Les (bonnes?) raisons de faire la souverainneté

Sur un autre blog, j’ai trouvé une liste de « Dix bonnes raisons de faire la souveraineté », Source : Québec: pays d’Amérique, 2003

Cette liste est tellement ridicule et biaisée que j’ai décidé d’en faire une version commentée:

1. Parce que le Québec a tous les attributs d’un pays
Le Québec arrive au 19e rang sur un total de 200 pays pour la grandeur de son territoire.

Avec ses 7,4 millions d’habitants, le Québec se compare à des pays comme la Suisse (6,8 ), la Norvège (4,5), le Danemark (5,1) et la Finlande (5,6). Sa population est supérieure à celle d’environ 120 pays membres de l’ONU.

La taille de l’économie québécoise se compare à celle de plusieurs pays européens, notamment la Finlande, la Norvège, le Danemark, la Suisse, l’Autriche et la Suède. Son PIB dépasse les 188 milliards de dollars. Par habitant, il surpasse de 5% la moyenne de l’OCDE. Le Québec est la 17e puissance économique du monde.

Le Canada est le 2e plus grand pays du monde et pourtant il ne se classe qu’au 7e rang mondial. Certains des pays les plus riches sont très petits. La taille et la richesse n’a rien à voir. En plus, la majeure partie du terroitoire du Québec est innocupée, ou alors au fait partie de territoires amérindiens. Ces derniers ont déjà démontré leur intention de rester au Canada advenant la séparation du Québec. Si le Canada est divisible, alors le Québec l’est aussi. Donc il ne restera que le sud-est et le lac St-jean.

On ne peut pas se comparer avec des pays d’Europe, parce que l’Europe est en fait une grande union, un peu comme les États-Unis. Les pays (comme la turquie) veulent entrer dans l’union européenne parce que l’union fait la force. Et c’est cette appartenance à une union comme le Canada qui fait la force et la stabilité économique du Québec. Il est à noter que le Québec est loin d’être le moteur du Canada, et se retrouverais affaibli s’il sort du Canada.


2. Pour relever le défi de la mondialisation
En tant que province, le Québec subit la mondialisation. Etat souverain, il se donnera la capacité d’agir.


Parole vide de sens… La mondialisation profite au plus gros au détriment des plus petits. Les pays se regroupent pour être plus forts.


3. Parce que le Québec a les moyens de faire sa souveraineté
Depuis 1995, le Québec ne cesse de surprendre par le dynamisme de son économie, sa performance dans des secteurs de pointe, la croissance de ses investissements, la progression de ses exportations et la formidable poussée de l’emploi.


Tout cela est en décroissance, face à la mondialisation et à la Chine. Le secteur manufacturier et en train de disparaitre complètement, au profit de pays ou la main d’oeuvre n’est pas payée 20$/heure pour balayer le plancher, (comme dans certaines entreprises québécoises syndiquées). Quant au secteur technologique, les chinois font énormément d’espionage industriel, et dans quelques années, ils auront pris l’avance dans ces marchés aussi. Le seul marché qui nous reste, c’est celui des matières premières (blé, bois, pétrole) et le reste du Canada est plus fort que le Québec dans ce domaine.


4. Pour réaliser notre projet de société
Un Québec souverain se réalisera pleinement en fonction de ses propres valeurs. Il n’aura plus à se soumettre à des lois ou des normes pancanadiennes qui font fi de son identité, car il aura les pleins pouvoirs législatifs.


Quand est-ce que vous vous êtes sentis agressés et contraints dans votre liberté et vos valeurs au Canada ?
Il faut vraiment vivre dans une bulle pour ne pas voir comment le Québec est reconnu dans le Canada. Mais force de toujours chiâler, ca finit par tomber sur les nerfs de ceux au Canada qui tentent d’accomoder le Québec, et que c’est jamais assez. Si ca continue, c’est le Canada qui va mettre le Québec dehors.


5. Parce que le Canada est incapable de se réformer
Chaque jour, le Canada devient plus centralisateur. L’Entente sur l’union sociale canadienne, signée sans l’accord du Québec en 1999, permet à Ottawa d’empiéter impunément dans les champs de compétence des provinces.


