pas mal de monde.

    En plus cette commémoration avait un intérêt populaire et touristique, donc non seulement ça intéresse la majorité des gens, c’est historique, mais en plus c’est rentable économiquement.

    L’organisatrice attardée du Moulin a Paroles dit qu’elle s’en fout si son évènement attire seulement 150 personnes (ce qui risque d’être le cas)
    CA c’est du gaspillage de fonds public, parce que ça n’intéresse presque personne cette lecture des textes plattes (recette de cuisine?) en plus de n’avoir rien a voir avec la raison de la commémoration.

    On est loin d’un évènement « rassembleur » qu’ils avaient promis.

  31. Caligula dit :

    *** La reconstitution en 1999 pour le 240e avait attiré pas mal de monde. ***

    Combien? Et celà avait-il été rentable? Prouve le avec des chiffres.

    Je te verrais bien au bal masqué qu’ils voulaient organiser pendant la simulation de bataille. C’était de très mauvais goût. Tout ça est une mascarade dont on aurait pu (dù) se passer.

    Le résultat est une division encore plus marquée des Québécois. Inutile. On n’avait autant besoin de ça qu’un coup de marteau sur la tête.

  32. Martin dit :

    Excellent texte de William Johnson! À faire lire à tous nos colonisés frônçais LOL

    http://vigile.net/What-if-Montcalm-had-won

    Comparez le niveau de libertés économiques et civiles des anciennes colonies anglaises versus les colinies françaises et latinos…

    Merci bonsoir!

  33. @Caligula
    Ce sont des faits historiques, la noblesse francaise vivait dans une bulle de richesse alors que la colons crevaient de faim. Le but est aussi d’instruire les gens sur leur histoire (apparemment il y en a beaucoup qui l’ignorent)

  34. Caligula dit :

    Christian

    Tous les aristocrates de tous les pays vivaient dans une bulle de richesse pendant que les paysans crevaient de faim. T’es drôle avec tes demi-vérités, mais tu ne trompes personne.

  35. @Caligula
    Continue de nier les faits si tu veux et vivre dans ta « bulle ». C’était plus marqué avec les français, d’où la violente révolution française.

    Voici juste pour toi des infos sur le 240e en 1999:

    http://www.ledevoir.com/2009/02/02/commentaires/0902021623662.html

    http://www.cyberpresse.ca/opinions/editorialistes/andre-pratte/200902/03/01-823518-retour-sur-les-plaines.php

  36. Caligula dit :

    Christian, tu supprimes des textes maintenant? Dommage, les élucubrations de Martin m’amusent.

  37. Caligula dit :

    Christian

    Voyons donc. C’était la même chose chez les Anglais. Et si ça se trouve c’était pire puisque dans leur société l’importance du rang était sacrée autant sinon plus qu’en France (on en a des relents même de nos jours).

    La révolution en France s’explique par plusieurs facteurs et il y en aurait eu une en Angleterre aussi mais les Anglais, voyant les événements en France, ont eu la chienne et ont modernisé leur monarchie de peur de voir le peuple faire tomber l’aristocratie anglaise.

    C’est beau être anglophile, mais quand ça conduit à un aveuglement volontaire c’est malsain.

  38. Caligula dit :

    Martin

    Quelle prémisse ridicule. Selon ta logique je te déclare anti-américain puisque tu n’aimes pas Obama et sa bande. Ni les socialistes américains ou même Micheal Moore. Tu es donc anti-américain selon ta logique.

    Toujours selon ta logique : J’aime les Américains, donc je devrais tous les aimer… Même les membres du KKK?

    Ridicule.

  39. A propos des messages: Je viens de trouver 3 messages qui avaient été identifiés comme SPAM par mon filtre. Je les ai approuvés. Habituellement ça arrivais seulement quand il y a avait plus de 2 liens web dedans, ce qui n’est pas le cas. C’est probablement du ‘a la nouvelle version que j’ai installé. Je vais être plus attentif.

    @Caligula
    Je n’efface pas les messages. J’espère ne jamais avoir a le faire. mais sans ton commentaire, je ne m’en serai probablement pas rendu compte

  40. yyyyyyyyyy dit :

    bravo pour le moulin a paroles

  41. B. Vallée dit :

    à Caligugula

    « Je te verrais bien au bal masqué qu’ils voulaient organiser pendant la simulation de bataille. C’était de très mauvais goût. »

    De mauvais goût, la reconstitution de la bataille ? Bah, pas davantage que vos interventions…

  42. Tym Machine dit :

    « Y a-t-il ici matière à scandale ? Non. Faut-il annuler l’événement ? Non. Mais si le but était faire progresser une option qui piétine, évoquer lourdement le FLQ n’était sans doute pas l’idée du siècle. »

    Sûrement le propos d’un ultra-fédéraste haineux anti-québecois non?

    Il s’agit pourtant de la fin du message de Joseph Facal. Nul doute qu’avec sa lucidité, il n’était certes pas assez fanatique pour continuer avec le PQ…tout comme Lucien Bouchard, tout comme Jacques Brassard, tout comme Guy Chevrette.

    http://www.josephfacal.org/tout-ca-pour-ca/

    @caligula,

    « Selon ta logique je te déclare anti-américain puisque tu n’aimes pas Obama et sa bande. Ni les socialistes américains ou même Micheal Moore. Tu es donc anti-américain selon ta logique. »

    Prémisse effectivement ridicule puisque ce sont tous des anti-américains vivant aux États-Unis. Cependant, ce sont à l’instar du PQ d’habile propagandiste….quoi que si le PQ avait été aussi habile, la souveraineté serait passée depuis…30 ans.

  43. Tym Machine dit :

    @Gébé Tremblay,

    « Luck Mervil est souverainiste au Québec, mais une fois à l’extérieur il se présente comme internationaliste socialiste et anti-nationaliste.

    Il adopte toutes les idéologies selon l’endroit et se présente comme chanteur-militant au service de c’elles-ci. C’est son business.

    Un noir qui lit le Manifeste risquait moins d’être attaqué par les Libéraux. »

    Tout à fait exact, en 1999, il était au show du Canada sur la colline parlementaire à Ottawa avec un accent français phony en plus…c’était avant d’être déclaré patriote de l’année en 2004 je crois.

    Un peu comme on envoie Sam Hammad au bat pour faire parler 50% de la population du Québec, les fédéralistes.

    S’il y a des envie de chier au PQ et dans les souverainistes radicaux, on peut dire qu’il y a une bande de chieux chez les fédéralistes.

    Et où est l’ADQ dans tout cela? Embourbé dans ses débats à 3 sur le sexe des anges? Pathétique. Leadership ADQ = zéro plus une grosse barre dedans. L’occasion était phénoménale de dénoncé le PQ mais on a préféré le faire dans nos culottes. Navrant, médiocre et amateur total.

  44. Tym Machine dit :

    @C Rioux,

    « Continue de nier les faits si tu veux et vivre dans ta “bulle”. C’était plus marqué avec les français, d’où la violente révolution française.

    Voici juste pour toi des infos sur le 240e en 1999 »

    Ça doit être à cause du chiffre 250 ans.

    Ça me fait penser dans le film Ding et Dong où ils disent qu’avec 30 millions, ils vont survivre mais qu’avec 29, ç’aurait été désastreux.

    Alors oui pour 240 mais 250 c’est comme le 666, c’est un chiffre satanique.

    Tsé pour du monde qui ont besoin de croire à quelque chose…

  45. @Tym
    « Tout à fait exact, en 1999, il était au show du Canada sur la colline parlementaire à Ottawa avec un accent français phony en plus…c’était avant d’être déclaré patriote de l’année en 2004 je crois. »

    Je m’en rappelle. En plus il avait chanté une chanson horrible (Madeleine se meurt). J’en avait été surpris, moi qui m’attendait à quelque chose du style de « Tout recommencer ». Probablement qu’il avait besoin du chèque, mais qu’il a chanté une chanson de merde pour montrer au canadiens qu’il était « distinct »

  46. Antitribu dit :

    Il y en a qui confondent la monarchie absolue française ( Louis XIV, LOUIS XV ) et la monarchie constitutionnelle anglaise.
    A l’époque de la conquête, l’Angleterre a 100 ans d’avance sur la France en termes d’institutions démocratiques ( et la France 100 ans d’avance sur la Russie mais ça c’est une autre histoire.
    Les philosophes français de l’époque ( Voltaire, Didérot ) qui font des séjours en Angleterre ne tarissent pas d’éloges envers celle-ci.
    Il est vrai que les gouverneurs anglais s’en mettent plein les poches mais nos ancêtres ont déjà acquis l’habitude sous le régime français.
    A l’exception d’une minorité d’éternels insatisfaits, les anciens canadiens se sont accomodés assez vite du nouveau régime et la garnison anglaise a vite été réduite au minimum.

  47. Pour ceux qui n’ont pas encore compris que le FLQ était un groupe terroriste, voici un résumé fait par Richard Martineau:
    http://www.canoe.com/infos/chroniques/richardmartineau/archives/2009/09/20090910-052000.html


    1963

    Un cocktail Molotov est jeté dans une fenêtre du poste de radio CKGM. Trois casernes militaires sont incendiées. Explosion de trois bombes à l’édifice de l’Impôt fédéral, à la Gare centrale et sur une voie ferrée.

    Vingt-quatre bâtons de dynamite sont posés au pied de la tour de transmission de Radio-Canada. Une bombe explose au quartier général de la GRC.

    Un gardien de nuit est tué par l’explosion d’une bombe. Une charge de dynamite explose à la caserne des Black Watch.

    Une bombe explose dans un bureau de l’Aviation militaire canadienne. Un engin explosif saute à proximité d’une raffinerie.

    Le FLQ place dix bombes dans dix boîtes aux lettres résidentielles de Westmount. Cinq des dix bombes explosent. Un sergent-major de l’Armée est blessé en essayant de désamorcer un des engins explosifs.

    Soixante-quinze bâtons de dynamite explosent à la salle d’armes du 1er bataillon de l’Armée canadienne.

    Explosion d’une charge de dynamite au monument de la reine Victoria. Une bombe explose sous un pont ferroviaire. Deux bombes sont découvertes dans des bureaux de poste à Longueuil et à Saint- Lambert.

    1964-1965

    Une bombe explose à la tour de transmission du poste CFCF.

    Le FBI annonce avoir empêché la réalisation d’un complot du FLQ visant à dynamiter la Statue de la Liberté.

    Explosion d’une bombe à la place Victoria. Une bombe explose au consulat des États-Unis. Une bombe explose au quartier général de la GRC. Une bombe explose à l’Hôtel de Ville de Westmount.

    Explosion d’une bombe à la tour de transmission de la station de radio CKTS. Une bombe explose au siège social de la CIBC. Des bombes explosent sous un pont ferroviaire et sur une voie ferrée.

    Une bombe explose au palais du Commerce de Montréal durant une assemblée du PLC.

    1966-1967

    Colis piégé dans une usine de chaussures. Une secrétaire est mortellement blessée.

    Une bombe explose à la Dominion Textile. Une bombe explose au Centre Paul-Sauvé.

    Une boîte aux lettres explose. Attentat à la bombe à l’Hôtel de Ville de Greenfield Park. Deux bombes explosent dans une école de Sainte-Anne-de-Bellevue.

    Une bombe explose dans une usine de Seven-Up.

    1968

    Une deuxième bombe explose dans une usine de Seven-Up. Une bombe explose au consulat des États-Unis. Une bombe explose au monument Macdonald du square Dominion à Montréal.

    Une bombe explose au siège du PLQ et une autre au siège de l’Union nationale. Une bombe explose à la chambre de commerce de Montréal.

    Deux bombes explosent au magasin Eaton.

    1969

    Trois boîtes aux lettres situées à proximité d’édifices fédéraux explosent. Une bombe explose au domicile du chef de la police de Montréal. Une bombe explose à la Bourse de Montréal et fait quelque 20 blessés.

    Deux felquistes détournent un avion. Une bombe explose au siège social de la Société Saint-Jean-Baptiste de Sherbrooke. Une bombe explose au domicile du maire Jean Drapeau.

    1970-1971

    Enlèvement de James Richard Cross. Enlèvement et assassinat de Pierre Laporte. Attentat à la bombe incendiaire contre la compagnie Brink’s. Attentat à la dynamite derrière un bureau de poste. Voilà ma mise en contexte.

    Maintenant, place au Moulin…

    Et après ça, il y en a encore pour chialer que le gouvernement a institué les mesures de guerre…..

  48. B. Vallée dit :

    à Jean-Luc Proulx et à tous les « patrioteux »…

    Ah, le « fan à blabla » ! Ça commence dans quelques heures. Toute la ville est en liesse… Ça surpasse très largement, en enthousiasme, la visite de Paul McCartney, ce sinistre agent culturel de l’Angleterre… Vive le « fan à blabla »! Je souhaite que ça devienne annuel, la patente à postillon ! Oui, quel merveilleux événement… pour les masochistes ! En effet, il faut être masochiste, comme un vrai « patrioteux », pour se taper 24 heures (!) de discours patriotiques pompiers et de poèmes ringards lus par de grandes têtes molles (Landry, Marois, Duceppe, Vigneault, Mervil, Bourgeois, etc.) qui aiment se donner de l’importance. Écouter un emmerdeur lire des discours de Bourgault, de Lévesque, de Robert Bourassa, oh que ça m’intéresse, oh que ça me passionne ! Quel événement « rassembleur », n’est-ce pas ? Patrioteux parloteux piteux de toutes les paroisses, unissez-vous pour étaler votre médiocre « intelligence » et pontifier à n’en plus finir !

    Plus sérieusement, les nationalistes, ces emmerdeurs, ces poseurs, ces braillards (ici, je pèse mes mots) ne pouvaient pas laisser retomber la poussière soulevée par leur propre contestation du projet de reconstitution de la bataille des Plaines. Après s’être posés en arbitres du bon goût et des convenances historiques (en répétant un million de fois qu’un peuple ne pouvait pas célébrer une défaite, blablabla), il leur fallait occuper au plus vite le vacuum qu’ils avaient eux-mêmes créé, avec ce « fan à blabla » si typique de leur prétention historicoco-culturelle. Et ils se plaindront, ensuite, que beaucoup de « mauvais » Québécois ne les aiment pas… Quant à ceux, comme Jean-Luc Proulx, qui laissent sous-entendre que le projet souverainiste pourrait encore faite peur aux « matantes », ils font de la projection. Crâner est une bonne façon, pour eux, de dissimuler leur panique sans cesse grandissante devant la mondialisation, qui risque bientôt de réduire leur grand projet à l’insignifiance…

  49. @ B. Vallée.

    Êtes-vous Hugo Langlois sous un pseudo?

    Peu importe, lisez donc ça: http://lequebecdedemain.blogspot.com/2009/09/delit-de-memoire-ou-le-retour-de-la.html

  50. Je dois ajouter après avoir regardé les nouvelles ce matin que leur « histoire du québec » est biaisée. Enfin à quoi d’autre pouvait-on s’attendre de la part de ces séparatistes?
    Si on mets de coté les huées contre tout ce qui ne faisaient pas leur affaire et les applaudissement au FLQ, M.Landry a lu la lettre du chevalier de Lorimier, en criant « liberté et indépendance », mais ce qu’ils oublient c’est que de Lorimier et les patriotes (anglais et français) étaient pour l’indépendance des deux Canadas (le haut et le bas) envers les britanniques, rien à voir avec leur projet actuel. Et ils osent appeler ça une revue de l’histoire?

    Tout le monde s’entend pour dire que c’était de la propagande et que les gens qui y ont été étaient des séparatistes. C’est certain que ça s’est fait « dans le calme » puisque la majorité silencieuse n’y a pas participé.

    @JLP
    Je ne te répond pas ici, alors je n’irais pas lire tes divagations sur ton blog non plus.

  51. B. Vallée dit :

    à Jean-Luc Proulx :

    Je vous cite :

    « Êtes-vous Hugo Langlois sous un pseudo? »

    Pardon ? Êtes-vous sérieux ? Dites-moi quelle réponse vous conviendrait : OUI, NON, PEUT-ÊTRE ?

    Être ou ne pas être Hugo Langlois. Telle est la question…

  52. B. Vallée dit :

    Ainsi donc, le « fan à blabla », cette grande manifestation d’onanisme verbeux, s’est déroulé sans anicroche… Les médias, complaisants comme il se doit avec les nationalistes, ne tarissent pas d’éloges pour cette merveilleuse « leçon d’histoire ». Bien sûr, les nationalistes adorent les leçons. Surtout quand c’est eux qui les donnent… À TVA, dimanche matin, le très insignifiant Christopher Hall (un Anglo comme les nationalistes les aiment, c’est-à-dire un Anglo Quebecor) minaudait, en soulignant le caractère « inclusif », « accueillant », voire même « gentil » de l’événement… Mon Dieu, comme c’est touchant, comme c’est beau, comme c’est nul… Par contraste, les fédéralistes ont l’air bien mesquins, bien insensibles… CQFD. Bon. Il fallait entendre le poseur Mervil beugler, avec des trémolos pompiers, le manifeste cinglé. Ridicule ! Avec le « fan », les nationalistes peuvent une fois de plus étaler sans vergogne leur prétentions de supériorité morale et intellectuelle. Ils se targuent d’avoir « reconquis » pacifiquement les plaines, ce qui flatte leur narcissisme. Ah, ces chers nationalistes. Ils vont être sur un sacré « high », dans la région de Québec… jusqu’à la prochaine rebuffade électorale ! Là, bien sûr, ils vont retomber dans leur dépression coutumière… Ils se demanderont doctement comment la populace a pu être ingrate à ce point avec ceux-là même qui incarnent l’histoire, la culture, le destin ? NOTRE histoire, NOTRE destin, NOTRE culture. Il leur faudra trouver des coupables, des causes malfaisantes à ce nouvel échec. Encore une fois, ils déploreront la propagande fédérale, et les méfaits de la « radio-poubelle »… Pauvres, pauvres « patrioteux »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :