24 juin, la fête des nationalistes mélangés

st-jean
Un peu d’histoire s’impose. Originalement, la St-Jean Baptiste baptiste était une fête religieuse célébrée le 24 juin, prisée en Europe particulièrement par les français. Cette ferveur s’est transportée dans la colonie de Nouvelle-France.
En 1908, St-Jean Baptiste est devenu officiellement le Saint Patron des Canadiens- Français, donc une fête pour tous les canadiens d’origine française.

En 1977, René Levesque fit du 24 juin une fête nationale, donc sa bouche même, de TOUS les québécois.

Voici donc où ça accroche, il s’agit d’une fête religieuse, où l’on fête tous les canadiens-français, mais les séparatistes n’aiment pas se faire rappeler qu’il y a des francophones hors-Québec, selon leur propagande, il n’existe que des méchants anglais dans le reste du Canada. D’un autre côté c’est une fête nationale de tous les québécois, mais très politisée qui sert de propagande pour les séparatistes, donc la majorité des québécois ne se retrouvent pas dans cette fête. On l’a bien vu récemment quand des extrémistes de la Société St-Jean Baptiste ont tenté de bloquer la prestation de 2 groupes québécois anglophones à la fête. Pourtant ces gens qui se sentaient offusqués que des québécois qui ne chantent pas en français puissent participer à la fête ne disent rien si Florence K chante en Espagnol. Ou est-ce qu’ils auraient chialé autant si Pascale Picard ou Céline Dion qui chantent en anglais auraient participé?

Pour bien illustrer comment les gens mélangent tout et qu’on ne sait plus trop à quoi s’en tenir, il y a quelques années lors de célébrations locales ils faisaient jouer un album de 1755 en boucle. Pour ceux qui ne connaissent pas, 1755 est un groupe acadien (Nouveau-Brunswick) qui chante en Shiack (une espèce de Franglais). Dans la tête de plusieurs, c’était du français, donc c’était du « québécois ». Sans le savoir, ces nationalistes étaient en train de célébrer le Canada-français, durant la fête nationale du Québec, avec de la musique acadienne.

Il faudrait chasser toute cette confusion en éclaircissant tout ça, soit c’est la fête des Canadiens-français, donc les groupes anglos n’auraient pas eu leur place à la fête, mais cette fête serait célébré à travers le Canada. Ou alors c’est la fête de tous les québécois, alors il faut la dépolitiser et accepter TOUS les québécois, qu’importe leur origines ou leur langue. Malheureusement, pour la plupart des séparatistes, aucune de ces deux options n’est acceptable, pour eux c’est la fête des « vrais québécois » selon la définition de Falardeau, donc obligatoirement francophones et séparatistes.

Pour le moment, bonne St-Jean Baptiste, et prenez la signification qui fait votre affaire.

Sujet relié:
Mon billet sur la St Jean Baptiste 2008:

7 commentaires pour 24 juin, la fête des nationalistes mélangés

  1. Casimir dit :

    Bonjour monsieur Rioux,

    Je ne suis que très rarement en accord avec vous, mais aujourd’hui je vous concède un point: il y a divergence d’opinion autour du sens à donner à la Fête nationale. En fait, la transition entre la fête des Canadiens-Français et la Fête nationale des Québécois n’est pas encore complétée.

    Par contre, toute Fête nationale est politique. La dépolitisation de la Fête nationale que vous proposez reviendrait à lui retirer toute signification. Ce que vous proposez n’est pas un dépolitisation mais une politisation différente, une vision civique de la nation québécoise. Cela étant dit, les citoyens peuvent participer à la Fête nationale et y exprimer leurs opinions sur l’avenir de la nation: une nation à l’intérieur du Canada ou une nation indépendante.

    Bonne Fête nationale !

  2. Pour moi, cette fête est trop politisée et associée aux séparatistes, Elle sert principalement d’outil de propagande. Donc je ne fête pas, mais je prends le congé, et profite des spectacles gratuits qui sont non-politiques, i.e. qui s’adressent tous le monde, sans distinction.

  3. Casimir dit :

    J’accepte votre point vue. Je présume donc que vous ne participez pas à la Fête du Canada car elle est politisée elle aussi.

  4. Pas ceux auxquelles j’ai participé lors des 10 dernières années, mêmes des amis séparatistes y viennent. C’est plus familial, pour tous le monde. Ca ne veux pas dire que c’est pareil partout, mais ici c’est comme ça.
    Les festivités de la St-Jean ne sont pas toutes politisées, mais la plupart le sont, parce que c’est une occasion dont profitent les nationalistes pour faire passer leurs messages. Pensez-vous que Loco Locass ne feront pas de propagande séparatiste ce soir?

  5. Tym Machine dit :

    En effet, on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre et il faut se brancher. Soit que c’est la fête de tous les canadiens français et à ce moment, on peut snober les non-francophones et non-francophiles ou c’est la fête de TOUS les québecois, citoyens canadiens habitant la province de Québec comme résidence principale et à ce moment, c’est justement la fête de TOUS les québecois anglos y compris. Like it or not.

  6. Tym Machine dit :

    Lake of Stew ou Lac de Ragoût a bien répondu aux critiques en répondant aux invectives et aux trompettes par des « je t’aime » (un des chanteurs portait d’ailleurs un t-shirt je t’aime) et a conclu le tout par une toune de St-Jean: Dimanche au soir à Chateauguay de Beau Dommage.

    So much pour les L-P Lafontaine de ce monde, JES opinions et Renart (sorry Renart) qui aiment bien tenter de soulever la controverse avec ce genre de trucs.

    Après tout ne sommes nous tous pas là pour fêter l’amour et la fraternité avant tout et non la haine et les guerres ethniques et linguistiques?

  7. Lucie Jouret dit :

    Fêter Quoi?
    Une fête national n’a de signification que pour une Nation. Comme il est expliqué dans le livre : «Le dernier Testament de l’Occident». une province n’est pas une Nation.
    Le Québec abrite une tour de Babel dont les habitants sont égocentriques, matérialistes, illétrés, sans culture.
    Une Nation est un groupe d’individus qui ont tous la même vision du chemin de l’évolution. Un groupe d’individus UNIS vers un même but.
    Cette Nation Québécoise n’existe que dans l’imaginaire populaire.
    Une légende urbaine. C’est triste mais vrai!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :