David Suzuki quitte sa fondation


Ce qui suivent ce blog depuis un certain temps savent que David Suzuki était soupçonné de faire de lobbying pour des compagnies américaines contre des entreprises canadiennes, et recevoir beaucoup d’argent en retour. Tout ça sous le couvert de l’environnement et de sa fondation "charitable".

Certains se rappelleront son dernier truc pour faire de l’argent, soit dire aux enfants que le pôle nord fond et que donc le Père Noël n’aura plus d’endroit pour habiter, il faut donc envoyer de l’argent à David Suzuki pour qu’il puisse acheter des flotteurs pour les rennes du Père Noël et un endroit pour habiter. Donc lui envoyer du cash en faisant peur au enfant, mais tous en sachant bien que ce cash ne servira pas à ce pour quoi il disait, à moins de croire au Père Noël….
Détail sur cette propagande

Certains se sont intéressé à son cas et démontré des irrégularités, notamment dans une affaire où il militait contre le saumon d’élevage canadien, (pour le bénéfice de compagnies de pêche américaines qui l’avaient engagé)

La fondation David Suzuki reçoit environ 10 millions par an en "dons", et plus de la moitié part en salaires. C’est payant le lobbyisme vert!

Sentant la soupe chaude, il a décidé de quitter l’organisme de "charité" qu’il avait fondé. Supposément parce qu’il était "intimidé" par le gouvernement qui s’était penché sur son cas. Le statut de d’organisme de "charité" de sa fondation faisait qu’il n’avait pas à ouvrir ses livres et pouvait accepter de l’argent de n’importe qui et la dépenser comme bon il lui semblait sans rendre de comptes à personne.

Il va tenter de jouer à la victime, mais ne vous laissez pas berner. Ce que le gouvernement fait c’est encadrer ce qui se passe avec les organismes de charité, afin d’éviter que des lobby étrangers investissent de l’argent dans ces organismes pour qu’ils fassent du lobbying politique pour eux. C’est ce qui arrive présentement avec les sables bitumineux et les projets d’oléoduc. Des grandes compagnies pétrolières saoudiennes engagent des groupes écolos pour "salir" le pétrole canadien et nuire aux projet d’oléoducs, puisque c’est de la concurrence directe.

http://fullcomment.nationalpost.com/2012/04/16/the-david-suzuki-foundation-wait-a-minute-doesnt-that-have-something-to-do-with-david-suzuki/

http://www.sunnewsnetwork.ca/sunnews/canada/archives/2012/04/20120416-150343.html

About these ads

5 réponses à David Suzuki quitte sa fondation

  1. Gilles Laplante dit :

    Encore un pape aux mains sales. L’Histoire se souviendra d’un des plus grands arnaqueurs des temps modernes.

  2. lemoutongris dit :

    Ne vous réjouissez pas trop vite. Comme plusieurs politiciens à la retraite – même ceux éclaboussés par des scandales – il continuera d’être présent dans les médias

  3. Sa femme est maintenant la présidente, et 2 de ses enfants font partie du CA… Il veut simplement faire plus de lobbying sans être sous les projecteurs par rapport à son financement – surtout depuis que le gouvernement fédéral veut plus de transparence pour ces organismes…

    Donna Laframbose vient de publier un bon billet sur le sujet:

    http://nofrakkingconsensus.com/2012/04/18/david-suzukis-smoke-mirrors/

  4. [...] un récent billet, Christian Rioux nous apprenait que David Suzuki avait quitté son poste au sein du comité administratif de sa [...]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 42 autres abonnés

%d bloggers like this: