Le verglas de 1998

Il faut croire qu’il n’y a pas grand chose qui se passe par les temps qui courent pour que presque tous les postes ne parlent que du verglas de 1998.

C’est sûr que ça a du être difficile de passer plusieurs jours, dans certain cas plusieurs semaines sans électricité. Mais ça ne se compare pas au inondation du Sagnenay ou de Rivière-aux-Renards, ou des maisons ont disparu et il y a eu des victimes.  Sauf que puisque ça s’est produit la nuit, il n’y a pas eu de reportages et d’images en direct

Durant la crise du verglas, les Gaspésiens et plein d’autres gens du Québec et d’autres provinces ont envoyé des denrées, de l’argent et des camions rempli de bois. Mais après les inondations en Gaspésie, eux ont eu de la misère à voir du support et du financement de la population, alors que les dommage à la propriété privée étaient bien plus importants qu’une panne d’électricité.

Publicités

One Response to Le verglas de 1998

  1. Davidg dit :

    « Durant la crise du verglas, les Gaspésiens et plein d’autres gens du Québec et d’autres provinces ont envoyé des denrées, de l’argent et des camions rempli de bois. Mais après les inondations en Gaspésie, eux ont eu de la misère à voir du support et du financement de la population, alors que les dommage à la propriété privée étaient bien plus importants qu’une panne d’électricité. »

    Bon point. C’est ce qui arrive lorsque les médias couvrent moins un événement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :