Définition de "québécois"

En cette St-Jean Baptiste, c’est tellement difficile de définir clairement ce qu’est un québécois. Dépendant de leurs allégeance politiques, la définition change du tout au tout.

Il y a premièrement la définition géographique, donc habitant le territoire de la province de Québec. Ce qui inclus les anglo-québécois, les premières nations, et toutes les communautés culturelles.

Il y a la définition ethnique, soit canadien d’origine française, mais qui ne compte pas les canadiens français hors-Québec.

Il y a aussi la définition débile de Falardeau, qui dit que pour être un vrai québécois, il faut nécessairement être francophone et séparatiste, qu’importe son origine ethnique. (Si seule la langue définit la nation québécoise, elle n’est pas très forte).

Ca semble pourtant clair, mais ça ne l’est pas du tout. En cette fête de la St-Jean Baptiste, oups Fête Nationale, (puisque St-Jean est le saint patron des canadiens-français, donc c’est religieux), les radios et les spectacles fêtent le Québec, mais il faut cacher les anglais. Il y a eu des morons qui ont été crier des insultes à Lake of Stew parce qu’ils sont osé chanter en anglais. Mais qui est allé crier des insultes à Simple Plan, qui chantait aussi en anglais mais qui sont des « vrais » parce qu’ils sont des canadiens-français? Est-que Pascale Picard, ou Florence K chantaient aujourd’hui? Si oui, est-ce que que quelqu’un est allé les insulter parce qu’il ne chantaient pas en français?

Les émissions radios et les spectacles, dont celui que j’ai été voir, faisaient des compilations de succès québécois (francophones seulement), mais parmis les « grand chanteurs québécois » de leur répertoires, il y avait pourtant Daniel Lavoie (Franco-manitobain), et d’autres artistes d’origine acadienne ou française. Ca fait très canadien-français, pas québécois… Pourquoi pas Leonard Cohen? ah non, il est un juif anglais, donc même s’il est né et habite Montréal, c’est pas un « vrai » québécois. Il y a tout plein d’artistes et de personnalités anglo-québécois, les avez-vous vu gagner quelque chose lors d’un gala? Qui sait que William Shatner (Capitaine Kirk) est un québécois?

Ce qui est agaçant, c’est que le PQ dit officiellement que la fête nationale c’est la fête de TOUS les québécois, mais la plupart de leurs militants ont une vision ethnique canadienne-française, il y a des « vrais » et les « faux », le « nous » et le « eux ».

Ce ne sont pas des paroles en l’air, regardez ce qui est arrivé avec Lake of Stew, mais aussi simplement quand les frères Molson ont gagné les enchères et sont devenus les propriétaires du Canadien de Montréal. Des gens interviewés dans la rue disaient qu’ils auraient préféré que ça soit des québécois qui auraient acheté l’équipe. Molson existe au Québec depuis les débuts de la colonisation. Il s’agit de la plus ancienne brasserie en Amérique du Nord, on ne peut pas avoir plus québécois, mais ça ne compte pas parce qu’ils sont anglophones… Par contre, un immigrant islamiste d’Afrique du nord qui parle français, s’il vote oui au référendum, c’est un « vrai ». Trouvez l’erreur!

Donc qui est le québécois d’aujourd’hui? Est-ce simplement un habitant du territoire? Faut-il être obligatoirement de descendance canadienne-française? Combien de générations est-ce que ça prend avant que les ethnies immigrantes deviennent des « vrais »?

Personnellement, je suis un Canadien-français, avec un peu de sang acadien. Il n’y a pas plus clair que ça. Je suis aussi un québécois, comme n’importe quel autre habitant de la province. Les nouveaux arrivants sont tout aussi québécois et on doit les accueillir comme tel et ils devraient participer à notre fête nationale. Mais tant qu’elle sera aussi politisée et exclusive, ils ne se sentiront pas québécois. Il ne faut pas oublier que le Québec et le Canada sont des terres d’immigrants. Tout le monde a un peu d’irlandais, d’écossais, de français, d’anglais (britanniques ou loyalistes), d’amérindien ou d’acadien. Il faut accepter notre diversité et arrêter de penser que nous sommes tous descendants de français de France, c’est faux.

Toute cette confusion vient du PQ qui a institué la fête nationale du Québec la même date que la St-Jean Baptiste. Je crois vraiment que ça devrait être deux fêtes séparées. Les canadiens-français devraient célébrer la St-Jean Baptiste, fête religieuse et/ou ethnique, à la grandeur du Canada.

Publicités

10 Responses to Définition de "québécois"

  1. Bobjack dit :

    Je suis née au Québec, mes ancêtres sont au Québec depuis la colonisation, je suis blanc. Mais je suis fier de ne PAS être Québecois, je refuse de faire partie de cette ignoble ethno-centrie, institutionnalisée et étatisée.

    Pourquoi ignoble ? C’est exactement comme le racisme, sexisme, etc …
    La ressemblance ? Ce sont toutes des doctrines qui éclipse l’individualité pour faire place a un jugement basé sur le collectif, c’est mettre sous le tapis volontairement son sens critique.

    Les Quebecois aiment croire qu’ils sont meilleurs que tout le monde, mais c’est la honte de l’Amérique du Nord. Plutôt que de se voir tel que nous sommes et nous affronter nous même dans un miroir, nous préférons dénigrer les voisins.

    Même pensée unique, si vraiment être Québecois signifie celà, alors je suis fier de ne pas en être un.

  2. Je suis d’accord. Je suis québécois géographiquement, mais canadien-français d’origine. Je fête la St-Jean Baptiste, pas la fête nationale.

  3. Casimir dit :

    Bonsoir monsieur Rioux,

    J’ai rédigé un commentaire à votre billet, mais ce dernier étant plus long que prévu initialement j’ai décidé d’en faire un billet sur mon blogue.

    http://reflexionsquebecois.blogspot.com/2009/07/quebecois-ou-canadiens-francais.html

    Bonne soirée!

  4. Louise Huppé dit :

    Moi, je me sens Québécoise même si je vis hors Québec depuis 1999 et les Canadiens semblent me percevoir comme tel. Donc, je corresponds à la définition ethnique que vous mentionnez sur votre page. Selon moi et je suis convaincue que je ne suis pas la seule de mon patelin à penser de même, mais, pour moi, être Québécois(e) signifie d’origine française de vieille souche. Je ne peux pas être associée à la France, vu que mon ancêtre est arrivé au Canada dans les années 1600;

  5. Filou dit :

    On trouve dans la littérature plusieurs exemples de célébrations de la Saint-Jean-Baptiste depuis des siècles dans les populations latines européennes, principalement en France, en Espagne et au Portugal. Ceci démontre bien que cette Sainte Fête Nationale ne fait pas exception parmi les célébrations religieuses et qu’elle aussi a des racines profondément enfouies dans l’époque païenne précédant la révélation de l’identité nationale du peuple québécois par le très-saint PQ (loué soit son nom). Bien sûr, on la célèbre encore aujourd’hui ailleurs qu’au Québec, mais elle n’a pas là-bas la même puissance symbolique qu’ici.

    Sur une note moins teintée de sarcasme, je me dis que ça peut être logique que la Saint-Jean-Baptiste soit devenue la Fête Nationale. Cette festivité religieuse est devenue avec le temps le symbole de la différence du Québec avec la soixantaine d’entités politiques qui l’entoure. Ça fait d’une pierre deux coups: les francophones hors-Québec peuvent sentir vibrer la francophonie canadienne en cette journée de Saint-Jean-Baptiste, et les anglophones québécois, qui apprécient en général la réalité francophone de leur province (selon mon expérience personnelle) ont aussi une raison de célébrer, puisque c’est la Fête Nationale. Même les gens pratiquant une religion non-chrétienne peuvent trouver motif à la célébration.

    Malheureusement, des tensions semblent surgir au Québec, année après année, lors de cette journée qui devrait en être une de célébration, et qui en devient une de confrontation pour certains (trop nombreux).

  6. Pierre Martin dit :

    Pour faire une histoire courte un Québécois de souche c’est un Québécois qui est venue au monde sur le territoire Québécois et qui adhère a la culture de la majorité. Qui ici est Québécoise est de langue et d’origine culturelle Française. Car dans une démocratie ils n’y a que la majorité qui compte vraiment 50 + 1 . Le territoire Québécois n’est pas le Canada et le Canada n’est pas le Québec. Le Canada est différent territoire unie sous un sous un seul drapeaux canadien. Le canada est tout simplement 11 différent territoire unie sous la bannière Canadienne. Un autre exemple! le Canada a en principe accepter de devenir bilingue mais les Québécois n’accepte pas de devenir une région bilingue. Contenue de notre minorité culturelle au nord d’Amérique majoritairement anglaise.

    Simplement de souche ! un Québécois de souche est un Québécois née sur le territoire Québécois qui adhère a la langue et a la culture de la majorité. Car dans une démocratie il n’y a que la majorité qui comte 50 + 1!

%d blogueurs aiment cette page :