Arrêtez de vivre dans le passé. Depuis ce temps le Québec à signé plusieurs accords qui reconnaisent certaines spécificités du Québec, notamment avec un siège à l’Unesco, la reconnaissance de la nation et le règlement du déséquilibre fiscal.


6. Parce que l’argent d’Ottawa, c’est notre argent !
Pendant que les surplus s’accumulent dans les coffres d’Ottawa (9,1 milliards de dollars en 2004 et 13 milliards depuis le début de 2005), le Québec fait face à des dépenses essentielles qui croissent à un rythme élevé. La souveraineté permettrait de récupérer les quelque 33 milliards de dollars de taxes et d’impôts versés par les Québécois et les Québécoises au gouvernement fédéral, ce qui dégagera une marge de manœuvre pour investir en santé.


L’argent de nos impôts envoyé à Ottawa nous revient, et souvent il en revient plus (péréquation). Ca sert à financer tous les services offerts par le gouvernement fédéral (Poste, Armée, Assurance-Emploi, Garde-côte, douanes, monnaie, sécurité civile, passeports, immigration, assurance sociale, etc).

Tous ces services, il faudra continuer à les offrir et comme on l’a montré dans le cas de la formation de la main d’oeuvre, ca coûte plus cher que ca coûtait au Canada quand on récupère des pouvoirs. Alors oubliez les milliards, puisque en réalité ca coûterait PLUS CHER.


7. Parce que la Cour suprême a reconnu la légitimité du projet souverainiste
En 1998, la Cour suprême du Canada a validé la démarche d’accession à la souveraineté proposée par le gouvernement du Québec lors du référendum de 1995. Le gouvernement fédéral et le reste du Canada se sont vu imposer l’obligation de négocier avec le gouvernement du Québec au lendemain d’un vote référendaire favorable à la souveraineté.


Que ca soit possible ne veux pas dire que c’est souhaitable pour le Québec. Désirez-vous vraiment vous appauvrir simplement pour dire qu’il y a une frontière autour du Québec ?


8. Pour une nouvelle relation de confiance avec les Premières nations
La feuille de route du Québec en matière de relations avec les membres des Premières nations est impressionnante comparativement à celle des autres provinces. D’ailleurs, le 24 octobre 2001, le grand chef des Cris déclarait : «Nous, les Cris, sommes des résidents permanents et nous continuerons de vivre dans le Nord du Québec peu importe ce qui arrivera. Si le Québec devient souverain, nous ne bougerons pas.» On ne saurait être plus clair !


C’est sur qu’il ne déménagerons pas, mais certains on déjà démontré leur intention de rester au Canada, donc territoire divisible.


9. Pour relever le défi de la citoyenneté et de l’intégration
Un Québec souverain pourra gérer l’immigration et la citoyenneté, améliorer le pouvoir d’attraction du français comme langue commune et ainsi faciliter l’intégration des Québécois et des Québécoises issus de l’immigration à la nation québécoise.


On a déjà les pouvoirs et on fait déjà tout ca. Et c’est pas parce que quelqu’un parle francais qu’il a les même valeurs que nous. Les immigrants francophones sont majoritairement des arabes et africains. Par contre, un immigrant britannique à des valeurs presque identique à nous. Après quelques centaines d’années de colonialisme, nous sommes beaucoup plus britannique que francais dans nos valeurs et notre façon de vivre.


10. Pour consolider et faire prospérer notre identité culturelle propre
Le Québec est le seul territoire d’Amérique où la langue et la culture française reposent sur des assises suffisamment solides pour que le francais ne recule pas. Partout au Canada, l’irrésistible mouvement d’assimilation affaiblit un peu plus chaque jour le poids démographique des citoyens de langue francaise. Portant, même 25 ans après l’adoption de la Charte de la langue francaise, la situation du francais demeure fragile, notamment sur l’île de Montréal. La souveraineté fera du Québec le seul pays d’expression francaise en Amérique.


C’est pas parce qu’on aurait une frontière autour que le francais s’en porterais mieux en amérique, au contraire. Qu’arrivera-il au million de francophones hors-Québec ? Ca ne ferait qu’accélerer leur assimilation. Et des langues, il en disparait chaque année dans le monde. C’est la mondialisation et ca arrive partout ailleurs, pays ou pas.

Quel serait le poids d’un petit pays de 7 millions d’habitants comparé à ses voisins de 30 et 300 millions ?
Quand vous voudriez parler au Canada, ca ne se ferait plus qu’en anglais, alors que maintenant, (même si c’est pas parfait) dans la majorité des endroits au Canada, même au parlement, vous pouvez vous exprimer et être servis en francais.

Et il y a aussi les encore plus MAUVAISES RAISONS, c’est à dire les raisons ridicules et/ou sans fondement que j’ai entendu de la part de certains extrémistes:

« on va pouvoir sacrer les anglais dehors! »

Ils sont chez eux autant que vous. La plupart des anglophones habitent ce territoire depuis aussi longtemps que les francophones. Et ca serait considéré du nettoyage ethnique par la communauté internationale.

« Le francais serait mieux protégé! »

En quoi le francais serait-t-il mieux protégé parce qu’il y a une frontière autour ? C’est pas en s’isolant et se refermant sur nous même qu’on va progresser.
On a déjà des lois qui protègent le français.

« On va arreter de payer pour les subvention aux fermiers de l’ouest! »

Les pêcheurs et agriculteurs du Québec en recoivent aussi. Présentement, c’est plutôt les Albertains qui payent pour nous.

« Le Québec fait vivre le Canada! »

Le Québec est en décroissance, et est loin d’être aussi riche que l’Ontario ou l’Alberta. Au contraire, le Québec est le bébé gâté du Canada.

« Maitre chez-nous! » (ironiquement un ancien slogan libéral sous Jean Lesage)

Vous n’êtes pas maitre chez-vous ? Qu’est-ce que le Canada à fait pour limiter votre liberté ? Comment est-ce que vous êtes opprimés dans un des meilleurs pays du monde ? Allez voir ailleurs comment ca se passe et vous verrez comment on est bien ici.

Quel autre pays tolèrerais un parti politique comme le Bloc Québécois, payés par le fédéral à travailler à la destruction du pays ?

Publicités

13 Responses to Les (bonnes?) raisons de faire la souverainneté

  1. Martin dit :

    Esti de blogue de fédéraliste à la con !

  2. Martin dit :

    Toi tes l’homme le plus lèche cul du monde

  3. @Martin
    Je suis ébahi devant une argumentation d’une telle qualité!

    L’insulte est l’argument de ceux qui n’en on plus.

  4. Si j’allais sur ton blog (à supposé que tu en aurais un) et que j’y posterais:

    « Esti de blog séparatiste à la con, t’es un crisse de lêche-cul »,

    est-ce que tu trouverais ca intelligent ?

  5. Lèche-cul, colonisé, vendu… Les souverainiste on définitivement un plus grand nombre d’épithètes qu’ils ont d’arguments…

  6. Monia dit :

    Je suis italienne, dans mon pays le taux de natalité est très faible mais nous ne sommes pas menacés par l’anglais. Nous sommes un pays indépendant. Les immigrés apprennent l’Italien et les minorités francophone et germanophone qui ont beneficié d’une politique très libérale de la part de l’Etat Italien sont de plus en plus assimilées. Certes nous ne sommes pas riches comme les canadiens, mais l’argent ne fait pas tout. Evidement la majorité des franco-canadiens préfèrent l’argent et il ne se soucient guère del la disparition du français (qui est inévitable sans l’indépendance)

    « On a déjà les pouvoirs et on fait déjà tout ca. Et c’est pas parce que quelqu’un parle francais qu’il a les même valeurs que nous. Les immigrants francophones sont majoritairement des arabes et africains. Par contre, un immigrant britannique à des valeurs presque identique à nous. Après quelques centaines d’années de colonialisme, nous sommes beaucoup plus britannique que francais dans nos valeurs et notre façon de vivre. »

    Je ne comprend pas très bien au Québec les immigrants ne sont pas britanniques, il sont souvent allophones et il sont attiré plus par l’anglais. Si j’ai compris il faudrait au Québec choisir entre islamisation et anglicisation. Avec l’indépendance vous pourriez éviter ce choix cornélien, les migrants seraient bien obligés d’apprendre le français.
    A plus.
    Monia

  7. L’indépendance n’a rien a voir avec la protection du Français. Les Américians sont souverains et puissants, L’anglais est la langue internationale et pourtant, dans certaines régions des Etats, l’espagnol gagne sur l’anglais.
    La sauvegarde du français ne passe pas nécessairement par l’anglophobie et la haine de tous ce qui ne correspont pas au Québécois pure laine. Il faut simplement commencer par l’apprendre correctement et l’utiliser le plus possible. Pas obligé de se séparer ni de taper sur la tête de ceux qui ne le parlent pas. On n’attire pas des mouches avec du vinaigre.

  8. Quand aux études, on n’en sais rien, elle ne sont pas publiées. Mias il faut faire attention, comme n’importe quelle étude, on peut jouer avec les statistique pour faire dire ce qu’on en vuex.

    Par exemple, certains parlent de la baisse du francais comme langue maternelle sur l’ile de Montreal. C’est très facile a expliquer: les Québécois se déplacent vers les banlieues, alors que les immigrants choisissent le centre-ville. Que le francais ne soit pas leur langue maternelle, ca ne veux pas dire qu’ils ne le parlent pas.
    Et comme on ne fait plus d’enfants, c’est pas à cause des « méchants anglais qui nous assimillent » mais bien a cause de nous s’il y a un leger recul.
    Pas de quoi capoter. C’est juste un outil que les péquistes et séparatistes vont manipuler pour faire dire ce qu’ils veulent entrendre.

    Rappelez-vous, il y a 3 sortes de mensonges: les petits mensonges blancs, les gros mensonges, et les statistiques!

  9. Monia dit :

    « La sauvegarde du français ne passe pas nécessairement par l’anglophobie et la haine de tous ce qui ne correspont pas au Québécois pure laine.  »

    je me permet de rappeller vos précédents propos:

    « Et c’est pas parce que quelqu’un parle francais qu’il a les même valeurs que nous. Les immigrants francophones sont majoritairement des arabes et africains. »

    Donc oui à la négrophobie et a l’arabophobie, non à l’anglophobie?
    Il vaudrait mieux éviter le terrorisme intellectuel des deux côtés

    « Et comme on ne fait plus d’enfants, c’est pas à cause des “méchants anglais qui nous assimillent” mais bien a cause de nous s’il y a un leger recul. »

    Dans le reste du Canada il y a bien assimilation et si les immigrés sont assimilés à la langue anglaise

    « L’indépendance n’a rien a voir avec la protection du Français. Les Américians sont souverains et puissants, L’anglais est la langue internationale et pourtant, dans certaines régions des Etats, l’espagnol gagne sur l’anglais. »

    Non c’est différent, c’est le bilinguisme qui gagne, les jeunes latinos conaissent parfaitement l’anglais et puis il n y a aucune politique d’assimilation car la langue anglaise est tellement forte qu’elle ne sera jamais vraiment menacée. En tout cas bonne chance avec Avril Lavigne qui ne parle pas un mot de la langue de son père.

  10. Monia dit :

    Merci en tout cas pour votre réponse.

  11. Il ne faut pas tous mêler. Vous parlez de langue francaise et non pas des valeurs. Il n’y a pas de racisme dans mes propos, mais vous devez admettre que les valeurs d’un arabe ou d’un juif hassidique sont plus différentes des nôtres que d’un Britannique ou un Allemand, donc plus difficile à intégrer a notre socitété. Je ne dis pas que c’est impossible, mais que c’est normal que ca soit un peu plus dur.
    Mon messageétait surtout en réponse à la solution facile contre l’anglais que les péquistes ont mis en place en favorisant les immigrants francophones, pensant ainsi tout régler, alors que ca a indirectement conduit aux accomodements déraisonnables.
    Quant à Avril Lavigne, dites-vous que cette assimilation se fait dans les deux sens. En dehors de l’ile, dans les régions, l’assimilation se fait dans l’autre sens. Il y a beaucoup de gens en Gaspésie avec des noms anglophones (Horth, O’Connor, Smith, Gallagher), qui ne parlent pas un mot d’anglais.

  12. Mohammed El-Mehdi dit :

    Très bons arguments comparés à ceux qui prônent la souveraineté.

    Vive le Canada Uni!!

    Faudrait que les souverainistes arrêtent de rêver et se basent sur des arguments completement faux…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :