Mémoire déposé à la commission Bouchard-Taylor


Aujourd’hui, je me suis rendu à Bonaventure pour y présenter un texte à la commission Bouchard-Taylor.

Voici le contenu:

Commission Bouchard-Taylor

Bonaventure, 4 octobre 2007

Mémoire: La place des immigrants dans notre société et les accommodements religieux

Présenté par Christian Rioux, technicien en informatique au Cégep de la Gaspésie et des Iles, à Gaspé

Comme la plupart des québécois, je me sens interpellé par la médiatisation des accommodements raisonnables. Certaines choses que j’ai entendues m’irritent au plus haut point, certains accommodements déraisonnables, mais aussi certains commentaires des gens face aux immigrants et aux minorités.

La place des immigrants:

Avant d’aller plus loin, il faut préciser la place qu’occupent les immigrants dans notre société. Tous le monde le sait, l’immigration est nécessaire dans la plupart des pays occidentaux à cause de la faible natalité et du vieillissement de la population. Particulièrement ici en Gaspésie, avec l’exode des jeunes vers les grands centres et l’arrivée de baby-boomers venant prendre leur retraite en Gaspésie.

Sans l’apport des immigrants, le Québec se retrouverais avec une société vieillissante, avec peu de gens pour occuper les emplois. Nous nous devons donc d’accueillir de notre mieux ces gens qui choisissent de venir s’établir chez nous. En plus, en région, l’intégration se fait plus facilement qu’en ville, parce qu’il n’y a pas d’effet de ghetto.

N’oublions pas que nous sommes une société d’immigrants. Les québécois dit « de souche » sont tous un peu français, anglais, acadien, loyaliste, irlandais, ou écossais. Comme nous ne faisons plus assez d’enfants, dans quelques générations, un québécois moyen sera aussi de descendance africaine, arabe ou chinoise. C’est le prix à payer pour garder notre économie en santé et notre niveau de vie, et la majorité des gens sont d’accord avec ça.

Les accommodements religieux.

Notez que je parle d’accommodements religieux, et non pas culturels, raisonnables ou autres, parce que ceux qui ont fait les manchettes, ce sont les accommodements religieux.

Donc, selon moi, les accommodements religieux devraient être limités par les règles et lois en place. Si un règlement dit: “Pas de couteau à l’école”, ou “casque de sécurité obligatoire”, il n’y pas pas une croyance religieuse qui devrait être au dessus des lois et règlements. Tant que les règlements et les lois ne sont pas abusifs, et sont dans un but de sécurité, ça devrait régler une bonne partie du problème.

Pourtant, le tollé dans les médias avec le vote voilé n’a pas raison d’être tant qu’il y aura aussi le vote par la poste. Si on accepte le vote par la poste, on se doit d’accepter le vote voilé. Il faut donc clarifier les lois et rester cohérents. Il aussi faut clarifier l’interprétation que certains peuvent faire de la charte des droits et libertés, et au besoin l’amender pour éviter qu’elle soit mal interprétée.

 

D’autre part, la religion c’est quelque chose de personnel, et ça doit se pratiquer en privé, ou alors dans des établissements prévus à cet effet (églises, mosquées, synagogues). Par exemple pas question de fournir des lieux de prière dans des endroits comme les écoles publiques. Aussi, l’état ne devrait pas financer les écoles à confession religieuse. Elles devraient se financer par elles même, tout en respectant les normes du ministère.

La majorité catholique ne doit pas imposer ses symboles religieux aux minorités, et vice-versa. L’exemple récent du maire de Saguenay, nous montre bien qu’il n’y a pas que des communautés ethniques qui peuvent tenter d’imposer leurs choix religieux aux autres.

Les symboles religieux de toutes sortes doivent sortir des lieux publics. Ça veux dire aussi plus de symbole religieux dans les écoles et les édifices publics, à moins que ça aie un importance historique, comme par exemple si une école a été fondée par une communauté religieuse et qu’il y a une statue du fondateur. On ne peut pas renier notre passé, et on ne peut quand même pas commencer à détruire notre patrimoine architectural, mais quand c’est possible et quand il n’y a pas de nécessité historique, je crois qu’on doit les retirer.

Dans un état laïc comme la Turquie, qui est pourtant à près de 99% Musulman, les symboles religieux sont interdits dans toute institution publique. Par exemple, les femmes ne portent pas le voile à l’école ou dans la fonction publique. Il faut réaliser que tous les immigrants ne sont pas des extrémistes religieux, beaucoup viennent s’établir ici justement parce que c’est un état laïc. Dans le cas du jeune homme et son Kirpan (couteau), d’autres jeunes de la même religion disaient ne porter le Kirpan que quand ils allaient à l’église. Sa religion ne l’obligeait pas à porter le Kirpan tout le temps, ce sont ses parents qui en avaient décidé ainsi.

La laïcisation totale, même si je suis en faveur, pose quand même certains problèmes, parce que nous avons une histoire fortement influencée par la religion catholique. Qu’adviendra-t-il des fêtes religieuses comme Noël ? C’est une fête qui a perdu une partie de son sens religieux, mais c’est aussi une fête traditionnelle. Si on veut enlever les symboles religieux, faut-il enlever les décorations de Noël dans les lieux publics ? Devrait-on offrir des congés payés à ceux pratiquant d’autres religions pour leurs fêtes religieuses et en même temps leur offrir les congés fériés offert à tous le monde pour les fêtes religieuses comme Pâques ou Noël ? Ce sont des questions complexes auquelles je n’ai malheureusement pas de réponse mais qu’il faut quand même se poser comme société.

Conclusion

C’est facile de vouloir enlever les symboles religieux des autres, mais plus difficile quand il s’agit des nôtres. Alors même si la laïcisation complète est selon moi la meilleure solution, elle n’est pas sans créer certaines frustrations. Les gens ont à choisir entre accepter les symboles et rituels religieux des autres, ou accepter que la religion c’est personnel et que chacun la pratique en privé.

Publicités

16 Responses to Mémoire déposé à la commission Bouchard-Taylor

  1. Suite aux questions posées par le commissaire, voici ce que j’aurai du ajouter au mémoire:
    Les symboles peu discrets et les accoutrements sont des obstacles a l’intégration. Si un immigrant arrive avec un turban, un voile ou un couteau religieux, ca mets une barrière qui empêche un contact.
    Lors de la commission, avant moi, un juif habitant à Gaspé, M. Miller, est passé et vantait l’acceuil qu’il avait recu et l’intégration facile pour lui et sa famille. A le regarder, il a l’air une personne comme une autre, il parle anglais et francais (avec un fort accent). Sa fille est parfaite bilingue.
    S’il avait été accoutré comme les juifs hassidiques de Montréal, son intégration aurait été beaucoup plus difficile. Il en va de même avec les autres symboles et accoutrements religieux. Ils doivent disparaitre de l’espace public pour faciliter l’intégration.

  2. Abdul-Rahim dit :

    Alors, c’est notre faute, nous Musulmans, que nous sommes pas arrivé assez tôt pour être considéré une parte de la histoire du Québec? Et je doit te dire, l’Islam, en fait, demande que les femmes porte le foulard, ce n’est pas debatable. Alors, les femmes ont un choix pour le porte ou non, mais elles doivent pas forcée à ôter la foulard si’elles veuillent entrer l’école, il devraient leur propre choix.

  3. Je ne mets pas la faute sur personne. Je dit simplement que ces symboles sont des barrières qui nuisent a l’intégration, et ce qu’importe la religion.
    Comme tu le dit si bien, comme dans toutes les religions, rien n’est absolument obligatoire. Beaucoup de femme mulsulmanes ne portent pas le voile et sont quand même fidèles à leur religion, sauf aux yeux des extrémistes.
    Seul les extrémistes (et ce dans n’importe laquelle religion) tiennent à ces symboles et ce sont eux qui nuisent aux relations avec le reste de la population. Par exemple, les juifs hassidiques, qui refusent toute intégration, et qui s’isolent volontairement du reste de la société.
    Il y aura toujours la solution des écoles religieuses pour ceux qui ne veulent pas suivre les règles des écoles publiques. Mais ces dernières ne doivent pas être financées par le gouvernement, et ceux qui y étudient doivent recevoir un contenu académique qui correspond à l’école publique. Il faut éviter des abbérations comme une secte religieuse qui avait fait les manchettes il y a environ un an, ou ils apprenaient que la terre était au centre de l’univers et avait la forme d’une poire…
    Il faut aussi que si les étudiants décident d’aller dans un université publique plus tard, que leur formation de l’école religieuse puisse être reconnue.
    Il faut aussi faitre attention quand on ouvre la porte, certains en profitent. Par exemple, dans certains pays comme l’australie, certains ont réussi a faire reconnaitre la religion Jedi (du film Star Wars) comme religion officielle. Il ne faut pas oublier non plus nos chers Raéliens, qui disent que Jésus est un extra terrestre et qu’ils se promèment ensemble en soucoupe volante. Pouvez-vous imaginer qu’est-ce qu’eux demanderaient comme accomodements ?!?
    Je continue à penser que la seule solution pour éviter tous ces problèmes et faciliter l’intégration est la laïcité complète. Ca n’empêche pas de pratiquer la religion dans des églises, mosquées, synagogues, ou en privé. Et ca n’empêcherais pas les gens de porter des symboles religieux dans la rue, mais pas dans les institutions publiques.

  4. Il y a aussi un fait important que beacuoup semblent oublier:

    Les chrétiens, juifs et mulsumans vénèrent tous le MEME DIEU.
    Historiquement, il y a eu des division, régionalisation et évolution, mais à la base il s’agit quand même du même dieu.

    Par exemple, pour les juifs, Jésus n’est qu’un prophète, pas le messie.
    Les concept d’enfer, et de purgatoire ont été inventés par l’église au moyen âge.

    Comment se fait-il qu’un même dieu puisse exiger des choses si différentes de ses fidèles.

    Je croit que ce sont des choses qui ont été ajouté avec le temps par des humains religieux et des prohètes. Pas par dieu lui-même.

    De toute façon, la religion et la raison ne vont pas ensemble.

  5. Désolé Christian, mais je ne crois pas que le laïcisme strict soit la solution. À moins qu’on veuille demeurer intolérants. Personnellement, je suis athé, mais je ne suis absolument pas choqué par des symboles comme le hijab ou le kirpan ou le turban, pas plus que pour le crucifix.

    C’est certain qu’il doit y avoir une séparation de l’église et de l’état. Nous ne pourrions supporter que notre démocratie se transforme en théocratie. Mais la liberté de religion est aussi un droit important dans notre société. Chacun doit être libre de pratiquer sa religion de la façon qu’il/elle le veut, tant que ça ne cause aucun préjudice aux autres. De ce fait, qu’une jeune fille, de son propre chef, veuille porter un hijab, ne lèse les droits de personne. Nos religieuses, pour la plupart ne portent plus leur habit et leur voile, mais seriez-vous choqués si vous en voyiez une? Nos écoles peuvent très bien ne pas dispenser de cours de religion, mais si des étudiants réclament un local pour la prière, et qu’il y a des locaux de disponibles, pourquoi serait-ce si mauvais de leur accorder? Préférez-vous qu’ils fassent la prière dehors sur les terrains de l’école?

    Je suis d’accord qu’il doit y avoir une limite aux accomodements, et qu’en tout temps nous devons refuser si celui-ci s’avère déraisonnable. Mais nous avons tout à gagner à être flexibles et tolérants. Pour la plupart, nos immigrants s’adaptent très bien à notre société. Je crois qu’en imposant la laïcité stricte, nous imposons l’athéisme et par la même nous brimons la liberté de croyants de toutes les religions et nous nous dépouillons aussi d’une grande partie de notre héritage culturel.

    Ce serait dommage de perdre tout ça, simplement parce que nous ne pouvons pas tolérer que nos immigrants soient un peu différents.

  6. Anh Khoi Do dit :

    Moi aussi je crois à une laïcité républicaine. Pour ce qui est de la remarque de Philippe, la « laïcité stricte » est loin d’être une imposition de l’athéisme, car si on lit attentivement l’article 1 de la Loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Églises et de l’État, on comprend que la France « garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public ». Évidemment, en France, cette loi ne s’applique pas nécessairement à la maison, dans les lieux de cultes religieux ou dans une école privée à vocation religieuse.

    De plus, Philippe, je ne vois pas en quoi la laïcité est de l’athéisme imposé alors que l’article 28 de cette loi dit qu’il « est interdit […] d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l’exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires, ainsi que des musées ou expositions. » Je suis déjà allé en France et je n’ai jamais vu la police française défoncer des portes d’églises ou de mosquées dans le but de les détruire. Alors, la laïcité est-elle de l’athéisme imposé? Je n’en suis pas sûr.

  7. De plus, Philippe, je ne vois pas en quoi la laïcité est de l’athéisme imposé alors que l’article 28 de cette loi dit qu’il “est interdit […] d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l’exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires, ainsi que des musées ou expositions.” Je suis déjà allé en France et je n’ai jamais vu la police française défoncer des portes d’églises ou de mosquées dans le but de les détruire. Alors, la laïcité est-elle de l’athéisme imposé? Je n’en suis pas sûr.

    Ça devient de l’athéisme imposé, par exemple, si nous proscrivons le port du hijab à l’école à cause que nous le percevons comme un symbole de soumission, même si la femme qui le porte nous affirme qu’il n’en est rien. L’institution peut bien être laïque, mais nous ne pouvons pas forcer les étudiants de l’être.

    Ça devient de l’athéisme imposé si nous disons aux sikhs de ne plus porter leur turbans afin de mieux s’intégrer à la masse.

    Ça devient de l’athéisme imposé si nos lieux publics ne peuvent plus mettre de décorations à des fêtes comme Noël ou Paques, ou par la même logique, que l’Hôtel de Ville de Côte St-Luc ne pourrait pas mettre son menorah pour le Chanukah.

    Le débat est supposé être centré sur des accommodements religieux. Il n’a jamais été question de démolir des églises ou de mosquées ou des synagogues. Mais derrière les appels à la laïcité se cache un vent de xénophobie puissant en mon opinion. Surtout que les derniers sondages tendent à prouver que nous croyons en la laïcité pour les autres, mais pas pour nous.

    Plutôt que de se draper dans le laïcisme, nous devrions nous regarder un peu dans le miroir et nous demander pourquoi?

  8. Anh Khoi Do dit :

    Plutôt que de se draper dans le laïcisme, nous devrions nous regarder un peu dans le miroir et nous demander pourquoi?

    Il est très clair que lorsque je défend la laïcité républicaine, je la veux pour tout le monde et c’est aussi la même chose pour Christian. Puisque je suis un républicain de principes, Philippe, je ne me drape pas dans la laïcité pour faire du « deux poids, deux mesures ». Finalement, Philippe, apporte une rectification si jamais je me trompe, mais à ce que je sache, l’arbre de Noël, ainsi que le sapin et la couronne ne sont-ils pas des symboles païens (donc, qui n’appartient à aucune religion)?

  9. J’allait justement l’écrire. Une crèche, un ange, ce sont des symboles religieux, mais pas le sapin, ni simple guirlande.

    Le sapin de Noël est une tradition qui vient d’Allemagne

  10. @Anh Khoi Do

    Dans mes propos, je ne te visais pas en particulier (ou Christian), je visais plutôt ce qui semble être la majorité des Québecois qui eux, réclament un système à deux poids, deux mesures.

    Ce que je déplore de la laïcité républicaine est qu’elle entrave le libre-choix. Pour ma part, je n’ai jamais compris qu’on fasse un drame parce que des musulmanes portent le hijab, ou le niqab ou la burqa. Pis après?

    Va-t-on pousser le laïcisme, comme en France, jusqu’à bannir le port du hijab à l’école, juste parce que ça froisse nos sensibilités? Allons donc!

    Allons-nous perscrire aux immigrants comment s’habiller, quoi manger, où prier? Ce que nous semblons leur dire à travers le débat des accommodements et que ça ne nous dérange pas qu’ils pratiquent la religion qu’ils veulent, tant qu’on ne les voit pas. Je crois que c’est le mauvais message à passer.

    Je suis d’accord que les institutions doivent êtres laïques et neutres, mais pas au point de bannir toute religion de la place publique et restreindre des choses telle que la tenue vestimentaire ou le choix de menus, ou des décorations à caractère religieux (effectivement, le sapin de noël est exclu de cette dernière, mais la crèche de l’Hôtel de Ville de Montréal ne l’est pas). À mon avis, c’est là qu’on dérape.

  11. Je comprend ton point, mais le probleme est de faire la différence entre ce qui est raisonnable et ce qui ne l’est pas. Refuser de mettre un casque de sécurite sur un chantier parce qu’on ne veux pas enlever le turban, porter un couteau a l’ecole, sans compter ce que pourraient imaginer des sectes comme les raeliens.
    Si une secte reclamait le sabre comme symbole religeux, maitenant qu’on a laissé de kirpan, pourquoi le refusearait-on ? J’ai pas envie de voir un fanatique religieux se promener partout avec une epee.

    Et on ne parle pas de place publique, ca ca reste permis, mais bien d’institution publiques, comme hopitaux, ecole, lieu de travail.

    La solution de laicité complete regle le probleme

  12. @Christian:
    La Cour Suprême a déjà réglé la question du kirpan. Il ne peut être porté dans une école que s’il est collé dans son fourreau et cousu à l’intérieur du pantalon, de façon à ce qu’il ne puisse pas servir d’arme. Dans de telles conditions, les arguments de sécurité ne tiennent plus.

    Si quelqu’un voulait apporter quelque chose comme un sabre, il devra le rendre innofensif, tout comme le kirpan. C’est là qu’arrivent les dérapages. On parle encore d’accommodements comme le kirpan, et la plupart du monde ne savent même pas ce qui avait été prescrit par la Cour Suprême à ce sujet. Ils n’ont pas fait cet accomodement à la légère, et dans les conditions permises, c’est parfaitement raisonnable.

    Le débat a dégénéré parce qu’on confond des accomodements déraisonnables avec les accomodements raisonnables. Et malheureusement, dans des cas comme l’affaire du YMCA à Montréal, ou le vote voilé, certains accomodements déraisonnables ont été permis. C’est là que les gens doivent se servir de leur tête et se demander si l’accomodement est raisonnable ou non, et ne pas accorder un accomodement qui ne l’est pas. Pas besoin d’imposer la laïcité comme la France pour ça.

  13. Avec la laicite, il n’y a plus de questions a se poser, et plus de dérapages.
    C’est une solution simple, mais qui causerait surement quelques frustrations.

  14. Vous pouvez me voir la face sur le site de Radio-Canada:
    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/National/2007/09/10/004-Bouchard-Taylor-Antenne.shtml
    cliquez sur le lien: Résumé des travaux du 4 octobre.

  15. pertutti dit :

    Dans le concert de louanges qui entoure la visite du pape, de
    nombreuses voix s’élèvent pour faire entendre leurs critiques à
    l’égard de ce représentant d’une institution sectaire et
    obscurantiste.

    Ma protestation prend la forme d’une chanson et d’un clip vidéo:

    http://fr.youtube.com/watch?v=RixoXcf7eso

    http://www.le-monde-pluriel.eu/content/0/70/

    salvatore.pertutti

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :