Je m’en rapelle pu!

Les québécois oublient vite. Selon un récent sondage, les gens trouvent que Pauline Marois ferait la meilleure première ministre.

Ils ont déjà oublié:
-Un million de dollars investis pour rénover son bureau de Québec, dont la « toilette silencieuse », et une suite ministérielle dans la métropole.

-C’est elle qui a lancé la réforme de l’éducation qui est, 10 ans plus tard, un fiasco complet.

-Son passage à la santé n’était pas mieux, avec la mise à la retraite des infirmières.

-4 milliards de déficit cachés dans son dernier budget présenté juste avant les élections de 2003. Le vérificateur général de l’époque avait comparé le budget Marois à un voyage de pêche: il y avait suffisamment d’argent pour traverser le lac, mais il n’en avait pas assez pour revenir.

-Pauline Marois a procédé en 2002 au renouvellement du contrat de son conjoint à la SGF. En plus, il a profité de très généreux bonis. Si c’est pas un conflit d’intérêt, c’est quoi?!

Espérons seulement que la mémoire reviendra avant de voter.

Publicités

2 Responses to Je m’en rapelle pu!

  1. Pour commencer, je ne suis pas péquiste du tout. Mais je ne peux m’empêcher de répondre à ce texte en t’envoyant vers un texte d’André Pratte, qui y réponds mieux que moi.

  2. Intéressant ce texte, il y a quelques nuances qui sont juste, comme la partie qui parle des fonctionnaires qui ont fait déraper la réforme, mais n’empêche que Marois n’est pas une jeune vierge sans taches. Les rénovations de son bureau, les bonis a son mari, et son budget déficitare ca il n’en parle pas. Et les mise à la retraite, elle était quand même au Caucus, donc a pris parti à la décision.

%d blogueurs aiment cette page :