Les artistes en colère

Le gouvernement Harper a annoncé il y a quelques jours des coupures de 45 millions dans le soutien aux artistes. Hier, les artistes étaient dans la rue pour manifester contre ces coupures et dire qu’ils font faire la fête a Harper lors des prochaines élections.

Personnellement, je suis d’accord avec ces coupures. Il y a trop d’artistes sans talent qui vivent au frais de la société. Des gens qui n’arriveront jamais à vivre de leur art parce qu’ils n’ont aucun talent artistique, ou alors ce qu’ils font n’intéresse personne.

Un des manifestants, membre d’une petite troupe de cirque, disait que la marché canadien était trop petit pour eux, et qu’il fallait que le gouvernement leur aide à exporter leur art. 30 millions de population trop petit pour un cirque de 4 personnes?

Et combien d’autres exemples ridicules:
-Exposition d’une robe faite de morceaux de viande dans un musée.
-Exposition sur le thème du caca (sculpture de caca, machine à faire du caca, etc..)
-10000$ de subvention pour faire des photos de clochers d’églises.

Ça me rappelle une anecdote concernant un jeune artiste qui faisait de l’art abstrait (de la peinture garochée sur une toile). Les critiques artistique l’adoraient et il vendrait ses toiles une fortune. Comme il n’arrivait pas à fournir, il a demandé à ses copains de l’aider en faisant des toiles eux aussi (peinture garochée) et lui il signait son nom en bas. Personne ne s’est aperçu de rien et les toiles continuaient à se vendre.

artistshit

60 commentaires pour Les artistes en colère

  1. Si vous étiez un tant soit peu sur le bord d’être à la cheville de quelqu’un qui s’y connaît en art, au moins… Je gage que votre maison est pleine de ces belles scènes de village peintes avec amour, mais le problème c’est que c’est hors sujet, le débat n’est pas à savoir ce qui est préférable pour vous entre vos décorations et ce qui ne pourrait pas en être.

    « Entre le pain et les jeux, il y a un flou. C’est là où se trouve l’art, la culture. Plus une oeuvre d’art se rapproche d’un de ces deux pôles, soit les besoins et le divertissement, moins c’en est une.

    La culture est un ajout à l’humain, elle transcende le domestique et demande beaucoup d’attention. Est art ce qui tend vers l’inédit et l’indicible. »

    « Pour l’évolution de l’humanité, est-ce qu’on devrait prôner l’amélioration de la compréhension humaine envers l’art ou on devrait seulement prôner la disparition de l’art qui n’arrive pas à rejoindre la majorité? »

  2. Je n’ai rien contre l’art, je connait des artistes (des vrais) qui ont beaucoup de talent et qui vivent de leur art.
    J’en ai contre les parasites sans talents qui vivent au dépend de l’état.

  3. Merci, ça répond très bien à mes questions, ou plutôt le constat que je fais.

    Bonne journée.

  4. Selon moi, pour être un artiste, il faut avoir du talent. Un talent c’est un don particulier que pas tous le monde possède. Par exemple, je suis pas si mal en dessin, mais ça ne fait pas de moi un artiste. Un vrai artiste qui a du talent, c’est pas tous le monde qui peut faire ce qu’il fait (ex: peinture, sculpture). Par contre, pas besoin de talent pour garocher de la peinture sur un mur.

    Autre anecdote, un artiste qui est considéré par un des grands parmis les artistes dont le nom m’échappe (je m’en fous d’ailleurs) qui avait placé un urinoir dans un musée en disant que c’était une oeuvre d’art. Certains applaudissaient, moi je trouve ça franchement épais.

  5. Nicolas Forget dit :

    Qui est cet artiste qui faisait de la peinture garochée sur toile ? Dans quel pays ? En quelle année ? Ce serait très important de le préciser.

  6. C’est certain que ça fait quelques années, ça fait plus de quinze ans. Je ne me rappelle plus le nom. C’est vrai que ça serait intéressant de retrouver le nom.

  7. eltremblayo dit :

    « de l’art abstrait (de la peinture garochée sur une toile) »

    Riopelle, Kandinsky, Malevich, Picasso faisaient de la peinture garochée sur une toile. Non mais quel garochage!

    C’est pas « politiquement incorrecte » ce que tu dis, c’est de l’ignorance crasse.

  8. Simon Dor dit :

    L’art est donc, par définition, quelque chose de difficile à faire, peu importe c’est quoi?

  9. Réinvestissons les coupures en culture dans les génocides à l’étranger, la répression policière des non-agressions et les athlètes drogués!

    N’importe quoi!

  10. Marie dit :

    L’homme de l’urinoir s’appelle Marcel Duchamp. Il a carrément changé la façon dont nous percevons l’art et a participé aux grands mouvements artistiques du début du 20e siècle.

    Le fait que vous citez cet exemple sans pouvoir nommer l’homme ni même expliquer le contexte de ce coup d’éclat fait de vous, monsieur, un vrai con.

    Et discrédite complètement votre opinion, pour ma part.

  11. LeCoach dit :

    Je vois que tu possèdes une très grande culture artistique et que tu comprends très bien l’importance de chacune des oeuvres ou des artiste que tu mentionnes… et que tu es capable de tout remettre en perspective. C’est vrai que Van Gogh n’avait que son frère que pour le subventionner car à son époque on trouvait son art ridicule, enfin, je n’approfondirai pas le sujet, ça semble perdu d’avance…

    Mais toi qui aime les « bons » artistes, je vois que tu utilises les dessins de mon bon ami YGreck pour illustrer plusieurs de tes « billets ». Après m’être renseigné, il s’avère que tu ne lui verses aucunes redevances pour ça… C’est peut-être pour ça, que les artistes réclament des subventions car il existe des gens comme toi qui utilisent le travail des autres pour glorifier le leur…

    Je tiens à souligner que Ygreck ne touche aucunes subventions et que tu dois apprécier son travail car tu en illustre tes textes… Alors même les bons, selon tes critères, ne sont pas rémunérés à leur juste valeur. Alors avant de chier sur les artistes, commence donc au moins à supporter ceux que tu aimes… au lieu de voler leur travail. C’est juste une question de respect sur le travail des autres.

    J’espère que tu es plus fin dans tes autres analyses politiques. Bonne soirée.

  12. J’utilise fréquemment les caricatures de Ygreck parce qu’il a vraisemblablement la même idéologie politique que moi.
    Je te ferai remarquer que les images ont un lien vers son site web, ce qui améliore son Google pagerank, et offre la possibilité pour ceux qui ne le connaissent pas encore de voir son site.

  13. @Marie
    La mémoire des noms n’a jamais été mon fort, et selon moi le con c’est ce pseudo artiste. Je n’ai aucune espèce d’admiration pour ces sans-talents.
    Si vous aimez ça c’est tant mieux pour vous, mais je n’ai pas a dire que c’est brillant seulement parce que quelques critiques ont trippé la dessus.
    Et si l’insulte est votre meilleur argument, et bien j’espère que vous en avez d’autres.

  14. @Anarcho

    Réinvestissons les coupures en culture dans les génocides à l’étranger, la répression policière des non-agressions et les athlètes drogués!

    Ou est-ce que j’ai dit ça? Tu hallucines complètement. Ca n’a rien d’une argumentation. Forces-toi un peu.

  15. @eltremblayo

    Ai-je nommé Picasso? Non, je n’ai cité aucun nom. Picasso ne garochait pas de peinture sur les toiles, il utilisait un pinceau, et ca représente quelque chose, même si j’apprécie moins certaines.
    Par contre Riopelle, je n’ai jamais trouvé le moindre intérêt.

    Si je faisait moi même quelque chose qui ressemble à Riopelle, personne ne trouverait ça intéressant, ca passerait pour un dessin d’enfant. C’est juste le nom de l’artiste qui donne de la valeur à ses choses. Si c’était vraiment de l’art, les gens trouveraient ça intéressant sans avoir à savoir le nom de l’artiste.

  16. tchendoh dit :

    Finalement, c’est assez simple, le gouvernment a simplement à demander l’avis de Christian Rioux à savoir si c’est de l’art ou non et se fier sur son jugement qui a fait ses preuves.

  17. bb dit :

    S’y connaître en art n’est pas nécessaire pour trouver que les artistes de la go-gauche québécoises, tout le monde en a marre! C’est personnes, qui se disent des « artistes » sont toutes pareilles, alors que d’être artistes devrait pouvoir dire qu’on a un esprit critique face au fait que tous les artistes, acoquinés avec les médias, pensent tous pareils. Vous ne trouvez pas ça bizarre, vous? Les artistes québécois n’ont rien d’artistiques. Ce sont des aristocrates finis. D’ailleurs, le peuple se fout complètement de leurs petites coupures. Qu’ils se débrouillent, merde! Qu’ils fassent comme tout le monde! Je n’en peux plus de ces artistes vendu de la go-gauche qui viennent dire au peuple « comment c’est important la culture ». Pensez-vous qu’on le sait pas! Mais il s’agit de savoir de quel culture on parle, ici! Et celle des artistes c’est celle de la go-gauche : pro-mort, pro-homo (donc nécessairement anti-famille), pro-garderie (donc nécessairement anti-femme-à-la maison), et je ne fais que n’en nommer quelques-uns. Le Peuple voit dans ces artistes les destructeurs de ce qui fait la vivacité et la culture d’un peuple : la famille, la tradition, l’histoire. Tout ça, ils passent leur journée à s’en moquer et à vomir dessus.

  18. Nicolas dit :

    J’apprécie de pouvoir lire les blogues de gens venant de divers horizons, exposant une pluralité de points de vue, parfois différents des miens. C’est une contribution essentielle à la démocratie. Cependant, ce qui m’irrite, c’est quand on joue avec mon intelligence. Le fait que vous ne puissiez pas nommer ce peintre qui «garochait de la peinture» avec l’aide de ses amis entache sérieusement votre crédibilité. C’est bien beau de citer des exemples, encore faut-il qu’on puisse en vérifier l’authenticité. Sinon, qu’est-ce qui me prouve qu’il ne s’agit pas d’une légende urbaine ou encore du fruit de votre imagination ? Rappellez-vous que dans la vie, on n’a qu’une seule crédibilité. À nous de ne pas la perdre. J’espère que vous saurez prochainement nous dénicher le nom de cet artiste.

    Pour ce qui est de votre justification pour l’utilisation des images de Ygrek, je trouve votre argumentaire déplorable. Ce n’est pas pas à vous de déterminer le prix que vous payez pour une oeuvre que vous utilisez (dans votre cas un simple lien) mais bien à celui qui décide de la vendre. Quand je vais chez le libraire, ce n’est pas moi qui décide du prix que je vais payer pour un livre. Même chose chez le disquaire. Même chose sur internet. Les nouvelles technologies ne nous soustraient pas aux lois sur le droit d’auteur.

    Cordialement

    N.F.

  19. LeCoach dit :

    Encore un qui parle à travers son chapeau… et qui possède une grande ouverture d’esprit…

    « Je n’y connais rien, mais si je n’aime pas ça, ça vaut pas de la merde »

    On ne te demande pas d’aimer ça, on te demande de comprendre l’importance qu’on eu ces gens à leur époque… Comment leur « style » ou démarche on pu changer ou influencer l’esthétique que ça soit beau ou pas. Dans l’art il y a de la recherche, et la recherche doit viser large pour qu’on puisse obtenir un résultat intéressant. Combien de peintres ou de sculpteurs contemporains ça a pris avant d’obtenir un Picasso… Va voir des expositions et tu verras qu’ils étaient des centaines à tourner autour de cet esthétisme et que très peu y sont arrivé avec autant de maîtrise.

    Quand à Riopelle, c’est le plus grand peintre canadien d’art Moderne, le seul canadien qui ait des toiles dans les plus grands musées internationaux.

    Et oui, si tu peignais des toiles qui ressemblent à celles de Riopelle, ça pourrait ressembler à des dessins d’enfant… car tu n’aurais pas fait toute la démarche pour en arriver à ce résultat, donc tu ne ferais qu’une pâle imitation sans en comprendre l’essence.

    Avec un raisonnement comme le tiens, on en serait encore à peindre des animaux sur sur les parois des grottes. C’est le propre de l’homme de rechercher des nouveautés, de se détacher des idées établies, d’innover… Ça s’applique autant dans les arts, la science, etc… Et ton raisonnement démontre facilement que tu ne réalises pas combien d’humains, de recherche et d’effort ça prend pour faire évoluer une société soi au point de vue matériel ou idéologique. Tu dois être du genre à consommer (objets, cultures et autres) sans jamais t’être posé la question d’où et de comment cela était fait et en croyant que cela t’es dû.

    Tu ne dois pas être trop créatif toi. Sinon, tu n’aurais pas justifié ton « vol » de caricatures à YGrek parce que tu lui fournis de la publicité par un miniscule lien vers sa page Web… Ça laisse même sous entendre que tu contribues à son succès… pas prétencieux pour 2 cennes. Ça confirme tout simplement que tu ne réalises pas la petitesse de ton geste par rapport au travail qu’Ygreck a mis pour en arriver là. Et le fait de partager ses idées ne justifie pas ta prétention à pouvoir t’en servir comme bon te semble… Simplement demander la permission à l’auteur aurait été une marque de respect élémentaire…

  20. Si je trouve une planche par terre avec un clou dedans par terre c’est un déchet. Si je plante un clou dans un planche et l’expose dans un musée c’est le l’art.

    Quand je pisse dans un urinoir, je pisse dans un objet créé par un designer industriel, pas un artiste.

    @Nicolas
    Le fait que j’ai oublié son nom ne change rien. Ce qui est irritant c’est que tu oses supposer que j’aurais inventé l’histoire. Pour la robe en viande, j’ai pris la peine de fournir un lien. Personne n’en a parlé. C’est de l’art selon vous? Je n’ai pas réussi à trouver de lien vers l’exposition sur la merde. Pour les photos de clochers à 10000$ je connais la personne, mais ne veux pas lui nuire. Et comme je ne sais pas le nom, je n’ai pas pu trouver de lien vers « l’artiste » garocheur de peinture et ses copains pas-artistes-du-tout. C’est drôle que vous n’avez pas commenté sur les deux premiers exemples.

    @Lecoach
    Ygreck fait son argent en vendant ces dessins à des journaux et autres sites web, et avec ses compilations de caricatures (j’en ai acheté une) Il n’y a que toi qui y voit du vol. Il y a dans la loi des dispositions pour une utilisation raisonnable, et je crois que ça en fait partie. YGreck est un artiste, et j’admire son travail. Un artiste possède un talent qui fait qu’il peut faire des choses que la majorité des gens ne pourraient pas faire. Pas parce que c’est difficile, mais parce que tous le monde n’a pas le talent nécessaire. Je me débrouille en dessin, mais je ne me considère pas un artiste pour autant.

    Si vous êtes tellement connaissants en art, trouvez-moi donc le nom de l’artiste (décédé) qui peinturait des bonhommes allumettes qui s’enculent sur les murs des métros. C’était supposément un « génie artistique ».
    Je ne sais pas son nom et d’ailleurs je m’en fout, mais comme vous êtes de fins connaisseurs, vous devriez le savoir et trouver ça beau en plus.

    Moi, des dessins d’enfants et des bonhommes qui s’enculent, ça ne m’émeut pas. Que voulez vous, je doit être trop épais pour comprendre, comme 90% de la population. Ou peut-être est-ce l’autre 10% de la population qui font semblant de comprendre.

  21. @Lecoach

    Et le fait de partager ses idées ne justifie pas ta prétention à pouvoir t’en servir comme bon te semble…

    Non, mais ça rend plus probable que j’utilise ses dessins que ceux d’un autre dont je ne partage pas les opinions, puisque ses dessins représentent souvent le propos que j’expose.

  22. @tchendoh

    Finalement, c’est assez simple, le gouvernment a simplement à demander l’avis de Christian Rioux à savoir si c’est de l’art ou non et se fier sur son jugement qui a fait ses preuves.

    Et qui alors selon vous devrait décider ce qui est de l’art ou non? Les artistes?

    Il me semble que si 99% de la population trouve que quelque chose ne devrait pas être considéré de l’art, ça n’en est pas. Seuls quelques artistes pouvaient voir quelque chose d’artistique dans la robe en viande, mais personne d’autre ne trouvait ça brillant.

    Laissez la loi du marché s’appliquer, si un artiste talentueux produit quelque chose, ça va attirer l’attention et se vendre. Si c’est de la merde, personne n’en voudra et le pseudo artiste n’aura qu’à se trouver un vrai travail.

    Les institutions culturelles subventionnées permettent à des artistes sans talents de vivre aux crochets de l’état, donc de nous.

  23. Laurent dit :

    Un artiste qui mange dans la main du gouvernement et cogne à sa porte pour avoir des subventions n’est pas un artiste libre. Prenez vous en main vous-mêmes, cessez de dépendre d’un système, soyez LIBRE !

  24. Stanissia dit :

    « Les institutions culturelles subventionnées permettent à des artistes sans talents de vivre aux crochets de l’état, donc de nous. » – Christian Rioux

    C’est définitivement un gaspillage d’argent, de l’argent qui devrait rester dans les poches des contribuables. Après tout, c’est du divertissement (donc du luxe), et non des affaires gouvernementales.

    On paye pour eux, et ils nous crachent dessus parce que ce n’est jamais assez! Ils sont déconnectés de la vraie vie.

  25. mh dit :

    Bonjour M’sieur Rioux. Y’a probablement deux commentaires intéressants dans vos spam. J’ai malheureusement glissé un lien Internet (mon erreur désolée), mais je crois que ça pourrais vous intéresser afin d’avoir réponse à vos questions!

    mh

  26. LeCoach dit :

    l’artiste en question doit être certainement Keith Haring http://fr.wikipedia.org/wiki/Keith_Haring
    pour ma part, je ne trouve pas que c’était un génie artistique, mais seulement un représentant d’un mouvement social de l’époque… et mouvement qui ne sera peut-être pas considéré comme majeur d’ici quelques années. Je ne dis pas que tous les artistes sont bons, il y en a de tous les genres (certains sont très cotés et seront oublié dans 10 ans, d’autres ignorés et reconnu trop tard et d’autres sans intérêts)… Ce qui est important, c’est qu’il y en ait… et que leur travail influence les autres métiers. Sinon qu’on porte tous des uniformes Mao, qu’on bâtisse des tours de béton… Plus de mode, toujours même musique, toujours même genre de films, toujours des romans Harlequin…. Qu’on devienne « beige » tout simplement.

    Les génies ça n’existe que très peu, ce sont juste des individus qui ont été influencés par des centaines autour d’eux dans différents domaines et qui ont réussi à ressortir l’essence, la synthèse d’un mouvement, d’une époque mieux que les autres. Mais ils ont besoin de l’influence de ces centaines d’autres (bons ou mauvais) pour qu’il en émerge quelque chose.

    Peu importe l’innovation, il faut viser large (tout genre de styles) pour trouver ceux qui seront importants. Et sur l’échelle de l’existence du individu (dont toi) peu de style ou d’artiste resteront… Cela a toujours été, On ne connait que la crème des époques passées, mais il y avait et il y a toujours du petit lait.

    Et si ton discours et celui de ceux qui t’appuient pour les subventions, chiâlez donc vers ceux qui vous en pompent le plus… Pétrolières, Industrie automobile, Bombardier… Bizarre, ces compagnies font des millions et des milliard de profits et réclament aussi sans cesse des subventions, mais ça personne ne manifeste contre eux…

    Quand tu vas à l’étranger, j’aimerai bien savoir de quoi on te parle de ton pays… tes artistes ou tes industries? Les deux en général et plus souvent tes artistes ou tes sportifs… alors si on subventionne les industries, pourquoi pas les artistes. Ils sont d’excellents ambassadeurs de l’identité de ton pays… Les États Unis l’ont très bien compris et en font leur meilleurs outils (cinéma et musique) de promotion de leur patrie (idées, style de vie, technologie) et ensuite ça leur ouvre des portes exporter leurs produits. Et t’inquiètes… les films et la musique aux USA est subventionné à l’os pour l’exportation…

    Sans la dernière subvention, parce que dans ce cas ci, il s’agit bien d’une subvention pour l’exportation de l’art canadien… Des gens comme Robert Lepage, le Cirque du Soleil et biens d’autres n’aurait pas eu la facilité de commencer leur carrière internationale. Juste dans le cas du Cirque du Soleil… les millions investis pour des milliers d’artistes autres que le cirque ont permis à un artiste (Le Cirque du Soleil) de s’internationaliser et de générer des milliards… à créer des milliers d’emplois au canada et développer une industrie du spectacle qui n’existait pas avant. Avec cette nouvelle coupure, le cirque du Soleil ne serait peut-être jamais sorti du pays et tournerait encore sa bosse au Québec. Alors je veux bien en subventionner 100 pour qu’un seul comme celui là réussisse.

    Pour ce qui est d’YGreck, je répète depuis le début… lui as-tu simplement demandé la permission… c’est tout.

    @ Stanissia
    Si l’argent reste dans tes poches qu’en feras-tu? l’argent c’est fait pour circuler, faire rouler l’économie 😉 l’Art… juste du divertissement… ben peut-être mais avec celle des voyages c’est l’une des plus grosses industries des différents pays occidentaux… Hollywood, Las Vegas, Paris, New-York, Londres… ça vit juste de magasins de banlieue à ton avis? Les gens y vont pour les spectacles, l’architecture, la musique, les théâtres, les musées, la culture… et ce sont les artistes qui font ça. Paris n’est pas la ville la plus visitée au monde pour rien…Peut-être toi qui est déconnecté…

  27. Radisson dit :

    Je suis très surpris de voir des artistes – en principe des esprits libres , indépendants – ramper littéralement pour que le gouvernement leur jette quelques miettes!

    En fait, les artistes se comportent plutôt comme de véritables putains qui n’ont aucune fierté!

    Pourquoi les artistes ne seraient-ils pas comme tout le monde obligés de travailler pour gagner leur croûte???

    Vous voulez faire comme vous pensez et ce que vous voulez, sans compromis et sans vous préoccuper de ce que les ploucs pensent ou aiment ce que vous faites!

    Parfait. Vous faites de l’élitisme. Vous avez le droit!

    Mais en attendant les ploucs vous disent qu’ils ne paieront pas pour vos bébelles!

    Ça vous pose un problème?

    Alors trouvez-vous d’autre mécènes. À moins que vous soyez tellement lâches et dépendants de l’État que vous soyez incapable de faire cela!

    Ou ben faites comme les ploucs! Trouvez moyen d’avoir une certaine valeur marchande pour que vos « oeuvres » soient achetées et cessez de brailler!

    D’autre part petit message pour les artistes en général: quand vous faites un spectacle pourriez-vous nous épargner votre préchi précha de bons sentiments, votre discours bourré des clichés issus de la pensée unique?

    Vous êtes plate et désespérément uniformes! Comme si vous aviez été tous été fabriqués sur le même moule!

    On repassera pour l’originalité!|

  28. JP dit :

    Personnellement, je crois que la culture devrait être un champ de compétence provincial. Toute ingérence du fédéral en culture devrait être décriée tant par la population en général que par les artistes (surtout les artistes nationalistes).

    Ce qu’il faudrait, c’est qu’Ottawa élimine toute ingérence dans le domaine de la culture et transfère ces sommes aux provinces pour qu’elles gèrent cet argent selon leurs critères et leurs priorités (santé, éducation, culture…).

    D’autre part, j’aimerais bien savoir … cette coupure de 45 M$, ça représente quoi comme pourcentage?

  29. mh dit :

    Bon bien au risque de ne pas me faire publier encore une fois M’sieur Rioux, le nom de l’artiste en question qui est effectivement un génie artistique, vous avez dit vrai, est Keith Haring! Et il a énormément contribué à l’avancement non-seulement de l’Art contemporain, mais également à la conscientisation populaire en ce qui a trait au virus du SIDA. Il a d’ailleurs mis sur pied une fondation afin de venir en aide aux sidatiques ainsi qu’à la recherche afin d’irradier la maladie.

    Qui plus est, son mentor était Andy Warhol. Warhol qui tel que mentionné dans mon premier commentaire non publié, est à l’origine du Pop Art, mouvement artistique qui est lui même inspiré du Ready Made dont Marcel Duchamp était l’un des pionniers. Et si on se souvient bien, j’avais ajouté à mon commentaire un lien :

    http://www.simpsonspark.com/references/refs_tableaux_list.php

    Ces liens nous démontrent que Matt Groening, illustrateur et créateur des Simpsons, a rendu hommage plus d’une fois à Andy Warhol dans divers épisodes. Aimez-vous les Simpsons M’sieur Rioux?

    Voilà je ne répèterai pas ce que j’avais écrit au complet puisque cette argumentation semble être à sens unique.

    Je vous souhaite une belle vie en noir et blanc!

    mh

  30. Je ne censure jamais. Si votre message n’Est pas apparu c’est parce qu’il a été reconnu comme un spam, et que je ne l’ai pas remarqué dans la liste des spams.
    Votre message précédent était toujours reconnu comme SPAM parce qu’il avait plus d’un lien, et il semble y avoir un bug dans cette version de WordPress puisque je ne réussissait pas à le libérer, alors j’ai enlevé le 2e lien pour que votre message puisse apparaitre.

  31. 99% des références faites sur le site dans des épisodes des Simpsons sont de l’art figuratif, et non pas des dessins pour enfants, de la peinture garochée, ou des bonhommes enculés.

    Ce que je comprend de votre message, c’est que si quelqu’un est gai et séropositif, ce qu’il fera sera nécessairement considéré de l’art?

  32. Je ne sais pas si c’est vraiment Keith Haring. Ce que j’en vois rapidement en cherchant sur internet ne correspond pas avec ce que j’avais vu. Les dessins de l’autre étaient clairement sexuels, gais et beaucoup plus simplistes. A moins que c’était dans une de ses « étapes artistique » différente.

  33. Stanissia dit :

    @LeCoach

    Bien sûr que je dépense mon argent! Faut être de mauvaise fois pour dire ça!

    Le point est que les gens doivent pouvoir décider de dépenser leur argent où ils veulent. S’ils veulent financer les artistes, qu’ils le fassent eux-mêmes. S’ils veulent dépenser tout en shopping, ça les regarde aussi. Personne n’a devrait avoir le droit de leur enlever leur argent de force pour financer ces gens-là. C’est du vol pur et simple!!!

    Il y a des limites à attendre tout des autres. On est supposé être des adultes, non?

  34. mh dit :

    Wow j’ai rarement vu quelqu’un d’aussi mauvaise foi!

    Tout ce que je mentionnais c’est que tous les courants artistiques ont eu une influence sur le travail de nombreux artistes (graphistes, architectes, peintres, illustrateurs, sculpteurs, etc.) incluant celui de Matt Groening, qui sait apprécier les différentes formes d’art.

    En ce qui a trait à Keith Haring il a non-seulement fait avancé l’art contemporain, mais il s’est également servi de sa notoriété pour faire évoluer notre société. Une société qui manque encore visiblement d’ouverture….

  35. @mh
    On ne peux pas automatiquement tout accepter au nom de l’ouverture.
    Après ça sera quoi, ceux qui aiment se pisser dessus vont revendiquer que ça soit reconnu comme une orientation sexuelle et vont faire des défilés? Donc un artiste qui fait des dessins de bonhommes qui se pissent dessus le ferais pour faire avancer notre société?

    Pourquoi pas subventionner ceux qui photographient leur nombril?

    Un artiste qui veux exposer ses restes de table il faudra aussi lui donner des subventions?

    Il y a toujours bien des limites, et certains « artistes » essayent simplement de repousser la limite toujours plus loin. Selon-moi, ils ont déjà dépassé la limite du bon goût il y a longtemps.

  36. Kevin dit :

    Tab***** que vous tournez en rond!!!! Ce qui écoeure c’est que l’état offre des subventions avec l’argent des contribuables en encourageant des type d’art qui ne leurs corresponds pas nécessairement. Le gouvernement n’a rien à faire dans l’art parce que c’est quelquechose de personnel et de subjectif. Il me semble que c’est HYPER BASIC!!

    Moi j’aime les arts corporels (tatouage, piercing, scarification), c’est vraiment ma plus grande passion artistique mais pour certains ce n’est qu’une mutilation sans signification et bla bla bla (même si l’aspect art visuel du tatouage est aujourd’hui sublime. Justement en fin de semaine à Montréal il y a une grosse convention à la gare Windsor. Est-ce que le gouvernement devrait subventionner les arts corporels? Non, parce que ce n’est pas de ses affaire. Les gens reconnaissent et paient pour ce qui leur plaît.

    La subvention retire autant d’argent des poches des contribuables qu’elles n’en donne aux artistes. Le gouvernement ne crée pas d’argent et ne donne que ce qu’il prend. De ce fait, la subvention en elle même, que ce soit à une compagnie ou à un artiste est immorale. Si une entreprise ou un artiste ont le talent ou l’efficacité nécessaire, ils sauront se financer aisément, surtout aujourd’hui en 2008.

    Pour les démagogues et les collectivistes qui sont en faveur des subvention… pensez à votre position à deux fois et imaginez que le gouvernement prenne votre argent pour subventionner ce qui ne vous plaît pas.

  37. LeCoach dit :

    @ Kevin
    Le problème là dedans c’est que tous les pays subventionnent leurs industries… Alors si on veut rester concurrentiel, il faut suivre le courant. Sinon on doit changer le modèle économique de la planète… Au canada l’industrie artistique (tout médiums confondus) brasse des milliards de dollars. C’est majeur et ça rapporte à beaucoup de monde, pas juste les artistes. Du simple point de vue économique, ça rapporte. Mais a-t-on le doit de couper pour des valeurs subjectives? Parce que sinon qui va décider? et où cela va-t-il arrêter? Du moment que cela respecte les lois… on doit tolérer. Sinon, on brime la liberté d’expression et on s’enligne vers la pensée unique. Les seuls états qui ont soutenus l’art avec des principes de jugements de valeurs sont les états communistes et dictatoriaux.

    l’art est peut être subjectif… mais quand l’état subventionne ou investit dans:

    des usines d’armement (est-ce moralement acceptable?)
    les sables bitumineux (qui massacre l’environnement)
    les hôpitaux (publics ou privés)
    les écoles (publiques ou privées)
    Les éoliennes qui polluent visuellement ou de manière sonnore
    Les turbines à gaz ou centrales au charbons pour l’électricité
    Les centrales nucléaires
    L’alimentation (industrielle et pas aux bio)
    etc…

    Tout ça aussi c’est subjectif…

    Le gouvernement est là pour offrir des services qu’on lui demande et ce sont ceux qui chialent le plus forts qui l’emportent… malheureusement. Ça va peut-être des fois à l’encontre de nos valeurs, mais des fois l’inverse existe aussi, il y a des gens qui payent pour nos valeurs même si ils ne partage pas nos idées. C’est ça vivre en société.

  38. Kevin dit :

    …. Non LeCoach vous êtes complètement dans le champ. First, la culture ne se développe pas par les subventions comme vous semblez le croire. La culture c’est une affaire de créativité personnelle, un amalgame d’influences exprimé par un individu. Ce n’est pas le gouvernement qui crée en octroyant des subventions, ce sont les artistes. De ce fait, le gouvernement n’est qu’un moyen de financement.

    En suivant une base logique, pourquoi le gouvernement devrait-il s’occuper de financer les arts? Parce que tous le monde le fait? C’est un sophisme, c’est pas parce que mon voisin bat sa femme que je peux faire la même chose. Anyway vous êtes complètement stupide si vous croyez que sans subvention, il n’y aurait plus de culture ou alors qu’il y a un « combat des cultures » et que si on ne la finance pas plus par la force, elle se fera manger par le voisin.

     » Au canada l’industrie artistique (tout médiums confondus) brasse des milliards de dollars. » Absolument aucun rapport, vous parlez de retombées économiques : on prend la subvention (dépense) qu’on traduit en salaire (revenu). Selon le même calcul, toute activité financée crée des retombées économiques. Est-ce que vous savez ce que le mot richesse et production veut dire? Par exemple : si je veux manger un pain, je peux l’acheter ou le fabriquer. Ça vas me prendre une demi-journée faire un coliss de ptit pain alors que je peux l’acheter à l’épicerie. A la place, je vais travailler dans mon domaine et faire beaucoup plus d’argent en produisant un autre service utile et mon patron vas me rénumérer en fonction de ma productivité.

    On peut augmenter la richesse par : l’économie d’échelle, la technologie ou la spécialisation. On crée de la richesse en fesant plus avec moins. C’est merveilleux comme processus parce que ça permet à tout le monde d’avoir une maison, une voiture, des meubles, etc… je me vois mal tout fabriquer ça moi même.

    Regardons maintenant une subvention à un artiste : ça ne crée rien d’autre que le produit culturel qui sera apprécié par les consommateurs (et devient donc un produit de consommation)(et non ce n’est pas péjoratif, un livre aussi c’est un produit). On prend l’argent aux contribuables pour la redonner aux artistes, tout en perdant de l’argent dans l’administration.

    « Mais a-t-on le doit de couper pour des valeurs subjectives? Parce que sinon qui va décider? et où cela va-t-il arrêter? Du moment que cela respecte les lois… on doit tolérer. Sinon, on brime la liberté d’expression et on s’enligne vers la pensée unique. » Autre commentaire stupide bourré de sophismes : First, le financement d’un artiste n’est pas un droit. De ce fait de couper des subventions c’est retirer un privilège, ce n’est donc pas de la censure. La censure c’est empêcher quelqu’un de dire/faire quelquechose, ça implique un contrôle de force. La pensée unique vient de la répression : média contrôlé par l’état et monopole protégé par l’état, crime de pensée (prisonniers politiques par exemple), propagande appuyée par des sophismes et des demi-vérités. Le gouvernement n’a pas à interdire qui que ce soit de créer le produit culturel qu’il veut, au nom de quelque idéologique que ce soit, en autant que ce dernier respecte les droits de propriété (je peux faire et dire ce que je veux mais pas chez qui je veux).

    Votre listing est complètement ridicule et vous ne comprenez pas ce que je veux dire quand je dis que l’art est subjectif : Ce que ça veut dire c’est que la notion d’art est élastique et pour certains ce qui est étrange est de l’art pour d’autres, c’est une question de point de vue. De ce fait, que le gouvernement subventionne certains types d’art (puisqu’il se doit de choisir), il prend l’argent des citoyens qui auraient investi un montant équivalent dans la PRODUCTION DE LEUR CHOIX ET NON CELUI DE L’ÉTAT.

    Votre listing est en effet diverse subventions mais je suis contre toute subvention : en économie, le financement d’une entreprise se fait par le capital qu’ils prennent aux actionnaires selon la confiance de ceux-ci en la valeur de l’entreprise. En se substituant à ce rôle, l’état préserve des entreprises qui devraient se réajuster pour être efficace ou alors carrément tomber. De ce fait, le gouvernement gaspille des ressource pour subventionner et encourage le gaspillage et l’inneficacité des entreprises. Les subventions pour l’éthanol ou les éoliennes viennent d’un rêve utopique : ces 2 technologies seraient miraculeuses mais le financement privé a une singulière aversion du profit et préfère les délaisser et donc le gouvernement vient compenser. En réalité, ce sont des technologies innefficaces et incomplètes (pour l’instant) et donc le gouvernement vien compenser la rentabilité en injectant l’argent DES AUTRES QUI NE LE FERAIENT PAS AUTREMENT à la demande de groupes de pressions.

    De ce fait TOUTE SUBVENTION est NÉCESSAIREMENT un avantage à certains au détriment de tous les autres : socialiser les coûts pour privatiser les bénéfices. Partager le montant de la subvention aux contribuables (qui constituent un groupe silencieux) pour concentrer les bénéfices vers les plus chialeux (et vous ne me ferez pas croire que ceux qui crient le plus sont le plus dans le besoin et sont les plus légitime à recevoir ce montant).

    L’économie est un système merveilleux, il encourage l’efficacité et l’innovation. Pourquoi? Parce que chaque être humain recherche son profit personnel mais pour y parvenir, il doit d’abord séduire sa clientèle et offrir quelquechose de franchement différent, qui est en demande. De ce fait, ce que les gens veulent, ils l’ont tout en encourageant les entrepreneurs les plus efficaces. De ce fait, la culture n’échappe pas au phénomène (ce n’est pas « distinct » comme vous semblez le croire) et si les gens aiment tel type de film, tel type de livre ou tel type de toiles, les artistes qui correspondent à leurs goûts sauront trouver des acheteurs ou simplement des gens qui désirent contribuer au développement de leur talent.

    La société est composée d’être humains qui échangent, partagent et innnovent. Le gouvernement n’est pas le chef d’orchestre de la société, ses citoyens se débrouillent très bien tout seuls. Le seul rôle de l’état est de limiter et de punir les agressions (vol/viol/meutre/agression physique ou sexuelle)(fraude aussi… qui est un vol…) entre individu. Son rôle n’est pas de « propager la culture nationale » ou « stimuler l’économie ». La société n’est pas le résultat du design intelligent de bureaucrates, elle est le résultat d’actions ÉGOÏSTES d’individu qui veulent prospérer et contribuent donc à faire prospérer les autres par effet d’entrainement.

  39. Il y a tout de même des limites, que n »importe quel esprit sain peut voir que ça n’a pas de sens. La robe faite de morceau de viande, à part l’artiste qui a reçu un gros chèque, est-ce que ça intéresse quelqu’un? A part les arts, aucune industrie n’est subventionnée l’infini. Il y a des subventions pour démarrer, mais ensuite si c’est pas viable, ça ferme. Ca devrait être la même chose avec les arts, si après une ou deux subventions, un artiste n’intéresse personne avec des affaires qui n’ont pas de sens, il ne devrait plus en recevoir après.

    En passant, les hopitaux, les écoles et la plupart des centrales et éoliennes, il ne s’agit pas de subventions puisque ça appartient à l’état.

    Les éoliennes qui polluent visuellement ou de manière sonnore

    Ca c’est un commentaire ridicule, voir les billets précédents:
    http://web.cgaspesie.qc.ca/crioux/wordpress/?p=31
    http://web.cgaspesie.qc.ca/crioux/wordpress/?p=90

  40. LeCoach dit :

    http://archives.radio-canada.ca/arts_culture/arts_visuels/clips/1427/
    Ça tourne en rond depuis 17 ans 😉

    Les écoles privées du Québec, contrairement à celles du reste du Canada, sont subventionnées pour chaque élève qu’elles reçoivent.

    Depuis l’assurance maladie, les médecins, qui se disent pourtant de profession libérale, ont un revenu assuré quelque soit leur compétence. Il n’y a aucune concurrence. Ce sont des méga-fonctionnaires, tous les avantages des professions libérales et les avantages des employés syndiqués. (C’est là que je vois une certaine « subvention »). Je suis ingénieur et mon propre patron, donc une profession libérale. Aucune autre profession ne bénéficie de ces conditions.

    « Il y a des subventions pour démarrer, mais ensuite si c’est pas viable, ça ferme. » laisse moi rire, il y a tellement d’exemple pour te contredire là dessus (MIL Davie, l’industrie du bois… , l’aluminium (taux préférentiels des tarifs d’électricité), Les producteurs de porcs, L’industrie Automobile, Bombardier, Les Pharmaceutiques, l’industries des jeux vidéos (en subventions de salaire depuis plus de 10 ans),…) Tous ça c’est viable (sauf MIL Davie…) et ça reçoit quand même des subventions année après année…

    Pour l’énergie, on a tous payé pour étatiser les centrales électriques, l’argent est bel et bien sorti de nos poches à l’investissement de départ… Et maintenant, il n’y a pas de concurrence dans ce domaine, je ne peux choisir mon fournisseur. On ne chiâle pas parce que ça fonctionne généralement bien, mais si il y a avait le moindre problème, nombreux serait à demander la privatisation. Pas parce que publique que non subventionné… l’argent sort toujours de nos poches… Hydro-Québec peut faire ce qu’elle veut, si ça va mal, elle augmente nos tarifs et nous n’avons rien à dire.

    C’est bien ça le débat ici, c’est qu’on pige dans nos poches et qu’on n’a pas un mot à dire… ou c’est le mot « subvention »?

    OK pour les éoliennes, c’est un peu tiré par les cheveux pour ce cas-ci… Mais on sait très bien que la mise en place des éoliennes est une décision purement politique pour « subventionner » indirectement une région défavorisée économiquement et plaire aux écologistes (bon capital politique)… Le rendement énergétique vis à vis l’investissement est loin d’être rentable par rapport à l’hydro-électricité. En plus les éoliennes installées ne sont pas conçues pour le climat où elles sont installées, leur durée de vie sera de moitié par rapport à d’autres implantations dans le monde. Ça on ne la pas trop publicisé, il faudra tout rebâtir dans 25 ans… contrairement à 50 ans ailleurs.

    Quoiqu’on pense, l’argent sort toujours de nos poches… alors ce n’est pas parce qu’on donne $5000 à un artiste à tous les dix sur un salaire annuel de 15000$ que je vais m’offusquer… quand on peut voir que pour créer 100 emplois dans de grosses industries, on peut « prêter sans intérêt » facilement 100 millions de dollars, ce qui fait qu’on « subventionne » chaque emploi à plus de $50 000. Il n’y a personne qui m’a donné $50 000 pour partir mon entreprise. Alors le $340 de viande mensuel que ça coûte pour la robe en viande… ça ne représente pas grand chose… mais ça a l’air d’un maudit bon investissement car on en parle encore 17 ans après… Marketing, Marketing comme dirait l’autre…

  41. Alors le $340 de viande mensuel que ça coûte pour la robe en viande… ça ne représente pas grand chose… mais ça a l’air d’un maudit bon investissement car on en parle encore 17 ans après… Marketing, Marketing comme dirait l’autre…

    Marketing pour quoi? Est-ce que quelqu’un va acheter une robe faite de morceaux de viande qui pourrissent et qu’il faut remplacer régulièrement? On en parle parce que tout le monde trouve ça stupide.

  42. LeCoach dit :

    Acheter, acheter,… l’art n’est pas seulement là pour être acheter, il peut être là aussi pour exprimer une idée… On peut s’exprimer autrement que par l’écrit et la parole. On donne bien la chance à des idées de circuler par la télévision d’état et la radio d’état, alors pourquoi pas aussi par les musées. On a plusieurs sens. Certains artistes sont plus à l’aise ou habiles avec certains médium que d’autres. Certains médium sont plus puissants que d’autres tout dépend de se que l’on veut exprimer.
    Une photo peut avoir plus d’impact que n’importe quel discours… Une robe de viande est une image qui ne laisse pas indifférent, ça choque, peut-être pas pour les mêmes raisons pour tous et chacun. Chacun peut y voir une signification différente, mais au moins ça fait réfléchir vu qu’on en parle encore 17 ans après.
    À première réaction, on peut se dire que c’est colon et en rester là… ensuite on peut essayer d’en saisir le message (celui de l’artiste et/ou forger le sien)… et après ça on peut juger si cela a atteint son but… que ça soit esthétiquement laid et que ça pue là n’est pas la question… L’important c’est d’avoir peut-être fait fonctionner une réflexion. La robe de viande n’était peut-être pas une grande idée en soit et/ou une grande oeuvre marquante (je ne la défend pas, ce n’est pas dans mes goûts), mais je suis sur qu’en voyant cette image (robe de viande) on a tous une idée qui nous traverse l’esprit et pas nécessairement le coté pratique de la chose (changer les steaks)…

  43. DarkM dit :

    je suis du même avis,les artistes vivent des subventions,si il n,en fallait que du seul talent,plus des 3/4 seraient dans la misère.plutot que de subventionner,pourquoi ne pas faire un prêt sans intéret pour une période de 2 ans et si sa fonctionne alors vole de tes propres ailes,sinon ben lave toi et trouve toi une vraie job. je trouve parfaitement déplacé de voir mon argent investit dans une clique de chanteurs,comédiens humoristes tous aussi mauvais les uns que les autres.le Kébekhistant c’est ça,on nous passe des pseudos artistes qui ne sont connus que ici,on encourage la médiocrité en engraissant trop souvent les arrivistes,les parvenus et les pas de talent
    vous me direz sans doute que Éric Lapointe vend beaucoup d,album,soit,
    mais as-t-il besoin de subventions pour les produire? est-ce que mon argent doit être investit dans l’école nationale de l,humour qui est un berceau de cancres inutiles? si t,est pas drôle en partant,sa va être difficile d’apprendre a l’être a coup de subventions.
    les arts c’est important,mais a quel prix.
    il faut impérativement mettre le couperet dans les subventions et encourager le développement de la relève avec des prêts,toute forme d’art confondu,avec du talent il est possible d’être autonome et de bien vivre de son art,j’en connais qui y arrivent ici comme ailleur,
    et ce sans subventions.
    mon argent doit être investit la ou c’est nécessaire,les baisses d’impots,la santé l’éducation.le divertissement sa empêche pas le monde de vivre et sa ne doit pas être subventionner

  44. Enfin dit :

    Enfin quelqu’un qui n’y a pas la tête dans son cul. Bravo pour ce blogue. Je travaille avec des personnes pauvres à Québec qui souffre de troubles psychologiques et qui ont peine à manger. Lorsque je vois les pauvres artistes qui pleurent sur leur pauvre sort de riches et qui ne pense une fois de plus qu’à eux, je n’ai aucune compassion. Venez travailler avec moi et vous allez connaître c’est quoi la vrai souffrance et la détresse. Les artistes sont par définition des gens extrêmement narcissique et je pense que c’est une des raisons qui les poussent à penser que tout l’argent des contribuables leur est destiné. De plus la pub avec Michel Rivard est très raciste envers les anglophones, ces terribles méchants envahisseurs.

  45. En plus, le vidéo sur Youtube produit par des « pauvres » artistes millionnaires, ça ne fait pleurer personne.

  46. DarkM dit :

    exact Mr.Rioux,en plus de n’être pas drôle,faut y voir aussi un côté raciste
    face aux anglophones,d’ailleur justement parlant d’anglophones,est-ce que Brian Adams,ou Shania Twain ont eut besoin de subventions pour se produire?sa serait surprenant,Simple Plan se sont fait avancer l’argent pour leur premier album par Choix-FM,je crois qu’ils ont bien été rembourser depuis héhé!j’en revient a la solution la plus simple,un prêt sans intéret pour 2 ans pour aider a se lancer,toute forme d’art confondu,ensuite on commence a rembourser avec les fruits de son art ou d’un vrai travail.comme ça ceux qui sont sérieux et talentueux ne devraient pas avoir de la misère a vivre bien,les autres si ils sont mauvais ben y remboursent avec leur salaire point,sa débarrasserais la planète des suceux de cash qui ont pas de talent

    j

  47. LeCoach dit :

    En suivant les raisonnements de certains sur ce blogue, je me demande des fois fois si je ne devrais pas demander moi aussi qu’on coupe certaines subventions… mais ça serait aux écoles pour avoir échoué dans l’instruction des certains élèves…
    Baser son opinion sur des à priori sans vérifier des faits… pour exposer ses opinions, ça c’est de la grande analyse de situation… et ça donne de la crédibilité… Ce qui me chagrine le plus, c’est que vous ne semblez même pas gênés de dire de pareils conneries…

    Allez juste jeter un petit coup d’oeil sur la situations des artistes canadiens et voir avec quoi ils vivent avant de la mettre tous dans le même bateau… Il y a une différence entre artistes et vedettes…

    http://www.canadacouncil.ca/publications_f/recherche/art_rh_culturel/artists_artistes_canada.htm

  48. DarkM dit :

    ce sont des chiffres de 2001 et sa ne démontre que ce que je pense
    c’est pas des subventions que sa prend mais des prêts.
    pour ce qui est des vedettes ,justement avant d’être vedette faut commencer en quelque part,autant pour un peintre,un sculpteur,faut être en mesure de vendre ses oeuvres si elles ne se vendent pas,pourquoi subventionner pour persister dans l’échec?
    on ne s’improvise pas artiste du jour au lendemain,et a ce niveau faut mettre les argents aux bons endroits,mais sous forme de prêt,

  49. Et une autre excellente caricature de YGreck sur le sujet:

    Il est vraiment incroyable de gars la. Lui c’est un vrai artiste et il n’a pas besoin de subventions.

  50. @Lecoach
    Ne t’inquiètes pas pour mon instruction, elle est très bonne. C’est pas parce qu’on est instruit et cultivé qu’on devient gogauchiste. Souvent c’est le contraire, historiquement les mouvements gauchistes souvent partent de la base paysanne.

  51. LeCoach dit :

    @ DarkM
    le but d’un artiste n’est pas nécessairement de devenir une vedette… ça c’est ta prétention. Les chiffres sont peut-être de 2001, mais au moins ils servent de base à une certaine analyse, pas juste de préjugés. Que ça soit des subventions ou des prêts, l’art est-il là juste pour faire de l’argent? Il n’y a pas que la rentabilité financière à court terme dans la vie.

    J’aimerais bien savoir combien d’oeuvres tu as achetées dans ta vie… Bon, tu ne peux certainement pas te permettre d’acheter des oeuvres maîtresses. Alors tu dois te rabattre sur des oeuvres d’artistes établis découverts par d’autres que toi… sous forme de disques, de livres, de films et/ou autres… la culture populaire quoi… mais pour ceux qui vont suivre, ceux qui ne sont pas connus, on fait comment? Est-ce que tu les encourages de quelques manières que se soit… Tu commandites un groupe de musique? tu prêtes à un réalisateur pour son premier film? tu as déjà acheté une toile ou une sculpture que tu aimais à un artiste inconnu juste parce qu’elle te plaisait? Si oui, et bien bravo, peu de gens le font et ne peuvent supporter plusieurs artistes à la fois… sinon tu es comme la majorité, tu attends que d’autres fassent la sélection à ta place. Ben les subventions font ce que la plupart ne font pas… permettre à certains de démarrer… et sur le lot peu deviendront populaires…

    Le cinéma canadien a toujours été subventionné avant la fin des années 70… ce n’est que vers la fin des années 70 que des investisseurs au Québec se sont intéressés au cinéma. C’est le succès populaire du film « Valérie », qui a montré qu’on pouvait faire de l’argent avec des films… tout ça à cause d’une paire de seins, ceux de Danielle Ouimet. Mais les artisans de ce succès commercial étaient tous sortis de milieux subventionnés… Grâce à eux, l’industrie des producteurs privés à prit son essor… Ça a développé une industrie qui aujourd’hui est assez fleurissante à Montréal (on y tourne même des productions américaines). Des écoles se sont développées. De plus en plus de gens se sont orienté vers ce domaine… et ça a même développé de nouvelles technologies. Montréal et Toronto sont des berceaux des plus grands logiciels d’effets spéciaux adaptés pour le cinéma… et ça grâce au travail d’étudiant en cinéma et d’artistes travaillant à l’ONF (reconnus depuis longtemps pour son département d’animation et plusieurs fois primé aux Oscar entre autres) qui cherchaient de nouveaux moyens d’expression… Oui oui, des artistes issus de milieux subventionnés (Écoles des arts et l’Office National du film) sont à la base des logiciels les plus utilisés du cinéma Hollywoodiens et des créateurs de jeux vidéos qui divertissent notre quotidien. (Softimage, Maya, Houdini, MotionBuilder, Discreet Logic, etc… tous ont comme point de départ Montréal ou Toronto)

    Ces subventions émises 20 ans plus tôt, ont créé une synergie qui a permis le développement de ces technologies. Personne à cette époque n’aurait pu imaginer et encore moins investir dans un domaine aussi virtuel. Seul un investissement collectif (par subventions aux départements universitaires de recherche), la recherche de nouveaux moyens d’expressions (par des artistes) et la recherche de nouveaux moyens de visualisation (par des programmeurs), ont permis l’éclosion de cette nouvelle forme d’expression. J’ai suivi et participé de près (de façon très modeste) à l’émergence de cette technologie, il y avait à l’époque une exposition annuelle à Montréal, « Images du futur ». Au début, seuls des artistes et des universités y présentaient leur travail. On y voyait vraiment de tout du bon et du mauvais. L’apparition du privé s’y est faite seulement une fois le tout bien ficelé et qu’on pouvait en tirer des sous.

    Alors par tes impôts, investis par d’autres, dans un domaine que tu ne favorisais certainement pas (le cinéma d’animation), tu as permis à des artistes avant-gardistes de réaliser leur rêves et d’engendrer une industrie de plusieurs milliards de dollars… et fournir ainsi des milliers d’emplois dans un tout nouveau domaine. Et crois moi, à l’époque peu y croyait. Encore moins les artistes qui trouvaient ce médium (image numérique) trop froid, trop limitatif, pas assez expressif… Essai de trouver maintenant un seul film où il n’y a pas le moindre effet spécial numérique.

    Donc, oui, moi aussi je suis pour les prêts… pour que les artistes prennent des risques individuellement, mais je suis aussi en faveur des subventions pour que la collectivité prenne aussi des risques qui peuvent lui rapporter gros par la suite. Mais c’est sûr que des succès comme ceux n’arrivent pas tous les ans… c’est du long terme, de l’investissement.

    Et je ne pense pas qu’un artiste, quelque soit son génie, aurait pu arriver seul avec un hypothétique prêt bancaire à engendrer une telle révolution. Je ne prends que Daniel Langlois, le fondateur de SoftImage, comme exemple. Après avoir vendu sa compagnie, il supporte financièrement de nombreuses manifestations artistiques hors des canaux dits populaires. J’appelle ça encore du retour sur l’investissement et un compréhension du milieu qui l’a aidé jadis…

  52. Stéphane C. dit :

    Je commence à en avoir marre d’entendre des imbécilités à propos du gouvernement actuel… J’entend brailler depuis des années contre la violence présente dans les média, contre l’hyper-sexualisation, contre les récidivistes, contre les budgets déficitaires mais quand vient le temps de faire des lois ou des coupures pour changer ça, là tout le monde veux le statut quo… vous dites que le gouvernement ne prend pas de décisions mais le gouvernement c’est vous… c’est vraiment vous.

    La désinformation et la manipulation des informations par les journalistes et les artistes sont, à mon avis, ,un manque de professionalisme et de neutralité flagrante. C’est comme le projet de loi C-484 « la loi qui va rendre l’avortement illégal comme en 1940 » ben imaginez-vous donc que le point #7(A) du projet de loi en question va comme suis:

    « Il est entendu que le présent article ne vises pas:
    – un acte posé relativement à une interruption légale de la grossesse de la mère de l’enfant avec le consentement de celle-ci: »

    Je suis pas juriste mais je pense pas que ça empeche quelqu’un d’avorter dans le contexte légal… par contre si tu veux te faire avorter à 8 mois de grossesse parce que tu aime plus le père de ton enfant ben là tu va faire de la prison parce que c’est un meurtre… Ça me parait avoir du bon sens. J’ai pu lire le projet de loi avec un petit google et 2 minute de mon précieux temps…

    Pour ce qui est des coupures pour les « pauvres » artistes ils s’époumonnent à nous rappeler que chaque dollars investits dans la culture en rapporte 11 « directement ou indirectement ». Merveilleux ça veux donc dire que leurs profit se chiffre à 1100%, wow même les méchantes pétrolières, qui font vivre pas mal plus de monde que la culture… directement et indirectement, font pas un profit aussi élevé ce qui m’amène à me poser une question… pourquoi ils sont subventionné? Si un jour j’ai une opportunité d’investir dans un domaine qui va me rapporter autant j’aurai pas le culot de demander au gouvernement de payer mon épicerie en plus.

    Ne vous Contentez pas d’écouter les médias pour prendre une décision et avoir un avis clair, de toute façon les médias ils sont fachés fort fort parce qu’ils ne pourront plus avoir le droit de nous innonder de violence et d’hyper-sexualisation (c’est vrai que ça va nous manquer). Je n’ai rien contre la libre expression dans 90% des cas mais des culs et du sang j’en ai assez vu, ça apporte rien de positif à la société et j’ai des enfants qui ont autre chose a apprendre de beaucoup plus utile.

    Je peux donc être considéré comme « méchant » mais moi au moins je prend la peine de me faire une opinion selon des faits, pas selon l’opinion des « fachés fort fort ».

    C’est évident qu’il serait plus facile de pouvoir se fier sur ceux qui ont le mandat de nous informer mais ils ne sont ni fiables ni impartiaux. C’est unmal pour un bien car, une fois ce fait réalisé, ça nous pousse à trouver des moyens de s’informer et d’obtenir la vérité…

  53. Il faut aussi se rappeler que le budget des arts au Canada est 4 Milliards, alors 45 millions de coupures, c’est infime. De là à en déduire, comme les opposants le clâment, que les « conservateurs tuent la culture »…

    Il faut aussi prendre en considération que les artistes millionnaires profitent de subventions. Michel Rivard a eu des subventions pour son dernier album. Est-ce normal?

    Et j’ajouterais que ces vidéos et spectacles coûtent de l’argent. Qui les financent? Ceux qui ont peur des conservateurs au Québec sont les séparatistes et le Bloc. Est-ce que ça sera comptabilisé dans les dépenses électorales? j’en doute.

  54. Voici un commentaire intéressant que j’ai trouvé sur un autre blog:

    http://bleuquebec.blogspot.com/2008/09/lodeur-du-fric.html

  55. Billet intéressant sur la Grenouille givrée, qui montre les vrais chiffres sur les supposées coupures dans les arts:
    http://blog.frogmedias.com/harper-et-la-culture-la-realite-des-chiffres.html

  56. […] la suite d’un billet paru sur 10putes, au sujet de la position anti-artiste de Christian Rioux et de tous les puritains culturels de ce monde, un petit débat à couteaux qui volent bas a fait […]

  57. Le Billet de Renard à une photo et le nom de l' »artiste » que j’ignorais, et que je me permet de reposter ici:

    Jana Sterbak, Vanitas, robe de chair pour albinos anorexique, 1987, robe en viande de boeuf.

    C’est pas parce que je ne me rappelais pas son nom, que ca n’existait pas et que le j’inventais.

  58. Shilum dit :

    @BB « Et celle des artistes c’est celle de la go-gauche : pro-mort, pro-homo (donc nécessairement anti-famille), pro-garderie (donc nécessairement anti-femme-à-la maison), et je ne fais que n’en nommer quelques-uns. Le Peuple voit dans ces artistes les destructeurs de ce qui fait la vivacité et la culture d’un peuple : la famille, la tradition, l’histoire. Tout ça, ils passent leur journée à s’en moquer et à vomir dessus. »

    Déménage donc en Iran, vous avez les mêmes valeurs.

  59. natabar dit :

    Ces parasites sans talent… comme votre blonde piètre écrivaine…
    ……………
    Christian Rioux Says:
    août 28th, 2008 at 10:40
    Je n’ai rien contre l’art, je connait des artistes (des vrais) qui ont beaucoup de talent et qui vivent de leur art.
    J’en ai contre les parasites sans talents qui vivent au dépend de l’état.

  60. @natabar

    Ces parasites sans talent… comme votre blonde piètre écrivaine…

    Vous me prenez pour un autre. Ma femme n’est pas écrivaine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :