Débat en français


Le débat vient juste de se terminer, voici mes impressions à chaud:

Le débat a été un 4 contre 1. Tous attaquaient Harper, mais presque rien entre eux.

Le gagnant est clairement Stéphane Dion. Il a su s’affirmer et surtout proposer des solutions précises, et non pas simplement essayer de démoniser les conservateurs comme l’ont fait les autres. Malheureusement pour lui, une augmentation du vote Libéral au Québec ne fera que diviser le vote fédéraliste et ainsi donc augmenter le nombre de sièges Bloquistes dans les comtés ou les conservateurs sont au coude à coude avec le Bloc. Duceppe le sait bien et vous aurez remarqué qu’il n’a jamais attaqué directement Stéphane Dion. Dion devra plutôt miser sur le débat anglais pour regagner des sièges en Ontario et dans les maritimes. Ce qui sera difficile parce qu’il a un peu de difficultés en anglais.

Jack Layton a fait comme d’habitude, il a été correct, mais sans plus. Pas assez pour gagner plus de sièges au Québec. Je serais surpris qu’ils en gagnent un 2e au Québec.

Elizabeth May a fait acte de présence, ce qui est déjà beaucoup pour les Verts qui participent à leur premier débat, et en français en plus, ce qui était difficile pour elle. Somme toute, elle s’est quand même bien débrouillée.

Harper a été attaqué de toutes parts, et a été sur la défensive presque tout le long, mais s’en est bien sorti en expliquant les faits sur la culture et surtout sur les jeunes contrevenants; qu’ils n’allaient pas en prison avec les criminels adultes comme le laissait entendre Gilles Duceppe avec son “université du crime” et sa “chair fraîche pour pédophiles”. Il a joué la carte du Premier Ministre calme et réconfortant. Il sera probablement plus fort durant le débat en anglais.

Duceppe a selon moi été perdant. Il n’a fait que brandir le Bonhomme 7 heures, poussant même le ridicule jusqu’à dire que le méchant fédéral pourrait mettre la main sur Hydro-Québec! Il n’a fait que continuer la campagne de peur et de désinformation et il a perdu un peu de crédibilité. Mais pas assez pour empêcher les séparatistes de voter pour le Bloc. Notez qu’il n’a jamais parlé de l’indépendance du Québec.

Mise à jour le lendemain:
Un sondage fait après le débat montrait que les gagnants étaient Stéphane Dion et Gilles Duceppe. On dirait que les répondants au sondage n’ont soit pas vu le même débat, ou alors ont choisi leur candidat sans évaluer objectivement la performance. Moi je n’ai rien vu de gagnant dans la performance de Gilles Duceppe. C’est drôle qu’aucun journaliste n’a remarqué la référence de Duceppe à la possibilité que le fédéral prenne le contrôle d’Hydro-Québec, selon moi l’apogée de sa campagne de peur.

3 commentaires pour Débat en français

  1. Je suis tout à fait d’accord avec vous. Difficile de voir comment Duceppe a pu si bien s’en tirer dans le sondage, ce qui remet en doute la crédibilité de celui-ci quant à la représentation des partisans du Bloc au sein de l’échantillon.

    Moi qui voulait voter NPD, je dois avouer que le passage de Stéphane Dion à TLMEP et sa performance au débat des chefs me font hésiter. Il est en train de montrer l’homme intelligent qu’il est et qu’il a trop souvent chercher à cacher derrière des images ne lui collant pas.

    Seule divergence avec vous: le NPD devrait quand même gagner deux sièges au Québec… Mais pas plus.

  2. Caricature de Ygreck sur le sujet:

  3. Tym Machine dit :

    « C’est drôle qu’aucun journaliste n’a remarqué la référence de Duceppe à la possibilité que le fédéral prenne le contrôle d’Hydro-Québec, selon moi l’apogée de sa campagne de peur. »

    Il s’agit effectivement d’un mensonge grossier relevant de la propagande crasse de croque-mitaine du Bloc. Le parti conservateur est le parti fédéral le plus décentralisateur et à cet effet, ils ont fait des affaires d’or avec le Bloc au point de l’éclipser au chapitre de la nation québecoise, le siège à l’Unesco et le déséquilibre fiscal.

    Ils avaient une belle lune de miel avec les conservateurs le Bloc et même qu’ils parvenaient à s’entendre beaucoup mieux qu’avec les libéraux qui n’avaient jamais été aussi populaire qu’à l’époque de Chrétien où on cassait allègrement du séparatiste avec un gouvernement canadien centralisateur.

    Cette revanche et cette campagne de mensonges éhonté sont digne du livre de Julie Couillard, c’est à dire qu’à l’instar de Couillard, le Bloc s’est senti « dompé » par ses amis conservateurs et maintenant se rebiffe en s’alliant avec tout ce qui bouge à gauche même ce qu’il y a de plus centralisateur sur le marché (NPD et Libéraux par exemple).

    Il est vraiment temps que notre préposé aux bénéficiaires national retourne changer quelques couches, une semaine de plus et qui sait quel autre invention abracadabrante aurait pu fleurir de l’imagination fertile de Gilles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :