Ridicule GIEC

22/07/2014

Le MET Office reconnait qu’il y a une "pause" du réchauffment depuis plus 17 ans.
LE GIEC reconnait qu’il n’y a pas de hausse significative depuis 1997, et ne sait pas pourquoi.
Le GIEC est accusé de sombrer dans des niveaux ridicule d’incohérence.
Les prédictions du GIEC ont toutes été largement supérieures aux observations réelles.

Mais ça n’empêche pas le GIEC de prédire une hausse exceptionelle des températures, de 0,3 à 0,7 degré d’ici 2035, (avec 95% de certitude), soit une hausse plus importante de celle des 100 dernières années.

Voir:

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2436710/Met-office-proof-global-warming-pause-climate-summit-confirms-global-temperature-stopped-rising.html#ixzz388vqqgMj


Résumé de l’historique du conflit Palestinien

16/07/2014


Le véritable visage d’ISIS, les terroristes islamistes qui tentent de prendre le contrôle de l’Irak

16/07/2014


Riding the Gravy Train

09/07/2014

o-GRAVY-TRAIN-facebook
Il y a une expression en anglais, "Riding the Gravy train" qui signifie une activité lucrative qui génère beaucoup de revenus, sans effort et sans risque, ou alors se gorger de luxure quand c’est quelqu’un d’autre qui paye la facture.

C’est exactement ce qui arrive avec une partie de ceux qui profitent de l’arnaque climatique: les scientifiques qui profitent de généreux fonds de recherche, pour produire n’importe quoi, même les choses les plus ridicules, tant que ça parle de CO2 ou de réchauffement climatique. (Cliquez ici pour voir qui d’autre profite de cette arnaque)

Voici quelques exemples ridicules de ces études, faites avec l’argent des contribuables:

Le réchauffement climatique fera disparaitre les pâtes alimentaires et comme si c’était pas déjà assez ridicule aussi le chocolat, le beurre d’arachide, le sirop d’érable etc… Pourtant les plantes aiment la chaleur et le profitent grandement d’une hausse du CO2..

Le réchauffement climatique va faire disparaitre les roux! Celui-là est vraiment stupide, d’un côté ils parlent que le CO2 fait augmenter la température, et leur conclusion est que le soleil va faire disparaitre les roux. Les deux ne sont pas reliés, ni le CO2 ni l’humain n’ont d’impact sur le soleil.

Quand j’ai participé la la commission sur l’énergie, j’ai écouté ce que d’autres disaient avant moi. Deux jeunes chercheurs disaient travailler sur un projet de "séquestration du carbone" (subventionné bien sûr). Ils cultivaient des algues, pour en faire du carburant. Le commissionnaire leur a rapidement rappelé que leur projet n’était pas de la séquestration du carbone puisqu’ils le puisaient pour ensuite le relâcher (combustion du carburant). Il n’y avait donc AUCUN gain. Mais je suis certain que ça n’a aucunement affecté leurs fonds de recherche…
Vidéo disponible ici

Et un exemple de dilapidation des fonds de recherche. 5,7 millions accordé a une université américaine, et ils s’en sont servis pour faire des voice mail alarmistes, simulant des gens dans le futur qui sont sur le bord de mourir a cause du réchauffement climatique. L’un d’entre eux dit qu’ils ont peur de mourir par un tsunami. Sauf qu’un Tsunami, c’est causé par un tremblement de terre, pas par le réchauffement climatique, ni par l’humain….

En Australie, le gouvernement de Julia Gillard était très pro-réchauffement climatique, ils ont instauré une taxe du carbone qui a enrichi énormément le gouvernement, mais qui a appauvrit les citoyens et démoli l’économie australienne. Lors de la dernière élection, les australiens les ont foutus à la porte et élu un gouvernement ouvertement sceptique du réchauffement climatique, qui est sur le point d’abolir la taxe carbone. Pendant ce temps, ici au Québec, on instaure une bourse du Carbone et Trudeau, s’il est élu, veut imposer une taxe carbone.
gravy-train

Voici un exemple tiré du documentaire "The Great Global Warming Swindle", Nigel Calder, éditeur de magazine scientique y disait

"If I wanted to do research on, shall we say, the squirrels of the Sussex what I would do, and this is anytime from 1990 to 1996, I would write my grant application saying, ‘I want to investigate the nut-gathering behavior of squirrels with special reference to the effects of global warming.’ And that way I get my money. If I forget to mention global warming, I might not get the money."

Historiquement, l’hypothèse du réchauffement causé par le CO2 date de 1880, mais ça a réellement commencé en 1979 quand Margaret Thatcher voulait se diminuer le pouvoir des syndicats des mineurs de charbon qui pouvaient paralyser l’état (production d’électricité) avec une grève. Elle voulait favoriser le nucléaire et comme le nucléaire ne produit pas de CO2 elle s’est servie de ce fait pour appuyer sa campagne pro-nucléaire. Elle avait même mit de l’argent sur la table pour qui produirait un rapport diabolisant le CO2.

"Coal-fired power stations emit CO2 but nuclear power stations don’t. Global warming provided an excuse for reducing the UK’s dependence on coal by replacing it with nuclear power. "

Source: http://www.john-daly.com/history.htm

Extrait vidéo du documentaire "The Great Global Warming Swindle:

Transcription:

Narrator "At the height of the cooling scare in the 70s, Bert Bolin’s theory about global warming seemed absurd. Two things happened to change that. First, temperatures started to rise. And second, the miners went on strike. To Margret Thatcher, energy was a political problem. In the early 70s, the oil crisis had plunged the world into recession and the miners had brought down Ted Heeds conservative government. Mrs. Thatcher was determined that the same would not happen to her. She set out to break their power."
Margret Thatcher "What we are seeing in this country is the emergence of an organized, revolutionary minority who are prepared to exploit industrial disputes, but whose real aim is the breakdown of law and order and the destruction of democratic parliamentary government."
Nigel Calder "The politicization of the subject started with Margret Thatcher."
Lord Lawson of Blaby "She was very concerned, always, and I remember when I was the Secretary of State for Energy, to promote nuclear power long before the issue of climate change came up, because she was concerned about energy security. And she didn’t trust the Middle East, and she didn’t trust the National Union of Mineworkers. So she didn’t trust oil and she didn’t trust coal, so therefore she felt we really had to push ahead with nuclear power. And then when the climate change global warming thing came up, she thought well, this is great, this is another argument because it doesn’t have any carbon dioxide emissions, this is another argument why you should go for nuclear. And that is what she was really, largely saying. It’s been misrepresented since then."
Nigel Calder "And so she said to the scientists, she went to the Royal Society and said, ‘There’s money on the table for you to prove this stuff.’ So, of course, they went away and did that."
Philip Stott "Inevitably, the moment politicians put their weight behind something and attach their name to it in some ways, of course, money will flow. That’s the way it goes. And, inevitably research, development, institutions started to bubble up, if you put it that way, which were going to be researching climate, but with a particular emphasis on the relationship between carbon dioxide and temperature."
Narrator "At the request of Mrs. Thatcher, the UK MET office set up a climate modeling unit which provided the basis for a new international committee called the Intergovernmental Panel on Climate Change, or IPCC."
Nigel Calder "They came out with the first big report which predicted climatic disaster as a result of global warming. I remember going to the scientific press conference and being amazed by two things. First, the simplicity and eloquence of the message and the vigor with which it was delivered, and secondly the total disregard of all climate science up to that time, including incidentally the role of sun, which had been the subject of a major meeting at the Royal Society just a few months earlier."

Références:

http://www.cfact.org/2011/04/15/all-aboard-the-climate-gravy-train/

http://www.nationalreview.com/articles/261776/all-aboard-climate-gravy-train-iain-murray

http://www.heraldsun.com.au/business/terry-mccrann/the-great-climate-change-gravy-train-rolls-on/story-e6frfig6-1226220297162?nk=f35d3a747dc0c67e49190a5b68d80485


Et le mois le plus chaud jamais enregistré est : Juillet 1936!

02/07/2014

C’est pas la première fois qu’on entend parler de manipulation de données. Depuis des décennies, certains organismes diminuent légèrement les températures passées et augmentent légèrement les températures récentes, pour faire croire à un réchauffment sans précédent.

Voyez l’article suivant:

http://stevengoddard.wordpress.com/2014/06/23/noaanasa-dramatically-altered-us-temperatures-after-the-year-2000/

Voici que le NOAA vient de "réajuster" les températures, sans dire un mot et sans raison, et remettre 1936 comme le mois le plus chaud jamais enregistré.


"Dust Bowl", 1936

C’est normal que certains alarmistes aient avantage à manipuler les données, parce que sinon leur campagne de peur ne tient pas la route. Comment faire peur au gens et justifier des centaines de millards pour "combattre" le réchauffement, si ce dernier est non seulement insignifiant et normal, et qu’il ait fait plus chaud il y a moins de 100 ans?

Sources:

http://dailycaller.com/2014/06/30/noaa-quietly-reinstates-july-1936-as-the-hottest-month-on-record/

http://reason.com/archives/2014/07/03/did-federal-climate-scientists-fudge-tem

C’était la même chose avec le "Hockey Stick", démontré comme faux par la suite. Le but était de faire disparaitre les périodes plus chaudes passées (comme l’optimum médiéval), et faire croire a un réchauffement catastrophique récent. Sinon, comment justifier les milliards en subventions à la recherche et aux industries vertes, comment justifier les taxes vertes et taxes carbones, si le réchauffement actuel est insignifiant et qu’il y aurait fait plus chaud il y a seulement 1000 ans (pendant quelques centaines d’années), bien avant la révolution industrielle.

Voici un excellent résumé de l’histoire du Hockey stick:

http://a-sceptical-mind.com/the-rise-and-fall-of-the-hockey-stick

Et l’année la plus chaude? Selon les données actuelles les plus crédibles, il s’agit de 1934 ou alors 1998, dépendant des sources. 2014 sera probablement une année El Nino, comme 1998, alors il est possible que 2014 soit une année très chaude, mais de là à battre les records précédents, c’est une autre histoire.
Et encore une fois, il s’agit de records "enregistrés" officiellement avec des thermomètres, depuis environ la fin du 19e siècle. Il est prouvé qu’il faisait beaucoup plus chaud dans un passé plus lointain, à l’aide de proxies, mais il n’y avait pas de thermomètres et de statistiques à cette époque.


Les verts payés par des intérêts étrangers pour attaquer la fracturation

21/06/2014

C’est pas la première fois que j’en parle (voir ici). J’y avais parlé entre autres du Vénézuéla qui avait financé le film Gasland, ou les Émirats Arabes Unis qui ont financé le film anti-fracking "Promised Land".

Plus récemment, le project Veritas a aussi pris au piège des vedettes de Hollywood qui étaient prêts à prendre les millions d’un (faux) prince Saoudien pour produire un film Anti-fracking, il leur était clairement expliqué que le but du film était d’éviter que les Etats-Unis deviennent indépendant énergétiquement pour que les pays arabes continuent à vendre leur pétrole, et que personne ne devait savoir d’où venait l’argent. Ils étaient tous très enthousiastes à faire ce film, trahissant leur pays pour quelques millions..
Source: http://www.hollywoodreporter.com/news/cannes-video-hollywood-environmentalists-anti-706051

J’avais aussi déjà parlé de la Russie qui s’opposait fortement au fracking, disant que c’était "dangereux", alors qu’en fait Poutine veut simplement continuer à vendre et surtout utiliser le gaz pour étendre son pouvoir politique.

Voici maintenant que son jeu est exposé:
"Agents are working with green campaigners to make sure Europe still has to rely on Russian energy"

Source:

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2663075/Putin-plotting-halt-UK-fracking-warns-Nato-chief-Secretary-General-claims-agents-working-campaigners-make-sure-Europe-continues-reliance-Russian-energy-exports.html

Pendant ce temps, les organismes écolos continuent à démoniser la fracturation (et recevoir de l’argent de puissances pétrolières et gazières étrangères pour le faire), et les écolos suiveux et naïfs les croient.

Autres infos complémentaires:

http://www.sunnewsnetwork.ca/video/featured/prime-time/867432237001/russias-secret-fracking-deal/3634208125001

http://www.forbes.com/sites/realspin/2014/07/03/the-kgbs-successors-and-the-greening-of-europe/

http://www.sunnewsnetwork.ca/video/3634208138001


Salaire minimum à 15$

19/06/2014

La ville de Seattle viens d’imposer un salaire minimum de 15$ de l’heure, le plus haut aux Etats-Unis.

http://thinkprogress.org/economy/2014/05/01/3433227/seattle-15-dollar-minimum-wage/

Les politiciens qui imposent ces lois, par pur populisme pour avoir le vote de la classe moins nantie, soit ils ne savent pas compter, soit ils sont inconscients.

Cette pression à la hausse n’enrichit pas les plus pauvres, au contraire. Ca donne un coup dur au petit commerçants, qui sont obligés d’augmenter le salaire de leur employés, reduisant leur marge de profits qui est parfois très mince. Donc certains vont simplement fermer ou alors déménager ailleurs, donc certains "pauvres" vont perdre leur emploi.

Comme tout les autres commercants vont devoir augmenter leur prix pour compenser cette hausse, ce sont tout les consommateurs qui vont devoir payer plus cher pour tout, incluant ceux qui viennent de voir leur salaire augmenter. Et ceux qui avaient un salaire juste un peu plus élevé et qui se voient rattrappés par ceux au salaire minimum, vont demander une hausse eux aussi. Une hausse du salaire minimum entraine une hausse de tout, annulant donc la hausse du salaire. Et comme on ne vit pas en vase clos, ça signifie que des entreprises qui deviennent moins rentables (la concurrence venant d’endroits où le salaire minimum est moins élevé) peuvent déménager. Et les consommateurs peuvent aussi déménager dans une autre endroit où le coût des biens et services serait moins élevé. Au final, une hausse forcée du salaire minimum appauvrit tout le monde.

Par contre, une économie prospère fait augmenter automatiquement les salaires, bien plus élevé et de façon plus viable économiquement qu’une loi.

Voici un exemple de salaires dans des régions qui ont des booms économiques, 2,4 fois le salaire minimum défini par la loi, ajusté non pas par la force, mais par les lois du marché (offre et demande)
(Bakken Oils Fields)
wages-walmart

  • Vous n’êtes pas satisfait de votre salaire? Cherchez un autre travail!
  • Vous n’avez pas les compétences? Étudiez pour décrocher un diplôme qui vous donnera un meilleur travail!
  • Non? Alors déménagez dans un endroit où l’économie est prospère, les salaires y sont plus élevés!
  • Rien ne vous empêche de vous lancer en affaire! Trop difficile? Les employeurs ne sont pas les riches exploiteurs que vous imaginiez!
  • Toujours pas? alors endurez votre salaire minimum.

Le salaire est un contrat négocié entre l’employeur et l’employé. Vous êtes toujours libre de refuser le travail et d’aller voir ailleurs.

Un travail au salaire minimum n’est pas censé être un plan de carrière. Habituellement il s’agit d’un travail d’étudiant ou un travail temporaire. Un travail au salaire minimum avec un gros salaire, c’est s’assurer que la personne va y rester toute sa vie, au lieu d’étudier pour avoir un meilleur travail. Dans la réalité, ça ne marche pas.

Si le salaire minimum imposé fonctionnait, pourquoi pas le mettre à 25$? ou 50$ ou même 100$?? Il faut exagérer pour se rendre compte à quel point c’est absurde. Plus on augmente le salaire minimum, plus ça fait augmenter le prix de tout, pousse à la hausse tout les autres salaires, rend les entreprises non-compétitives, et fait fermer ou déménager les commerces. Comme je disais plus haut, en bout de ligne, une hausse du salaire minimum appauvrit tout le monde. Les politiciens devrait plutôt se préoccuper de faire fonctionner l’économie, d’attirer des entreprises. En réaction, les salaires sont meilleurs automatiquement.

Comme disait un célèbre politicien américain: A rising tide lifts all boats


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 43 autres abonnés